Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4672 avis et 891 séries (Note moyenne: 2.82)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Bonne nuit Punpun!  posté le 15/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai mis un peu de temps à comprendre qui était le fameux Punpun. Il est vrai que j’ai d’abord cru à une blague assez grotesque. Mais non, cette œuvre se prend réellement au sérieux. C’est franchement pathétique par moment avec des grimaces omniprésentes et des situations ubuesques. La lecture m’a paru très enfantine avec un titre rappelant d’ailleurs bonne nuit les petits.

Par contre, je n’ai rien à redire sur le graphisme car c’est plutôt bien dessiné avec un décor présent et fourmillant de petits détails. On pourra trouver cela original car c’est une manière assez particulière de raconter les histoires. Cependant, j’ai l’impression que soit on y adhère et on trouve cela génial, soit on rejette l’idée en détestant. En conclusion, un manga OVNI sur une tranche de vie plutôt mélancolique.

Nom série  Les Conquérants de Troy  posté le 14/02/2007 (dernière MAJ le 13/09/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La genèse du monde de Troy toujours par Arleston. Page Blanche et son jeune frère Zuynn font les frais d’une expérience grandeur nature sur la planète de Troy récemment découverte. Comme bien d’autres individus aux quatre coins de l’univers, ils ont été enlevés et lâchés au hasard sur cette planète. Ces cobayes sont alors censés y développer des pouvoirs parapsychiques grâce à la présence du Magohamoth (animal mystérieux produisant de la magie) qu'exploitera le Consortium des Fleurs. Le but de cette nouvelle série est de faire la lumière sur les origines de cette planète incroyable.

Nous suivons une lecture agréable mais sans surprise pour un début. Le scénario et les personnages principaux ne m’ont pas laissé jusqu’ici un souvenir de marbre. Je regrette un peu la surexploitation commerciale du monde de Troy par Arleston. En effet, c'est la quatrième série dérivée. Il faudrait quand même songer à arrêter les frais!

Par contre, le dessin de Tota est réellement excellent car frais, précis et dynamique! C'est toujours un plaisir de découvrir les paysages du monde de Troy. Les scènes d'actions sont tout à fait lisibles. Il y a là un véritable travail de qualité sans oublier le talent du coloriste Sébastien Lamirand qui est tout à fait remarquable car il colle parfaitement au trait du dessinateur en sublimant chaque planche.

Au second tome, on peut dire que l'aventure commence enfin après les longues présentations d'usage. Nous sommes embarqués dans un scénario beaucoup plus rythmé car riches en actions et en rebondissements divers. On y voit se dessiner l'univers de Lanfeust par de nombreux détails qui préfigurent du futur.

Le troisième tome semble marquer la fin d'un cycle après la libération de Port-Fleuri. Il est dommage que les personnages soient si stéréotypés. Le méchant de service n'est même pas intéressant tant la psychologie semble basique. Il manque quelque chose d'important pour en faire une excellente série.

L'humour est cependant un peu moins présent ce qui n'est pas forcément pour me déplaire. Nous avons là une nouvelle épopée qui arrive toujours à apporter un peu de fraîcheur dans le monde de l'héroïc fantasy pour notre plus grand bonheur de lecture. Je regrette cependant un rythme de parution plutôt très lent ce qui est inhabituelle pour ce genre de production. On dirait que les auteurs n'ont pas très envie de continuer l'aventure.

Pour ma part, je me suis arrêté au bout du 3ème tome. C'est très rare que je ne complète pas une série par l'achat de la totalité des tomes. Je n'ai plus l'envie de poursuivre faute à une surexploitation presque outrancière du monde de Troy qui m'a jadis tant fasciné. Bref, je ne conseille plus l'achat.

Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 3/5 – Note Globale : 3.5/5

Nom série  Anguilles démoniaques  posté le 13/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Anguilles démoniaques est un polar qui ne se démarque pas vraiment des autres dans le genre faisant intervenir le monde des yakuzas. Nous suivons le parcours d’un homme timide mais de grande corpulence qui devient alors le jouet d’un mafieux local pour extorquer des fonds.

Le rythme est plutôt lent ce qui laisse le temps au récit de s’installer. On fait connaissance avec les personnages et leur psychologie est développée un peu plus que la moyenne. Cependant, cela reste souvent surfait. Il y a beaucoup de scènes contemplatives.

Certes, le graphisme est plutôt soigné mais il manque un peu de sel, un peu de saveur. L’ennui est toujours très proche mais on s’en éloigne toujours car c’est plutôt plaisant comme lecture.

On découvre un Japon underground mais c’est également un sombre thriller qui va se révéler assez haletant sur la fin. Comme dit, il faudra avoir un peu de patience pour découvrir l'horreur et les bassesses de l'âme humaine. En a t'on réellement envie ? C'est la question qu'il faut se poser.

Nom série  Orchid  posté le 13/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Orchid est présenté comme une saga digne du Seigneur des Anneaux et de Star Wars que l’auteur trouvait ma foi incomplète dans sa dimension sociale et il nous propose de faire mieux. Il pousse l’ambition à nous présenter un écervelé à lunettes un peu idéaliste ayant un discours assez marxisant et une jeune prostituée qui fait vivre sa famille dans la misère d’un bidonville futuriste.

Il faut savoir que cela se passe sur notre planète après des déluges ayant entraîné la montée des eaux ainsi que la disparition de la civilisation moderne. On vivrait à nouveau sous une égide féodale mais se servant des technologies du passé comme la robotique. Il y aurait également des monstres à la place des animaux qui auraient disparu. Du coup, le besoin en esclaves a considérablement augmenté.

Les personnages ne sont pas agréables ni au dessin, ni dans la vie. On ne s’attache pas à eux. Il y a également un récit dans le récit comme pour compliquer artificiellement les choses et donner une certaine densité qui fait cruellement défaut. Bref, je n’ai pas vraiment adhéré au monde d’Orchid. C'est vite oubliable et ce n'est pas beau graphiquement parlant.

Nom série  Dilemma (Clarke)  posté le 12/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J’avoue que le début de ce récit ne m’a pas trop franchement convaincu, la faute à des philosophes grecques qui ont des dialogues assez énigmatiques. Puis, au fur et à mesure, l’enjeu se précise et cela devient véritablement passionnant.

J’avoue avoir apprécié l’originalité de ce récit qui consiste à un groupe de penseurs de façonner l’histoire sur 2000 ans. Il est vrai que cette idée pourrait apparaître comme assez saugrenue mais elle est argumentée et tout devient plausible.

Tout n’est pas parfait dans ce récit mais il mérite une lecture approfondie. On notera également un dessin réaliste avec une colorisation agréable. Le mieux est évidemment de découvrir les deux versions (A et B). On pourra évidemment penser que c’est une incitation commerciale. Mais bon, on a vu pire. Comme dit, cette oeuvre ambitieuse mérite sans doute cela car c'est totalement maîtrisée. Pour moi, c'est oui !

Nom série  Les Tourbières noires  posté le 12/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Christophe Bec est un auteur qui a été très prolifique ces dernières années. Il peut alterner le meilleur avec le moins bon. Il est vrai qu’il n’a pas beaucoup dessiné durant la dernière décennie. C’est toujours un plaisir que de le voir redevenir un auteur complet. Pour autant, il se choisit un scénario plutôt très simple alors qu’en qualité de scénariste, il n’en choisit pas forcément la facilité.

Le seul gros reproche est la simplicité de cette histoire mi-fantastique. Cela ne casse pas des briques. Certes, il y a toujours un loup dans la demeure mais bon, on a déjà vu cela des milliers de fois. Cependant, mon indulgence vient du fait que j’aime la simplicité car le récit devient limpide et non alambiqué. L'auteur va à l'essentiel et c'est bien ce qui importe.

Par ailleurs, le dessin s’est franchement amélioré. On pourra toujours admirer les beaux paysages d’une région un peu oubliée dans le monde de la bd. Il y a également l’installation d’une certaine ambiance très pesante qui est fort bien retranscrit.

Nom série  Sept ans de bonheur... ou presque  posté le 12/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai bien aimé cette bd qui a été financé par un collectif de lecteurs. Il s’agit d’une bd d’humour dont le thème est la fameuse crise que nous traversons depuis maintenant 7 ans (2008-2015). Il y a l'effondrement de Lehman Brothers, les subprimes, la Grèce, les affaires Madfoff et DSK… Tout y passe et de manière fort subtile.

C’est toujours difficile de faire une vignette un peu caricaturale de la situation. Je trouve que l’auteur se débrouille très bien en passant en filagramme un message clair : les banques n’ont pas joué le jeu et on les a renflouées. Une énième réflexion sur la moralisation du capitalisme. Cela peut faire du bien.

Nom série  Agatha - la vraie vie d'Agatha Christie  posté le 11/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La BD n'inspire pas trop Agatha Christie. Il y a eu peu de reprises si on compare à d'autres auteurs comme Sir Arthur Conan Doyle avec son Sherlock Holmes ou encore H. P. Lovecraft très à la mode ces derniers temps. Pourtant, Agatha Christie fut l'auteure anglaise la plus lue dans le monde après la Bible et Shakespeare. Ses 80 romans ont été traduits dans plus de 100 pays avec un total de vente dépassant 400 millions. Elle fut aussi l'auteure de pièces de théâtre à succès. On ne compte plus les films au cinéma ou les feuilleton à la TV.

Ici, on va s'intéresser à la vie de la reine du crime qui n'hésite pas à monter des mises en scène comme celle de sa mystérieuse disparition afin de faire accuser son infidèle mari pour lui donner une belle leçon. Ces faits véridiques donnent de la matière à cette oeuvre. Cependant, c'est plutôt long à l'image de cette romancière qui vécu de 1890 à 1976. On rencontrera bien entendu le personnage d'Hercule Poirot qu'elle détestait au point d'essayer de le faire mourir ou encore celui de Miss Marple qui vont dialoguer avec elle au fil des épreuves de sa vie.

On apprend beaucoup de choses sur cet auteure dont finalement on ne connaissait pas grand chose sur sa vie sinon la trace qu'elle a laissé au niveau de sa littérature (10 petits nègres, le crime de l'Orient Express) ou encore au cinéma (Mort sur le Nil). Elle fut par exemple une infirmière émérite pendant la Seconde Guerre Mondiale pour soigner les blessés. Bref, on découvrira de nombreux détails sur sa vie privée et ce qui l'a inspiré.

C'est plaisant à lire. Les fans de l'auteure seront de toute façon ravi de la voir pour l'une des toutes premières fois sur le format de la bande dessinée. Elle a même été adapté dans des jeux vidéos. C'est dire !

Nom série  Les Misérables (Kurokawa)  posté le 09/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne sais pas si c'est le thème que j'aime bien car cela me tient particulièrement à coeur. Force est de constater que j'ai beaucoup apprécié ce manga qui est une libre adaptation du fameux roman de Victor Hugo à savoir Les Misérables.

Tout d'abord, les dessins sont réellement de toute beauté. Un effort particulier a été réalisé au niveau des couvertures qui sont magnifiques. L'édition est également très soignée. Que dire de plus sur la forme ? C'est très bien et c'est même splendide.

Pour ce qui est du fond, nous avons le peuple qui dans sa grande majorité souffre de la faim et de la misère parce qu'il est de basse naissance. Il suffit de naître dans la bonne famille pour vivre dans l'aisance et s'amuser. les pauvres sont de plus en plus démunis pendant que les riches accumulent plus de richesse que nécessaire. Il est vrai que cette situation qui prévalait dans la France de la fin du XVII ème siècle n'a pas fondamentalement changé. Il est vrai que la pauvreté a prit un autre visage.

Tant que l'ignorance et la misère séviront sur Terre, cette histoire resplendira et continuera à nous questionner. Qu'est ce que la liberté ? Qu'est ce que la Justice ? A travers l'histoire de Jean Valjean, on pourra avoir des réponses mais pas forcément celles qu'on attendait. Une lecture à recommander surtout pour la jeunesse qui n'a pas forcément envie de se taper l'oeuvre littéraire originale.

Nom série  Snow illusion  posté le 09/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le thème central de ce récit est de savoir si l'amour n'est qu'une illusion ? En effet, les hommes croient toujours avoir trouvé l'épouse parfaite jusqu'à ce qu'un événement imprévu ne fasse éclater le couple. Notre femme des neiges (à ne pas confondre avec la reine des neiges) disparaît une fois la fonte des glaces. Et la même histoire recommence éternellement telle une boucle au fil de la période hivernale.

Il y a de la mélancolie dans cette oeuvre. Le récit s'installe doucement et par chapitre comme pour raconter les expériences vécues avec des hommes différents pour une jeune femme qui cherche juste un homme avec lequel elle pourra vivre toute sa vie. C'est un one-shot qui nous laissera tout de même sur notre faim. Le fantastique n'est pas présent même si on devine que cette femme n'est pas réellement humaine.

C'est un conte mystique qui nous plonge au coeur des relations humaines.

Nom série  Genshiken  posté le 09/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un manga un peu particulier car il ne se passe pas grand chose. On suit une bande de jeunes gens dans le cadre d'un club de passionné de la culture visuelle moderne. Le genre de gens qui font la queue à minuit dans les magasins pour acheter le dernier jeu vidéo à la mode. Le genre également à être un otaku.

Je reconnais cependant que c'est plutôt bien dessiné avec un graphisme plutôt attrayant. Genshiken, c'est le nom raccourci de "Club d'Etude de la Culture Visuelle Moderne". Il faut être passionné de manga et d'anime. Il y a un véritable parcours initiatique qui va mener notre héros de l'université à la vie active.

C'est également un shonen difficile à classer entre les tranches de vie, l'humour et l'aspect sentimentale. On entre dans l'univers de la sous-culture nippone dans toute sa splendeur. Une série sympathique.

Nom série  Dessous - La Montagne des morts  posté le 09/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On ne peut pas dire que le dessin soit une grande réussite notamment au niveau de la finesse du trait. Les couleurs sont d'ailleurs très sombres comme pour masquer un côté assez brouillon.

Quant au scénario, il est plutôt assez banal. Ce n'est guère une lecture originale. Pour autant, je serai assez indulgent dans ma notation car j'ai bien aimé la mise en scène ainsi que l'enchaînement des dialogues qui n'avait rien de soporifique. Par contre, j'ai détesté les nombreux passages qui étaient en allemand et qui n'étaient pas traduits.

Sinon, pour le reste, j'encourage vivement la BD participative financée par un groupe de lecteurs. Bientôt, de nombreux fans d'artistes publieront des essais qui n'auraient pas forcément passer le cap de la véritable maison d'édition. Il peut y avoir des perles mais également des orties. C'est un groupe de lecteur qui fait le tri.

Le mélange première guerre mondiale avec ses tranchées et la mythologie horrifique lovecraftienne est sans doute ce qui attire le plus.

Nom série  Kids on the slope  posté le 08/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une incursion intéressante dans le swinging Tokyo des années 60. C’est bien connu que ce fut une place importante pour le jazz. Il faut savoir que ce pays possède la plus grande proportion d'amateurs de jazz dans le monde selon certaines estimations.

Pour le reste, nous avons une histoire classique entre trois lycéens formant une espèce de triangle amoureux. Dans ce trio, deux protagonistes que tout semble opposer et qui vont devenir très amis pour une passion commune : la musique et notamment le jazz.

La trame est certes classique mais la lecture très agréable avec un bon enchaînement des événements. Il se distille tout de suite une certaine ambiance qu’on apprécie. C’est une série bien réalisé. Il est dommage que l’édition n’a pas fait particulièrement un gros effort. En conclusion, un titre qui entre dans le rythme car le contraire serait un comble.

Nom série  L'Heure des Lames  posté le 05/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Dire que je suis entré dans le récit serait un gros mensonge. Où étais-je alors ? J’ai essayé mais je me suis heurté à l’incompréhension la plus totale. Il est vrai qu’un major de promotion Bac+5 peut être parfois un parfait idiot. Cependant, il y a quand même des limites. Ce n’était pas l’heure des lames mais des larmes.

Certes, il faut accepter les délires psychotiques de l’auteur dans un monde possédant ses règles propres comme les lames qui tombent du ciel à la place de gouttes d’eau lors d’une pluie. Si ce n’était que cela, on pourrait passer sur l’absurdité d’une telle société mais cette fable surréaliste est tellement poussive. Certes, l’originalité est là mais elle est dénuée de sens.

Franchement, je ne dirai pas que c’est mauvais. Je dis simplement que c’est tellement à côté. Là encore, on pourra crier au génie créatif quand je ne verrai que déception. Certes, il faut parfois faire des efforts quand on souhaite connaître et respirer l’essence d’une œuvre. Que faire si on perd cette envie car on est assommé par la folie dès le début ? Sans doute passer à autre chose.

Nom série  Primal Zone  posté le 05/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Il y a des BD où je n’arrive pas à entrer pour apprécier le récit. En l’occurrence, nous abordons les aspects psychotiques d’un meurtrier. J’avoue ne pas avoir été intéressé car c’est très confus.

Autant, une oeuvre comme Blast de Manu Larcenet pouvait être attirante par la manière d’aborder ces choses, autant là c’est d’un ennui presque mortel. A vrai dire, le talent n’y est pas du tout.

Alors, on pourra dire tout ce qu’on veut, il n’y a rien pour sauver Primal Zone de la médiocrité.

Nom série  L’Homme qui ne disait jamais Non  posté le 04/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Parfois dans la vie, il faut savoir dire non. Autrement, on peut finir comme cet homme qui ne disait jamais non et qui se retrouve accusé du meurtre de son épouse avec son chien en prime. Ce choc psychologique assez terrible a provoqué une amnésie à la Jason Bourne.

Fort heureusement, il va recevoir l'aide d'une hôtesse de l'air, Violette, qui joue au profiler et qui en profite pour en faire son sujet de thèse. Nous voilà embarqué de Paris à Quito en Equateur où l'auteur Didier Tranchet vient de passer plusieurs années, en témoigne sa précédente oeuvre Vertiges de Quito.

Pour le reste, c'est bien dessiné et c'est plutôt divertissant. Je regrette simplement l'incohérence de certaines situations. De manière générale, c'est assez bien pensé mais pas assez bien construit dans la mise en scène. La moralité de tout cela est qu'il faut savoir dire non avant que cela nous détruise.

Nom série  Prokon  posté le 04/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Originellement publiée en 1971, Prokon n'avait jamais passé à ce jour les frontières norvégiennes. Cela aurait dû être comme cela mais c'était sans compter la volonté d'un homme à la tête d'une petite maison d'édition aidé par la famille de l'auteur.

Quand on lit cette nouvelle, on se rend compte qu'il y a une très grande naïveté des situations dans la mise en scène. Cependant, cela joue avec des concepts liés à l'entreprise capitaliste et du coup, cela prend une autre dimension. On peut y avoir comme une sorte d'allégorie ce qui peut expliquer une telle démarche qui n'aurait pas pris une ride.

Le graphisme rappelle étrangement le pop art qui fut à la mode à la fin des années 60. Pour le reste, je ne suis pas de ceux qui condamnent la société de consommation pour prôner une utopie communiste. Une satire de plus pour nous expliquer que le capitalisme, c'est mal.

Nom série  Amanchu !  posté le 03/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'avais vu cela à un tel degré ou plutôt à une telle fréquence. Il y a des personnages qui sont transformés toutes les deux pages en une espèce de caricature rigolote: les japaniaiseries comme je les appelle. Cela ne fait pas très sérieux.

De ce fait, le récit est totalement à côté de la plaque. Il s'agissait de voir comment naît une amitié sur fond de passion commune pour la plongée sous-marine. C'est raté car cela divague dans tous les sens. Cette série manque totalement de crédibilité en jouant la carte à fond sur la légèreté. Bref, il faut aimer.

Nom série  Exo  posté le 23/07/2016 (dernière MAJ le 02/09/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On entend beaucoup parler actuellement des exoplanètes qui pourraient éventuellement abriter une forme de vie. On en dénombre actuellement plus d'une centaine. Le problème est qu'elles sont situées à des milliers d'années lumières de la Terre donc plutôt inaccessibles.

Or, l'idée de la présente bd est de détourner un satellite envoyé dans les confins de l'espace depuis une quarantaine d'années pour vérifier s'il y a bien de la vie. Or, cela ne plaît pas forcément à d'éventuels aliens qui se défendent comme ils le peuvent. C'est un scénario fort plaisant à suivre dans ce qui sera une trilogie.

En ce qui concerne le dessin, je serai beaucoup moins enthousiasme. Mais bon, ce n'est pas non plus raté. Il faut tout simplement aimer ce genre de graphisme à l'ancienne. Au final, nous avons tout de même une bonne série de science-fiction qui commence sur des thèmes d'actualité.

Nom série  Bienvenue chez Protect  posté le 02/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce titre commence de manière assez crétine avec une stagiaire qui renverse de l’eau sur un patron un peu fantasque, le genre de situation totalement improbable mais qui donne un aspect humoristique à la chose. J’ai failli m’arrêter là mais comme je suis persévérant, je vais toujours jusqu’au bout. Bien m’en a pris.

En effet, ce titre est moins bête qu’il n’en paraît. L’univers est celui de l’économie numérique avec toutes les nouvelles technologies. Le premier tome va s’intéresser à l’univers du manga ou plutôt de l’édition de ces titres avec tous les enjeux économiques et écologiques. On apprendra qu’il y a environ 33 titres par jour qui paraissent ce qui est énorme sur une année. On entre dans l’univers des créateurs, des dessinateurs, des maisons d’édition.

On va nous expliquer les coulisses et surtout la problématique du moment. Les titres de bd ont connu un pic à la fin des années 90 mais il y a actuellement une véritable crise. C’est le Japon mais cela pourrait très bien être la France. On se rend compte que les auteurs ne gagnent plus rien ou plutôt qu’une tout petite partie est plutôt très bien lotie face à une majorité qui survit dans la misère.

Notre consultant va proposer des solutions alternatives pour que notre pauvre auteur de manga puisse s’en sortir financièrement et pouvoir continuer à élever ses deux enfants dignement. Il donnera tous les trucs qui sont vendeurs et qui permettent de déjouer les pièges des affreuses maisons d’édition esclavagistes. Voilà en tout cas ce que j’ai retenu. Autant dire que nous sommes dans le sérieux de ces choses dont on ne parle jamais concernant la bande dessinée.

J’ai bien aimé le concept qui rappelle un peu celui de l'excellente série que j’avais postée à savoir Les Pommes Miracle. Tandis que le tome 1 s'intéresse à la lecture numérique de mangas, le second sera consacré aux jeux vidéo. Il n’y aura que trois volumes ce qui est amplement suffisant. C’est un manga particulier qui sort de l’ordinaire et qui a le mérite de nous dévoiler certaines vérités sur ce milieu en pleine évolution. Oui, on va en apprendre beaucoup !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 234 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque