Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4995 avis et 986 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Suckle, suivi de Crumple  posté le 31/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Là encore, je dirai que ce n'est pas ma tasse de thé. Le graphisme passe encore mais c'est le sens de ce récit qui part dans tous les sens et qui n'est surtout pas très sain d'esprit. C'est peuplé d'êtres bizarres et difformes qui dégouline comme des masses gluantes. C'est assez chaotique. Il n'y aura par exemple pas de scénario. Il faut le savoir.

Pour résumer: nous avons une belle bande d'obsédé sexuel. Il faut être un peu passionné par le sujet. Mais attention: on ne fera pas dans la grâce ou la beauté même du geste. Cela dégouline jusqu'à l'excès. Moi personnellement, je ne serai pas le lecteur qui rentre dans cette folie. Tout le monde peut faire des choix et les assumer.

Une oeuvre que je qualifierai de très visqueuse et dans tous les sens du terme.



Nom série  Stray toasters  posté le 31/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Si j'avais commencé la bd par un titre comme celui-ci, je n'aurais sans doute jamais toucher une autre bd. Oui, c'est à se délaisser totalement de cette passion. Fort heureusement, cela n'a pas été le cas. Je crois qu'il y a des titres qui desservent ce noble art. Celui-ci en fait manifestement partie.

Il est difficile d'accès et plutôt brouillon. Quand on commence à lire, on n'a plus qu'une envie, c'est celle d'arrêter et de le mettre à la poubelle. Un gogo peut être attiré comme moi par la belle couverture. ce qu'il y a à l'intérieur peut être totalement différent et c'est là que la déception commence.

Une oeuvre que je qualifierais de très opaque dans un graphisme difficilement décryptable.

Nom série  Je t'ai aimé comme on aime les cons  posté le 31/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Si le titre avait été : je t'ai aimé comme on aime les connes, j'aurais un peu mieux compris le sens de cette oeuvre autobiographique. Quelle boulet celle-là sans vouloir nécessairement être méchant ! On a tout de suite envie de la laisser tomber et de fuir vers d'autres cieux. Maintenant, je pense qu'il a fallu une oeuvre expiatoire à l'auteure pour se sortir de cette soi-disant merveilleuse histoire d'amour. Pauvre Pedro ! Il a quand même le droit de garder la télé puisqu'il l'a payé.

En tout cas, nous avons là une vraie bd prise de tête sur une éternelle dispute dans un couple. Ce n'est pas très joyeux que de ruminer les rancœurs. La vie, ce n'est pas cela. Moi, je n'adhère pas à ce projet finalement très personnel de l'auteure. On n'est d'ailleurs pas obligé d'adhérer. Et si je disais réellement ce que je pense, je ne serai sans doute plus aussi charmant. Une bd qui aide sans doute à faciliter les ruptures dans les couples où il faut faire des compromis.

Nom série  50  posté le 26/03/2017 (dernière MAJ le 27/03/2017) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un comics à la française dans un genre de polar noir qui rappelle le film Seven avec Brad Pitt et Morgan Freeman dans les rôles principaux. C'est assez sombre et même parfois sanglant. J'ai bien aimé la psychologie du personnage principal qui essaie de résoudre le mystère de ces meurtres en séries dans un jeu d'échec qui semble la dépasser. Il est clair qu'on ne devinera pas le nom du serial killer et que cela constitue une réelle surprise pour le lecteur. Les auteurs ont pris soin de nous embrouiller avec un procédé assez trompeur.

Le scénariste a déjà travaillé sur la série Kookaburra Universe. Il s'inspire beaucoup des grands thrillers à la mode. Il y a parfois un manque d'originalité et des séquences mal agencées qui cassent le rythme. Quant au dessinateur, on a eu le plaisir de le suivre depuis la série Les Hydres d'Arès, là encore de la science-fiction. L'univers de 50 est totalement différent. Il est parfois bon de changer pour essayer autre chose.

Bref, c'est une oeuvre qui a ses petites imperfections mais on passe un bon moment de lecture car le suspense est bien présent jusqu'au dénouement final très inattendue.

Nom série  Enemigo  posté le 27/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai toujours aimé les œuvres de Jiro Taniguchi. Cela m’a fait un peu de la peine qu’il parte aussi jeune car il avait encore tant à offrir. Enemigo fait partie des dernières productions qui sont en réalité des nouvelles écrites dans les années 80. C’est tout ce qui sort actuellement sur lui à savoir des fonds de tiroir et non des œuvres nouvelles.

A l’époque, on sentait que Jiro était le plus occidental des mangakas avec une forte inffluence américaine. Son héros est sans peur ni reproche. Il est capable de se battre contre 15 guérilléros les plus avertis dans la jungle sud-américaine. Il faut dire qu’il est détective privé à New-York et que cela peut aider. C’est ce côté un peu trop héroïque qui ne rend pas forcément hommage au personnage. La scène dans les ruines du temple maya est d'ailleurs assez pathétique.

Les productions qui viendront après se concentreront plus sur la psychologie du personnage et c’est beaucoup plus intéressant. Là, on a l’impression de voir une série de TV américaine dans la veine d’Hollywood by night.

Pour autant, l’efficacité sera de mise aussi bien dans le scénario qu’au niveau du dessin toujours excellent. J’ai bien aimé le adios enimigos.

Nom série  Pluto  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce récit est d'emblée assez passionnant. On va suivre l'enquête d'un détective robot qui enquête sur les meurtres liés de plusieurs robots et humains. On est dans un monde où robot et humain coexistent pacifiquement. Les robots ont même une vie maritale. Ils ont d'ailleurs l'air terriblement humain. L'univers décrit est intéressant même si c'est déjà vu par bien des aspects.

Il y a une réelle efficacité dans la mise en scène. Je regrette juste la longueur de ce manga qui s'étire mais c'est quelque chose qui n'est pas nouveau. Il n'y a après tout que 8 tomes.

J'ai eu plaisir à découvrir une série de qualité dans la pléthore de titres de manga. Il faut dire que cette série m'était un peu passé sous le nez. Pourtant, c'est un indispensable de la science-fiction dans le genre des lois sur les robots d'Asimov. J'ai bien aimé également la géopolitique de ce monde futuriste.

L'intrigue est fort complexe à suivre mais le dénouement explique tout avec une parfaite compréhension et surtout un beau message d'espoir.

Nom série  Cobra : The space pirate  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cobra, c'est toute une partie de ma jeunesse. Je l'avais un peu oublié celui-là. Quelle joie de pouvoir lire toute cette saga autour de l'arme absolue. Je retrouve peu à peu la mémoire qui me faisait défaut.

Cobra, c'est surtout de la bonne science-fiction dans un genre space opéra. Il faut dire que j'ai toujours préféré Cobra et son humour au Capitaine Albator qui sévissait à la même époque.

On se demande si tout cela n'est qu'un rêve. Cobra est un aventurier de l'espace qui avait disparu et qui revient avec son psychogun. J'ai beaucoup aimé l'intrigue ainsi que les péripéties. Le dessin me convient même s'il apparaît comme un peu vieilli.

La nostalgie fait oublier certaines choses qui paraissent alors secondaires face au plaisir que procure notre héros toujours prêt à emballer une jolie fille mais tout en gardant un sang froid à toute épreuve.

Cobra, c'est réellement l'aventure jusqu'aux confins de la galaxie. Il n'a visiblement pas pris une ride. C'est du bonheur !

Nom série  Billion Dogs  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un manga qui démarre très fort. On est tout de suite plongé au coeur de l'intrigue par un fait assez inattendu où notre héros se retrouve poignardé. Il y a tout un retournement de situation patr la suite qui sera assez intéressant. Il est vrai qu'on se pose beaucoup de questions sur ces péripéties assez bizarres qui s'enchaînent. J'ai d'ailleurs plusieurs fois cru le pire mais non. Il ne faut pas se fier aux apparences dans ce shônen.

Je n'aimerais pas avoir un enfant comme notre héros qui n'hésite pas à dénoncer son père et surtout à lui mener un combat sans merci mais dans l'ombre. Il est vrai qu'être un politicien pourri n'arrange pas les choses. Le père de notre héros est maire d'une grande ville et il fricote avec des yakuzas.

Au niveau du graphisme, je dirai que c'est assez bon. Le dessin réaliste est très soigné. On pourra juste regretter que le format de ce manga soit juste très petit avec des bulles très proche de la reliure ! Pour autant, je dois admettre que c'est quand même bien réalisé.

Au niveau de ce récit, c'est proche de la réalité avec l'argent sale et la corruption. Les petits cadeaux ne sont pas loin. Le poste de Premier Ministre du Japon également. Malheureusement, on pourra reconnaître un caractère assez universel à ce scénario.

Au final, un titre simple et efficace qui va plaire aux plus jeunes ado et jeune adultes.

Nom série  Dangoo  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Que je n'aime plus du tout les mangas bourrins ! Il faut dire qu'avec ce titre, on est servi dans le genre on tape sur tout ce qui bouge. Certes, il faut même se méfier des aveugles mais quand même. On pousse l'exagération à l'extrême.

J'avoue que le dessin est plutôt pas mal avec une maîtrise des différents décors. Cependant, les personnages se ressemblent quelque fois un peu trop ce qui provoque quelques méprises avec le récit surtout lorsqu'il s'agit de combat à la pelle.

Un titre qui ne révolutionnera pas le genre manhwa d'héroïc fantasy.

Nom série  Un rire dans la nuit  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après un cri dans la nuit, pourquoi pas un rire dans la nuit ? Cela reste tout aussi effrayant car cela dépend qui s'amuse surtout si c'est un tueur en série.

Je n'ai pas aimé le graphisme trop touffu et même assez anguleux dans un esthétisme hachuré en noir et blanc qui rappelle les films des années 20 dans le genre Nosferatus ou encore Frankenstein.

Là encore, le lecteur peut se perdre dans les méandres de ce récit qui pourtant paraissait simple au départ. J'ai eu beaucoup de difficultés de compréhension qui ne s'est malheureusement pas dissipé en cours de lecture. J'ai constaté un sérieux manque de cohérence entre les scènes. Je ne peux décemment pas mettre une note moyenne.

Nom série  Serpents et Échelles  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
J'ai dû une fois jouer dans ma vie au jeu serpents et échelles bien qu'il ne soit pas très répandu dans notre pays. Alan Moore fait un essai aussi bien temporelle que psychologique dans une exploration psychogéographiques. Il y a un peu de magie et des rituels mais surtout des métaphores et des tournures poétiques.

Mais c'est surtout une narration très bavarde qui nous assomme littéralement. Il ne faudra pas perdre le fil sous peine d'une marche en arrière ce qui est le principe de ce jeu. Bref, une adaptation qui rester très difficile d'accès pour les lecteurs que nous sommes. Cette fois-ci, je ne parle pas que pour moi mais pour l'ensemble. Il n'y a rien de subjectif dans ma remarque. Bref, une oeuvre beaucoup trop incompréhensible.

Nom série  Loin d'être parfait  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Voilà me genre de lecture prise de tête. Parfaite lecture après une dispute avec sa compagne. On ne s'évade pas. On subit le quotidien et les petits problèmes existentialistes des autres après une séance de cinéma. Il est question du mal-être social d'un jeune asiatique vivant en Californie. Visiblement, le soleil et la mer ne règlent pas tous les soucis psychologiques.

A noter que cela a été écrit avant l'ère de Donald Trump où ces jeunes déracinés ne se retrouvait pas dans ce pays multiracial. Je pense que les choses ne vont pas s'arranger dans le bon sens pour eux. L'intégration demande un peu d'effort.

C'est vrai qu'il n'y a rien à faire et que je n'apprécie pas le style de récit d'Adrian Tomine car je m'ennuie fermement. Pour le dessin, cela passe encore. Mais bon, c'est loin d'être parfait !

Nom série  À la faveur de la nuit  posté le 26/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nous avons un auteur qui ne me semble pas complet et je suis désolé de le dire aussi abruptement. Il maîtrise parfaitement le dessin. Son trait est assez sensible. Il arrive à créer de la grâce et de la beauté avec une très bonne utilisation des couleurs.

Par contre, au niveau du scénario, cela pêche sérieusement. On part un peu dans tous les sens comme pour créer un prétexte à l'action. La fin se veut tragique mais elle n'est pas amené correctement. Le lecteur finit par se perdre.

Il est vrai également que je recherche encore le caractère érotique à tout cela. Certainement les deux filles qui attendent impatiemment dans un motel.

Nom série  Le Syndrome du petit pois  posté le 24/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est vrai que c’est une histoire assez touchante pour peu que l’on soit un peu sensible aux malheurs des autres. Il est toujours difficile de voir des êtres chers qui sont malades et qui périssent peu à peu. Ce n’est pas la première bd sur ce genre de maladie qui s’apparente à Alzheimer et où le patient perd peu à peu la mémoire. Une mère qui ne reconnait plus son fils, c’est vraiment triste. Ce n’est pas de sa faute mais celle de cette terrible maladie à savoir le syndrôme de Benson. Il y a des moments où je me dis qu’il vaut mieux ne jamais terminer son existence comme cela.

Les réactions de cet auteur de bd qui produit cette autobiographie sont tout à fait humaines. J’arrive à les comprendre assez aisément. On pourra lui reprocher une petite forme de brutalité mais au vu du contexte, on pardonne. Il est vrai que chaque être humain réagit différemment face à l’adversité d’une terrible maladie ou même du deuil d’un être proche comme lorsqu’il s’agit de nos parents. Ce n’est jamais de sa faute et il faut bien tourner la page pour continuer à vivre. Pas seulement pour les autres mais également pour soi-même. C’est certainement le message que cette œuvre exutoire tend à faire passer.

Ce genre d’œuvre pleine d’humanité et de tendresse passe un peu inaperçue et pourtant, ce sujet peut nous toucher. C’est un peu dommage. Sur la forme, c’est plutôt un gros pavé mais que l’on absorbera assez facilement grâce à la dynamique des cases. Pour le graphisme et le dessin, je n’ai rien à redire car j’apprécie plutôt. Simplicité et lucidité dans les traits. Humanité, sensibilité et émotion dans l’œuvre.

Nom série  L'Extravagante croisière de Lady Rozenbilt  posté le 23/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C’est vrai que c’est un récit très extravagant mais le scénario est tout de même assez maîtrisé. Au niveau du graphisme dans le style ligne claire, c’est assez bien réalisé avec de belles couleurs.

Des personnages humains viennent croiser des personnages aux têtes animalières dans un contexte rappelant la croisière s'amuse avec ses invités iconoclastes. On peut également y croiser un dangereux psychopathe. C’est un bien étrange univers mais on fait comme si c’était normal.

J’avoue avoir eu du mal au début de ma lecture avec ce saut temporel de 28 années que j’avais du mal à comprendre. Par la suite, cela s’est progressivement arrangé. La trame est assez classique. C’est juste le contexte assez foisonnant qui est assez original. C’est de la pure lecture divertissement.

Nom série  Le Borgne Gauchet  posté le 23/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je ne peux plus supporter ce genre de lecture. Après tout, on a le choix de nos jours. Il est vrai qu’on peut parfois se laisser attirer par un grand nom de la bd et se retrouver avec une espèce d’esquisse de récits mis bout à bout pour former une anthologie à la gloire d’un borgne gauchet, gascon de surcroît.

Il est également vrai que ce verbiage m’a totalement achevé dès le départ. Le dessin aux contours indéfinis a eu raison de moi. Je n’aspire plus à lire de tel montage qui part dans tous les sens. C’est beaucoup trop brouillon et je ne m’y retrouve pas. Est-ce pour autant si mauvais ? Je laisserai la postérité en décider.

Je tiens à préciser que je suis plutôt fan de l’auteur mais pas du borgne gauchet. C’est ainsi.

Nom série  Le Marathon de New York à la petite semelle  posté le 22/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai bien aimé cette petite aventure autour d’un homme ordinaire qui décide de se mettre à la course à pied et de faire le marathon de New-York sur un coup de tête autour de son épouse et d’un couple d’amis assez sportif. Certes, il a mis plus de 5 heures pour réaliser ces 42 km mais quand même. De manière générale, j’aime ces petits actes qui constituent des dépassements de soi. Il est vrai qu’il faut faire des efforts. Effort, un mot qui est souvent absent du vocabulaire de nos jours.

Pour le reste, j’avais déjà découvert cet auteur sur le Journal d'une bipolaire. J’aime bien son dessin qui fait assez réaliste. Je trouve qu’il a bien dessiné les falaises de sa Normandie où il s’entrainait toutes les semaines avant l’événement. Il y a également les monuments de New-York où il nous entraine dans une véritable découverte de la ville même si cela fait très touristique. Bref, le trait est déjà très avenant.

J’avais pratiqué un peu de footing lorsque j’étais un peu plus jeune. Cet ouvrage m’a appris bien des choses sur ce sport reconnu comme une véritable discipline olympique avec ses coureurs kenyans célèbres. Au final, nous avons là une œuvre assez sympathique sur un sujet peu exploité où l’on peut toujours apprendre de l’expérience des autres.

Nom série  Les Chiens de Pripyat  posté le 21/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le sujet avait l’air très intéressant à savoir les conséquences de l’explosion nucléaire de Tchernobyl sur les animaux et notamment les chiens. Je ne savais pas qu’on les avait chassés et exterminés peu après la catastrophe. Il y aura des passages franchement cruels. Les amis des animaux pourront être réellement choqués.

Sur l’explosion en elle-même, le passage est certainement trop rapide ce qui est dommage. Il est vrai que cela se concentre sur une équipe de chasseurs dont certains personnages auront un caractère bien trempé dans la vodka. Il est question d’un Saint-Christophe à la tête de chien comme l’incarnation d’un fantôme. Le contexte de cette ville radioactive est assez angoissant. Cependant, l’intrigue tarde véritablement à décoller. Il ne se passe pas grand-chose. Cela pose quand même un problème.

Il y aura un second tome qui viendra clore ce récit assez étrange dont on ne voit pas encore les contours. C’est encore plein de mystères. Il reste un beau travail au niveau des planches, du dessin assez réaliste, des décors assez soignés et des couleurs. Une lecture qui reste cependant très agréable dans un milieu inquiétant.

Nom série  Desperados Housewife  posté le 21/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Mis à part le jeu de mots concernant une série américaine que j’aimais beaucoup en son temps, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Ces trois femmes sont mexicaines et vivent dans une période où il régnait encore la loi du plus fort sur fond de révolution.

Certes, le soleil d’Acapulco et de Mexico n’est pas très loin avec un verre de pina colada ou de mojitos à la main. Les burritos et les tacos ne seront pas servis à volonté.

C’est un western qui se veut pétillant et plein d’humour et qui avance tout doucement comme pour tisser une toile qui tienne la route. Comme dit, il vaut mieux boire un verre de téquila avant de commencer cette bd beaucoup trop légère et sans réelle consistance.

Nom série  7 Milliards d'aiguilles  posté le 20/03/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
7 milliards d’aiguilles est un manga qui débite des conneries inimaginables et cela nous piquent vraiment. C’est une lecture non prise de tête mais qui la remplit de choses peu intelligentes. Est-ce une lecture à réserver à un public adolescent ? Il semblerait que cela soit bien le cas sans vouloir être péjoratif ou dédaigneux envers cet aimable et vénérable lectorat.

Nous avons toujours et encore la belle lycéenne nipponne qui va sauver le monde car elle est soudainement habitée par une entité extraterrestre qui va la guider dans sa mission. Tous les clichés seront réunis sans exception. Alors, c’est certes assez efficace dans la mise en scène mais c’est surtout assez peu original et finalement très stérile.

Pour ma part, je conseille de passer à autre chose pour ne pas perdre son temps. Il y a tant d’autres choses à découvrir.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque