Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 661 avis et 167 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Mondes de Thorgal - La jeunesse de Thorgal  posté le 03/02/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Fan de Thorgal de la première heure, j'ai failli bouder la série mère avant qu'elle ne prenne un second souffle en mettant Jolan en avant et me voilà maintenant embringuée dans les spin-offs qui fleurissent depuis quelques mois.

Je ne m'en lasse pas, bien au contraire ! Et cette troisième série parallèle qui commence me plaît déjà beaucoup.

Graphiquement, c'est du tout bon, on retrouve le style originel de la grande époque, le lecteur de Thorgal retrouvera ses petits, sans aucun doute.

Côté scénario, rien à redire non plus. J'ai beaucoup aimé les albums évoquant la jeunesse de Thorgal et de Aaricia (comme "L'enfant des étoiles" ou "Aaricia") et ici c'est à nouveau un vrai plaisir de retrouver tout ce petit monde (et l'infâme grand frère Björn) aux prises avec un hiver interminable et des créatures mythiques liées aux légendes nordiques.

Rien de bien nouveau sous le soleil mais je ne m'en lasse pas ! C'est donc pour moi une belle initiative, qui permet de patienter avant le prochain tome de la série principale.

Nom série  Secrets : L'Angélus  posté le 29/08/2010 (dernière MAJ le 01/02/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette série multiplie les bons côtés : le dessin est très bon, précis, détaillé, expressif, joliment colorisé : ça change de celui de Marianne Duvivier qui oeuvre sur d'autres histoires de la même collection...!
Le fond de l’histoire est très intéressant, basé sur une réalité artistique que j’ai eu plaisir à découvrir, moi qui ne suis pas du tout calée dans le domaine de la peinture et de ses mystères. Le tout est savamment amené par un scénario bien ficelé du début à la fin. Au fil de ses recherches sur le tableau de Millet, on voit se transformer petit à petit le personnage principal, bien insignifiant au départ. J'aurai juste une petite pensée pour la prof d'arts plastiques un peu laissée pour compte au final j'ai l'impression...

J'avais trouvé que le premier tome était de loin le meilleur de la série Secrets que j’avais pu lire à cette époque. Je craignais un peu une fin décevante mais il n'en est rien, bien au contraire. J'adapte donc mon verdict après lecture du T2 et je passe ma note de 3/5 à 4/5 car la suite est à la hauteur de mes attentes !

Nom série  Lou !  posté le 22/10/2009 (dernière MAJ le 09/01/2013) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excelllllllllentissime cette BD !! J'adore, tout simplement.

J'adore le journal intime de Lou qui est au début et à la fin de chaque tome, avec ce qu'elle pense de sa mère, de ses ami(e)s, de Richard, de son chat, de sa grand-mère. Le "jeu de moi" du T3 est une excellente trouvaille, autant qu'un très bon résumé des 2 premiers tomes de la série…
J'adore la mère de Lou, éternelle adolescente parfois moins mature que sa fille, qui joue en cachette aux jeux vidéo au lieu d'écrire son bouquin.
J'adore la grand-mère de Lou avec son caractère bourru, sa mauvaise humeur perpétuelle, ses choux de Bruxelles pour toutes les occasions (c'est festif le chou de Bruxelles) et son cœur gros comme ça.
J'adore les prénoms donnés au chat.
J'adore la gothique Marie-Machin et ses parents complètement à l'ouest.
J'adore le nom du collège de Lou : Collège "Guy Degrenne".
J'adore Sidera et le prince Fulgor.

Bref, je pourrais continuer longtemps comme ça… Cette série regorge de trouvailles à la fois dans l'image et dans le texte. Le dessin colle parfaitement à l'ambiance. C'est riche de la première à la dernière page et c'est peu de le dire. C'est drôle, mignon, et franchement je ne m'attendais pas à trouver autant de bonnes choses - pour moi - dans une série estampillée "Jeunesse".

Après lecture du T6 je suis... circonspecte. Personnellement je n'ai pas bien saisi le sens de cette histoire, j'ai espéré jusqu'à la fin avoir au moins un semblant d'explication, mais non... J'espère sincèrement que si suite il y a, elle rattrapera un peu cet OVNI, dont la qualité graphique laisse également un peu à désirer... Je retire un petit point à ma note de départ, ça reste tout de même une très bonne série, au moins les 4/5 premiers tomes.

Nom série  Le Policier qui rit  posté le 05/01/2013 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Bouh la la, que j'ai eu du mal à terminer cette histoire...

Je dirais même que si ça n'avait pas été les vacances, j'aurais laissé tomber avant la fin...

Je me suis tout simplement ennuyée et j'ai été embrouillée par ces noms à consonance scandinave que je finissais par mélanger, ne sachant plus si le machin-sson dont on me parlait était un méchant, un témoin ou un policier évoqué deux cases plus tôt mais déjà oublié... Et puis la narration est un tantinet soporifique, ça m'a fait penser au sketch sur les blagues suédoises de Patrick Bosso...

Graphiquement, c'est loin d'être ma tasse de thé, je n'aime ni le trait, ni la colorisation.

Je suis allée au bout pour avoir le fin de mot de l'histoire, des fois qu'elle relève un peu le niveau par son originalité, mais le miracle n'a pas eu lieu...

Nom série  Vinland Saga  posté le 14/04/2009 (dernière MAJ le 15/12/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Vinland Saga, écrit et dessiné par Makoto Yukimura (à qui l'on doit déjà la série Planètes), c'est l'histoire d'un désir de vengeance, celui de Thorfinn, jeune garçon originaire d'Islande, dont la famille a fui la Norvège des années auparavant. Son père, Thors, a été tué par Askeladd, un viking sanguinaire et depuis cet épisode tragique (qui nous est conté dans le tome 2) Thorfinn le suit partout espérant un jour l'affronter en duel et gagner avec les honneurs.

Le dessin est assez exceptionnel, précis, détaillé, dynamique, avec juste ce qu'il faut de visages caricaturaux pour le côté manga, mais pas trop. Les scènes de massacres (notamment celle des francs par les guerriers vikings d'Askeladd) sont très détaillées, le sang gicle à tout va, les bras, les têtes, les doigts volent de partout, les lances transpercent, les masses assomment, les chaînes étranglent, les carreaux font mouche, les haches tranchent dans le vif. Bref, ça ne fait pas dans la dentelle. Mais c'est tellement bien dessiné… Le deuxième tome, nettement moins violent, nous montre tout le talent du dessinateur pour faire passer les émotions intérieures, la prestance d'un guerrier, c'est du très bon. On peut tout de même déplorer quelques soucis de traduction, avec un "VIIIème siècle" devenu "XVIIIème siècle" (p84 du T1).

Ce qui est parfois assez détonnant dans cette série, c'est le placage de la mentalité nippone sur les comportements viking. Mais il n'empèche que j'aime vraiment beaucoup et à tous points de vue, j'attends impatiemment la suite !

Le tome 3 est toujours aussi agréable à lire avec cette tendance qui s'affirme : un Thorfinn violent et (presque) sans scrupule, avec un désir de vengeance exacerbé qui lui donne des ailes et un Askeladd "zen", voire presque "grand sage" qui finalement semble s'être pris d'affection pour celui qui souhaite tant sa mort. Humour, grands espaces et baston sont au rendez-vous avec un style de dessin qui me plait toujours autant.

Après un tome 4 un peu décevant qui donnait l'impression que l'auteur naviguait un peu à vue, le tome 5 m'a de nouveau bien plu, avec, sur une durée plutôt restreinte par rapport aux autres volumes, un concentré d'action pure et dure, avec sa dose d'humour bienvenue.

Le tome 8 est pour le moins inattendu et donne un tournant à l'intrigue un peu déstabilisant mais qui rompt efficacement la relative lenteur du début de l'aventure. Je suis assez perplexe, naviguant entre une impression de sabordage de la série et la curiosité de voir ce que cela va pouvoir donner par la suite... à suivre donc.

Le tome 11 tant attendu confirme selon moi la qualité de cette série, même si je me demande si l'auteur savait déjà qu'il irait là quand il l'a entamée... On voit peu notre héros du début pour faire un peu plus la lumière sur le roi Knut, qui a bien changé en quelques années. J'aime toujours autant l'histoire, le style et le dessin de Makoto Yukimura. Je me demande juste si l'auteur sait où il va... En tous les cas, moi je continuerai à le suivre encore.

Et pour répondre à la question "légitime" d'Erik sur le délai entre les tomes 13 et 14, je dirais "tsunami", non ?

Nom série  Moi René Tardi prisonnier de guerre au stalag IIb  posté le 10/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai du mal à attribuer une note à ce premier tome...

Je trouve franchement bien l'idée de parler de la guerre sous cet angle (un angle différent, comme est différent celui de La Guerre d'Alan).
Je trouve franchement bien le dialogue entre René (le père) et Jacques (le fils) et le ton employé : c'est vivant et interactif.
Je trouve franchement bien l'humour qui pointe parfois son nez ("Prononcez "bois !") au détour d'une page.
Je trouve franchement bien de nous donner cette vision de la guerre que je ne connaissais pas, à savoir un mépris pour les autorités militaires, une colère contre les dirigeants incapables, une honte vis à vis des siens et des anciens combattants de la guerre de 14-18.

Je ne suis pas une fan de Tardi, loin de là, je n'aime pas son trait et je trouve ses oeuvres trop bavardes. Ici j'ai été finalement agréablement surprise par le dessin en noir et blanc (avec quelques touches de rouge) et ce pavé de premier tome se lit plutôt bien car la narration, bien qu'assez dense, est entraînante grâce à ce dialogue entre père et fils.

Pourquoi hésiter pour la note alors ? Parce que j'ai eu du mal à finir ce pavé qui traîne un peu en longueur (5 ans c'est long me direz-vous) et que je ne suis pas sûre de lire la suite quand elle sortira, du coup mon sentiment général après lecture est plus mitigé.
J'ai acheté ce T1 pour offrir à Noël à quelqu'un qui cherche (et trouvera sûrement dans cette lecture) à comprendre ce qu'a vécu son propre père lui aussi fait prisonnier au début de la guerre. Rien que pour ça cette BD sera formidable pour elle. Moi-même, malgré tout, j'ai beaucoup appris, alors finalement... allez, 4/5, ça mérite.

Nom série  La Peau de l'ours  posté le 02/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Allez, je continue dans la lecture des BD que j'ai achetées pour offrir à Noël avec ce one-shot bien noté sur ce site et coup de cœur chez mon libraire.

Mon sentiment une fois tournée la dernière page ? Pas mal mais avec des réserves.

J'ai bien aimé le style narratif utilisé avec l'évocation des souvenirs d'un vieil homme qui voulait se venger il y a des années de cela d'un mafioso qui avait tué son ours de cirque et qui tombe dans les filets amoureux de la petite fille de ce dernier.

La lecture est assez prenante et rythmée et donne envie de connaître le fin mot de l'histoire. J'ai un peu buté sur la fin, et j'ai dû relire quelques pages pour tisser certains liens qui m'avaient échappé en première lecture, c'est dommage car cela a cassé une cadence qui était jusque là fort bien maîtrisée. Malgré tout, l'histoire est bien trouvée et bien racontée.

Graphiquement, je n'aime pas du tout par contre, je ne vois pas l'intérêt de focaliser comme cela l'attention sur l'appendice nasal des protagonistes et dans l'ensemble, c'est assez inesthétique. J'ai tout de même noté quelques belles trouvailles de mise en scène ou de représentation de l'imaginaire des personnages.

Bref, je ne suis que moyennement convaincue. Conseil d'achat tout de même, mais pas pour moi !

Nom série  Le Singe de Hartlepool  posté le 02/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Excellent !

J'avais lu plein d'avis positifs sur cette histoire et j'avais donc décidé de la mettre sur ma liste de BD à offrir à Noël et comme je suis quelqu'un de consciencieux, je contrôle la qualité avant de faire les paquets cadeaux... Je n'ai pas été déçue, loin de là.

Le dessin n'est pas vraiment ma tasse de thé (ah ah ah) mais l'histoire est un petit bijou. Basée sur une légende datant de l'époque des guerres napoléoniennes, elle nous raconte comment un singe, mascotte d'un navire français ayant échoué au large des côtes de ce petit village anglais, a été pris pour et jugé comme un français simplement parce qu'il portait un uniforme français et parce que les villageois ignoraient complètement à quoi pouvait ressembler cet ennemi juré.

J'ai eu deux coups de cœur dans cette BD. Le premier est pour le vieil ancien combattant, cul-de-jatte depuis des années, qui est blessé lors de son attaque au canon de la prison du singe et qui, quand on lui demande comment ça va, répond "je ne sens plus mes jambes" (mouarf). Le second est pour le "clin d’œil" de la page 91, même s'il est certainement fantaisiste, il est très sympathique et clôt admirablement bien l'histoire.

A offrir ou à se faire offrir sans hésiter.

Nom série  L'Embranchement de Mugby  posté le 01/12/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ma fille de 10 ans a reçu une édition souple de cette BD publiée par l'école des loisirs dans le cadre de ses publications "école des max". Normalement, les livres ciblent une tranche d'âge particulière et bien qu'il s'agisse officiellement d'une BD "jeunesse", je ne suis pas persuadée qu'elle sera touchée par ce récit qui, comme le disent certains autres posteurs, a un ton et des préoccupations trop adultes.

Personnellement, je n'ai ni été touchée par l'histoire (cousue de fil blanc, mais c'est sans doute normal pour un conte de Noël), ni par le dessin dont les proportions hasardeuses m'ont parfois gênée. En plus, j'ai trouvé que tout allait trop vite. J'avoue tout de même avoir bien aimé les décors et l'ambiance générale.

Peu mémorable selon moi, et surtout peu adapté à sa cible officielle.

Nom série  Kalimbo  posté le 29/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Sympathique cette nouvelle série jeunesse qui démarre chez Soleil.

L'histoire est toute simple : Kalimbo est un très vieil éléphant qui sent sa dernière heure venue et décide de se rendre au cimetière des éléphants, accompagné de son fidèle et vieil ami, le lion Makussa. Sauf que tout ne va pas être si simple car en chemin ils vont faire la rencontre d'un jeune zèbre qui a été séparé de sa famille à cause du passage d'un troupeau de gnous et vont alors l'aider à retrouver les siens.

Il y a beaucoup d'humour dans les dialogues et ces animaux doués de parole forcent la sympathie du lecteur. La palette de caractères est riche : le vieil éléphant bougon, le vieux lion sage et posé, le jeune zèbre intrépide, les deux autruches Adélaïde et Abigail (mon coup de cœur est pour elles) qui se cachent en enfouissant la tête dans le sol, des oiseaux, des méchants lycaons, de majestueuses girafes, un rhinocéros bourru, des vervets (et pas des macaques ! ) : bref, toute la savane y passe et tient son petit rôle.
On pourrait se croire dans une production Disney (sans être péjoratif) du style "Le roi lion".

Le dessin de Frédéric Besson est très réussi, les animaux sont réalistes et la colorisation très douce.

Le T1 se termine sur un retournement de situation amusant qui annonce une suite, que j'espère avoir très vite l'occasion de découvrir.

Nom série  La Guerrière Innocente  posté le 25/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
La première chose que j'ai remarquée avec cette série estampillée "jeunesse" de chez Soleil c'est la tenue plus que limite de l'héroïne de la couverture par rapport au public officiellement visé.
Alors vous me direz que "jeunesse" c'est large et que ça va de l'enfance à l'adolescence, et effectivement, l'ado mâle y trouvera peut-être son compte car Kara rivalise d'imagination pour habiller ses personnages féminins avec des tenues toutes plus suggestives les unes que les autres. Bref, ça c'est pour mon côté adulte grincheux...

Par ailleurs, je me demande quel est le ratio entre la planche originale et la taille finale publiée, mais il ne doit pas être négligeable car j'ai vraiment eu l'impression d'avoir entre les mains une miniaturisation de BD : miniaturisation du dessin et surtout miniaturisation des textes qui en plus sont plutôt denses. Cela nuit pas mal au confort de lecture. Je me demande d'ailleurs si ça valait vraiment la peine de gratter sur le format à ce point pour un coût final qui flirte tout de même avec les 11€...

Le dessin (mis à part l'hypertrophie exagérée des yeux) est une belle réussite tout de même mais j'insiste sur le fait qu'il mériterait une édition à plus grand format. Les vaisseaux, les paysages et les costumes (même un peu trop légers pour certains) sont très travaillés.

L'histoire en elle-même n'est pas renversante, et c'est un peu trop bavard à mon goût. C'est assez cliché avec des mystères et révélations qui tombent un peu à plat et qui ne donnent pas spécialement envie de lire la suite. La fin du T1 dévoile des choses qui devraient donner envie d'en savoir plus, mais personnellement, j'avoue que je vivrai très bien sans.

Nom série  Samurai Légendes  posté le 20/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai pas eu l'occasion de lire la série mère Samuraï mais je peux dire que ce spin-off se lit tout à fait bien même dans ces conditions.

On se trouve donc visiblement en amont de la série principale, 16 ans plus tôt, et l'on suit une des héroïne de cette dernière : Furiko, jolie, habile et vaillante jeune femme qui semble n'avoir peur de rien ni personne. Dans ce premier tome, elle a pour mission de tuer un puissant homme en échange d'information sur ses sœurs disparues. Mission qu'elle va mener de manière efficace et sanglante !

Il y a quelques flash-backs dans ce premier tome mais surtout beaucoup d'action et de boucherie-charcuterie. Ca se lit vite et bien, c'est un bon divertissement.

Graphiquement c'est plutôt bien fait, les scènes d'action sont très dynamiques et la colorisation est réussie.

L'ouvrage se termine par un cahier graphique agrémenté de questions/réponses que j'ai trouvées intéressantes, même si on ne sait pas qui fait les réponses ce qui est un tout petit peu dommage...

Nom série  Les Yeux de Pandora  posté le 20/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Pas mal, joli, mais oubliable pour résumer ma pensée.

Graphiquement, y'a pas à dire, c'est fort bien réalisé et on peut au fil des pages de cette BD apprécier le talent de Manara dans un genre beaucoup plus sage que ce pour quoi il est principalement connu (et sans trop de scènes équivoques ou suggestives comme il peut parfois s'amuser à en glisser dans ses œuvres "tous publics" même si la jeune et jolie Pandora est court vêtue).

Côté histoire, l'idée est bonne, le format "one-shot" est appréciable, mais je trouve que, malgré ses 63 pages, certains passages sont expédiés et certaines transitions abruptes. Malgré cela on sent que le scénario est construit autour d'une intrigue assez bien pensée et le tout est plaisant à suivre sans pour autant être spécialement marquant. Je suis assez d'accord avec Gaston sur cette impression de lire un résumé d'histoire et pas l'histoire elle-même.

Une BD divertissante en quelque sorte, mais qui - en ce qui me concerne - tombera vite dans l'oubli je pense.

Nom série  Serpent rouge  posté le 17/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Etrange, décidément très étrange l'horreur à la japonaise...

L'histoire qui nous est contée ici est celle d'un jeune garçon qui est visiblement le seul membre "normal" d'une famille de psychopathes et autres dégénérés de la pire espèce : une grand-mère qui se prend pour une poule, un grand père qui se fait masser ses furoncles par sa belle-fille (bon appétit), un père (fils des deux premiers) au QI négatif qui élève des poules (vivantes ou mortes selon leur bonne volonté à pondre des oeufs) et des vers pour encourager les délires de la grand-mère, une mère "captive" dont on se demande comment elle a atterri dans cette famille et une sœur psychopathe !
Tout ce petit monde vit isolé dans une maison immense, labyrinthique et perdue au fond d'une forêt infranchissable, dotée d'un miroir maléfique qu'il ne faut pas abîmer sous peine de malédiction sur la famille (comme si ça pouvait être pire que ça ne l'est déjà...).

Je passe sur les scènes peu ragoutantes qui constituent l'essentiel de cette histoire, ce qui est terrifiant c'est de s'imaginer isolé dans une environnement pareil comme l'est ce jeune garçon, c'est franchement cauchemardesque surtout quand il est impossible de s'en échapper... L'auteur mélange allègrement le grotesque et le tendancieux, c'est un mélange des genre surprenant. La chute est bien trouvée, même si un peu abrupte.

Graphiquement, j'aime bien les décors, la forêt, cette grande maison mais je suis moins convaincue par le côté caricatural des personnages, hyper expressifs et difformes car cela manque de réalisme.

A ne pas mettre entre toutes le mains et à réserver aux amateurs du genre...

Nom série  Super catho  posté le 08/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le titre et le style graphique de cette BD me faisaient espérer quelque chose d'humoristique mettant un peu à mal quelque caricature intégriste catholique mais une fois tournée la dernière page, il faut bien avouer que je n'ai absolument pas trouvé ce que je cherchais...

"Super Catho" c'est juste l'histoire d'un gamin des années 50, élevé dans une famille et un village très pratiquants, éduqué dans une école tenue par des prêtres et embringué bien malgré lui dans une histoire de fanatiques fin-du-mondistes. C'est peut-être en partie auto-biographique, ou pas, en tous les cas c'est loin d'être passionnant.

Peut-être que les soixantenaires qui ont vécu une enfance plus ou moins similaire se trouveront quelques points communs avec notre jeune héros et du coup quelques atomes crochus avec la BD. Personnellement, c'est un gros bof...

Nom série  Comme ton ombre  posté le 08/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne m’attendais pas à un miracle en lisant cette série pour adolescente mais je m’attendais au moins à une histoire complète au bout de ces 94 pages… donc j’ai forcément été un peu étonnée de ne pas avoir le fin mot de tout cela en arrivant à la fin du volume (d’un autre côté, si j’avais regardé correctement la couv’, j’aurais vu que c’était le T1..) et il y a fort peu de chance que je fasse l’effort de lire le tome 2 pour en savoir plus.

Pour résumer, je dirais que tout est correct et sympathique mais sans plus : l’histoire est très fleur bleue avec des protagonistes qui ont l’air d’être beaucoup trop jeunes pour être aussi indépendants : ils ont l’air d’ados alors qu’ils ont officiellement une petite vingtaine d’années (ou alors c’est moi qui vieillis…). Le dessin typé Manfra avec une colorisation assistée par ordi mais assez basique est rarement ma tasse de thé, les dialogues sont un peu légers. Ca se lit très vite car c’est écrit assez gros. Malgré tout, je pense qu’à 15 ans, ça m’aurait peut-être plu.

Un petit plus intéressant tout de même : le making-of de la BD en fin de tome qui illustre bien le travail d’équipe derrière ces planches : scénario, story board, dessin en noir et blanc, aplats et ombres et effets. J’ai trouvé cette partie bien plus sympathique que tout le reste, mais je le rappelle : la collection Strawberry de chez Soleil n’est pas destinée aux trentenaires plus que bien tassés !

Nom série  Le Chat du Rabbin  posté le 03/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Non, décidément, Sfar, je n'y arrive pas. Graphiquement c'est un rejet total pour ma part : je n'aime pas le trait, je n'aime pas les couleurs, je n'aime pas le découpage et je n'aime pas la typographie... Ca fait beaucoup pour une seule BD !

Comme j'ai lu beaucoup de bien de la série, j'ai tenté de passer outre tout ce rejet graphique pour me concentrer sur l'histoire elle-même mais le déclic n'a pas eu lieu. Je n'ai pas été touchée, ni trouvé ça drôle ou instructif pour un sou.

En ce qui me concerne, la bonne réputation de cette série est très surfaite et en partie liée aux lauriers de son auteur, mais peut-être que si j'étais moins difficile pour le dessin, j'aurais pu l'apprécier. Quoique, d'autres BD graphiquement à 1000 lieues de mes canons graphiques ont réussi cet exploit (Héraklès récemment pour ne citer qu'elle) donc le dessin n'explique visiblement pas tout.

Nom série  Au Pays des Ombres (Vincent mon frère mort-vivant)  posté le 03/11/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’ai lu une BD intitulée « Au pays des ombres » mais dès les première pages elle m’a fait penser à « Vincent, mon frère mort-vivant » (que je n’ai pas lue), en effet, il est ici question d’un petit garçon prénommé Antoine, qui arrive à communiquer avec son frère Vincent, mort, mais qui a trouvé le moyen de revenir dans le pays des vivants. J’ai d’abord songé à une coïncidence, puis en fin de lecture, après avoir vu que les auteurs étaient les mêmes, je me suis dit qu’ils avaient trouvé à raconter une suite ou une variation sur le même thème, mais la planche de la galerie était la même que dans ce que j’avais lu… là j’ai compris (confirmé par Miranda ) que Soleil ressortait, sous un autre titre et dans une autre collection, la même BD qu’en 2005, sans le mentionner (ni sur son site, ni en préface de la BD).

Au-delà des considérations mercantiles, la BD elle-même est vraiment chouette, je ne suis pas fan du dessin, mais l’histoire est bien menée, pleine d’humour, de poésie mais aussi de méchants zombies et d’un diable pour le moins particulier (mais je n’en dis pas plus). L’amour d’Antoine pour son frère, qui n’est pas débile, mais un « innocent d’un gabarit exceptionnel » comme dirait l’autre, est très fort et lui permet de braver tous les dangers pour le retrouver quand ce dernier est en danger. Il y a quelques scènes un peu flippantes, Antoine est parfois dans de très mauvaises postures…

Une bien belle histoire, riche et pleine d’humour, à découvrir, mais faites attention à ne pas l’avoir déjà dans vos étagères, sous un autre titre…

Nom série  Doggybags  posté le 10/02/2011 (dernière MAJ le 29/10/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me suis bien amusée en lisant le premier tome de Doggybags, recueil de 3 histoires complètement déjantées inspirées du comics, avec coupures pubs et multiples petits reportages plus ou moins véridiques.

Au départ je l'ai acheté parce qu'il y avait une histoire écrite et dessinée par Florent Maudoux et son histoire intitulée "Masiko" est vraiment très plaisante à lire, j'ai retrouvé avec grand plaisir son style graphique, ses couleurs, son dynamisme et une histoire mêlant humour, tueries et amour maternel.

Mon histoire préférée de ce premier tome est celle de Run, la dernière du recueil : une histoire qui pourrait être sous-titrée "La lose" tellement le héros, fort peu sympathique, accumule les mauvais coups du sort. On dirait du Richard Bachman, mis en image exactement comme je l'aurais imaginé dans mon cerveau. Franchement, rien à redire, le dessin est excellent, la mise en scène, les cadrages, les enchainements, la chute ! Du grand art.

Je ne m'étends pas plus que cela sur la première qui m'a laissée assez indifférente, que ce soit pour le dessin ou le scénario. Je ne la prends même pas en considération dans ma notation.

Le tome 2 nous offre 3 nouvelles histoires fortes et déjantées, entrecoupées de pubs, de documentations diverses ou de petits reportages. Les deux premières sont les meilleures à mes yeux, entre les tueurs d'extraterrestres aguicheuses et les défenseur de la frontière américano-mexicaine qui font une rencontre dont ils se seraient bien passés, on est servi côté tueries ! Le dessin colle bien au scénario, rien à redire.
Je suis en revanche moins emballée par la dernière, apparemment inspirée d'une histoire vraie. J'aurais préféré que les auteurs s'inventent une fin un peu plus apocalyptique, parce que je me suis finalement ennuyée, malgré les tentatives de construction non linéaire du récit. Le dessin ne m'a pas convaincue non plus, c'est gore, mais le sang semble être extérieur à la scène, comme ajouté après coup, ce qui n'apporte que confusion en fin de compte.

Malgré un effort évident pour produire un tome 3 riche et recherché, je ne suis pas emballée. Alors certes on apprend plein de choses sur le Mexique, son histoire et ses violences, certes l'idée de donner un thème à ce tome est louable mais j'ai finalement été plus intéressée par les pages d'Histoire que par les histoires elles mêmes.

La première est sans grand intérêt à mes yeux alors qu'au départ j'étais plutôt confiante, mais le fantastique et le côté angoissant ne ressortent absolument pas et je suis arrivée à la dernière page avec un sentiment de "tout ça pour ça". Je pense de plus que les lecteurs sans notion d'espagnol seront quelque peu frustrés : ça manque quand même un peu de traductions...

La deuxième, écrite et dessinée par le sieur Maudoux, est la mieux dessinée des 3 mais ne surprend pas vraiment, on se doute très vite du fin mot de l'histoire. Les amateurs/trices de formes féminines seront servis, c'est toujours ça de pris.

La troisième histoire enfin, lue hier, j'ai déjà du mal à me souvenir de ce dont elle parle...

Le principe ne surprend plus, le courrier des lecteurs n'est pas drôle (même pour faire "vrai'', les fautes d'orthographe ça tue quand même), bof quoi...

Pour résumer :
Tome 1
Tome 2
Tome 3

Pas sûr que je m'intéresse à la suite si elle sort un jour.

Nom série  Oms en série  posté le 27/10/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Décidément, cette nouvelle collection lancée par Ankama promet ! Après Niourk voici "Oms en série", nouvelle adaptation d'un roman de Stefan Wul.

Les Draags sont des êtres à peau bleue, dont l'animal domestique préféré est l'Om. A chaque portée d'une femelle Om, les petits, une fois sevrés, sont offerts à un enfant d'une autre famille Draag, on leur met un joli collier, on leur trouve un joli nom, ils ont une jolie niche, on joue avec eux, bref, l'Om est le meilleur ami du Draag !

Cette inversion des rôles, qui met l'être humain à la place exacte du chien dans notre société moderne, est d'une justesse qui en fera réfléchir plus d'un sur la condition d'animal domestique On y retrouve tout ! Même les notions de relativité du temps qui passe et la conception de la douleur. C'est plutôt surprenant mais j'ai adoré ! Le héros de l'histoire est un Om qui a réussi à s'instruire en même temps que sa petite maîtresse Draag et qui décide à un moment donné d'échapper à sa condition avant qu'on le remette à sa place d'animal domestique. Il va alors rencontrer les Oms sauvages.

Graphiquement, c'est très joli, l'univers des Draag, tout en couleurs vives, est très réussi. Le dessin est relativement sobre, mais d'une grande justesse.

Le seul petit reproche que je pourrais faire c'est la vitesse à laquelle Terr, notre héros, finit par prendre la tête du groupe. J'imagine que dans le roman cela s'est passé un peu moins vite et qu'on se trouve ici face une des contraintes de l'adaptation en BD.

En dehors de cela, rien à dire ! J'aime décidément beaucoup cet auteur et cette nouvelle collection (à qui je donne ce coup de cœur), vivement la suite, et les autres adaptations prévues par l'éditeur.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 34 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque