Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4823 avis et 932 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Sauvage (Delcourt)  posté le 06/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une histoire vraie assez passionnante que le destin de cette fille sauvage appelé Marie-Angélique le Blanc. Elle a prouvé qu'elle pouvait très bien s'insérer dans la société après avoir connue une vie à l'état sauvage.

Elle a dû traverser bien des épreuves depuis sa naissance sur le Nouveau Continent dans la région du Wisconsin. Fort heureusement, il y aura la noblesse à savoir le Duc d'Orléans puis la reine de France pour veiller sur son existence. J'avoue que je ne connaissais pas son histoire bien qu'il y ait déjà eu des cas d'enfant sauvage en France.

On peut reprocher à ce récit d'être un peu trop long. cependant, les scénaristes ont voulu faire durer le plaisir pour expliquer les différentes étapes de sa vie et surtout le fait de se remémorer un passé oublié. Ainsi, il y aura de nombreux flash-back mais pour une fois placé à bon escient. la lecture a été assez agréable grâce à un dessin tout en réalisme. Sauvage nous offre une bien belle histoire qui s'achève en parfaite harmonie.

Nom série  Les Remords d'un livreur de saucisses  posté le 06/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après la parution de La Boucherie chez les enfants rouges, voilà les remords d'un livreur de saucisses sans qu'il y ait une véritable continuité. Je pense que l'auteur apprécie cet univers gustatif.

Le scénario est plutôt assez basique (ciel, mon mari !) mais cela est plutôt efficace. On a tous envie de savoir ce qu'il va se passer suite à cette relation adultérine entre notre livreur de saucisses et la femme du patron. Cela se lira assez rapidement en raison de nombreuses cases sans dialogues.

Pour autant, le titre est assez humoristique alors que le récit va plutôt se prendre au sérieux. L'armoire de la chambre à coucher va avoir un grand rôle dans cette petite oeuvre dessinée en noir et blanc dans un style plutôt brouillon et imprécis. Cela ne sera pas comme dans le Monde de Narnia : il ne faut pas rêver ! Le genre sera plutôt le drame intimiste. Moralité: ne jamais manger de la saucisse.

Nom série  American Vampire  posté le 06/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
American Vampire est un autre moyen de nous montrer le rêve américain et surtout sa puissance. C'est comme la comédie musicale American Graffiti. Il s'agit en effet d'explorer le mythe des vampires dans l'Ouest américain depuis la conquête jusque dans les années 60. L'un des scénaristes n'est autre que Stephen King lui-même. C'est déjà un gage de qualité quant à l'écriture.

On est à mille lieux d'un Twilight par exemple car les vampires sont terrifiants. On ne fera pas dans le romantisme. le dessin est assez dynamique. Les dialogues sont parfois pompeux mais on fait avec. De nombreux flash-back viennent parfois polluer le récit. Là encore, il faudra s'accrocher. Ma réelle note est 2.5 étoiles sans conseil d'achat car je m'attendais à mieux.

Nom série  Eightball Hunter  posté le 06/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Eightball est un polar survitaminé qui en fait de trop jusqu'à l'excès. Il y a pourtant une particularité à cette bd dite interactive. En effet, à la fin du premier tome, les lecteurs étaient appelés à voter pour l'une des 4 suites envisageables. Qui a volé le magot caché dans le coffre de la voiture dans ce parking miteux de Las Vegas ?

Le second tome a été entièrement conçu par la réponse majoritaire des lecteurs. Oui, c'est une bd où le lecteur est roi et où il a le droit de donner la suite qu'il souhaite. Elle n'est pas belle la vie ? Cela donne Eightball dans le plus pur style des séries américaines du style Hollywood night.

On trouve d'ailleurs des personnages ressemblant à des personnalités existantes. Ainsi Dino Laurenti est le parfait sosie de Dany de Vito. On croisera Schwartzy ou Vin Diesel. Plus inattendu, on va même rencontrer Igor et Grichka dans le rôle de tueurs à la solde de la mafia russe. Bon, les frères jumeaux ne feront pas long feu. Bref, on s'amuse dans cette débauche de clins d'oeil. Loser et Winner seront au rendez-vous.

Nom série  Les Taxis de la Marne  posté le 06/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est vrai qu'il y a eu de nombreuses bd qui ont traité sur le sujet de la première Guerre Mondiale à en friser l'indigestion. Il faut dire qu'on se commémore le centenaire de la grande guerre afin de rendre hommage à ces soldats qui se sont battus pour sauver la patrie. On retient que c'est la guerre qui a été la plus meurtrière pour les Français de toute son histoire. On se souvient de ces cinq terribles années qui ont marqué à tout jamais notre territoire.

Voilà un épisode assez méconnu car en Septembre 1914, la France aurait pu perdre la guerre et Paris a été à deux doigts d'être conquise. Il aura fallu le courage d'un homme, le général Gallieni, pour empêcher cette défaite presque inéluctable. On a magnifié le généralissime Joffre alors qu'on se rend compte qu'il n'était qu'un vulgaire stratège et surtout un pleutre à l'image de ce gouvernement ayant fuit la capitale pour s'installer à Bordeaux. Il était surtout jaloux du talent et de la clairvoyance de celui qui fut son chef et qui lui a pourtant laissé sa place.

Oui, j'ai aimé ce nouvel éclairage qui me paraît nécessaire pour bien comprendre ce qui a fait basculer le cours de la guerre. Malheureusement, Joffre est resté au commandement suprême pour le plus grand malheur de ses soldats qui ont été sacrifiés sur les terribles champs de bataille, à commencer par Verdun.

Cette bd se termine comme un goût inachevé où l'on ne verra pas forcément les taxis de la Marne faire office de transporteurs sur le champ de bataille afin de sauver la capitale car l'objectif était plutôt de nous présenter le prélude à cet événement marquant. Cette manœuvre inédite dans son ampleur eut une réelle portée psychologique sur la population, l'épopée devenant rapidement un symbole d'unité et de solidarité nationale.

Nom série  Un Marron  posté le 05/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai découvert cet auteur sur Vazahabe ! dont le récit se passait sur Madagascar à l'époque moderne. Nous voilà pas très loin de ce secteur de l'Océan indien en explorant le passé de l'île de la Réunion autrefois appelée l'île Bourbon en hommage à la famille royale française.

J'ai pu tout de suite constater les progrès sur le dessin. On dirait que l'auteur a changé son style mais on reconnait sa patte. C'est beaucoup plus abouti bien que j'avais déjà beaucoup apprécié son travail.

Je ne savais pas ce que c'était un marron. Non pas la châtaigne comestible ou encore la couleur de ce présent site. Désormais, je comprends mieux la signification symbolique de cette couleur. En effet, l'auteur a pris soin de bien nous expliquer le contexte historique avant de nous embarquer dans la fuite de cet ancien esclave. Il est clair qu'il faudra acquérir la liberté dans le sang. Rien ne nous sera épargné.

Le lecteur apprendra tout un pan de l'histoire oubliée concernant l'esclavage mais également le passé de l'île de la Réunion loin de ses requins mangeurs d'homme et de son volcan cracheur de feu qui font l'actualité.

Nom série  Kissinger et nous  posté le 05/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après un début prometteur faisant intervenir Henry Kissinger, la suite de l'aventure de ces quatre femmes sera plus qu'ennuyeuse et confuse.

Certes, le contexte politique est intéressant avec la fin programmée du gouvernement socialiste de Savaltor Allende et de la terrible dictature qui en suivra. Dans le genre, j'ai lu dernièrement Vaincus mais vivants (Chili 1973) autrement plus intéressant.

Les nombreux flashback et les nombreux personnages vont avoir raison de notre patience. Cela manque un peu de fluidité dans le scénario. Quant au dessin, rien à redire mis à part le fait que c'est souvent surchargé et paru sur un petit format. A vos loupes !

Nom série  Zombie Tales  posté le 05/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série sous le format comics est composée de petites histoires de quelques pages qui ont été scénarisé et dessiné par différents auteurs. Le style graphique varie considérablement selon les auteurs. Et encore une fois, la qualité varie du médiocre au satisfaisant toutes les 5 pages.

Inutile de préciser que cette série surfe sur le succès de Walking Dead mais sans lui arriver à mordre la cheville. Les histoires ne sont pas à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre. Les fans de zombie vont être déçus par cette lecture. Bon, l'éditeur aurait fait l'exploit de faire déjà paraître 4 tomes entre 2012 et 2013 puis plus rien.

Bref, les récits nous laissent sur notre faim et c'est bien le cas de le dire s'agissant de zombie.

Nom série  Fox, sans domicile fixe  posté le 04/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un diptyque assez triste sur le vagabondage. La rue devient presque un personnage à part où Fox peut se réfugier. Cependant, en cas de grand froid, c'est beaucoup plus difficile pour lui.

Le dessin fait très enfantin alors que le sujet est plutôt délicat. Ce n'est pas une lecture à conseiller aux enfants. Il faudrait pourtant leur expliquer ce qu'est un sans domicile fixe et pourquoi il en est arrivé là.

Fox n'a décidément pas sa place dans cette société. A travers ses yeux, on voit la réaction de la société qui est sans pitié, ni compassion. A son tour, il plonge dans les excès de l'alcool ou de la violence. Bref, le vrai cercle vicieux.

Le récit peut apparaître comme assez cynique mais il y a une certaine sensibilité. Cela laisse tout de même un goût assez amer : celui de ne pas pouvoir faire grand chose. Le second tome est une véritable descente aux enfers qui nous entraîne dans ce que la précarité peut offrir de pire.

Nom série  Brane zéro  posté le 04/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après Agence Quanta, j'enchaîne sur Brane zéro qui contient la même thématique à savoir le voyage dans une bulle spatio-temporelle. Ces deux titres sont parus durant la même période. C'est à croire que c'est devenu le thème à la mode.

Pour autant, on se situe dans une science-fiction moins enfantine, plus adulte, plus mature et plus dure. Le monde du futur est un univers totalement dévasté par de mystérieuses créatures qui ont anéanti la race humaine. On a véritablement peur pour notre jeune héros car la traque est omniprésente.

J'ai bien aimé ce titre qui sera un diptyque. On sent des influences majeures mais avec une pointe d'originalité. C'est un jeune auteur qui a encore tout à prouver mais qui se débrouille pas si mal. Le récit est fluide ce qui a rendu la lecture particulièrement agréable. Il y a certes pas mal d'interrogations mais nul doute que le second tome nous apportera les réponses.

Nom série  Agence Quanta  posté le 04/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il n'y a rien de vraiment très original dans cette Agence Quanta mis à part le fait de pouvoir se payer un voyage dans le temps comme un riche milliardaire se payerait un petit tour dans l'espace.

Le dessin ainsi que l'esprit est proche d'une série à succès intitulée Seuls. Cependant, on trouve ici beaucoup de fraîcheur ainsi qu'un peu d'humour. J'ai adoré le passage de l'héroïne qui débarque dans sa bulle spatio-temporelle dans la salle de bain du Sofatel pendant qu'un homme libidineux très puissant se prélasse. Il y a de ces pointes d'humour qui mettent tout de suite de bonne humeur. La lecture a été très agréable.

Par ailleurs, au niveau du thème, c'est une critique à peine voilée de la société du tourisme de masse. 25 millions de touristes en 1950 pour bientôt un milliard. Quelle planète laisseront-nous derrière nous ?

Le second tome offre une vraie fin tout en laissant le champ libre pour se construire en série. On verra bien ce que le futur nous réserve.

Nom série  Hello Fucktopia. Un vrai conte de fée  posté le 04/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Dans la préface, l'auteur Souillon nous indique qu'il a passé des années à concocter cette histoire et que cela n'a pas été sans peine pour lui. Je m'attendais au chef d'oeuvre. J'ai droit à un nanar. Voilà ce qui se passe quand il y a de l'esbroufe.

Nous suivons trois jeunes qui sortent dans les bars miteux, qui se droguent, qui couchent à droite et à gauche et notamment avec des professeurs de faculté, du vomissement et d'une jeunesse dorée parisienne qui ne sait plus quoi faire pour exister. Certes, on sera assez loin du vrai conte de fée promis dans le titre.

Pour autant, j'ai bien apprécié le graphisme qui fait assez manga avec cette débauche de couleurs très attirantes mais au final si superficielles.

Le thème est celui de la jeunesse rebelle qui a été maintes fois exploité. Il n'y aura rien d'extraordinaire dans le récit que ces petits riens qui ne font rien. Un album d'ambiance finalement et qui est assez underground. Il faut aimer ce genre. Moi, je ne vais pas me forcer pour faire plaisir. C'est non.

Nom série  Fanfulla  posté le 03/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je ne comprends pas les motivations de cette réédition. Ou du moins, j'arrive à comprendre que l'on souhaite se servir d'un nom célèbre de la BD. En l'occurrence, il s'agit de l'une des premières œuvres d'Hugo Pratt destinée principalement à la jeunesse de l'époque. C'est comme si on souhaitait dépoussiérer une oeuvre du patrimoine en raclant désespérément les fonds de tiroir.

Certes, cela peut être louable comme démarche. Cependant, la lecture me fut assez fastidieuse comme si je lisais un parchemin du Moyen-Age. On devine déjà un trait puissant chez Hugo Pratt malgré une ligne esthétique un peu brouillonne. La colorisation par encrage est censée apporter un peu de modernisme mais je ne vois pas ce que cela apporte véritablement. Ce récit était tombé dans l'oubli malgré l'édition de 1981 par les Humanoïdes associés. A mon avis, cela aurait dû le rester.

Nom série  Le monde d'Aïsha - Luttes et espoirs des femmes au Yémen  posté le 03/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai tellement de peine en refermant cet ouvrage qui nous donne un véritable aperçu des femmes au Yémen. C'est un pays rongé par la pauvreté où la tradition fait loi. Les femmes yéménites doivent être voilées de la tête aux pieds : point barre.

La première histoire concerne Sahiba qui avait le malheur de regarder le paysage par sa fenêtre sans être voilée. Elle sera abattue comme un chien par son cousin de mari auquel on l'a livrée en pâture à l'âge de 11 ans. Pour la justification, c'est l'honneur de la famille qui a été bafoué car on a vu son visage ou, comble de malheur, ses chevilles. Voilà pour l'ambiance de cette BD reportage retraçant la condition des femmes.

Bien sûr, on pourra me rétorquer que j'ai des yeux d'occidental qui ne respecte pas la culture de soumission de ces femmes. Il y a certes quelques avantages à être voilé comme les économies sur le maquillage ou les vêtements. Mais bon, je n'arrive pas à accepter cette tradition qui est basée sur la réputation. C'est au-delà de mes forces.

Le monde d'Aïcha est peuplé de femmes qui ont des rêves et des désirs de liberté. Certaines de ces femmes ont fait avancer un petit peu les choses tout en respectant les règles. Elles ont quand même dû payer le prix.

Le dessin en noir et blanc colle à merveille pour cet ouvrage qui fait dans la simplicité. Cela a été réalisé à partir des impressions de voyage de la photo-reporter Agnès Montanari, profondément marquée par son voyage au Yémen et sa rencontre avec les femmes de ce pays traditionaliste musulman pour ne pas dire archaïque.

C'est bien d'avoir donné la parole à ces femmes. On verra leur photo à la fin de cet ouvrage. J'espère qu'un jour, elles pourront être libérées et vivre dans une société plus moderne et moins obscurantiste. C'est tout ce que je leur souhaite.

Nom série  Hollande et ses 2 femmes  posté le 03/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les auteurs avaient déjà réalisé un Sarkozy et ses femmes. Ils ne voulaient probablement pas être en reste devant son successeur. Il est vrai que la saga est beaucoup plus intéressante avec la rivalité entre Ségolène Royal et Valérie Trierweiller. Cette dernière s'est fait connaître auprès des Français lors de son tweet célèbre pour soutenir le candidat se présentant contre sa rivale. Hollande devient ainsi une véritable star de la BD après son fameux Campagne présidentielle : 200 jours dans les pas du candidat François Hollande , Moi, Président : Ma vie quotidienne à l'Élysée ou encore Monde de merde.

Je ne m'attendais pas du tout à une BD documentaire aussi bien détaillée sur les coulisses du pouvoir et notamment de la vie intime d'un certain François Hollande alias Monsieur 3%. La couverture est assez humoristique. La BD l'est un peu moins en faisant plutôt dans le ton sarcastique. Ainsi, ni Ségolène, ni Valérie ne sont montrées comme des femmes très sympathiques, au contraire ! Les portraits dressés seront sans concession.

L'action de la BD s'arrête en en février 2013 soit avant la fameuse répudiation publique. Dommage que l'épisode "Daft Punk" avec Julie Gayet ne soit pas relaté car c'était toute une histoire dont la France se souvient de celui qui se présentait comme le candidat normal et irréprochable sur sa vie privée. Bon, c'était une affaire de timing. Par contre, nous assistons à l'ascension de l'homme politique en vue de la présidentielle de 2012 et on occulte complètement l'affaire DSK survenue en 2011. Sans cette digression avec cette femme de ménage, le destin de cet homme aurait été sans doute différent.

J'ai bien aimé cette BD car le trait spontané du dessinateur colle à merveille avec cette succession d'anecdotes croustillantes. C'est très agréable à la lecture. La dimension politique n'a pas été occultée et c'est ce que j'ai fort apprécié. Le réalisme et l'authenticité priment.

Au final, une BD enquête sur les coulisses d'un président pas comme les autres : un gentil homme très vite dépassé par les femmes ou les événements...

Nom série  Chamans  posté le 03/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une oeuvre originale de par ses paysages et ses personnages animaliers. On baigne dans une espèce de culture du chamanisme et d'exorcisme des mauvais esprits. Le graphisme est assez enfantin alors que le propos ne l'est pas du tout. Ce n'est pas le genre de BD à trouver son public.

Par ailleurs, il n'y a pas de numérotation si bien qu'on pourrait penser qu'il s'agit d'un one-shot. Cependant, la fin appelle clairement à une suite qui n'a pas encore eu lieu et qui ne verra probablement jamais le jour faute de ventes suffisantes.

Le jeune auteur s'est fait connaître récemment par L'Esprit à la dérive dans un genre totalement différent et qui tranche véritablement avec ce travail. Il faut dire que j'avais apprécié ce one-shot intimiste.

Pour Chamans, je suis juste déçu par le fait que c'est original, qu'il y avait de bonnes idées mais qu'on ne connaîtra jamais la fin de cette histoire.

Nom série  Fenêtre sur cour d'école  posté le 02/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est dommage de donner toute la solution et le seul suspense de cet ouvrage dans le résumé au dos de la bd. On se souvient tous du film d'Alfred Hitchcock à savoir fenêtre sur cour.

Cela en reprend d'ailleurs le principe mais d'une manière beaucoup moins policière puisqu'il s'agit d'observer une cour d'école primaire. Il peut tout de même s'en passer des choses comme le camarade qui fait un croche-patte à l'autre, où le maître qui passe des savons. J'avoue préférer l'oeuvre du maître du suspense.

Le dessin est tout en aquarelle et surfe sur la vague nostalgique des années d'enfance. Je ne suis pas vraiment preneur de cette vague. Pour la petite histoire, l'auteure serait à contre-courant de ses précédentes oeuvres réputées trash et cyniques.

Nom série  Beats per minute  posté le 02/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série nous permet de suivre le destin de trois personnages entre Paris, Florence et New-York. Cela sera un triptyque.

Dans le premier tome, on va néanmoins surtout se concentrer sur un boxeur black qui fait une thèse et qui part se ressourcer à Florence en faisant l'amour à la première touriste perdue dans ses bras. Oui, il faut y croire.

Le graphisme ne casse pas des briques. Il ne met pas en valeur la belle ville de Florence. La narration est assez confuse car on peut passer d'un personnage à l'ombre au détour d'un songe onirique. Il y a manifestement un mélange de genre qui a du mal à passer. A noter qu'il y a un long passage en anglais qui est heureusement traduit. Cela fait chic de s'internationaliser.

Beats per minute 2, raconte le retour de Boris à Paris et sa rencontre avec la mystérieuse Marielle, personnage central de ce deuxième volet. Boris est revenu de son voyage à Florence et dans un café parisien, fait la connaissance de Marielle, une mystérieuse photographe.

Le volume 3 (s'il parait un jour) annonce la réunion des trois personnages dans la ville de New-York. Mais bon, il n'y a absolument rien de passionnant dans cette trilogie.

Nom série  Elle (L'Association)  posté le 02/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est clair que quand on enchaîne le chef d'oeuvre qu'est Le Sculpteur de Scott McCloud avec ça, cela en prend un sacré coup. On est à mille lieues de ce que peut être une bonne BD.

L'ennui guettera vite le lecteur dans cette longue suite de monologues monotones. Pour moi, il a suffi de quelques pages où on observe un personnage sur un fauteuil à raison d'un strip de 6 cases par page. C'est toujours la même chose avec ce décors minimaliste qu'est le fauteuil.

On se rend compte que le personnage est en prison et que cela donne lieu à des gags plus ou moins vaseux. Le non-sens est l'apanage de cette BD sans queue ni tête. Bon, l'auteur se comprend, c'est déjà ça.

Nom série  Le Sculpteur  posté le 02/08/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Enfin ! Enfin une oeuvre que je peux qualifier de culte car elle remplit tous les critères au-delà de l'imaginable. Il en aura fallu du temps à Scott McCloud qui n'avait plus rien réalisé depuis L'Art Invisible où il nous enseignait les rudiments de la bande dessinée. C'était un peu comme un professeur qui n'avait rien à son actif. Cependant, je veux bien attendre si c'est pour réaliser ce chef d'oeuvre aussi magnifique que la beauté du diable.

J'ai abordé la lecture du Sculpteur sans m'attendre à grand chose de particulier. Et c'est là qu'arrive la grande surprise. Nous avons une oeuvre qui frise la perfection graphique et narrative. C'est comme la grâce ! La technique employée par l'auteur impressionne véritablement. Le thème sera celui de l'art et la création mais sous un angle plus personnel et intime.

Nous avons un jeune homme -David Smith- à qui rien ne réussit. Il faut dire qu'il n'a pas eu de chance dans sa vie avec la perte tragique des membres de sa famille. Il ne sait pas parler aux femmes et son meilleur ami est homo. Il semble être totalement paumé. On a pitié pour lui car on sent qu'il a envie de se réaliser pour son art -la sculpture- jusqu'à l'extrême. Il va rencontrer un homme qui va changer à jamais le court de son destin en lui offrant un pouvoir spécial de création. Le mythe de Faust est complètement revisité de la manière la plus moderne et originale. Le temps sera désormais compté. Par ailleurs, le lecteur va vivre l'une des plus belles et déchirantes histoires d'amour.

Tout cela est magnifié par le trait riche et précis de l'auteur qui n'a décidément plus rien à prouver. Le sculpteur est tout simplement magistral. Je suis un lecteur râleur qui n'hésite pas à descendre la médiocrité. Or en l'occurrence, j'ai fait la rencontre avec un roman graphique exceptionnel de par sa maîtrise et son aboutissement. Je l'ai emprunté tout d'abord puis sitôt terminé, je me suis précipité chez le libraire pour l'acquérir absolument. Ce sont des choses qui ne m'arrivent généralement pas. Aurais-je également vendu mon âme au diable ?

Note dessin: 4.5/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4.5/5



Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 242 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque