Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4891 avis et 952 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Ceux qui me restent  posté le 13/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est terrible cette maladie d'alzheimer qui nous fait perdre nos souvenirs. C'est un sujet plutôt grave qui sera traité avec beaucoup de sobriété et de justesse. Ce récit d'un père qui souhaite retrouver sa fille après avoir connu le décès de son épouse m'a paru assez touchant. Le graphisme est d'ailleurs superbe avec un jeu un peu particulier sur les couleurs notamment le jaune ciré.

J'ai bien aimé la mise en scène intelligente de cette oeuvre car on comprend vite qu'on va voyager dans les souvenirs d'un vieil homme qui se meurt. C'est une belle histoire triste qui semble agir sur notre âme. L'amour restera toujours la plus belle chose de l'espèce humaine que même la mort ou la maladie ne pourront parvenir à étouffer. C'est en tout cas ce que je retiens de cette belle lecture.

Nom série  La Cabane  posté le 13/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'ai pas été trop séduit par ce petit polar qui raconte les bêtises d'un trio de jeunes de 20 ans. Ils se retrouvent dix ans après le retour de l'un de leur camarade de prison. Il semble avoir payé pour les deux autres. L'heure des comptes a sonné autour d'une cabane dans les bois.

Ce récit traduit la délinquance dans laquelle on peut tomber quand on est jeune. Puis, avec l'âge, on prend du recul et de la hauteur et on arrive même à construire quelque chose comme une famille ou une belle vie professionnelle. Le thème central reste tout de même la lâcheté en amitié. Pour ceux qui l'ont connue, cela peut faire très mal. Les apparences sont souvent trompeuses...

C'est un propos assez psychologique avec beaucoup de dialogues autour d'un feu de camp. Certes, il y a les flash-back qui nous replongent dans le passé de ces protagonistes sans envergure. On évite tout de même l'ennui.

Nom série  Kokkoku  posté le 12/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une histoire un peu étrange qui arrive à la famille de Juri. Le grand-père possède le don de figer le temps. Cela pourrait être pratique quand il s'agit de sauver des membres de cette famille qui ont été enlevés par des kidnappeurs. Cependant, malgré cette magie occulte, cela sera plus difficile que l'on s'imagine.

L'ambiance de ce manga est assez inquiétante. Le monde figé possède ses propres règles. Les ennemis ne sont pas ceux que l'on croit. J'ai eu un peu de mal à appréhender les tenants et les aboutissants de ce récit. C'est un peu trop rapide dans la mise en place. Il y a également de l'humour mais assez mal placé dans le contexte d'une histoire aux relents dramatiques.

Bref, un peu nébuleux sur les thèmes des mondes parallèles mais cela passe. Il y aura 8 tomes en tout.

Nom série  Soucoupes  posté le 12/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Soucoupes peut certes induire le lecteur en erreur. On s'imagine les enlèvements par les extraterrestres comme la soeur de Mulder à la seule vue de la couverture. Non, on n'est pas dans ce registre là ! C'est justement ce qui va rendre cette petite bd finalement assez originale.

Nous avons l'histoire d'un homme dépressif qui va reprendre le goût à la vie grâce à un ami extraterrestre. C'est un disquaire assez névrosé qui fait la rencontre d'un sociologue étranger à notre monde.

Après un début un peu loufoque, c'est assez léger avec un humour parfaitmeent dosé. Au final, la lecture va se révéler assez plaisante. Il y a comme un parfum de poésie dans cette bd résolument vintage. Le charme a opéré. Et dire que je n'aime généralement pas les récits fantasques !

Nom série  Golden Glove  posté le 12/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est annoncé comme un chef-d'oeuvre de la bd coréenne. Diantre ! A la lecture, c'est plutôt fade voire très ennuyeux. Cela raconte l'histoire d'un homme qui doit grandir à partir d'un passé assez frustrant.

Le base-ball sera à l'honneur dans ce manhwa. A noter que les pages sont entièrement en couleur ce qui est plutôt rare. C'est assez bien dessiné. La forme est superbe.

Cependant, il est dommage que le fond soit si ennuyeux. Il faisait très chaud cet été là. On vagabonde d'image en image sans que rien ne se passe. Attention à ne pas s'endormir avec !

Nom série  Françoise Dolto  posté le 12/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Toujours dans la collection grands destins de femmes, je continue mon exploration de ces grandes figures qui ont marqué l'Humanité. C'est le tour de Françoise Dolto, la grande psychanalyste pour enfants avant Claude Halmos. Le talent, la détermination, l'engagement : tout ce qui fait que leur oeuvre soit exemplaire.

J'ai bien aimé la manière de traiter cette biographie en s'intéressant à la petite enfance de celle qui va révolutionner la psychanalyse moderne en la matière. Françoise Dolto a le talent pour s'adresser directement aux enfants, animée par la certitude qu'un enfant qui comprend mieux grandit mieux et se développe mieux. L'humour et la tendresse sont pour elle des outils pédagogiques.

On se focalise sur une période donnée pour nous faire comprendre les ressorts de la personne en devenir. En l'occurrence, c'est une belle réussite. Par exemple, c'est en posant de nombreuses questions à sa nourrice que Dolto a développé dès son plus jeune âge à l’égard des adultes une certaine méfiance quant à leurs enseignements. Cela amènera à un processus intellectuel de façon à changer les choses en profondeur avec le succès que l'on connaît malgré ses détracteurs.

Nom série  La Vierge et la Putain  posté le 12/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette BD se présente sous forme d'un coffret. L'un des 2 tomes est consacré à Marie-Stuart, une reine passionnée et fougueuse. L'autre est relatif à Elisabeth Tudor, froide et pragmatique. Elles n'ont qu'un point commun : elles sont reines et cousines. Ces deux femmes se détestent éperdument car le royaume d'Angleterre est l'enjeu.

Il faut savoir que ces deux ouvrages sont parfaitement symétriques comme un palindrome ludique. On peut les lire séparément mais ensemble, cela constitue une merveille où la véracité historique est toujours respectée malgré une lecture très habile et personnelle de l'auteur. Il nous propose un autre regard.

En effet, cette BD est tout simplement passionnante surtout pour le public qui aime déjà la collection sur les reines de France. Ces femmes ont réussi l'exploit de mettre les hommes à leurs pieds, chacune à sa manière. Le destin de la dernière des Tudor et de la Stuart est tout simplement exceptionnel entre manœuvre politique et complots. Le résultat force l'admiration au-delà de l'exercice de style.

Nom série  De l'autre côté (Le Monde à l'envers)  posté le 11/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'auteur aborde l'immigration notamment maghrébine dans la ville de Grenoble. Il part à la rencontre des premiers immigrés arrivés dans les années 50-60 venus reconstruire le pays et pour lesquels le quartier Très Cloîtres était souvent le premier point de chute.

Le trait est dense et précis. Les cases sont assez surchargées par les différents témoignages recueillis. On part souvent de quelques détails pour étoffer le propos. C'est réellement une mise en image de la vie d'un quartier durant plusieurs décennies. Cependant, à partir de cela, on peut se faire une idée de la manière dont cela se passait dans tout le pays.

On ne peut pas dire que ces immigrés ont été bien accueillis alors que la France vivait pourtant les trente glorieuses. Quand je vois cela, je me dis que les nouveaux arrivants vont avoir encore plus de difficultés dans un pays en proie à une crise grave qu'on minimise.

L'auteur a réalisé une étude sociologique très intéressante mais parfois un peu trop dense.

Nom série  Betty et Dodge  posté le 10/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Betty et Dodge, c’est une grande aventure qui commence durant les prémices de la Seconde Guerre Mondiale dans le milieu de l’espionnage afin d’acquérir la bombe nucléaire. C’est un peu comme ces films de romance tournés à l’ancienne sur fond historique. Cependant, c’est diablement efficace malgré de grosses ficelles. Le must étant la parution de pas moins de 8 tomes en l’espace de 3 ans. La série est bouclée sans être fleuve.

J’ai trouvé le graphisme assez agréable et très lisible dans un style assez classique. On ne s’ennuie pas sur le thème de l’improbable duo efficace. Il est vrai que les faits sont assez prévisibles voire même risibles dans certaines situations. Le caractère de nos deux héros pourront faire grincer quelques dents mais que c’est bon de les voir ensemble. J’ai apprécié leur aventure car c’est divertissant, léger et mouvementé.

Nom série  Les Esclaves oubliés de Tromelin  posté le 09/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour une fois, je connaissais assez bien cette histoire sur les esclaves oubliés de Tromelin. La même mésaventure est arrivée sur l’île de Clipperton à la suite de la révolution mexicaine au début du XXème siècle. Le calvaire avait duré 3 ans. Par contre, sur l’île des sables, les rescapés ont attendu 15 ans. Sur les 90 rescapés, huit survivants seront sauvés.

Le terrain est plat et sablonneux et souvent balayé par le vent. En cas de tempête, il n’y a pas d’abris. Il n’y a pas un cocotier. Cela démontre le véritable courage de ces gens qui ont dû lutter pour leur vie dans des conditions épouvantables. Les blancs ont laissé les malgaches sur l’île alors que ces derniers avaient activement participé à la construction d’un nouveau navire. Pour une raison politique (refus d’un gouverneur), on ne les a pas secourus par la suite.

Je n’ai pas trop aimé la partie actuelle sur l’expédition archéologique menée de nos jours. Cette mission avait pour but de fouiller l'île à la recherche des traces des naufragés dans le but de mieux comprendre leurs conditions de vie pendant ces quinze années. Il y a l’utilisation d’un récit parallèle. Inutile de préciser que c’est la partie historique qui captivera l’attention. L’auteur aurait pu simplement évoquer cette recherche dans l’introduction et la conclusion car mise à part la folie supposée de l’un des membres, il ne se passe pas grand-chose. Cela reste surtout un documentaire fort instructif sur la manière dont ces personnes ont pu survivre.

Au final, c’est une œuvre qui est très belle car elle part sur une histoire tragique qui a été également oubliée. La mémoire sur l’esclavage ne doit pas faiblir afin d’éviter une forme d’esclavage moderne comme le traitement réservé aux femmes dans certains pays. On estime à 27 millions le nombre d’êtres humains asservis dans le monde moderne. Il est clair que cet épisode pour le moins malheureux a servi la cause anti-esclavagiste. Au-delà de cet aspect, c’est une formidable leçon de survie à des années lumières de Koh-Lanta.

Nom série  Husk of Eden  posté le 06/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Husk of Eden est un manga qui n'est pas tout à fait comme les autres dans la mesure où il n'hésite pas à sacrifier le personnage que le lecteur croît comme principal. Le contexte est celui d'une guerre sans merci entre un gouvernement mondial pas très clair et des rebelles. Il y a des scènes de combat d'une extrême violence. Cela concerne également des enfants, ce qui rend l'ensemble d'autant plus cruel. Il y a également une sorte d'ambiance d'enfermement dans cette cité comme dans L'Attaque des Titans et sa ville fortifiée.

Le premier tome réussit à capter l'attention et donne le ton. Le rendu graphique est assez impressionnant. La suite sera de même acabit avec de nouveaux personnages et des coups de projecteur sur certains d'entre eux afin de connaître leur vécu car ils sont pris dans la tourmente de cette guerre. La narration manque parfois de clarté comme dans le 3ème tome. Bref, c'est assez inégal. Pour autant, ce n'est pas le pire manga que j'ai lu. Il est juste dans la moyenne. C'est même assez agréable à lire.

Nom série  Dans l'intimité de Marie  posté le 05/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les mangas se suivent et ne se ressemblent pas. Enfin un seinen qui semble sortir du lot. Il est question d'un jeune garçon timide nommé Isao qui vient de rater sa vie universitaire et qui se retrouve du jour au lendemain dans la peau d'une belle jeune femme à savoir Marie qu'il convoitait secrètement. C'est un changement de corps et de sexe. Pour autant, lorsqu'il retrouve son double, ce dernier ne possède pas l'âme de cette Marie. Bref, il est prisonnier dans un corps qui n'est pas le sien.

J'ai bien aimé le début puis le déroulement de ce récit. On ne perd pas une miette car les réactions semblent totalement crédibles car on va suivre les doutes et les nombreuses interrogations. On va jouer dans une gamme assez psychologique. La qualité du dessin est également au rendez-vous car très soigné. C'est assez rare pour le souligner mais il s'agit d'un bon manga avec des thèmes qui vont manifestement plaire aux lecteurs.

Nom série  Prison d'ébène  posté le 05/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un album sans paroles qui joue sur un certain graphisme assez singulier doté d'un habile jeu sur les ambiances et les couleurs.

Pour le reste, je me suis un peu ennuyé devant cette succession d'images où je ne suis pas parvenu à relier aussi facilement ces deux histoires l'une au XVIIème siècle sur une île et l'autre de nos jours à Nantes. Je sais qu'il est question de négrier et de magie vaudou.

Bref, il faudra être très attentif aux indices laissés par l'auteur pour une bonne compréhension de cette intrigue. Cela n'a pas été malheureusement mon cas mais cela pourra plaire.

Nom série  Gravel Kingdom  posté le 05/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un manga qui aurait pu être intéressant mais qui a été assez mal construit. il y a un tel enchaînement des événements au début que le lecteur n'a pas le temps de s'attacher aux personnages. Par la suite, cela l'indiffère complètement et il n'arrive plus à suivre le fil. C'est ce qui m'est arrivé à la lecture de cette aventure.

J'ai appris que cet auteur avait sorti ce manga de son placard car il est assez prolifique. Son univers a quelque chose d'intéressant tout comme le dessin. Cependant, en l'occurrence, ce n'est pas assez abouti notamment la dernière nouvelle Stonehenge qui vient boucler l'oeuvre. On pourra aisément passer notre chemin ou jouer le cas échéant à Kingdom of heaven.

Nom série  Soul messenger  posté le 04/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un manga qui ne se prend pas au sérieux sur des affaires de meurtres non élucidés. Il y a une journaliste un peu voyante (car elle aperçoit les morts qui lui parlent) et un jeune détective qui n'hésite pas à fumer sur les lieux du crime ou à pointer son arme sur ses collègues. On nage en plein délire et invraisemblances avec tous les excès du genre en commençant par une scène digne du pire des clichés.

Cela reste distrayant pour peu qu'on ne soit pas regardant sur les bords sur ce duo improbable entre l'inspecteur décalé et la journaliste médium. Pour moi, ce n'est pas assez convaincant d'autant que le déroulement de l'enquête laissera assez dubitatif n'importe quel lecteur. Certes, il n'y aura pas de prise de tête. Un seul neurone suffit.

Nom série  Amazigh - Itinéraire d'hommes libres  posté le 18/08/2014 (dernière MAJ le 03/09/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quand on a la malchance de naître dans un pays sans avenir pour sa jeunesse, que fait-on ? Les plus courageux qui n’ont rien à perdre n’hésiteront pas à fuir le pays en question pour aller dans des pays plus riches. L’auteur qui est marocain d’origine nous livre sa biographie.

En effet, il a tenté de gagner clandestinement l’Europe en passant par les Canaries, actuelle possession de l’Espagne. Du moins, il n’avait pas vraiment le choix. Les passeurs ont pris une petite embarcation pour relier les îles situées à 150 km des côtes marocaines. Cependant, les choses ne se passeront pas aussi bien une fois sur place. Il connaîtra la faim, les conditions inhumaines dans lesquelles ils sont logés, la peur, l'angoisse à tout instant d'être pris, ou de mourir comme malheureusement l'actualité nous le démontre…

C’est bien le problème de l’immigration qui est évoqué : la dure vérité sur l’immigration clandestine. Je ne blâme pas ce jeune qui essaye par tous les moyens de pouvoir vivre le rêve européen. Il y aura un retour au pays qui sera une véritable prise de conscience qui permettra à notre futur auteur d’être reconnu internationalement. Bref, une success story suite à une traversée périlleuse, arrestation, évasion, prison, expulsion mais surtout le périple d’un homme libre.

Ce récit autobiographique m’a touché par sa simplicité et sa sobriété. Il y a un réalisme sans tomber dans le sensationnalisme. L’auteur réussi à éviter tous les écueils. C’est un beau témoignage sur la traversée d’un clandestin avec cette rage de survivre. On découvre surtout le point de vue d’un clandestin ce qui nous permet de mieux comprendre ce phénomène au-delà d’une réflexion basique d’un rejet. Derrière le terme « clandestin » se cache une véritable aventure humaine faite de difficultés et de rêves. Bref, j’ai aimé l’authenticité de ce récit à travers une approche assez originale que je vous laisserais le soin de découvrir.

Nom série  Antarès  posté le 23/04/2007 (dernière MAJ le 03/09/2015) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Antarès est la troisième série de Léo sur les mondes d'Aldébaran. Autant dire que les fans attendent beaucoup de l'histoire. La scène d'ouverture m'avait laissé un peu pantois. J'ai eu du mal à comprendre que l'action se situait sur Antarès (et non pas sur Bételgeuse) et que la jeune fille en question n'était pas Kim. La ressemblance entre les personnages féminins et les paysages des planètes se confondent véritablement : plus de clarté aurait été sans doute appréciable.

De plus, l'action avance tout lentement, se perdant dans des méandres à l'eau de rose et des questions existentialistes à deux sous. Le passage sur Bételgeuse était-il vraiment nécessaire ? Peut-être que l'auteur voulait tout simplement faire une transition. Décidément, voici une BD où j'ai du mal à comprendre l'héroïne : ses explications sur ses choix apparaissent artificielles et peu plausibles...

Quant au titre sobrement intitulé "épisode 1", cela manque d'originalité et cela rompt avec l'ensemble des séries des mondes d'Aldéraban où il y avait un réel effort. De plus, la couverture alléchante ne correspond pas à l'histoire...

Pourtant, la force de cette BD réside dans un scénario toujours aussi rondement mené. La faune de ces animaux étranges est toujours aussi fascinante même si la précision du trait du dessin fait toujours un peu défaut. On se laisse tout de même prendre au jeu. Bizarrement, une relecture du premier tome m'a fait apprécier le style ainsi que l'histoire qui m'a paru beaucoup plus claire. J'ai été moins sévère avec l'héroïne qui après tout avait vécu des moments très durs sur Bételgeuse. N'avait-elle pas droit à un coup de blues?

L'auteur introduit même des problématiques écologiques lors du passage de Kim sur Terre avec la disparition de certaines espèces animales comme les singes (autrefois si proche de l'homme) ou encore la pollution avec le port obligatoire de masque dans Paris. Le dérèglement climatique a curieusement entraîné un froid persistant sur l'Europe alors que le reste de la planète s'est réchauffé. Il aborde également le thème de la manipulation par les médias de certaines vérités par un sensationnalisme créditeur.

Le second tome nous embarque véritablement dans une aventure qui promet. La véritable surprise provient du rapprochement entre Kim et Marc qui s'étaient éloignés durant le second cycle. J'espérais que ces deux là se retrouvent et que Marc reprenne sa place dans l'aventure. L'auteur en profite pour nous montrer encore une société où des fanatiques religieux tirent les ficelles. Le suspense est réellement à son comble. Antarès paraît effectivement une planète beaucoup plus dangereuse que les deux précédentes.

Le troisième tome sera sous le signe de l'aventure puisqu'on suivra la traversée du groupe vers le camp de base. La nature assez capricieuse de cette planète ne les épargnera pas. C'est un périple de plus en plus dangereux. Bref, l'intrigue est assez palpitante !

Le quatrième tome va marquer une petite pose avant le départ d'une nouvelle mission sur la planète voisine Antarès 4. On se dit qu'à ce stade, un dernier volume ne va pas suffire tant il y a de mystères à résoudre. Le rayon extra-terrestre qui fait disparaître humains et animaux renvoie incontestablement à l'idée même de la série Apocalypse Mania. Les ravages sentimentaux de Kim commencent également à lasser. Oui, il y a une petite baisse de régime que l'on pourra percevoir.

Le cinquième tome est bien maîtrisé au niveau du scénario. C'est une véritable expédition sur la lune d'Antarès avec un huis clos plutôt haletant. Le personnage de Jedediah devient insupportable dans un excès qui n'est pas très naturel et que l'on ressent. Léo semble rompre avec l'unicité des précédents cycles car ce tome ne sera pas le dernier. C'est une surprise. Vivement le tome 6 alors !

Enfin le dernier tome va réussir à répondre à quelques-unes des questions que l’on se pose depuis le départ notamment au niveau de la civilisation extraterrestre aperçue à la fin de Bételgeuse. C’est une fin de cycle cohérente qui laisse apparaître un nouveau cycle fort intéressant. On retiendra que cela a fini mieux que cela n’avait commencé. Dommage que les personnages soient devenus aussi caricaturaux. Par contre, on pourra se sentir frustré de ne pas avoir toutes les réponses comme celle de savoir qui était à l’origine de ce rayon téléportatif. Quelque chose me dit que cela sera pour la suite.

Malgré toutes mes critiques qui se veulent positives, force est de constater la qualité indéniable de cette oeuvre qui est bien au-dessus des productions moyennes. L'auteur a beaucoup de talent et on le ressent. C'est avec une grande joie que je continuerai l'aventure

Note Dessin : 4/5 - Note Scénario : 4/5 - Note Globale: 4/5

Nom série  Une saison en Egypte  posté le 02/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un poète russe un peu raté s’exile en Egypte pour sa santé et également pour la fascination qu’exerce l’Orient. Il rencontre un jeune peintre excentrique qui va devenir son ami malgré une grande différence de caractère. Le problème est qu’ils vont tomber amoureux de la même femme qui allie la grâce et la beauté. Il est vrai que la beauté est la clef des cœurs et que la grâce est le passe-partout. J’ai rarement vu autant de sensualité jusque dans le dessin qui décrit à merveille l’Egypte de la fin du XIXème siècle.

Il est clair également que la simplicité ne s’allie pas dans le cas présent avec la pureté ou la fidélité car notre jeune beau peintre est un homme marié à une délicieuse épouse. On sait que tout cela va finir par un drame car ce charme n’est guère innocent. Qu’importe l’ivresse, pourvu qu’il y ait le flacon. On va se noyer dans le sable du désert afin de poursuivre cette sublime chimère qui échappe à nos deux amoureux en transit.

Au final, c’est une agréable saison en Egypte que le lecteur va passer. Pour un premier album, c’est une réussite totale car tout est parfaitement équilibré. Je n’ai guère eu de difficultés pour entrer dans ce récit qui nous envoûte dès les premières pages. Bravo à Claire Fauvel qui n’a rien à envier aux plus implantés et incrustés. C’est une belle invitation au voyage et au fantasme également. Une lecture en tout cas très prenante. Je recommande chaudement bien entendu.

Nom série  Les Prométhéens  posté le 02/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Prométhée est réellement à la mode ces derniers temps, sans doute depuis la fameuse série de Christophe Bec faisant intervenir des extraterrestres sur fond de fin du monde. Les prométhéens mettent en scène les dieux de l’Olympe qui vivent parmi nous, un peu comme les quatre divinités de L'Histoire Secrète. Là encore, on se base sur des événements de l’Histoire pour la détourner et expliquer une guerre que livre un de ses membres privilégiés. Je pense par exemple au bombardement atomique d’Hiroshima qui ne visait qu’à éradiquer l’un de ces dieux néfastes. Les réelles victimes apprécieront sans doute.

Il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome. Certes, on y voit la mort du célèbre Neptune qui régnait jadis sur les océans. Bon, cela a fait des vagues jusqu’à provoquer un tsunami sur le Maghreb. Là encore, les intéressés apprécieront. Le spectaculaire semble de mise pour aguicher la curiosité des lecteurs. Avec moi, cela ne prend pas. La destruction du Maghreb ou même du Vatican avec la mort du pape ne suffisent pas. C’est un effet d’esbroufe. Il a fallu un tome pour mettre en place le contexte !

On observera également que cette bd est calée sur un langage plutôt vulgaire avec quelques chansons paillardes. La grâce et l’élégance n’ont pas vraiment leur place. Cela s’adresse à un public ciblé ado. Malgré le bon accueil, je considère cette bd comme assez moyenne. La mythologie grecque aurait pu être employée à bon escient. Là, il ne s’agit au fond que d’une banale histoire de vengeance certes joliment dessinée.

Nom série  Edwin (Le Voyage aux Origines)  posté le 01/09/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Edwin est une bd qui est née à partir de la réussite d’un concours (le prix Raymond Legrand de la jeune création en 2013). Cela permet à de jeunes auteurs fort prometteurs de se faire connaître. Il est vrai que le projet était plutôt intéressant que de partir sur la recherche des origines de l’homme à l’époque victorienne d’un certain Darwin.

Cependant, ce voyage vers l’Afrique, berceau de l’humanité, va nous conduire dans un autre monde fantasmagorique et onirique. C’est une réelle surprise quant à la direction prise qui ne sera pas celle que l’on imaginait au départ. Il est clair qu’il fallait de l’audace et que cela surprend. Cependant, cela vient un peu comme un cheveu sur la soupe alors que rien n’y préparait.

On sent également l’influence de Léo et son bestiaire imaginaire des mondes d’Aldébaran. L’album est cependant assez atypique avec son propre style. Bref, on a affaire à une bd peu commune avec une fin assez surprenante.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 245 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque