Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4588 avis et 863 séries (Note moyenne: 2.83)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Soif  posté le 02/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Ce petit bouquin publié en 1997 chez Cornélius, regroupe en fait trois petites histoires très différentes les unes des autres. Aucune d'entre elles n'a de rapport apparent avec la soif.
David Mazzucchelli est l'auteur du fameux Asterios Polyp qui a gagné des prix (le Will Eisner Award en 2010 dans la catégorie Best Graphic Album: New ainsi qu'Angoulême en 2011 avec le Prix spécial du Jury).

Un jeune Américain venu chercher l'isolement à Paris, une terrible parabole policière et une réflexion autobiographique sur l'asthme constituent l'essentiel de cette oeuvre. J'ai trouvé l'ensemble sans grand intérêt.

Par ailleurs, le trait noir foncé m'a paru beaucoup trop austère. Les cases sont réellement très petites. Par ailleurs, l'absence de cohérence dans le récit a fini par m'achever.

Nom série  Neuro, le mange-mystères  posté le 02/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Visiblement, je ne suis pas le seul à avoir détesté ce manga. Pour commencer, la qualité de l'édition laisse franchement à désirer avec des pages qui se détachent facilement. Par ailleurs, le format est minuscule avec des cases bourrées de dialogues.

Par contre, je n'ai rien à redire sur la qualité du dessin. Cependant, au niveau du récit, c'est réellement la catastrophe avec beaucoup de facilités scénaristiques et point de finesse. Il faudra beaucoup de courage pour s'intéresser aux enquêtes de ce démon. Cela brasse plusieurs styles différents et il est vrai que l'on frise l'indigestion.

La lecture s'avère ennuyeuse et pénible. Pour ma part, je n'ai pas continué l'aventure au-delà de ce premier volume: je l'avoue aisément.

Nom série  L-DK  posté le 02/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une comédie romantique school life qui fait très cliché. La romance naît d'une colocation imprévue. A noter une édition assez soignée malgré un format assez réduit. Le Prince du lycée n'est d'ailleurs pas très galant avec la gente féminine qu'il juge par son aspect. Mais bon, par la suite, on montre de lui un côté assez sympa. J'ai trouvé la construction de ce personnage assez superficielle.

Il y a des moments assez sympas mais c'est une série beaucoup trop longue qui paraît alors interminable. D'ailleurs, la plupart des scènes apparaissent comme assez statiques. Bref, ce n'est pas le meilleur shojo mais pas le pire non plus. Bref, je n'ai pas trouvé la passion avec L♥DK.

Nom série  Room paradise  posté le 02/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nous avons un shojo beaucoup trop à l'eau de rose qu'il faut en ingurgiter une bonne dose de whisky pour oublier. Entre les situations ubuesques et l'exagération des scènes et des personnages, on peut faire notre choix. Les enchaînements de ce récit sont franchement mauvais à commencer par le début où la pauvre Saya se retrouve avec un propriétaire absolument trop collant.

La particularité de ce shojo se situe dans le fait que les personnages ne sont pas lycéens mais abordent la trentaine en ayant une vie active professionnelle bien remplie. Il est vrai que je n'avais pas trop fais la différence. A défaut d'être romantique, cette série est plutôt lourde à la digestion.

Nom série  Magi - The Labyrinth of Magic  posté le 02/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nous avons un shônen qui revisite le mythe d'Aladin. En guise de lampe magique, nous avons une flûte magique qui laisse apparaître le génie dépourvu de tête. Il faut bien un peu d'originalité et d'humour. Cependant, cela tourne presque au loufoque.

C'est fort bien dessiné et c'est plutôt destiné à un public jeune. On pourra déplorer des personnages hautement stéréotypés jusqu'à l'excès. Je me suis ennuyé ferme. Il y a déjà plus de 20 volumes et ce n'est pas près de se terminer. Bref, cela sera réservé aux plus courageux.

A noter que cette série a fait l'objet d'une adaptation en série télévisée d'animation. Comme dit, le public jeune aime beaucoup.

Nom série  Inoxydable  posté le 02/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Inoxydable fait passer un bon moment de divertissement mais cela s'arrête là. La psychologie des personnages est assez primaire entre la brute épaisse et le robot moralisateur. Prononcer le mot rock'n'roll est déjà une idée utilisée dans un film à savoir les lois de l'attraction. Le duo sympa avec un robot est également une idée reprise. Bref, il n'y a rien de vraiment original.

Pour autant et comme dit, c'est de la bd détente. L'idée principale de cette oeuvre est certainement la manipulation de masse par les médias qui créent de faux héros. On l'a encore vu dernièrement à l'occasion de l'attentat de Nice. Les gens ont besoin de super-héros coûte que coûte. Mais bon, les héros ne sont pas forcément ceux auxquels on croit.

Nom série  Café Budapest  posté le 02/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai bien aimé ce récit empreint d'une certaine humanité. Les personnages sont vivants entre le jeune violoniste juif Yechezkel et sa mère Shorintza qui vont fuir Budapest en 1947 pour se réfugier à Jérusalem. Ce qui apparaissait au début comme une bonne idée allait s'avérer plus périlleux que prévu.

On assiste à la naissance de l'Etat d'Israël abandonné par le tuteur anglais face à la menace arabe. Cette transformation de la Palestine n'a pas été sans conséquence. On se rend compte que toutes les communautés vivaient dans une sorte d'harmonie relative avant la partition. Bref, on remonte jusqu'aux origines du conflit israélo-palestinien.

J'ai bien aimé la moralité de ce récit qui cherche plutôt du côté de l'amour que de la haine. Il est vrai que lorsqu'un peuple traverse des moments difficiles, il peut très vite succomber à la vengeance. Le tout est de résister et c’est ce que fera très bien le tenancier du café Budapest autrefois surnommé le lion.

Il s'agira également de revenir sur l'holocauste et le traumatisme subi par les survivants dont la mère. On apprendra ce qu'il lui est arrivé et on pourra ainsi comprendre ses réactions. C'est d'ailleurs l'un des moments les plus touchants de cette oeuvre qui apporte un témoignage nouveau sur des heures bien sombres. Fort heureusement, il y aura également un peu d'humour et de gaieté grâce à la musique. Bref, un bel album que voilà.

Nom série  Genkaku Picasso  posté le 01/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un shonen un peu inclassable. Nous avons à faire à un héros réservé et timide qui se découvre le pouvoir de dessiner les traumas des gens pour plonger dans l’illustration et ainsi aider ses camarades de classe en difficulté.

C'est beau dans l'idée mais très naïf dans le concept. Cette candeur pourra un peu énervé au début. cependant, cela se lit très bien et il ressort plutôt une impression de bien-être après une telle lecture qui peut se révéler rafraîchissante d'autant que c'est une série plutôt courte avec seulement trois volumes.

Particularité: le dessin alterne phase manga classique avec des séquences crayonnées qui traduisent l’ambiance unique des psychanalyses de Picasso. Bref, on est dans une forme de thérapie à travers l'art. C'est assez intéressant dans le concept et dans la mise en scène.

Nom série  André le géant  posté le 01/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne suis pas vraiment un fan du monde de la boxe ou des catcheurs. C'est la biographie de l'un d'eux que je ne connaissais pas et qui était surnommé André le Géant. Visiblement, il avait un problème médical qui expliquait une croissance accélérée et qui le condamnait à plus ou moins long terme.

Pour ce qui est du caractère, on ne peut pas dire que c'était un tendre. Il avait abandonné femme et enfant, s'adonnait à la boisson et insultait le monde autour de lui à commencer par les serveurs des bars. Non, je ne peux pas avoir la moindre admiration envers ces personnes qui sont très vites propulsés vers le sommet et la gloire. Ce ne sont pas vraiment mes valeurs. Pourtant, dans ce monde où tout est faussé, il jouait le rôle du gentil à savoir le babyface puisque c'est hautement codifié. Par la suite, il a prit l'habit du méchant pour laisser la place à une nouvelle génération.

Mais bon, c'est une biographie sincère et honnête de ce que fut un personnage qui a certainement apporté beaucoup à l'industrie de la lutte professionnelle.

Nom série  Wet Moon  posté le 31/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nous sommes plongés dans le Japon des années 60 dans la moiteur d'une station balnéaire aux allures de Las Vegas. Il s'agit d'une enquête policière un peu particulière mené par un jeune et irréprochable inspecteur. Visiblement, celui-ci va être en proie à des hallucinations qui vont le mener sur la lune. D'ailleurs, celle-ci va jouer un grand rôle sur fond de course spatial entre les différentes grandes puissances pour poser le premier pas. Le titre ne trompe pas.

Il y a une certaine originalité dans la façon dont vont se dérouler les événements. C'est également une bd d'atmosphère avec une multitude de détails dans le décors. Il faut dire que c'est fort bien dessiné avec une certaine précision du trait que j'admire. Par contre, au fil de ma lecture, je me suis un peu perdu au gré des déambulations de notre inspecteur. Il faudra s'accrocher. A noter que Wet Moon a reçu le Prix Asie de la Critique ACBD 2014.

Nom série  Ghost in The Shell - Stand Alone Complex  posté le 31/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une série qui se situe dans l'univers de Ghost in the shell qu'il est inutile de présenter tant c'est connu et que les auteurs font preuve d'une certaine auto-suffisance dans l'exploit accompli.

Cette série reprend donc le même univers pour faire évoluer les mêmes personnages mais dans un univers parallèle différent. Qu'est-ce qui se serait passé si l’héroïne, le Major Motoko Kusanagi, restée au sein de la Section 9, n’aurait jamais rencontré le Puppet Master ?

On notera une intrigue qui va très vite par un rythme assez rapide. Les scènes d'action sont bien réussi. Moi, il me manque juste un peu d'émotion et une plus grande densité psychologique.

Bon, cette oeuvre s'adresse surtout aux fans de Ghost in the shell. Ils s'y retrouveront à coup sûr.

Nom série  Opus  posté le 31/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avoue qu'il y a manifestement de l'originalité dans ce scénario un peu fou qui mêle un mangaka à sa création. Il y a toujours un rapport particulier entre une oeuvre et son créateur. En l'espèce, cela sera poussé à son paroxysme entre le rêve et la réalité.

Ce diptyque a d'ailleurs été largement récompensé en son temps. C'était sans doute fortement mérité. Malheureusement, l'auteur est décédé en 2010 a seulement 46 ans. On ne pourra que le regretter car je dois bien avouer qu'il faisait preuve d'un peu de génie dans ses créations et c'est fort bien dessiné.

Opus est alors une oeuvre qui dépasse les frontières et qui permet au lecteur réfractaire au manga de s'y intéresser un peu. Oui, il y a parfois des perles.

Je n'accorde toutefois pas les 4 étoiles car il y a des imperfections dans cette mise en abyme qui peut troubler un lecteur aguerri.

Nom série  It's your world  posté le 31/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Que de clichés sur la France avec ce manga où nous suivons une famille japonaise qui débarque en France pour y vivre. C'est clair que nous avons le regard des asiatiques sur notre société. Je n'ai pas du tout apprécié cette légèreté. D'ailleurs, on passe d'une scène à l'autre sans véritable harmonie. C'est hautement superficiel.

Il y a certes l'humour japonais mais cela ne suffit pas à donner quelque chose de subtil. Le dessin demeure toutefois assez plaisant. Pour le reste, cela ne m'a pas du tout donner envie de connaître la suite. It's your world peine véritablement à convaincre le lecteur.

Nom série  Appartement  posté le 31/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le style graphique est un peu particulier dans la mise en page. Il faut préciser que tout est en couleur. Il y a également 2 ou 3 cases par page. C'est un style également assez épuré pour ce manhwa.

Au niveau du récit, on va tout de suite être plongé dans le mystère de cet immeuble où il se passe des choses assez étrange tout les soirs à 9h56 précise. L'auteur va également donne plusieurs point de vue différente de la même histoire ce qui donne de l'épaisseur au scénario.

C'est assez bien construit même si je reproche certaines longueurs. N'empêche que cela nous tient en haleine jusqu'au bout. Cela m'a un peu fait un peu penser à ce film asiatique nommé The Ring qui jouait sur l'épouvante lié au fantôme d'une petite fille.

Nom série  Kyoko Karasuma, Inspecteur à Asakusa  posté le 28/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas trop apprécié cette série mi science-fiction, mi série policière qui se base sur les Oni, des sortes de divinités faisant partie du folklore japonais. Fort heureusement, nous avons une héroïne pauvre orpheline qui les traque avant que ces derniers ne ravagent l'humanité à commencer par le Japon.

Cette série aura du mal à prendre son envol tant les informations sont distillées avec parcimonie. Il y a également une intrigue politique assez complexe. Bref, c'est un manga qui prend du temps et qu'il faut apprécier sur la longueur. Même le dessin s'améliore de tome en tome. Bref, il faudra avoir beaucoup de patience ce qui n'est absolument pas ma qualité essentielle.

Nom série  L'Homme qui tua Lucky Luke  posté le 28/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Enfin un auteur qui ose s'attaquer au mythe et surtout qui ose le dépoussiérer. Durant ma jeunesse, j'ai été bercé par mes lectures du pauvre cow-boy solitaire. J'avoue bien volontiers qu'il s'agissait de l'une de mes toutes premières lectures. J'ai pratiquement grandi avec Lucky Luke. Puis l'âge avançant, je me suis un peu détourné de lui car il ne changeait pas dans un monde qui a bien évolué.

Là, je retrouve un nouveau Lucky Luke qui s'est totalement adapté à notre temps. Je reconnais le formidable pari réussi de Matthieu Bonhomme tant sur le fond que sur la forme. Je ne me suis pas ennuyé avec cette lecture totalement novatrice sur un tel personnage avec un scénario qui n'a pas du tout oublié un humour omniprésent. Oui, on regrette que cela ne soit pas une nouvelle série mais juste un simple hommage.

Nom série  L'Aviateur  posté le 27/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Plus il y a de titre de bd, plus il est difficile de concocter un récit vraiment original. L’aviateur n’a rien de vraiment innovant mais il possède d’autres qualités qui sont indéniables.

On va commencer par le dessin qui est réellement envoutant avec pour cadre l’Afrique de la Savane. J’avoue avoir été subjugué autant par les animaux (par exemple le lion réaliste de beauté), par les personnages fort bien dessinés et surtout reconnaissables (ce qui est aujourd’hui une qualité) et par le décor.

Il y a comme un parfum du film oscarisé Out of Africa que j’avais adoré durant ma folle jeunesse. Bien sûr, on pourra reprocher de nombreux raccourcis scénaristique qui font sourire comme le fait que notre héros tombe très vite amoureux de sa belle ou qu’un homme n’hésite pas à tuer suite aux bons conseils d’un pasteur.

Dans le même genre, je n’avais pas aimé L'Aviatrice que j'avais d'ailleurs posté ici même. Quelques mois plus tard sort l’aviateur. Vous remarquerez là encore le manque d’originalité des titres. On fait comme si les autres œuvres n’existaient pas ce qui traduit une méconnaissance totale de ces professionnelles travaillant dans les maisons d’édition. Mais bon, passons !

L’aviateur est une bonne série qui démarre et qui a la particularité de se baser sur un personnage secondaire de la série Tramp qui apparait seulement dans les derniers titres. Il serait la caricature d’un certain Tanguy et Laverdure. C’est franchement dommage de ne pas l’avoir totalement crée sans forcément le rattacher à une autre série peu connue du grand public. Je pense que cela aurait donné encore plus d’épaisseur au personnage. Mais là encore, ce sont des erreurs de débutant.

En conclusion et malgré toute ma critique incisive, j’ai aimé et j’accorde allègrement le 4 étoiles pour une œuvre certes classique mais bien réalisée. On notera également que le divertissement est assuré avec un fond historique assez intéressant car méconnu. C’est sans doute le contexte des colonies allemandes africaines qui constitue la véritable originalité de ce récit.

Nom série  Rumble  posté le 24/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Rumble, c’est Preacher qui rencontrerait Hellboy dans les rues de Sin City... bref du grand n'importe quoi ! Je n'ai rien à dire contre le graphisme qui a été la hauteur avec de belles couleurs assez bien travaillées. C'est juste dommage de servir un tel scénario loufoque. On n'a qu'une envie : arrêter les frais d'une perte de temps. Je n'ai guère éprouvé de frénésie jouissive. On dira que c'est un comics assez décapant. J'ai plutôt envie de détaler.

Nom série  Sept frères  posté le 23/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je dirai enfin. En effet, peu de mes lectures de ce concept des sept n'était parvenu à atteindre les 4 étoiles. Ce récit m'a captivé bien que la construction peut apparaître comme répétitive à savoir l'arrestation des sept francs-maçons.

Il est cependant dommage de ne pas avoir creusé un peu plus la motivation profonde de celui qui a trahi ses camarades. Certes, il y a l'argent mais visiblement, il n'était pas à plaindre. J'avoue qu'il n'était pas vraiment dans ma liste des suspects.

C'est un scénario sans faute qui entretient une réelle tension sur une époque bien sombre de notre Histoire. Par ailleurs, c'est joliment bien dessiné dans un style réaliste et précis. J'ai passé un agréable moment de lecture. Oui, les 4 étoiles sont méritées.

Nom série  Macaroni !  posté le 23/07/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est toujours intéressant d'avoir des témoignages de vrais gens qui ont connu la faim, la guerre, le déracinement, le racisme. Nous avons un vieil homme d'origine italienne qui n'a pas eu une vie très facile. Il est devenu assez bougon avec le temps. Sa relation avec son petit-fils ne sera pas très facile. Pour autant, on pourra tomber dans une certaine tendresse pour ces deux personnages que tout sépare.

Malgré cela, je n'ai pas trop été trop emballé. Le graphisme n'est déjà pas celui que je préfère. On observera une multitude d'effets de style pour représenter les fantômes du passé. Le récit aurait pu être différent également. Cela reste une bd d'ambiance où de grands moyens sont déployés pour un piètre résultat. J'aime pourtant les macaronis que me faisait ma grand-mère également d'origine italienne. Cependant, je n'ai pas été touché plus que cela. D'autres oeuvres dans un genre similaire m'ont déjà fait plus d'effet. A noter une préface signée par Salvatore Adamo lui-même.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque