Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophes BD




... a post 3751 avis et 1673 sries (Note moyenne: 2.86)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos gots! Comparez vos gots !
Mes nouveauts Mes nouveauts
Mes trophes Mes trophes

Afficher ces sries dans la liste du menu Afficher ces sries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom srie  C'est moi Pusheen le chat  post le 09/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Tiens, cette silhouette me semblait bien familire... En effet Pusheen a envahi l'inconscient collectif grce internet depuis plusieurs annes. je pensais qu'il s'agissait d'une cration nipponne, l'instar d'Hello Kitty, mais en fait c'est une illustratrice amricaine qui est derrire ce phnomne.

Mais au final, la lecture m'a moins intress. C'est trs simpliste, probablement destin aux plus jeunes, et cela manque de pas mal de diversit mon got. la plupart des gags ou illustrations tournent autour de la nourriture, de la relation de cette chatte (car oui, c'est une femelle) avec sa petits soeur et un peu les humains. C'est tout.

Bon, le dessin est mignon, c'est sr, mais je crains qu'au-del de 6 ans cela n'intresse plus grand-monde...

Nom srie  C'est toi ma maman ?  post le 09/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aim !)
A l'instar de son prcdent bouquin Fun Home, Alison Bechdel a plac sa famille au centre de son oeuvre. cette fois-ci ce n'est pas son pre, mais sa mre qui est concerne.

Et je dois dire que l'intrt de l'entreprise me laisse rien moins que dubitatif. Certes, on sent que son histoire familiale interroge normment Alison, qui ramne parfois trop de choses son homosexualit. Visiblement son analyse n'est pas termine, car elle inclut non seulement sa mre, son pre et ses frres et ses petites amies dans son histoire, mais aussi ses psychanalystes... Si encore elle parlait de la faon dont tout a influait sur son oeuvre, du moins son versant fictionnel, pour peu qu'il y en ait un, mais elle aborde trs peu cet aspect.

Non, ce sont pour l'essentiel des retranscriptions de conversations avec toutes ces personnes, et je dois avouer que c'est d'un ennui... abyssal. J'ai mme saut quelques passages o elle citait et faisait l'exgse de psychanalystes plus ou moins clbres. il y a quelques raccords avec des auteurs, comme Virginia Woolf, mais seul ce vernis psy est prsent.

Seul le dessin a finalement trouv grce mes yeux ; il est clair, expressif, mais au final cela ne suffit pas faire passer la pilule de prs de 300 pages...

Nom srie  Le Piou  post le 09/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le Piou, c'est une sorte de loser transgenres, la crature qui gaffe autant qu'elle a l'inverse d'un pot de cocu.

Il lui arrive les pires saloperies, que ce soit tout kawaii ou tout trash. Ce ct libertaire, sans entrave, a peut-tre cot sa place dans le magazine Spirou et aux ditions Dupuis. mais qu'importe, Lapuss' et ses complices svissent chez un petit diteur, avec autant de bonheur et de libert. Par contre le ct muet des strips et des planches limite un peu la diversit des gags, il me semble. Attention ne pas tourner en rond...

Le dessin de Baba est trs sympa, super expressif, on sent qu'il s'clate bien sur le Piou. Il faudrait qu'il ferme un peu mieux ses traits par contre. A la fin un dessin des auteurs nous montre que Lapuss' n'est pas si grand que a. Par contre en vrai il fait un peu plus peur.

Sympa ce piaf.

Nom srie  La Faucheuse des moissons  post le 23/12/2013 (dernire MAJ le 08/05/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le duo gagnant de Sang noir est dj de retour, avec une nouvelle histoire prenant pied dans la premire guerre mondiale. Cette fois-ci il s'agit d'un triptyque, et les auteurs ont donc tout le loisir de raconter tranquillement leur histoire. Celle d'un groupe de gamins, ns la fin du XIXme sicle, qui vont se retrouver dans l'engrenage le plus cruel qui soit, celui de la guerre.

Le premier tome est consacr la jeunesse de ces gamins, dans un petit village des Alpes, et le rcit permet de se rendre compte de leur cohsion, de leurs dissensions aussi, parfois lies de la jalousie et des sentiments contraris. C'est assez basique, mais plutt efficace, puisque l'ambiance monte crescendo et que cet album se referme sur la dclaration de guerre de la France l'Allemagne. Des bonus en fin de volume retracent les origines du conflit, et mme si elles ont t rabches l'cole, ce n'est jamais mauvais de se les remettre en mmoire.

Dans le deuxime les enfants, devenus de jeunes hommes, entrent de plain-pied dans la guerre. Ils vont y laisser des plumes, et mme plus. L'ensemble de la guerre est ainsi trait, de faon un peu rapide cependant.

Le trait de Julien Monier, la fois rond et incisif, lui permet de croquer des situations trs diffrentes, aid par des ambiances colores plutt russies. Dans le deuxime tome les ambiances sont plus sombres, toujours russies. Je suis curieux de lire la suite et fin.

Nom srie  Alea Gesta Est  post le 07/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
A la suite d'In Vitro Veritas Lapuss' et sa compagne (ou leurs doubles de papier) vont enfin devenir parents. Ce n'est bien sr pas de la tarte, et les futurs parents vont passer par un grand nombre d'motions durant ces 9 mois de grossesse...

Encore une fois Lapuss' fait mouche, en croquant ce futur pre un rien gamin et dsorient, et cette future maman dont les hormones n'aident pas la stabilit. Cependant il n'en rajoute pas, mme si on a droit au traditionnel passage d'Alien... Il aurait peut-tre pu aller plus loin dans le trash ou le n'importe quoi, a reste relativement sage, mais assez drle la plupart du temps.

Et son trait rond, la fois conome et expressif, fait mouche.

Sympathique.

Nom srie  In Vitro Veritas  post le 07/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le parcours de la fcondation in vitro est un vritable calvaire pour tous les couples qui y ont recours.

Un sujet casse-gueule, mais que Lapuss' a choisi de traiter par le biais de l'humour (le seul qu'il connaisse vraiment, je pense -ceci n'est pas une critique). Je ne sais pas s'il y a de l'autobiographie l-dedans, mais on sent qu'il y a beaucoup d'authenticit dans les situations vcues, malgr le ct dconneur de certaines rpliques. Sur ce plan, le contrat est rempli, j'avoue avoir souri plusieurs reprises devant les pitreries du couple, enfin surtout du mari.

Aprs, j'avoue que ce n'est pas facile de trouver une telle BD autre que "pas mal". Son principal atout est d'avoir su ddramatiser, au moins en partie, un sujet difficile.

Nom srie  Les Dprimantes aventures de Jack Russell  post le 06/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ceux qui ont dj lu les albums scnariss par Lapuss' (et parfois dessins aussi, double peine) connaissent cet humour grinant, cynique, qui ne laisse parfois aucun rpit au lecteur.

Il en fait preuve ici aussi, avec ce personnage qui est une sorte d'alter ego (car il faut bien le dire, Lapuss' est un vrai couillon dans la vie, belge de surcrot) ngatif, qui il arrive les pires msaventures. L'auteur se lche donc compltement, la seule contrainte tant l'orientation des pages, l'italienne. On a ainsi des illustrations pleine page, des strips de deux, trois, six cases, Lapuss' matrisant suffisamment le genre humoristique pour utiliser de faon optimale l'espace imparti.

Ct graphisme c'est du franco-belge tout rond, avec des gros nez, la limite du minimalisme, mais c'est pour mieux nous faire rire, mon enfant.

Je ne sais pas s'il y aura d'autres gags aprs ce premier tome, mais Lapuss' semble en avoir sous le pied et derrire la truffe.

Nom srie  Ometepe  post le 06/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, voil une chouette BD sur un lieu un peu insolite.

Une le lacustre au coeur du Nicaragua, dont la faune prserve et le paysage volcanique semblent avoir inspir de nombreuses lgendes. Saracino a rcupr ces histoires, souvent issues du folklore amrindien, pour les arranger sa sauce et les rendre plus vivaces. Il y a un petit fil rouge avec ce voyageur tranger qui apparat dans au moins deux rcits sur six.

Il flotte un charme indfinissable sur cet album, avec ce lieu o le temps semble s'tre arrt, avec ces histoires dbrides, mais aussi ces dessins o le crayon et l'aquarelle se marient merveille, au service d'histoires inattendues. Joli boulot.

A dcouvrir pour une parenthse enchante...

Nom srie  Sticky Pants (a colle et a moule les bollocks)  post le 05/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, il y avait longtemps qu'un pastiche des histoires de super-hros ne m'avait pas fait sourire ce point, probablement depuis Cosmic Patrouille.

Mais attention, l on est dans un autre niveau, les auteurs ne se refusent rien ou presque, d'o le classement "pour adultes". Il faut dire qu'entre les pntrations anales, les pnis en rection et mme les petits minous accueillants, c'est trs explicite.

Au niveau de l'inspiration, il n'y a pas que l'univers Marvel, en tmoigne la couverture avec deux personnages-phares de chez DC, sans compter d'autres hros, comme Hellboy. Tous ces gens semblent follement s'amuser lors de parties fines qui tournent mal, l'instar de Bruce Banner se transformant en Hulk au moment o il jouit (je vous laisse imaginer les dgts). Il y a donc un poil (mais oui, il y en a aussi chez les super-hros, le lycra n'est donc pas si abrasif que cela) d'humour trash, mais sans verser dans le "Paf et Hencule like", a reste trs lisible et supportable pour un adulte. Comme le souligne Noirdsir, la plupart du temps c'est franchement con, mais franchement assum, et l'amateur de super-hros y trouvera nombre de rfrences carrment sympathiques.

Le style graphique est assez dbrid, on sent l'envie de faire des crobards d'humour plutt que du Jim Lee ultra-lch, et dans ce crneau, c'est assez efficace.

Nom srie  Atar Gull ou le destin d'un esclave modle  post le 04/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L encore, c'est sur la foi des trs bonnes notes sur bdtheque que j'ai lu cet album.

Il y a beaucoup dire, et nombre de mes camarades le font trs bien. Pour ma part je mettrai l'accent sur le trs beau travail graphique du dessinateur, au style pur, presque primitif, mais dont l'efficacit est maximale. Je me suis pris admirer certaines de ses cases, sans raison particulire, juste parce que je trouvais la mise en scne et le style franchement beaux.

A ct, l'histoire qui nous est conte est exemplaire, ou presque ; j'ai tout de mme un peu de mal avec le ct jusqu'au-boutiste d'Atar Gull, prt sacrifier les siens pour assouvir sa soif de vengeance. Mais le destin sera cruel pour lui aussi...

Trs beau travail de Brno sur un scnario assez prenant de Fabien Nury.

Nom srie  Gung Ho  post le 04/05/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne savais quasiment rien de cette BD avant de la lire, mis part les bonnes notes qu'elle a pu avoir ici-bas.
Et au final je dois dire que celles-ci sont amplement mrites. On comprend seulement au bout de quelques pages que l'on est dans un rcit post-apocalyptique, et peu prs au mme moment que celui-ci n'est pas comme les autres. A la fin du premier tome on ne sait pas ce qui est arriv. On ne comprend pas forcment non plus contre quoi ces rfugis essaient de se protger, car l'attaque qu'ils subissent ne me semble pas tre aussi violente que qu'ils craignent, mme si l'issue en est dramatique.

En fait il y a de fortes chances pour que, comme souvent, ce cadre post-apocalyptique serve de prtexte. Prtexte pour une tude sociologique sur des adolescents pleins de sve ? Difficile dire, la suite le dira sans doute.

En tous les cas le travail des deux auteurs allemands est vraiment saluer, aussi bien au niveau du dessin que du scnario, et j'avoue avoir trs envie de lire la suite.

Nom srie  Rash!!  post le 21/02/2014 (dernire MAJ le 01/05/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Plus je dcouvre les sries de Tsukasa Hojo, et plus je trouve qu'il a vraiment une place part dans le manga.

Je ne sais pas quel moment intervient cette mini-srie dans sa carrire, mais il y fait preuve d'une belle maturit graphique. Il matrise compltement ses personnages, et mme s'ils ont un peu tous la mme tte d'une srie l'autre, son style est d'une clart norme.

Ct narratif, c'est plutt sympathique, sans tre exceptionnel. Il y a les habituels personnages boulets, losers, sans compter des facilits scnaristiques dont il est plus ou moins le chantre. Mais il y a une telle nergie, une telle joie primesautire dans ses histoires que c'est un vrai bonheur.

Dans le deuxime tome il n'y a finalement qu'une histoire complte, que j'ai trouve moins intressante, trop srieuse peut-tre. Du coup mon intrt est un peu retomb. L'histoire d'amour prsente en filigrane depuis le dbut s'en trouve plus ou moins rsolue elle aussi, mais la fin m'a laiss compltement sur ma faim, j'ai eu l'impression que Hojo a d courter sa srie...

Sympathique tout de mme.

Nom srie  Minimum Wage  post le 28/04/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Tiens, voil mon coup de coeur inattendu du moment !

Prcd d'une rputation flatteuse et jouissant d'une prface dithyrambique de Robert Kirkman, crateur de Walking Dead, ce rcit complet m'a trs vite accroch.

Il raconte la vie de Rob, obscur dessinateur pornographe, qui essaie de construire sa vie avec Sylvia, standardiste et coiffeuse. a n'a l'air de rien, mais leurs vies m'ont vraiment plu, entre Rob qui se dtache peu peu de sa vie de potache avec ses copains et Sylvia dont le corps splendide affole de nombreux coeurs... Beaucoup de situations m'ont sembl terriblement authentiques, tel point que je me suis demand s'il n'y avait pas des morceaux d'autobiographie dans le rcit. C'est fort probable, mais au final cela n'a aucune importance. Ce qui compte c'est la qualit de l'criture, indniable, qui explose lors d'un pisode se droulant au cours d'une convention de comics (l'quivalent de nos festivals ou de la Japan Expo), avec des personnages pittoresques au possible... On rapproche Fingerman de Joe Matt ou Chester Brown, et il y a du vrai tant la peinture sociale est saisissante, sans verser dans le pathos.

Graphiquement j'aime bien ce que fait Fingerman, ce trait rond (et parfois trs rond lorsque des courbes s'imposent) avec un encrage assez pais ; on sent une petite influence de Robert Crumb, par ailleurs.

Bref, un trs bon moment de lecture, que je vous recommande.

Nom srie  Gladiatorus  post le 27/04/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Curieux de voir ce que pouvait donner une srie d'humour sur les gladiateurs, j'ai essay cette "nouvelle" srie chez Bamboo.

Le rsultat, s'il n'est pas folichon, n'en est pas moins sympathique. On a videmment quelques personnages rcurrents, comme ce gladiateur maigrichon qui se fait rgulirement aplatir, ou le l'anis ta, sorte d'entraneur, qui fait n'importe quoi, tandis que Csar assiste berlu des combats sans queue ni tte. Certains gags sont surprenants, mais au bout de deux tomes cela commence tourner en rond dans l'arne mise en uvre par Cazenove et Amouriq.

Un petit mot du dessin, tiens, c'est assez typique du gros nez franco-belge, mme si parfois le look de certains personnages sort du lot.

Nom srie  S.O.S. Lusitania  post le 26/03/2014 (dernire MAJ le 26/04/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Trois ans aprs le Titanic, il y eut le Lusitania, fleuron de l'industrie de croisire britannique... Nous sommes en 1915, et les Allemands ont clairement indiqu qu'ils considreraient tout navire britannique ou faisant partie de ses allis comme un ennemi. Le Lusitania, gant de fer, s'apprte partir de New York pour joindre les ctes anglaises, avec plus de 2 000 personnes son bord, parmi lesquels des industriels et... des espions...

On se rend rapidement compte, en lisant le premier tome, que la composition de l'quipage et des passagers, mais aussi sa cargaison, sont beaucoup plus complexes qu'on aurait pu le croire. Bien sr, tout n'est pas vrai, il y a certainement des ajouts, comme cet apprenti matelot gallois et la jeune chinoise qui essaie de cacher son sexe, et peut-tre aussi parmi les espions... Ce qui est glaant, quelque part, c'est le caractre d'inluctabilit du destin du navire. Tous les personnages de l'histoire, ou presque, sont ainsi convaincus que celui-ci va sombrer corps et biens en plein Atlantique nord... Cette inluctabilit se vrifie dans le second tome, et les consquences et les suites du naufrage sont aussi nombreuses que surprenantes... Un vritable exercice d'Histoire, mais aussi de prospective au pass, qui emmne le rcit sur des chemins inattendus... Je me demande bien ce qui va composer le troisime et dernier tome, prvu pour mai 2015...

Les deux co-scnaristes font avancer leur machine pleine vapeur, rien ne semble laiss au hasard, et on se demande bien ce qu'il va se passer dans l'intervalle, mais aussi qui va survivre... C'est intressant car dans cette petite ville flottante l'atmosphre de guerre en Europe est aussi sur toutes les lvres.

C'est Jack Manini qui officie aux crayons, et son boulot est ma foi assez intressant et plaisant, on sent un effort particulier sur les visages mais aussi sur le bateau, majestueux et presque inquitant.

Nom srie  Passe-passe  post le 26/04/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Aprs La Belle et la Bte (Pouss' de Bamboo), Dawid redevient trs prsent en tant que dessinateur aprs avoir beaucoup boss comme coloriste.

Il travaille donc ici sur une sorte de conte destin la jeunesse, dont le thme central est la disparition d'une grand-mre, au travers de sa relation avec sa petite-fille. Je n'avais pas trop fait attention au thme jusqu' ce que la disparition proprement dite commence, et devienne vidente. Une force des images que je salue ici, car ce n'est pas vident de faire passer un tel vnement uniquement au niveau visuel, l'album tant muet.

Mais au-del des images, il y a l'intertexte. Et c'est l que Delphine Cuveele, la scnariste, prouve tout son savoir-faire, elle qui a aid Ccil finir Le Rseau Bombyce. La mise en scne est remarquable, et pertinente.

Je reviens tout de mme sur le boulot graphique de Dawid, vraiment trs agrable dans un style rapprocher de celui de Marc Lizano ou Mickal Roux, rhauss -par ses soins bien sr- par des couleurs vives, appuyant l'atmosphre de joie de vivre et d'amour qui transpire de l'album.

Un vrai coup de coeur.

Nom srie  Sienna  post le 08/09/2008 (dernire MAJ le 26/04/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis relativement mfiant quand on me prsente "la nouvelle srie de [grand nom de la BD]". Je n'ai pas t transport par les sries de Stephen Desberg. Pourtant il fait partie des auteurs bankables, figurant dans le top 5 du segment adultes franco-belges (infos sur le site Grand angle).

Bref, je n'avais aucune attente particulire la lecture de cette nouvelle srie, et j'ai pass un bon moment. Ca tire (des coups de feu) dans tous les coins, il y a un petit peu d'rotisme, et l'histoire est ma foi bien construite, mme si un lment a priori incomprhensible m'a fait tiquer aux deux tiers de l'album. Ce que j'ai apprci galement c'est le fait qu'il y ait deux hrones en haut de l'affiche, ce qui est assez rare en BD. J'ai eu la chance de lire une interview des deux frangins co-scnaristes, et visiblement ils ne se sont pas fait de cadeaux lors de l'criture. Finalement c'est son frre Filmore qui achve le premier diptyque. Un diptyque un peu mi-figue mi-raisin, car il me semble que les scnaristes ne vont pas au fond des choses, privilgiant un peu trop l'action. Je pense qu'en fait un triptyque aurait t une meilleure cadence pour que cette histoire soit rellement complte.

Dans le second diptyque, Filmore est seul au scnario, repartant sur une double intrigue qui met aux affaires les deux soeurs. En effet nous avons d'un ct le procs d'un militaire amricain souponn de torture en Afghanistan, et de l'autre un leader djihadiste qui poursuit une vengeance aveugle (si j'ose l'crire, vu qu'il a perdu la vue...) envers certains militaires amricains... Les deux affaires sont lies, mais c'est seulement dans le deuxime tome que l'on comprend comment. L'occasion pour les auteurs (qu'a renforc Herv Richez) d'voquer une affaire peu connue, savoir le pillage des oeuvres d'art en Irak. L'occasion de rajouter une nouvelle dimension l'histoire. Par contre la partie "financire" de l'histoire m'a laiss plutt de glace, je n'y ai pas vraiment vu d'intrt...

Le dessin de Chetville, qui a repris Sam Lawry, est trs agrable, presque matris mme si certains bustes m'ont sembl un peu rats au dbut. Dans le second diptyque il a franchi un palier, et le dessin me semble impeccable sur 90% des dessins.

Cela donne un thriller d'espionnage relativement vitamin, plaisant lire dfaut d'tre passionnant. Attention tout de mme au dlai entre deux tomes : 18 mois, c'est un peu long. J'attends de voir Filmore sur d'autres projets.

Nom srie  La Collectionneuse  post le 25/04/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette BD propose en effet de suivre un pisode particulier de la vie de Pascal Girard, celle o il fait la connaissance d'une collectionneuse un peu particulire...

Un peu la manire d'un Fabcaro, mais en moins grinant, Pascal Girard est un loser, ou plutt une sorte de bohme qui vit chez des copains aprs une rupture, et semble ne pas s'inquiter pour sa vie professionnelle, un peu chaotique. Bon, c'est un peu n'importe quoi par moments, mais on sourit quand mme pour ces gentilles msaventures.

Le style graphique est sans complexe, semi-raliste et sympathique. Il n'y a pas de cases, simplement des dessins les uns ct des autres.

Sympathique, donc ; un petit 3,5/5.

Nom srie  Antarctica  post le 21/04/2014 Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Tiens, c'est bizarre l'ami pol, pour moi ce qui prdomine dans cet album, le premier d'un triptyque, c'est justement l'aspect documentaire. Car Jean-Claude Bartoll s'est longuement et soigneusement document pour retranscrire ce qui deviendra l'une des plus belles pages de l'exploration polaire du dbut du XXme sicle.

La romance ne permet en fait, et ce n'est que mon avis, d'ajouter un peu de piment l'histoire, largement connue, mais aussi, quelque part, de proposer une deuxime vision de cette course, de l'extrieur cette fois. Ce premier tome est en outre assez dense en termes d'information, peut-tre aurait-il fallu laguer un peu plus.

Au dessin Bartoll retrouve son complice de Diamants, le Slovne Bernard Kll, dont le style est une sorte de condens de la franco-belge des annes 1980-90, puisque j'ai cru y voir des parents avec ceux de Jean-Yves Delitte, Franois Denayer ou encore Jean Giraud. J'ai eu un peu de mal avec la squence du dbut, se droulant dans le brouillard, mais ds que le rcit prend le large, cela passe mieux

Pour ma part j'ai tout de mme trouv cela plutt intressant, mme si un peu dense. Je suis curieux de lire la suite.

Nom srie  Les Mondes de Thorgal - Louve  post le 31/12/2011 (dernire MAJ le 05/04/2014) Modifier cet avis Achat conseill ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne saurais dire si je suis un fan hardcore de l'univers Thorgal, mais je l'apprcie grandement. A ce titre je suis curieux de tout nouvel avatar qui y a trait.

Et je n'ai pas boud mon plaisir lors de cette lecture. Sur le plan graphique, Surzhenko se montre trs respectueux du Rosinski de la grande poque. Les couleurs de Graza aident aussi beaucoup la cohrence de l'ensemble, bien qu'elles soient vieillottes sur les loups, o le dessin me semble cras. Du joli boulot tout de mme. Un dtail qui m'a un peu gn est l'aspect du chteau d'Azzalepstn, qui m'a sembl tardif par rapport l'poque. Mais Thorgal tant une srie o les paradoxes temporels sont prsents c'est peut-tre voulu.

Sur le plan du scnario, je comprends les critiques de mes camarades et les rejoins en partie. Oui, c'est un peu niais, mais je rappelle que Louve est une gamine, et qu' cet ge-l ce genre de comportement est crdible. La squence de dialogue avec les loups est bavarde et un peu trop labore, un mauvais point pour le scnariste. Les pripties s'enchanent et on perd un peu de vue la trame principale, avant que la squence finale rattrape un peu le coup.

Le deuxime tome me semble tre un tome de transition, car il ne s'y passe pas grand-chose. De plus les sauts incessants entre les diffrentes trames ET dans le temps n'aident pas une bonne comprhension, on s'y perd un peu avant que -bien sr- les deux trames principales se rejoignent. La fin du premier triptyque est quant elle assez intressante, puisqu'elle montre deux vnements importants dans la famille de Thorgal...

Le tome 4 dmarre de faon assez molle, avant de s'affoler un peu dans la seconde partie, avec l'apparition de deux nouveaux personnages auprs de Louve, et la rsurgence d'une vieille ennemie...

A suivre...

Page prcdente Page Prcdente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 188 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque