Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 181 avis et 19 séries (Note moyenne: 3.22)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Chaabi  posté le 21/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Voila, après avoir lu le début de cette série, j’hésitais entre mettre 3 ou 4, puis après avoir laissé reposer, je me suis rendu compte de toute la profondeur du récit …

Marazano nous emmène au plus profond de l’Inde où on apprend la mort de Chaabi, un jeune chef révolutionnaire qui était un réel espoir pour tout un peuple qui voit ses enfants exploités par un gouvernement sans scrupules. On va alors plonger dans le passé pour comprendre comment l’enfant Chaabi a pu devenir un leader aussi charismatique de la rébellion.
Le récit est dur, il nous montre sans détour l’injustice qui peut régner dans ce pays et principalement l’exploitation du travail des enfants issus de parents pas assez fortunés pour les élever. Le fond est juste et ne laisse vraiment pas indifférent, c’est le gros point fort du scénario. Ce qui m’a fait hésiter sur ma note, c’est la narration : elle n’est pas toujours très fluide avec quelques longueurs et raconter l’histoire sous forme d’un énorme flash-back ne sert pas au mieux toute la dureté qui se dégage du récit.

La partie graphique est plutôt bonne même si on peut voir quelques défauts de jeunesse sur la réalisation des visages et sur les scènes d’action un peu confuses. Les décors sont un peu grossiers et souvent vides, même s’ils correspondent aux lieux parcourus. Une mention spéciale sur la mise en couleur qui permet d’ancrer le scénario dans la réalité.

Malgré les quelques défauts de réalisation de cet album, on ne peut qu’être touché par le sujet traité et on a envie de connaître l’évolution de Chaabi dans sa quête de justice.

Nom série  Le Trône d'argile  posté le 20/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'avais hésité à me lancer dans une nouvelle série historique de peur qu'elle soit difficile à suivre comme c'est souvent le cas. Mais finalement, après les 2 premiers tomes, on ne peut qu'être conquis.

Je ne suis pas historien et je dois dire que mes connaissances dans ce domaine sont plutôt limitées mais tout me paraît être très fidèle à l'époque traitée. France Richemond qui elle est une vraie historienne, apporte toute sa connaissance sur la fin de la guerre de Cent Ans, et Nicolas Jarry utilise sa maîtrise de la BD pour faire une adaptation vivante et captivante. L'ensemble est très bien équilibré et se lit assez facilement sans qu'on se perde trop dans les multiples personnages.
La mise en image est également très réussie, avec beaucoup de détails sur les personnages, les habits et les décors. Le côté "moyenâgeux" est parfaitement retranscrit par le dessin et par quelques subtilités techniques, comme les phylactères à fond jauni dans le 2ème tome.

Une excellente série historique que l’on n’attendait pas chez un éditeur comme Delcourt, mais elle fera date à coup sûr !

Nom série  Le Vol du Corbeau  posté le 20/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce diptyque est lié à Le Sursis mais n’a rien d’une suite.

Toujours sur fond de 2ème guerre mondiale, Gibrat nous emmène cette fois au cœur du Paris occupé pour vivre la cavale d’une jeune résistante, Jeanne, accompagnée par un cambrioleur sans scrupules, François.
Ici, la sensibilité et l’amour sont moins présents et ont laissé davantage de place à l’action et aux rebondissements. La narration est toujours excellente mais la fin n’est pas au niveau de ce qui avait été fait dans le premier cycle.
Au niveau du dessin, rien à redire, il est toujours de très grande qualité et même si les visages féminins de Gibrat se ressemblent beaucoup, ils sont toujours de toute beauté. Le Paris occupé est également tout aussi réussi que le petit village du sud de la France.

Peut-être un peu en-deça de Le Sursis, l
"Le Vol du Corbeau" reste un excellent diptyque à posséder !

Nom série  Le Sursis  posté le 20/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Sur fond de 2ème guerre mondiale, Gibrat nous conte une histoire magnifique de sensibilité et d’amour.

Un jeune homme appelé pour partir à la guerre va sauter du train qui l’emmène et revenir dans son village en ne tenant au courant que sa tante. Par un coup de chance, le train duquel il s’est enfuit à été bombardé et il est donc considéré comme mort. Il va alors vivre caché et passer ses journées à observer Cécile, dont il est amoureux.
Tout au long des 2 albums, la narration est excellente, on vit caché avec Julien et le récit nous amène jusqu’à une fin inattendue (même si le titre nous aiguille).
Le dessin est vraiment superbe. Le personnage de Cécile est tout simplement magnifique, ses traits sont tout en beauté. L’ambiance du petit village de sud de la France est également parfaitement rendue.

Un superbe diptyque à posséder absolument !

Nom série  Weëna  posté le 20/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Corbeyran touche vraiment à tous les domaines, et il s’attaque avec cette série à la Fantasy.

Ce qui marque quand on commence à regarder ces albums, c’est la qualité du coup de crayon d’Alice Picard. Elle a un trait très sûr et nous offre quelques cases très belles avec des prises de vues impressionnantes. Elle a assuré la colorisation sur les premiers albums et le résultat était très bon, mais il est encore meilleur depuis que c’est Elsa Brants qui s’occupe de cette partie. Elle sait parfaitement jouer sur les tons pour donner des ambiances douces ou angoissantes.
A la lecture, on se rend compte qu’il ne faut point attendre d’originalité dans ce récit et il s’agit de Fantasy classique. Par contre Corbeyran a su densifier les intrigues et les personnages pour qu’on s’y attache. J’ai quand même l’impression que le tout tire un peu en longueur même si chaque tome apporte son lot de rebondissements et de nouveautés.

Cette série ne renouvelle pas le genre et même s’il se passe beaucoup de choses et que le dessin est vraiment très bon, ça ne suffit pas pour l’instant à justifier l’achat.

Nom série  Zorn et Dirna  posté le 20/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je me suis procuré cette série au vu du nombre important d’avis positifs, et finalement je ne suis pas déçu mais je ne suis pas non plus complètement emballé.

Le postulat de départ est tout de même très original : la « Mort » a été emprisonnée dans un psyché, et les âmes sont vouées à rester prisonnières de corps « délabrés ». Le seul moyen de les libérer est d’étêter le corps pourrissant, l’âme se retrouvant alors dans le corps de l’exécutant.
Le sujet est bien traité par Morvan qui navigue entre les scènes les plus gores et des scènes plus émotionnelles où il a une vraie réflexion sur la « Mort » et sur le droit de mourir. Les personnages ne sont pas en reste et sont attachants. Le point faible pour moi, c’est le déroulement du scénario qui reste assez linéaire et semble se cantonner à un schéma déjà vu et revu et plus destiné « jeunesse ». Ceci contrebalance complètement avec le côté original du thème abordé.
De même le dessin donne plus dans le côté enfantin. Les scènes où les corps sont découpés à tout va, ne font pas vraiment « gore ». Certes, il est bien de ne pas tomber dans l’extrémité de la violence, mais un juste milieu aurait été plus judicieux. Sinon, sur l’ensemble, il est quand même de bonne qualité.

Une bonne série à lire, mais qui emprunte un chemin un peu trop convenu et qui fait baisser son intérêt.

Nom série  Universal War One  posté le 20/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 5/5 (Culte !)
Je suis obligé de poster sur cette série, car pour moi c’est une référence de la science-fiction tous supports confondus.

Bajram nous propose un excellent scénario basé sur un domaine déjà traité à maintes reprises mais pas toujours évident à maîtriser : les voyages temporels. Ici, il met en avant une théorie parfaitement plausible à laquelle il se tient du début à la fin, d’ailleurs dans le dernier tome il nous dévoile des éléments qui montrent qu’il avait cerné l’intégralité de son récit dès le premier tome. Il en ressort donc une parfaite cohérence des 6 albums. Pour compléter cela, il a su parfaitement jouer avec des personnages charismatiques, à la limite de la caricature, les personnalités de chacun étant très bien utilisées et les dialogues, même s’ils sont parfois un peu complexes car techniques, sont très bons. Il a également construit chaque album de manière intéressante : en début, quelques planches présentant le passé d’un des personnages principaux, et un découpage en chapitre où chacun présente une référence biblique dont on découvrira l’origine à la fin de la série.
Dans un style réaliste, le dessin est de mieux en mieux maîtrisé au fil des albums. Les « acteurs » ont de vraies tronches, mais quelques planches sont un peu sombres et les personnages sont difficiles à discerner. Les décors futuristes et spatiaux sont très réussis. Le découpage sert parfaitement les scènes d’action et apporte une bonne lisibilité. Les 2 derniers tomes ont été réalisés entièrement par informatique et ceci donne un côté plus « lisse » au dessin qui certes ne m’a pas dérangé mais peut dérouter.

A posséder absolument !

Nom série  Le Voyage des Pères  posté le 20/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je n’avais pas été attiré par « Toxic Planet », la première série de Ratte, mais là en voyant cet album, on sent tout de suite quelque chose qui s’en dégage.

Et quand on plonge dans la lecture, on a un vrai plaisir, on ressent un vent de fraîcheur. Tout dans cet album joue sur l’originalité du thème abordé : 3 pères recherchent leurs enfants qui ont tout abandonné pour suivre un certain Jésus de Nazareth et pour devenir ses apôtres, afin de les ramener à la raison. Voilà un postulat sur lequel Ratte a réussi à produire un scénario amusant et prenant où on va suivre les aventures de ces anciens à travers toute la Galilée. Les dialogues sont croustillants, les situations rocambolesques et l’auteur agrémente son récit de nombreux anachronismes qui donnent un humour très plaisant.
Le dessin est à la hauteur du scénario, c'est-à-dire tout en légèreté et très bien maîtrisé. Le style général est très agréable. Le vide des décors est amoindri par une excellente colorisation dans des tons plutôt pâles et qui donnent une ambiance très douce.

Cet excellent 1er tome est très prometteur pour la suite, et donne un vrai plaisir à la lecture.

Nom série  Travis Karmatronics  posté le 19/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai profité du pack (Travis 8 / Travis Karamtronics) proposé par Delcourt pour découvrir ce tome que je n’avais pas acheté car il me semblait loin de l’esprit de la série d’origine.

Ici, c’est le personnage de Pacman qui est mis en avant avec une des péripéties qu’il a pu rencontrer sur le réseau « Internet » tel que Duval l’a imaginé dans une cinquantaine d’années. A la lecture, on est un peu dérouté tant le ton employé est différent de celui de Travis. Nous sommes beaucoup plus dans l’humour et dans la légèreté. L’intrigue quant à elle est plutôt bonne mais j’ai toujours du mal avec l’évolution de personnages dans des mondes virtuels. Le scénariste en profite pour laisser libre cours à son imagination, ce qu’il fait bien, mais ça ne m’attire pas.
Le dessin est également très loin de celui de Quet, et est également plus dans l’humour et la légèreté. Il est simple, voire même simpliste, mais du coup il se marie très bien avec le ton donné au scénario.

Cette histoire ne m’a pas vraiment convaincu, même si on en apprend davantage sur le personnage de Pacman, je ne trouve pas que ce tome apporte quelque chose à la série d’origine.

Nom série  Le Sabre et l'épée  posté le 19/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Avec cette série, on flirte sur la vague de Tigre et Dragon pour le cinéma et de Okko pour la BD.

On suit les péripéties d’un jeune chinois qui veut devenir le meilleur sabreur du pays et pour y arriver, son maître lui a ordonné de défier chaque homme armé qui traversera son village jusqu’à ce qu’il en ait tué le nombre que représente son âge. Mais le jour où ceci doit se produire, il tombe sur un « vieillard » très étrange.
Le scénario est assez long à se mettre en place et il s’avère que les épreuves qu’il traverse dans les 3 premiers tomes sont en fait anecdotiques. Il faut attendre la fin du 3ème tome pour savoir quel sera le véritable rôle des personnages principaux. Ca se lit bien avec des scènes de combats à la Tigre et Dragons plaisantes, mais le scénario manque de profondeur et d’originalité.
Boivin présente un dessin assez épuré et qui manque de détails. J’ai trouvé que les visages présentaient souvent des défauts. Par contre, j’ai trouvé les scènes de combats particulièrement réussies : bien découpées et bien cadrées, elles sont très vivantes. La mise en couleur relève également le niveau en donnant de très belles ambiances de coucher de soleil, d’effets de brumes...

Je trouve qu’il manque un petit quelque chose au niveau du scénario pour que cette BD prenne plus d’ampleur, il en reste une série sympathique mais sans plus.

Nom série  Pixie  posté le 18/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série vient de voir son dernier tome sortir, j’ai donc pu juger l’œuvre sur son ensemble.

L’histoire est basée sur un enfant qui a la faculté de réaliser ses rêves dans un univers où le monde a été séparé en plusieurs niveaux. Certains veulent se servir de l’enfant pour les regrouper, d’autres à des fins personnelles et d’autres veulent le supprimer afin de pouvoir se servir d’une machine infernale dont je vous laisse découvrir le but. Une idée sympathique avec quelques éléments originaux et intéressants mais qui ne sont pas très bien exploités : le déroulement est convenu, la narration n’est pas toujours très fluide, les personnages sont trop classiques.
Pour le dessin, il est assez attrayant avec de très jolies couleurs qui rendent très bien toutes les scènes où les personnages font appel à la magie. Le style très « manga » correspond bien à la série, mais il laisse paraître pas mal de défauts de jeunesse. Certaines scènes d’actions sont également assez difficiles à suivre à cause de cases fouillis et de découpage pas toujours très bien maîtrisé.

Finalement cette série souffre de pas mal de défauts de jeunesses au niveau du scénario et du dessin. C’est dommage mais je pense que le jeune public pourra apprécier.

Nom série  Travis  posté le 17/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je vais profiter de la sortie du tome 8 (le neuvième en vérité) de cette série pour donner mon avis sur les 2 premiers cycles et sur le 3ème qui vient de commencer.

Duval a inventé un univers futuriste bien pensé, commun à 2 de ses séries-phares : Carmen Mc Callum et "Travis". Travailler sur une période qui suit la nôtre d’une cinquantaine d’années n’est pas une chose aisée. Il faut savoir rester raisonnable sur l’évolution scientifique pour ne pas en faire trop et pour que le lecteur puisse y croire. C’est ce qu’a réussi Duval.
Au-delà de cet aspect, Il nous sert un très bon scénario : le premier cycle a une intrigue très forte, le 2ème cycle est un peu plus léger mais reste intéressant. L’action est très présente mais il n’oublie pas les phases de repos et de réflexion et de créer une vrai personnalité à chacun des acteurs. Pour ce qui est du nouveau cycle qui commence, le début est très intéressant et il reprend tous les personnages charismatiques que l’on a pu voir dans les tomes précédents.
Le dessin de Quet a évolué tout au long des 8 tomes qu’il a réalisé, pour devenir parfaitement maîtrisé. Dans un style très nerveux, il dessine parfaitement toutes les scènes d’action avec des découpages très justes qui ne gênent pas la lisibilité. Le décor futuriste est bien équilibré pour rester crédible avec un futur relativement proche. Pour le tome 6.2, le seul qui n’a pas été réalisé par Quet, je trouve que Alizon s’en est bien tiré et le changement ne m’a pas trop gêné même si la qualité était moindre.

Une excellent série de SF, indispensable pour les amateurs du genre, et à découvrir pour les autres, sur laquelle on sent que le scénariste peut nous offrir d’autres intrigues intéressantes sans qu’on pense qu’il cherche à épuiser le filon...

Nom série  Les Lames de Yulinn  posté le 17/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai pris cet album sans conviction, tout en me disant que je m’attaquais à une nouvelle série d’HF de chez Soleil, une de plus …

Je dois dire que j’ai quand même été agréablement surpris. Comme le dis Dépé, le dessinateur, dans le premier avis, on sent les inspirations à la seconde guerre mondiale : un peuple avec une armée puissante qui veut soumettre le monde et qui extermine une race précise, les gnomes. Un des points forts de ce premier tome est qu’on ne s’ennuie pas une minute, on est transporté dans des lieux différents avec des personnages différents et des buts différents. Tout ceci pourrait paraître confus et on ne connaît pas les liens entre tous ces acteurs, mais on se doute que tout va s’éclaircir dans les prochains tomes.
Le dessin offre quelques planches de batailles superbes, ou d’autres avec des décors très bien réalisés. Le style est agréable à regarder. Par contre, les couleurs, plutôt pâles par moments, ce qui convient parfaitement au ton du récit, deviennent parfois « criardes » et cassent l’unité graphique de l’album.

Un bon album de présentation, mais je ne conseille pas l’achat car on ne sait pas ce que nous réserve la suite. Je suis quand même confiant, et j’ai bon espoir d’augmenter ma note sachant que le 2ème tome est d’ores et déjà annoncé.

Nom série  Sept voleurs  posté le 17/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Pour le deuxième album à sortir dans la collection « 7 » de Delcourt, c’est son directeur qui se met au travail, Chauvel, avec un dessinateur qu’il connaît bien, Lereculey, puisqu’ils ont réalisé la série Arthur ensemble.

Ce one-shot est typiquement de l’Heroïc Fantasy, et à la différence de Sept psychopathes ce n’est pas l’originalité du scénario qui le démarque. En effet, on pourra trouver que les auteurs utilisent tous les classiques du genre, mais la construction du récit est beaucoup plus équilibrée que dans le premier album. La recherche des membres de l’équipe de voleurs est, je trouve, beaucoup mieux amenée, sans longueurs et de façon naturelle. La deuxième partie sur le vol en lui-même se lit très bien, sans raccourcis, et même si l’intrigue manque finalement de fond, il en reste un retournement de situation intéressant en fin d‘album.
Mention spéciale aux dessins de Lereculey, même si je n’ai jamais accroché à son style dans Arthur, je trouve ici qu’il est très détaillé et très agréable à regarder. Les décors sont recherchés et il n’a pas été avare de travail sur ce point. Je ne suis pas « fan » du style de ses personnages mais je dois admettre qu’ils sont très bien réalisés.

Cet album malgré son manque d’originalité et de profondeur, du à la limite imposée par le format de la collection, est très agréable à lire et mieux développé que Sept psychopathes. Espérons quand même que les prochains albums arriveront à sortir de la trame qui s’impose sur ces 2 premiers albums (comme cela a déjà été dit) : constitution de l’équipe / mission.

Nom série  Le Complexe du chimpanzé  posté le 14/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici la 2ème série entamée par le couple Marazano / Ponzio avec Genetiks paru chez Futuropolis.

Il s’agit cette fois d’un scénario de SF ambitieux et partant d’une idée pour le moins étonnante : le retour sur terre de Neil Armstrong et Buzz Aldrin 64 ans après leur mort. On entre directement dans le vif du sujet et le mystère s’amplifie au fur et à mesure de la lecture. Les points d’ombre sont nombreux et beaucoup de questions sont posées dans ce premier tome. On pourra trouver quand même que les évènements en fin d’album sont un peu précipités et que tout va un peu trop vite.
Le style photo réaliste de Ponzio peut comme pour ses autres réalisations être soumis à quelques critiques : personnages figés, expressions de visages mal choisies … Pour ma part, je trouve toujours le résultat réussi.

Un bon premier tome qui repose sur une idée originale, mais il y a encore beaucoup trop de mystères et la suite permettra ou non d’augmenter la note.

Nom série  Sanctuaire  posté le 14/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je viens rajouter mon avis sur cette série et comme je rejoins l’idée générale de la plupart je vais faire assez court.

La principale réussite est l’ambiance parfaitement retranscrite du fond des mers, avec tout le sentiment d’oppression que cela peut produire. L’intrigue est bien menée avec un côté « secrets militaires » puis une forte dose de surnaturel qui ne m’a vraiment pas dérangé. Pour ne rien enlever, j’ai beaucoup apprécié la fin que j’ai trouvé sombre mais très positive …
Graphiquement, on reconnaît tout à fait le style particulier de Bec et on peut lui faire quelques reproches : des visages ressemblants d’où des problèmes de lisibilité et un manque d’expressivité. On peut aussi le trouver trop sombre mais finalement, vu le contexte c’est tout à fait normal et il confère en fait une atmosphère très réussie.

Ce triptyque est à lire absolument, il est très proche du 5/5.

Nom série  Pandemonium  posté le 14/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette BD, avec au scénario Christophe Bec, annonce d’entrée de jeu son credo : les frissons.

On se retrouve devant une trame classique d’un film d’épouvante : un lieu reclus (le sanatorium) où il y a eu des centaines de morts et où des évènements terribles se sont déroulés, une jeune fille malade qui discute avec un fantôme etc. Bec nous distille petit à petit les éléments d’un scénario solide et qui m’a vraiment fait frissonner. L’atmosphère terrifiante est parfaitement rendue et on y est complètement immergé.
Le dessin renforce encore cette ambiance, même si je le trouvais au début un peu grossier au niveau de l’encrage, je pense finalement que ça contribue parfaitement au côté « épouvante » et qu’il se marie parfaitement au scénario.

Un excellent premier tome qui remplit parfaitement son rôle, qui sait nous faire peur et qui laisse des traces bien après sa fermeture.

Nom série  Cellule poison  posté le 14/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Contrairement à l’avis ci-dessous, la mise en couleur m’a plutôt éloigné de cette BD puis j’y suis quand même revenu à la sortie du 2ème tome.

Nous avons là un thème qui peut faire un bon sujet de polar : une jeune recrue de l’école de police intègre un tout nouveau centre de lutte contre les réseaux de prostitutions. Ce qui est plaisant dans cette lecture, c’est la construction du récit qui est assez originale. Je ne parlerai pas de flash-back car en fait les chapitres se déroulent à des moments différents et ne s’enchaînent pas chronologiquement. Ils nous dévoilent les éléments dans le désordre et tout ce recolle petit à petit. Cette narration permet d’alterner les temps forts et les temps faibles et donne un charme particulier à l’intrigue.
Le dessin est assez surprenant dans un premier temps, avec une colorisation basique, mais la teinte dominante change en fonction des chapitres et de l’action. Ceci confère une ambiance particulière et correspond au style polar voulu par le scénario. La qualité du dessin est là, même s’il manque parfois un peu de détails.

Une série originale dans son traitement et qui monte en puissance dans le 2ème tome. La suite pourrait faire monter la note.

Nom série  L'auberge du Bout du Monde  posté le 14/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les couvertures des 3 albums de cette série sont énigmatiques et nous appellent à la découverte.

Au premier coup d’œil, on peut tirer un grand coup de chapeau au dessin de Prugne et tout particulièrement à son travail de mise en couleur direct. Les tons pâles utilisés sont justes pour rendre une ambiance douce et il a su en changer lorsque le récit impose une atmosphère plus mystérieuse et plus oppressante. Certaines cases donneraient de superbes tableaux. Son style graphique est agréable et correspond parfaitement à l’histoire qu’a voulu évoquer Oger.
Il s’agit d’une fable qui nous entraîne au plus profond de la Bretagne et nous fait basculer dans son côté fantastique et légendaire. Construite sur une thématique classique, elle n’en reste pas moins efficace et on s’intéresse de près aux évènements étranges qui se déroulent dans un petit village de cette région. L’histoire nous est racontée par un des acteurs (mais lequel, on ne le sera qu’à la fin) bien des années après et ceci renforce notre position de spectateur.

J’ai quand même une petite réserve sur le dénouement de cette série que je trouve un ton en dessous, mais ne boudons pas notre plaisir, il s’agit bien là d’une excellente trilogie avec un magnifique dessin.

Nom série  Ishanti Danseuse sacrée  posté le 14/09/2007 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Crisse a mis en « stand-by » le tome 4 d’Atalante pour réaliser le 1er album de cette série, et quand on voit le résultat graphique (et qu’on apprécie son travail), on se dit qu’on ne peut pas être déçu. Mais …

On retrouve ici tout ce qui fait son dessin : des personnages tout en rondeur, aux formes exagérées et très expressifs. Les dieux égyptiens qu’il a réalisés sont également très réussis. Mais ce qui apporte à la qualité graphique, c’est la mise en couleur de Besson qui donne du volume aux rondeurs de Crisse. Ceci pourra choquer et les couleurs pourront sembler un peu trop éclatantes, mais je trouve le résultat très réussi.
Mais à part ça, il n’y a pas grand-chose à retenir de cet album. Il y a une petite intrigue sur fonds d’Egypte des Pharaons, un peu d’humour et le tout se termine très vite. De plus, le personnage d’Ishanti semble complètement anecdotique dans le déroulement de l’histoire.

Je mets 2 car j’ai apprécié la qualité graphique, mais c’est tout.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque