Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3745 avis et 560 séries (Note moyenne: 2.85)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Sourire des Marionnettes  posté le 06/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Jean Dytar est l'auteur que j'ai découvert et qui me semble être le plus prometteur pour l'avenir. J'avoue avoir totalement été subjugué par La Vision de Bacchus qui a été un véritable coup de coeur ainsi qu'une grande découverte pour ne pas dire un coup de maître.

Cinq ans auparavant, il avait produit le prometteur sourire des marionnettes. Il est vrai que le style graphique ainsi que la structure du scénario ont complètement évolué en mieux. Pour autant, on sentait déjà l'ambition de produire quelque chose de puissant philosophiquement et d'inventif.

J'ai juste un peu été déçu par une fin que je n'arrive pas vraiment à comprendre dans les motivations du personnage principal à savoir un ingénieux astrologue iranien. Pour le reste, cela va plus loin qu'un simple conte persan. On remonte aux sources même du mouvement des assassins et du fanatisme religieux.

Nom série  La Jungle  posté le 06/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est l'histoire d'un émigrant lituanien qui découvre l'Amérique industrielle autour de Chicago. Il s'installe avec sa famille mais il va la perdre petit à petit car rongé par la condition sociale. Il faut dire que les ouvriers n'avaient guère la vie facile. Il y a un peu trop de malheurs pour une si petite épaule et cela en est presque exagéré.

C'est un véritable cri du coeur de l'ouvrier démuni contre le riche patron. C'est tiré d'un roman de 1905 et remis au goût du jour sous forme de bd. Un roman graphique que n'aurait pas renié un certain Karl Marx et qui sert bien une certaine forme de propagande politique. On regrettera l'absence de subtilité même si on sait bien qu'au fond cela décrit une dure réalité. La misère a toujours existé et ne fera malheureusement que s'accroître à l'avenir.

Nom série  Anarchie & Biactol - Mes années lycée  posté le 05/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai l'impression d'être un OVNI car je n'ai jamais pris de drogue durant mes années collège ou lycée et encore moins à l'université. Là, on s'en donne à coeur joie dans les milieux bobos de la capitale. L'auteure (une sorte de Riad Sattouf au féminin) nous livre son parcours de garçon manqué à la recherche du grand amour. Entre une prise de biactol et un voyage scolaire, nous voilà embarqués dans une chronique lycéenne autobiographique.

Certes, une jeune bourgeoise qui rêve d'une révolution anti-bourgeoise, cela donne un côté rebelle surtout lorsqu'elle va manifester contre Juppé. Nous sommes en effet dans la France de 1997. C'est souvent léger et futile mais cela donne le ton sur une certaine époque que les trentenaires se remémoreront avec un certain plaisir.

Nom série  Fanfare  posté le 05/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après Comtesse ou Eva (Picault), je continue à explorer l'univers très superficiel de cette auteure. Mauvaise pioche que ce titre. On ne pourra malheureusement pas dire que cela démarre en fanfare.

C'est la construction du récit qui est un peu chaotique. On ne retiendra pas grand chose de tout ce petit verbiage au cours d'une fête où les garçons se déguisent en femmes. Tout cela est certes un joyeux bazar où les filles papillonnent et boivent plus que de raison. C'est coloré et sucré mais sans sans saveur.

Une fanfare oui mais sans tambour, ni trompette.

Nom série  Eva (Picault)  posté le 05/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la chronique d'une jeune parisienne actuelle approchant la trentaine qui collectionne les mecs faciles. C'est vrai qu'elle cherche désespérément l'amour de sa vie. Je pense qu'elle ne le trouvera jamais car elle est bien trop difficile et n'a visiblement que des valeurs assez surfaites surfant par exemple sur la mode. On n'a pas trop envie de plaindre cette jeune fille bourgeoise qui prend tout à la légère à commencer par son job.

Aude Picault s'essaye à décrire le mode de vie de la jeune femme d'aujourd'hui. Elles ne sont heureusement pas toutes comme cela. Pour rien au monde, je n'en voudrais même en éprouvant une certaine pitié. La superficialité et le côté grande gueule sont loin de me délecter. Fort heureusement, il y a l'humour qui sauve la mise. Encore faut-il savoir l'apprécier ! J'ai l'esprit large, cela ira. C'est so hype !

Nom série  Comtesse  posté le 05/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est sans doute l'oeuvre la plus osée d'Aude Picault. Le dessin épuré en noir et blanc est d'un trait assez léger qui donne dans la délicatesse des mouvements. C'est une comtesse pleine de grâce dans une époque assez charnelle pour l'aristocratie dépravée. Bref, l'éveil à la chair en l'absence de son mari.

Cela se lit sans doute trop vite. Le prix n'est pas justifié pour ce mini-format. Pour le reste, c'est jamais vulgaire malgré cette sexualité débridée. Comme dit, Madame la Comtesse sera servie.

Nom série  Mirador, tête de mort  posté le 05/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue aisément que le monde des skinheads n'est pas ma tasse de thé. Je ne suis jamais tombé dans la soupe de cette haine de l'autre au nom d'un patriotisme exacerbé. Toutefois, c'est intéressant de découvrir le monde des nazillons de l'intérieur au travers des yeux d'un ex-membre. Je découvre également que des femmes sont séduites par ces hommes au crâne rasé. Oui, c'est possible.

Cette bd nous plonge dans les années 90. Que dire de la situation 20 ans après où les idées nationalistes ont bien progressé ? Cela fait peur pour la suite que certains voient comme une délivrance. Je ne me doutais pas qu'il y avait une telle ignorance, une telle haine, une telle absence de dialogues, une telle admiration pour la bière. Cela mènera l'auteur à une véritable descente aux enfers avant de connaître la rédemption qui est un thème qui m'est cher.

Ce témoignage sincère est plutôt rare donc assez original. On pardonnera aisément toutes les maladresses. Pour le reste, et comme dit, je ne suis pas fan même si cela nous sensibilise sur l'état d'esprit de ces groupuscules à droite de l'extrême-droite.

Nom série  Gengis Khan  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
De son vrai nom Temüdjin, ce légendaire chef des forces armées mongoles fut l'un des plus grands conquérants de l'histoire de l'humanité. Entre la fin du XIIe et le début du XIIIe siècle, il réussit à unir les tribus mongoles et créa un empire colossal comparable en taille à celui d'Alexandre le Grand. Pour autant, on ne connait pas très bien son histoire en Occident. Il n'y a que le nom qui évoque quelque chose.

C'est plutôt l'enfance d'un chef qui nous est contée et c'est le choix des auteurs tout comme celui d'un film russe sorti en 2007 intitulé Mongol. Mongol est un bon film qui raconte comment Gengis Khan est monté au pouvoir. La démarche est identique donc cela ne sera pas une réelle surprise en ce qui me concerne. Par ailleurs, on observera qu'à aucun moment, il n'a le désir de partir à la conquête du monde. Cependant, on ne pourra être qu'admiratif par ce parcours hors norme d'un homme qui n'a pas utilisé que la force mais également son intelligence.

Une bd historique plutôt bien réalisée et bien dessinée ce qui ne gâche pas le plaisir.

Nom série  Un léger bruit dans le moteur  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quelle horrible bd par rapport au thème ! Cela ne donne plus l'envie d'avoir des enfants !

Ici, on nous présente un véritable monstre qui tue sa famille, puis ses amis ainsi que tous les habitants d'un petit village isolé. Cela dénature l'image même de l'innocence de l'enfance. Ne comptez pas sur moi car je ne vais pas encenser cela ! C'est franchement ignoble et à la limite du supportable.

C'est le fruit d'un travail imaginatif un peu dérangé. C'est la reprise d'une oeuvre littéraire sur le thème des enfants tueurs. L'horreur n'est jamais loin. La noirceur est totale. Il faut aimer cela.

A lire de préférence quand vous êtes seul dans un endroit isolé par un soir d'orage. Frissons garantis car vous ne verrez plus jamais les bambins de la même façon.

Nom série  Les Echos invisibles  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai bien aimé ce diptyque qui parle de la douleur d'un homme à avoir perdu un être très cher à savoir son amoureuse Monica. Baltus va alors développer le pouvoir de voir dans l'avenir bien malgré lui. Cette expérience mystérieuse le conduira à New-York dans le second tome et près de 20 après. Il fera de nouvelles rencontres qui lui donneront la force d'affronter ses démons, mais à quel prix ?

C'est un récit plein d'émotion et qui baigne dans une certaine ambiance mélancolique. J'ai apprécié le fait de pouvoir m'identifier parfaitement à ce jeune photographe qui vit alors une grave douleur intime. L'apparition de son don s'explique par la tragédie. J'ai bien aimé également le trait simple et souple de la dessinatrice. Cela s'inscrit dans une certaine poésie de l'âme. Cette bd est fort réussie. Simplement, il faut lire les deux tomes pour comprendre le cheminement.

Nom série  Je n’ai jamais connu la guerre  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Il y a des bds que je n'ai vraiment pas aimé. Celle-ci en fait partie et je l'assume totalement. C'est ennuyeux à mourir dans un verbiage de riches bobos parisiens sans vouloir être offensant. Le fantasme à la demande en se droguant ne me passionne guère.

Certes, le récit se voulait assez ambitieux avec une bonne idée de départ mais la construction du récit est beaucoup trop chaotique. Les lecteurs sont perdus en chemin et n'ont pas vraiment envie d'aller jusqu'au bout de ce qui ressemble à un calvaire. Un mélo râté à mon sens.

Nom série  June  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une bd réellement triste car elle nous raconte l'enfer vécu par une famille du fait d'un père alcoolique. On a beaucoup de peine pour la petite June qui assiste à la déchéance d'un père pourtant entouré d'une famille aimante et compréhensive.

L'alcoolisme est une maladie qu'il convient de soigner. C'est d'ailleurs la démarche volontaire entreprise par ce père mais jusqu'à quand pourra t'il tenir ? On retrouve toujours ses vieux démons.

En conclusion, un sujet très délicat et qui est traité avec beaucoup d'humanisme sans tomber dans la moralisation et le jugement. C'est assez rare pour le souligner.

Nom série  3 ardoises  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas vraiment apprécié ces trois polars distincts avec trois styles graphiques différents en noir et blanc.
"Vous régler comment" est la première nouvelle dont la chute sera assez tarabiscotée.
La seconde nouvelle, "Du jour au lendemain", sera sans doute ma préférée du lot bien que la surprise du cadavre ne soit pas ce que l'on croit.
Je n'ai rien compris à la dernière nouvelle "Vous n'avez pas de nouveau message".
Le bilan ne sera pas très glorieux. Cela sera une lecture vite oubliée.

Nom série  110 %  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On suit la vie de trois femmes qui sont unies par la passion d'un boys band du style One Direction ou 2be3, Alliage ou World Apart. Elles ont pourtant passé l'âge pour ces conneries. Elles sont prêtes à tout pour obtenir des photos inédites ou des fringues usagées de leurs idoles. Et elles n'hésitent pas à se battre avec des pré-ados pour obtenir les meilleures places aux concerts du groupe. Presque pathétique !

On connait sans doute tous autour de soi un illuminé qui est fan d'un groupe et qui se lève à 4 heures du matin pour faire la queue devant la FNAC dans l'espoir de dégoter la meilleure place de concert ou d'acheter le dernier album qu'il gardera précieusement sous cellophane. J'avoue en connaître un spécimen qui se passionne pour un groupe qui a toujours été has been depuis 30 ans. J'aimerais bien qu'il lise cette bd pour réaliser ce qu'il perd. Il s'agit effectivement de combler une carence. La passion entraîne bien des tourments.

Pour le reste, j'ai bien aimé cette analyse sur un sujet peu abordé à savoir la vie d'un fan. Très intéressant que de suivre le parcours de ces trois amies qui vont connaître des destins différents. Attention au boy's band car cela peut nuire à la santé !

Nom série  Coco Chanel  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On a eu droit aux livres puis aux différents films qui sont récemment sortis sur les écrans. Voilà désormais la vie de cette célèbre créatrice de mode dans la bande dessinée.

Personnellement, j'ai beaucoup d'admiration pour cette femme qui partie de rien a réussi à bâtir un empire dans le monde de la mode et des parfums. Je l'aime car elle respecte la femme et ne la décore pas comme une gravure ce qui est l'apanage de tant de soi-disant créateurs qui devraient plutôt s'adonner à la peinture.

Cette bd est une biographie qui déroule tout le fil de sa vie dans la plus pure tradition. Il n'y aura pas de chichi: juste la sobriété qui fait l'élégance. On regrettera sans doute ce côté assez classique mais c'est la marque de fabrique de Mademoiselle. Toujours à contre-courant ce qui ne l'a pas empêché de passer de l'Abbaye à la Place Vendôme.

Cela reste malgré tout trop factuel pour moi car il manque ce supplément d'âme qui ferait toute la différence.

Nom série  Magic Pen  posté le 03/04/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Encore l'histoire d'un dessinateur en panne d'inspiration à la recherche d'un magic pen qui lui permettrait de revenir au top des ventes et d'assurer le confort de sa petite famille. Oui encore car ce n'est pas la première fois que le lecteur doit s'épancher sur les difficultés de la création artistique alors que des millions de gens font face à des difficultés bien plus importantes. Le domaine de l'art est assez égocentrique par essence. Bref, il faut s'intéresser au sujet.

Pour le reste, c'est long, c'est verbeux et le dessin est simpliste. C'est même néo-zélandais mais aucune référence au Seigneur des anneaux ou au Rainbow Warrior, je vous rassure. Le thème principal sera la mise en abyme si chère à Valérie Mangin. L'aventure va prendre un tour inattendue mais il faudra attendre la 50ème page.

En conclusion, un comics assez exotique bénéficiant de critiques dithyrambique des plus grands auteurs (Craig Thompson, Scott McCloud...). Le Pen est 'il si magique ? En tout cas, beaucoup de monde le croît.

Nom série  Sang noir - La catastrophe de Courrières  posté le 30/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après avoir lu LIP (des héros ordinaires), j’enchaîne avec sang noir. Le problème reste toujours le même : un capitalisme qui se soucie peu des travailleurs. En l’occurrence, cela va provoquer la mort de près d’un millier de mineurs dans des conditions épouvantables. Tant que la finance gouvernera, les "valeurs de la République" resteront un leurre diront certains. Nous avons également un gouvernement sous un président de gauche n’hésitant pas à faire sonner la troupe contre les ouvriers en grève.

J’ai beaucoup mieux aimé cet ouvrage que Lip. Là encore, j’ignorais tout de l’histoire de la tragédie de Courrière en 1906. J’ai bien aimé la présentation du contexte dans lequel va se dérouler cette catastrophe. 1099 mineurs ont trouvé la mort dont 242 enfants. Il faut dire que les enfants étaient embauchés dès 12 ans.

Il y a un passage que je n’ai pas trop compris car on suit le parcours d’un enfant accompagné d’un homme qui le prend sous son aile popur lui enseigner l’art de la mine. On retrouvera sa montre qu’on amènera à sa veuve avec une inscription qui ne laisse plus de place au doute quant à son sort. Puis, plus tard, il semblerait que cet homme ait survécu avec l’enfant qu’il ramènera à son père mais on n’assistera pas aux retrouvailles avec la soi-disante veuve. Bref, s’agit-il des mêmes protagonistes ? Cela ne semble pas évident. L’auteur a volontairement évité de personnaliser pour éviter les charges émotionnelles. Certes mais j’aurais aimé plus de clarté.

Passé cette réserve, cet ouvrage est excellent. Il est bien documenté. Le sujet est parfaitement traité et on verra également toutes les conséquences de ce drame collectif. La jonction entre le sujet et la qualité du dessin en noir et blanc, de l'histoire, des dialogues et de l'intéressant documentaire est parfaite.

Nom série  LIP (des héros ordinaires)  posté le 29/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'avais jamais entendu parler de ce conflit social bien avant Florange d'où une certaine utilité pour rafraîchir la mémoire collective. On se rend compte que la classe ouvrière a beaucoup souffert de la transformation du tissu économique de notre pays. Nous sommes passés par une désindustrialisation au profit des services du tertiaire. Cependant, comme le dit Jean-Luc Mélanchon dans sa préface, la logique reste la même et cette disparition de classe ouvrière ne serait qu'une illusion dans un monde où le marché des actionnaires domine la planète. La lutte des classes continue selon certains.

J'ai toujours eu le plus grand respect pour des gens qui se battent pour conserver leur droit à l'emploi et avoir ainsi une vie décente. Il est clair que dans le cas présent, le démantèlement de l'entreprise ne s'imposait pas comme le soulignera d'ailleurs Claude Neuschwander (PDG de LIP) dans la postface. Le point de vue sera celui d'une femme ordinaire qui va s'émanciper.

Cette bd semble clairement destinée à un public de gens votant à gauche car les valeurs représentées ne sont pas celles de la droite. Le gouvernement de Pompidou sera d'ailleurs fortement critiqué. Bref, c'est clairement orienté avec un seul son de cloche. C'est un choix des auteurs certes respectable.

Une chose est certaine. Je ne verrai plus jamais les montres LIP de la même façon. Bon, personnellement, je m'accroche à Festina depuis des années. C'est une affaire de goût.

Nom série  Tourne-disque  posté le 29/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai bien aimé cette histoire basée sur l'amitié naissante entre deux hommes que tout sépare dans le Congo belge des années 30. Cela montre qu'il faut passer au-delà des stéréotypes pour pouvoir apprécier les personnes.

Il est dommage que le dessin soit si figé, si académique. La richesse de l'Afrique aurait mérité mieux sur un plan graphique. A comparer avec Madame Livingstone que j'ai lu récemment pour se faire une idée...

Pour le reste, Zidrou est devenu le scénariste qui explore l'âme humaine avec beaucoup de talent pour ne faire ressortir que le meilleur. Sans doute, on en a grandement besoin en ces temps si troublés par les guerres, le terrorisme ou les maladies mentales suicidaires...

Nom série  Carnet du Pérou  posté le 28/03/2015 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Nous retrouvons Fabcaro dans un projet un peu différent de ce qu'il fait d'habitude et cela ne sera pas pour déplaire à ses lecteurs. Le voilà embarqué pour le Pérou lui qui déteste les voyages loin de chez lui. Quelle aventure !

Nous avons une sorte de documentaire où l'on apprendra finalement peu de choses sur le Pérou. La durée du voyage n'a été que de 15 jours ce qui laisse peu de temps pour s'imprégner de ce pays andin. Il y a quelques interludes assez audacieux. Le projet se voulait sérieux ou du moins sur un autre mode que l'humour mais c'est râpé.

Carnet du Pérou est sans doute la pire imposture qu'on a pu lire mais c'est assumé. Bref, délire de l'auteur ou canular, au choix ! Fabcaro est sans doute pour moi l'auteur de bd d'humour le plus accompli. Ce carnet tient en tout cas toutes ses promesses.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 188 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque