Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 972 avis et 303 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Scène de crime  posté le 24/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Alors qu'il n'est publié que maintenant en France, cet album a en fait été écrit avant Criminal des mêmes auteurs. Et on reconnait bien le style.

Le point fort de cette BD est son histoire prenante et bien ficelée. Toutes les parties du récit sont intéressantes et utiles à l'avancée de l'histoire principale. A commencer par l'enquête initiale sur la disparition de la jeune femme. On croit facilement au déroulement de celle ci, c'est bien raconté. Il s'avère que cette première partie sera vite résolue et sert juste d'introduction à une suite plus originale et tout aussi prenante.

Les différents personnages sont bien travaillés. Les détails sur leur passé et leur psychologie sont dévoilés progressivement, et cela donne pas mal de cohérence à tous les éléments du récit. Ce qui est intéressant c'est que cette histoire dépasse largement le cadre d'une simple disparition, car ça on l'a déjà lu des tonnes de fois. Le sel de cette intrigue c'est la suite, quand notre héros met le doigt dans un engrenage et qu'il découvre progressivement les tenants et les aboutissants de tout ça. On obtient un bon polar bien noir, un peu sordide par certains aspects de l'histoire. Mais cela reste toujours plausible et crédible.

Coté dessin, c'est assez sombre, ça colle très bien à l'ambiance glauque mais ça manque parfois un peu de lisibilité.
Au final un bon 3,5/5.

Nom série  Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait...  posté le 21/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne savais pas de quoi parlait cet album avant d'en commencer la lecture et ce titre à rallonge ne m'a pas aidé à me faire une idée. Mais dès les toutes première pages, j'ai plongé avec bonheur dans ce récit. Immédiatement il se dégage quelque chose grâce à un dessin merveilleux et a un style narratif très accrocheur. Il y a des BD comme ça où il suffit d'en lire 2 pages pour sentir qu'on va l'aimer. Celle là fait partie de cette catégorie.

Il est question du quotidien d'une vieille dame qui s'occupe de son fils handicapé. Ce sujet à priori sensible et difficile est abordé de manière remarquable. Ce n'est pas larmoyant, le résultat est touchant juste ce qu'il faut. Mais attention on ne sort pas de cette lecture attristé, bien au contraire, on en sort avec le sourire. Cette façon de voir la vie du bon coté malgré ces difficultés nous offre des scènes étonnantes. Car si certains passages montrent évidemment des moments délicats, beaucoup d'autres surprennent par leur coté amusant et positif.

C'est une des forces du récit : arriver à toucher le lecteur sans vouloir forcément le faire pleurer. Une autre de ses qualités, ce sont les personnages qui sont excellents et attachants. Enfin le dernier point fort est le dessin. Il est au diapason et il nous offre des planches merveilleuses.
Il n'y a que du bon à prendre dans cet album réussi en tout point !

Nom série  Fraternités  posté le 18/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cet album raconte une histoire autour des francs-maçons à l’époque de la révolution française. Il y a du bon et du moins bon, du classique et du plus original. Le premier point intéressant et réussi est le fait d’avoir ancrer cette histoire dans un événement historique connu de tous. Cette fiction se mélange agréablement bien à l’Histoire et elle trouve sa place assez naturellement.

Il y a pas mal de personnages et il faut s’accrocher un peu au début. Rien de nouveau coté rituel et initiation maçonnique, en dehors du fait que cela se passe ici en 1792. Par contre à côté de ça les déboires de la famille Beaudecourt sont assez prenants. Il se passe pas mal de trucs, il y a de l’action et un peu de suspens. Il faut arriver à faire abstraction de la facilité avec laquelle le jeune héros change d’avis. Il aime, puis déteste son père du jour au lendemain (juste après une discussion avec un inconnu) et lui pardonne, en 2 cases, quelques pages plus loin.

Nom série  Cagliostro  posté le 15/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce premier tome réunit quelques ingrédients intéressants qui permettent de passer un bon moment avec cet album et de susciter suffisamment de curiosité pour avoir envie de lire la suite. Tout d’abord le personnage principal est bien trouvé, mystérieux juste ce qu’il faut. Un peu magicien à ses heures, il a un petit pouvoir qui permet de lancer l’histoire. Rapidement il se retrouve victime d’un complot, là aussi c’est plutôt bien pensé et plausible.

Le meurtre initial a lui aussi juste ce qu’il faut d’intrigant pour retenir l’attention. Il y a également la petite couche de tension politique pour agrémenter tous ces évènements. Les justifications et motivations ne sont pas forcément convaincantes, mais nécessaire à l’histoire. La fin fait planer un soupçon de fantastique, et amène un côté trouble au héros.

Le dessin est également agréable. J’aime bien ce style de trait, fin et qui laisse la part belle aux détails. On distingue très bien les différents personnages malgré qu’à cette époque ils sont nombreux à porter les mêmes perruques.

Tous ces détails par ci par là donnent envie de connaitre la suite de l’histoire.

Nom série  Metalfer  posté le 10/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette histoire a été imaginée par Stan et Vince à la fin des années 80. Les premières pages avaient été publiées dans un périodique et la voilà aujourd’hui éditée en album dans son intégralité.

Le scénario est assez basique et finalement il donne plutôt l’impression d’un prétexte à mettre en image un bon gros délire imaginé par le duo. Il est question d’un jouet qui s’arrache à Noel : Metalfer. C’est une sorte de robot armure qui une fois porté par les enfants leur donne la force nécessaire pour s’opposer à la loi des adultes. Très rapidement ils vont prendre le pouvoir et saccager la ville.

Du coup on assiste à des scènes de rebellions des enfants plus ou moins amusantes. Ça permet de distiller quelques répliques acerbes et décalés, mais c’est à peu près tout. Il y a aussi beaucoup de scène de baston entre robots qui valent uniquement le coup d’œil pour la maîtrise graphique.

C’est en fait ce qui est de plus réussi dans cet album : le visuel. Les dessins sont très sympas, soignés dans les détails et dans les expressions des personnages. Les couleurs flashies accompagne parfaitement le trait et visuellement c’est très chouette. Pour l’histoire, elle s’oubliera assez vite je pense.

Nom série  Marina  posté le 09/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Venise est un cadre qui me plait, mais j’ai eu du mal à accrocher à cette histoire. Elle raconte deux récits qui s’alternent : une légende relatant des événements passés de plusieurs siècles et une histoire dans le présent. Et après un tome, il n’y a rien d’époustouflant ni dans l’une ni dans l’autre.

Dans le présent d’abord, on sent qu’il y aura des liens avec la légende et j’espère des péripéties qui justifieront cette partie de l’histoire mais pour le moment cette partie n’a pas trop d’intérêt.

Les événements passés sont un peu plus sympa, on sort du cadre classique de Venise avec ses canaux et son carnaval pour découvrir une histoire de pirates, d’otages et de rançon. Cette partie est d’abord assez plate, notamment la captivité des 2 enfants qui fait penser à une description dans un roman. Mais elle devient prenante dans les dernières pages, c’est hélas un peu tard.

En fin de compte il faudra juger cette série dans son intégralité car on sent que le vrai intérêt de cette histoire apparaîtra par la suite avec les recoupements entre passé et présent. Mais pour le moment je ne suis pas emballé.

Nom série  Wizzywig  posté le 09/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce vrai faux documentaire retrace la vie d’un génie de l’informatique, expert en piratage en tout genre. Si ce hacker n’existe pas vraiment, les faits d’armes qui lui sont attribués tout au long du récit ont réellement été commis par divers pirates.

L’album retrace de nombreux passages de la vie du héros, à commencer par une enfance difficile où il a été élevé par sa grand-mère et surtout où il a été victime de brimades à répétition de la part des autres élèves. Cela rend le personnage attachant. Le dessin y contribue également car les personnages ont des bonnes têtes, les regards sont expressifs, notamment celui de notre Kevin.

Le récit n’est pas vraiment daté mais on voit bien qu’il commence aux prémices de l’informatique domestique. Les premiers piratages de notre hacker ne concernent pas des ordinateurs mais des centrales d’appels téléphoniques. Il sera d’ailleurs question tout au long de l’album plus de piratage de lignes téléphoniques que d’ordinateurs. Du coup c’est un peu déroutant car je m’attendais à plus de bidouillages informatiques. Mais notre pirate est aussi un as pour obtenir de faux papiers ou tout autre acte malveillant.

Après s’être attaché au personnage et avoir été captivé par ses premiers exploit, il y a une sacré baisse de régime. L’album est assez épais, presque 300 pages, et du coup j’ai trouvé qu’il avait quelques passages assez répétitifs. On a l’impression d’avoir le catalogue exhaustif de tous les piratages accomplis. Cela traine en longueur et l’album aurait gagné en intérêt s’il avait été plus court.

Par contre une fois qu’on s’approche du dénouement, une certaine tension se fait sentir autour de notre héros, de sa situation en prison et même de sa santé. Du coup ce final est lui aussi accrocheur et permet de conclure cette lecture de belle manière.

Nom série  Universal War Two  posté le 01/10/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici la suite du cultissime Universal War One qu'il n'est plus la peine de présenter. Les événements de cette nouvelle série se passent 30 ans après. Si les personnages changent, le reste de la recette est la même. On retrouve une narration en chapitres qui commencent tous par un petit extrait de la bible de Canaan. On a toujours des décors et des vaisseaux spatiaux magnifiques. Et surtout on croise des éléments connus comme les CIC ou les wormholes qui ont fait tant de dégâts dans la première guerre universelle.

Bref tout est là pour combler les attentes des fans. Mais pour le moment, ce premier tome est très introductif. Présentation des personnages, du contexte politique, mise en place de l'histoire. C'est en tout cas mon ressenti sur les trois premiers quarts du tome 1. Par contre après... on rentre dans le vif du sujet, et les premières péripéties sont de haut niveau. La dernière partie de ce tome est très prenante. Là on sent qu'on repart sur de très bonnes bases.

Du coup j'ai hâte de lire la suite et la note grimpera très certainement. On repart pour 6 tomes, cela s'annonce une nouvelle fois passionnant.

Nom série  Mauvais genre  posté le 23/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD raconte une histoire vraie : celle d'un homme qui a déserté lors de la première guerre mondiale et qui a ensuite vécu 10 ans clandestinement... en se faisant passer pour une femme ! Du coup c'est assez intéressant de voir comment il s'est d'abord caché, puis comment il s'est habitué à sa nouvelle identité. Mais surtout c'est fou de voir à quel point il était imprégné de ce double, comment cet autre lui a pris le pas sur sa vraie personne. Jusqu’à quel point il va aller dans cette seconde peau.

Tout ça est lié très fortement aux épreuves traversées lors de la guerre. Il y a régulièrement des passages où on le voit encore cauchemarder, même plusieurs années plus tard. La BD arrive bien à faire passer ces émotions. On comprend bien la psychologie du personnage et ses troubles, alors qu'ils sont assez complexes. A coté de ça il y a des passages moins prenants sur le quotidien du héros, notamment ses nombreuses engueulades avec sa femme ou ses excursions répétées au bois de Boulogne. Ces scènes sont pourtant nécessaires et leur présence se justifie une fois qu'on arrive à la conclusion.

Il y a quelques cadrages originaux utilisés à bon escient pour rythmer la narration. Le dessin est sympa, on reconnaît aisément le personnage principal qu'il soit un homme ou une femme, c'est agréable.

Nom série  Docteur Rorschach  posté le 19/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
En une ou quatre cases, cet album petit format met en scène des patients atypiques en consultation chez leur psychiatre. Tour à tour se succéderont sur le divan, un Kinder surprise, une banane, des verres à moitiés vides… Tous les gags sont basés sur le même principe : un objet totalement inattendu parle avec le psy. Et le dialogue entre les deux prend un double sens : un qui fait appel à une caractéristique de l’objet ou à son usage habituel tandis que l’autre évoque un trouble psychologique qu’un humain confierait vraiment à son psy.

Cela marche très bien et cela donne des petits gags bien sympathiques. On sourit plus que volontiers lorsque la vieille cassette audio dit au psy « J’ai l’impression que plus personne ne m’écoute ». C’est répétitif sur le mécanisme mais la diversité des intervenants apporte ce qu’il faut de renouvellement pour ne pas avoir le temps de se rendre compte qu’on est déjà à la fin de l’album. C’est assez vite lu, mais c’est rigolo !

Nom série  Ars Magna  posté le 13/03/2012 (dernière MAJ le 18/09/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Est-il encore besoin de présenter Alcante ? Il fait maintenant partie des valeurs sûres, il retrouve ici Jovanovic avec qui il avait déjà travaillé sur Jason Brice. Cette nouvelle collaboration s'annonce très prometteuse tant le dessin est soigné et le scénario efficace.

Nous sommes ici en pleine seconde guerre mondiale et, tant du côté des résistants que de celui des allemands, beaucoup de monde semble s'intéresser à Ars Magna, un secret précieusement gardé depuis des siècles. Qu'est-ce ? Mystère total, mais pour en remonter la piste il va falloir aux héros beaucoup de perspicacité pour déchiffrer de mystérieuses énigmes cryptées. Leurs ennemis, peu scrupuleux, ont la gâchette facile et sont prêts à tout pour mettre la main dessus en premier.

Nous assistons donc à une course au trésor entre les 2 clans. Le côté croisement entre Indiana Jones et Da Vinci Code est pleinement assumé. L'action est rythmée, le mystère est bien construit, on veut connaitre la suite et découvrir ce qui se cache derrière ce secret.

Du coup même si c'est pas forcément novateur, c'est efficace, la sauce prend bien. D'autant plus qu'on nous laisse espérer un secret d'une grande ampleur. Du coup la suite a intérêt à nous surprendre et il va falloir des révélations à la hauteur de ce que nous laisse espérer ce premier tome. Car si pour la 50e fois on découvre le tombeau du Christ, ou un 39e bout de parchemin qui remet en cause les fondations d'une religion, je risque d'être bien déçu. On n'en est pas là, vivement la suite.

Tome 2

Tout ce que j'ai dit précédemment sur le tome 1 s'applique au tome 2 qui poursuit cette histoire de manière tout à fait agréable. La chasse au trésor continue au rythme des différentes énigmes. Elle permet de visiter plusieurs coins de Bruxelles et c'est vraiment plaisant. On reconnait la plupart des places et des monuments. Le dessin est vraiment soigné et réussi.

Il n'y a pas vraiment de réponses sur l'objet des convoitises, juste quelques pistes qui permettent de promener le lecteur en attendant la révélation finale. Coté action, il y a juste ce qu'il faut. Bien sur nos héros s'en sortent in extremis à chaque fois, mais c'est pas gênant, on s'y attend avec ce genre d'histoire.

Reste plus qu'à attendre tranquillement le dénouement en espérant toujours que ce trésor si mystérieux soit à la hauteur des attentes qu'il suscite.

Nom série  Paris Maléfices  posté le 16/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série nous plonge dans un Paris contemporain confronté à un certains nombres de phénomènes plus qu’étranges. La surveillance et les investigations liées à ces évènements paranormaux sont confiées au BPA (Bureau des Affaires Publiques). Dans ce premier volume il est question de meurtres sordides qui semblent être l’œuvre de gargouilles échappées d’une tour. On va suivre Victor un jeune homme spécialiste en science occulte, recruté bien malgré lui par le BPA.

La sauce ne prend que moyennement. La faute à l’homme qui le prend en charge car il parait d’emblée désagréable et antipathique. Son air supérieur, sa façon de rembarrer la police ne passe pas trop. Encore plus agaçant, il ne répond à aucune question de Victor. Toutes ses réponses sont énigmatiques, Victor ne comprend rien, et le lecteur avec. Plus on avance dans ce premier tome et plus ce sentiment augmente. Du coup difficile d’accrocher au récit.

Et même en essayant de faire abstraction de cela, le récit ne parvient pas à décoller vraiment. Le mystère initial autour des meurtres est pas mal mais plus l’occulte s’invite dans l’histoire moins j’ai accroché à ces éléments fantastiques.

Dommage car le dessin est très plaisant. Ce style ultra réaliste associé à un encrage fin rendent super bien les vues de la capitale. Mais cela ne suffit pas à combler le manque d’intérêt pour cette histoire.

Nom série  Saveur coco  posté le 16/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un nouvel album de Renaud Dillies c’est toujours une sortie qui mérite un coup d’œil. Une fois encore il ne change pas sa recette. On retrouve le même esprit à la fois poétique et onirique, on retrouve les mêmes types de personnages animaliers, et encore une fois la musique n’est jamais très loin.

Il est ici question de 2 personnages habitant sur une planète-désert qui taillent la route à la recherche d’eau. On est complètement dans l’imaginaire et si dans certains autres ouvrages de l’auteur on pouvait faire un parallèle entre l’univers mis en place et la réalité, c’est ici bien plus difficile. Cela m’a un peu dérangé de ne pas avoir l’impression de suivre une histoire avec début, développement et conclusion mais plutôt une suite de saynètes qui s’enchainent simplement. J’ai trouvé qu’il manquait quelques transitions pour consolider le récit.

Ces différentes séquences permettent de placer quelques répliques amusantes, voire des petits jeux de mots et surtout des tirades plus philosophiques. Hélas si les répliques rigolotes fonctionnent bien, il n’y en a pas tant que ça et les réflexions plus profondes ne m’ont pas parlé.

Coté dessin, c’est toujours beau, en totale harmonie avec l’esprit poétique de l’album. La structure des pages n’est pas toujours quadrillée par des cases bien limitées. C’est original et très sympa. Par contre j’ai quand même trouvé que les décors était un peu trop simplifiés.

Au final, je suis un peu mitigé. Les fans de l’auteur apprécieront mais pour ceux qui souhaitent découvrir cet auteur je pense que ce n’est pas avec cet album qu’il faut commencer.

Nom série  Ma révérence  posté le 12/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ça c'est le dernier Lupano. Je l'attendais avec impatience. Je l'ai lu. J'ai pas été déçu.

D'abord il y a les 2 personnages principaux. Vincent et Gaby. Losers, chômeurs, alcolos, fainéants, banals. Bref, 2 anti héros tout ce qu'il y a de plus réussi. La psychologie des deux bonhommes ? Travaillée et merveilleusement approfondie tout au long de l'album. Les découvrir est un vrai plaisir, que ce soit à travers les flashs backs ou les scènes dans le présent. Leur idée à la con ? Braquer un fourgon blindé alors qu'il n'ont même jamais rien volé à la boulangerie du coin. Le cursus parfait pour foirer leur coup. La préparation de celui-ci est d'ailleurs très prenante car la sauce monte petit à petit.

L'humour ? Juste ce qu'il faut. Deux ou trois répliques bien cocasses par ci, deux ou trois scènes déroutantes par là. Cette histoire c'est aussi et surtout une situation qui dérape merveilleusement. Les péripéties sont jubilatoires. Plus on se rapproche du dénouement plus c'est gros et inattendu, plus c'est amusant, plus c'est bon.

Est ce que tout est parfait alors ? hum ... (silence). L'introduction est un peut être un peu bavarde, un peu longue par rapport à la dernière partie de l'histoire. Gênant ? Non pas du tout, c'est même sans doute nécessaire pour que la dernière partie soit aussi efficace. Donc c'est juste pour pinailler un peu. Et sinon le dessin ? Réussi, élégant, fin, en totale harmonie avec cette histoire.

Bref j'ai beaucoup aimé ma révérence.

Nom série  Blue note  posté le 11/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On plonge dans une ville sombre, gangrenée par la mafia à quelques jours de la fin de la prohibition. On suit Jack, un boxeur. Son histoire à lui c'est le ring et les combats. Mais les paris étant truqués, l'issue est malheureusement trop souvent dictée par la mafia. Ça, il a du mal. La personnalité de ce personnage est travaillée et bien développée.

L'ambiance noire de la ville avec ses clubs, ses bars clandestins et ses matchs de boxe est réussie. Par contre tous les événements de l'histoire ne m'ont pas convaincus de la même manière. Lorsque Jack est "obligé" de remonter sur le ring contre sa volonté, pour s'acquitter d'une soit disant dette, j'ai eu un peu de mal. Déjà pour moi, c'est pas lui qui à la dette, mais Théo. Et puis cela ne lui correspond pas d'accepter si facilement. Il avait déjà disparu du circuit une première fois, ça aurait été plus simple de disparaître à nouveau, mais non.

Par contre ce diptyque promet de mettre en scène 2 personnages. Le second est un musicien dont on ne sait absolument rien dans le premier tome, et j'avoue que cela a bien titillé ma curiosité. J'ai hâte de voir comment l'auteur va introduire tout cela, comment la vie de ce second personnage va croiser celle de Jack et je m'attends à quelques bonnes surprises pour la suite de l'histoire.

Nom série  L'Homme qui assassinait sa vie  posté le 11/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiré d'un roman cette adaptation est plutôt réussie. Elle met en scène différents personnages qui dans des genre différents sont tous des losers. Bien sur, ils vont se croiser et se recroiser tout au long de l'histoire. Entre le taulard à peine sorti et le détective privé raté la rencontre fera des étincelles et rythmera le récit. D'un coté il y en a un qui orchestre une vengeance sanglante tandis que l'autre essaye sera pris en otage bien malgré lui.

La spirale dans laquelle nos héros vont s'enfoncer est assez crédible et les événements assez logiques. Ca fonctionne et ça tient le lecteur en haleine car il y a quelques surprises agréables qui parsèment le tout. Il y a également un troisième personnage principal, celui du flic, mais je l'ai trouvé moins important et moins original que les deux premiers.

Au final, même si l'histoire n'est pas forcément marquante, il y a matière à passer un bon moment de lecture si vous aimez ce genre de récit.

Nom série  USA (Uriel Samuel Andrew)  posté le 09/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voilà un bien bel album dans la lignée habituelle de la collection Ecritures de Casterman. Ce récit décrit le retour au pays de 3 soldats américains après la guerre en Irak. Alors qu'aux yeux de tous ils sont des héros, les sentiments qui les habitent sont tout autres. Syndrome de stress post traumatique cela s'appelle.

Les difficultés pour retrouver une vie normale sont nombreuses. Mais surtout il est impossible pour ses 3 hommes d'oublier. Les hallucinations et les cauchemars font maintenant partie de leur quotidien. Les images de la guerre les hantent. Il faut vivre avec cela. Pourtant il est trop dur, voire impossible, d'en discuter avec leur famille et une fracture se crée peu à peu.

Ce livre met en lumière ces sentiments et ces difficultés. L'auteur fait très bien passer les émotions au lecteur que ce soit à travers un dessin expressif ou une narration judicieuse. Plus on avance et plus on sent arriver la cassure. Plus on comprend le malaise de ces 3 hommes. Chacun à sa manière essaye de vivre avec cela, chacun va réagir et évoluer d'une manière différente. En tout cas, cela ne sera simple pour personne, ni pour eux, ni pour leur famille.

Cet album contient tout ça et le raconte avec une certaine émotion. J'aime bien ce genre de récit auquel on repense une fois l'album terminé et qui sans être forcément trop marquant, alimente quand même régulièrement et agréablement l'esprit.

Nom série  MediaEntity  posté le 09/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’événement notable autour de la sortie de cet album est surtout lié au concept qui va avec : ceci est une BD en réalité augmentée. Pardon ? De quoi s'agit il ? D'un procédé qui mélange une bande dessinée classique avec des contenus multi média. Comment ? Grace à un smartphone ou une tablette.

Il suffit (à l'aide de l'application qui va bien) de passer son smartphone devant certaines pages. Ainsi on profitera de contenus numériques additionnels en rapports avec la page "scannée". Il y a par exemple des extraits sonores, des vidéos, des images différentes qui viennent se superposer à celle de la BD.

Ca fait un peu gadget et j'avais peur que cela hache fortement la lecture. Mais en fait pas du tout. Ces contenus sont concentrés en début et fin d'album. Le premier permet d'écouter les messages de répondeur du héros. On rentre ainsi directement dans l’ambiance et dans le vif du sujet. C'est ludique.

A coté de cette innovation technologique amusante, on a droit à une histoire de trader et de vol d'identité numérique. C'est plus ou moins prenant, le rythme est bon mais je n'ai pas accroché à toutes les péripéties. Le clochard qui contrôle les oiseaux apporte une dimension à la limite du réel qui ne m'a pas convaincu.
Pour le moment on assiste surtout aux mésaventures et à la traque du héros. Le pitch promet pourtant un complot d'envergure autour de piratages numériques, on n'en voit que trop peu dans ce premier tome.

Coté dessin, c'est original, les proportions sont parfois volontairement déformées. Cela donne un style pas désagréable.

Nom série  2 Guns  posté le 06/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce polar démarre mieux qu'il ne termine. En effet, le début de l'histoire met en place un braquage de banque et on découvre rapidement que les 2 gangsters sont en fait tous les 2 des agents infiltrés. Bien sûr chacun ignore la véritable identité de l'autre. C'est plutôt bien fichu et on rentre bien dans l'histoire.

Par contre au fil des chapitres j'ai de moins en moins accroché. Si le fil directeur reste intéressant, il y a un coté too much dans chaque péripétie qui fait qu'on décroche peu à peu. Trop d'agents doubles, trop de double jeu, trop de rebondissements qui sortent de nulle part, trop de scènes d'actions avec coups de feu en rafale. On finit par s'y perdre un peu. Il y a quelques dialogues qui m'ont un peu gêné car je n'ai tout simplement pas compris leur sens.

Au final je pense qu'il y a de bonnes idées mais qu'elles ne sont pas super bien développées. Ça se laisse lire, mais je pense que je ne vais pas garder beaucoup de souvenirs de cet album.

Nom série  Monster Club  posté le 02/09/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Forcement le nom de Jean-Luc Masbou sur la couverture, ça attire la curiosité, même si il n'est ici 'que' scénariste. Et le début de ce premier tome fonctionne très bien. L'introduction met en appétit en opposant deux groupes d'individus, tous passionnés de cryptozoologie, qui fondent un club portant le même nom. Et seul un défi pourra les départager et déterminer qui aura le droit de porter le nom de Monster Club.

Mais ensuite tout ne m'a pas convaincu. Il y a trop de personnages, entre les membres des 2 clubs et les hommes de main du cirque il y a plus de 15 personnages qui se croisent et se recroisent. Difficile de se rappeler qui est avec qui. En plus d'une manière générale j'ai trouvé l'ensemble chargé et très bavard, donc pas toujours très simple à lire. Il y a des bonnes idées, mais elles ne ressortent pas de cette masse.

Le dessin est par contre constant et très sympa. Au final c'est pas mal mais je ne suis pas certain de suivre les épisodes suivants.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 49 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque