Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4682 avis et 894 séries (Note moyenne: 2.83)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Genshiken  posté le 09/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un manga un peu particulier car il ne se passe pas grand chose. On suit une bande de jeunes gens dans le cadre d'un club de passionné de la culture visuelle moderne. Le genre de gens qui font la queue à minuit dans les magasins pour acheter le dernier jeu vidéo à la mode. Le genre également à être un otaku.

Je reconnais cependant que c'est plutôt bien dessiné avec un graphisme plutôt attrayant. Genshiken, c'est le nom raccourci de "Club d'Etude de la Culture Visuelle Moderne". Il faut être passionné de manga et d'anime. Il y a un véritable parcours initiatique qui va mener notre héros de l'université à la vie active.

C'est également un shonen difficile à classer entre les tranches de vie, l'humour et l'aspect sentimentale. On entre dans l'univers de la sous-culture nippone dans toute sa splendeur. Une série sympathique.

Nom série  Dessous - La Montagne des morts  posté le 09/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On ne peut pas dire que le dessin soit une grande réussite notamment au niveau de la finesse du trait. Les couleurs sont d'ailleurs très sombres comme pour masquer un côté assez brouillon.

Quant au scénario, il est plutôt assez banal. Ce n'est guère une lecture originale. Pour autant, je serai assez indulgent dans ma notation car j'ai bien aimé la mise en scène ainsi que l'enchaînement des dialogues qui n'avait rien de soporifique. Par contre, j'ai détesté les nombreux passages qui étaient en allemand et qui n'étaient pas traduits.

Sinon, pour le reste, j'encourage vivement la BD participative financée par un groupe de lecteurs. Bientôt, de nombreux fans d'artistes publieront des essais qui n'auraient pas forcément passer le cap de la véritable maison d'édition. Il peut y avoir des perles mais également des orties. C'est un groupe de lecteur qui fait le tri.

Le mélange première guerre mondiale avec ses tranchées et la mythologie horrifique lovecraftienne est sans doute ce qui attire le plus.

Nom série  Kids on the slope  posté le 08/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voilà une incursion intéressante dans le swinging Tokyo des années 60. C’est bien connu que ce fut une place importante pour le jazz. Il faut savoir que ce pays possède la plus grande proportion d'amateurs de jazz dans le monde selon certaines estimations.

Pour le reste, nous avons une histoire classique entre trois lycéens formant une espèce de triangle amoureux. Dans ce trio, deux protagonistes que tout semble opposer et qui vont devenir très amis pour une passion commune : la musique et notamment le jazz.

La trame est certes classique mais la lecture très agréable avec un bon enchaînement des événements. Il se distille tout de suite une certaine ambiance qu’on apprécie. C’est une série bien réalisé. Il est dommage que l’édition n’a pas fait particulièrement un gros effort. En conclusion, un titre qui entre dans le rythme car le contraire serait un comble.

Nom série  L'Heure des Lames  posté le 05/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Dire que je suis entré dans le récit serait un gros mensonge. Où étais-je alors ? J’ai essayé mais je me suis heurté à l’incompréhension la plus totale. Il est vrai qu’un major de promotion Bac+5 peut être parfois un parfait idiot. Cependant, il y a quand même des limites. Ce n’était pas l’heure des lames mais des larmes.

Certes, il faut accepter les délires psychotiques de l’auteur dans un monde possédant ses règles propres comme les lames qui tombent du ciel à la place de gouttes d’eau lors d’une pluie. Si ce n’était que cela, on pourrait passer sur l’absurdité d’une telle société mais cette fable surréaliste est tellement poussive. Certes, l’originalité est là mais elle est dénuée de sens.

Franchement, je ne dirai pas que c’est mauvais. Je dis simplement que c’est tellement à côté. Là encore, on pourra crier au génie créatif quand je ne verrai que déception. Certes, il faut parfois faire des efforts quand on souhaite connaître et respirer l’essence d’une œuvre. Que faire si on perd cette envie car on est assommé par la folie dès le début ? Sans doute passer à autre chose.

Nom série  Primal Zone  posté le 05/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Il y a des BD où je n’arrive pas à entrer pour apprécier le récit. En l’occurrence, nous abordons les aspects psychotiques d’un meurtrier. J’avoue ne pas avoir été intéressé car c’est très confus.

Autant, une oeuvre comme Blast de Manu Larcenet pouvait être attirante par la manière d’aborder ces choses, autant là c’est d’un ennui presque mortel. A vrai dire, le talent n’y est pas du tout.

Alors, on pourra dire tout ce qu’on veut, il n’y a rien pour sauver Primal Zone de la médiocrité.

Nom série  L’Homme qui ne disait jamais Non  posté le 04/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Parfois dans la vie, il faut savoir dire non. Autrement, on peut finir comme cet homme qui ne disait jamais non et qui se retrouve accusé du meurtre de son épouse avec son chien en prime. Ce choc psychologique assez terrible a provoqué une amnésie à la Jason Bourne.

Fort heureusement, il va recevoir l'aide d'une hôtesse de l'air, Violette, qui joue au profiler et qui en profite pour en faire son sujet de thèse. Nous voilà embarqué de Paris à Quito en Equateur où l'auteur Didier Tranchet vient de passer plusieurs années, en témoigne sa précédente oeuvre Vertiges de Quito.

Pour le reste, c'est bien dessiné et c'est plutôt divertissant. Je regrette simplement l'incohérence de certaines situations. De manière générale, c'est assez bien pensé mais pas assez bien construit dans la mise en scène. La moralité de tout cela est qu'il faut savoir dire non avant que cela nous détruise.

Nom série  Prokon  posté le 04/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Originellement publiée en 1971, Prokon n'avait jamais passé à ce jour les frontières norvégiennes. Cela aurait dû être comme cela mais c'était sans compter la volonté d'un homme à la tête d'une petite maison d'édition aidé par la famille de l'auteur.

Quand on lit cette nouvelle, on se rend compte qu'il y a une très grande naïveté des situations dans la mise en scène. Cependant, cela joue avec des concepts liés à l'entreprise capitaliste et du coup, cela prend une autre dimension. On peut y avoir comme une sorte d'allégorie ce qui peut expliquer une telle démarche qui n'aurait pas pris une ride.

Le graphisme rappelle étrangement le pop art qui fut à la mode à la fin des années 60. Pour le reste, je ne suis pas de ceux qui condamnent la société de consommation pour prôner une utopie communiste. Une satire de plus pour nous expliquer que le capitalisme, c'est mal.

Nom série  Amanchu !  posté le 03/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'avais vu cela à un tel degré ou plutôt à une telle fréquence. Il y a des personnages qui sont transformés toutes les deux pages en une espèce de caricature rigolote: les japaniaiseries comme je les appelle. Cela ne fait pas très sérieux.

De ce fait, le récit est totalement à côté de la plaque. Il s'agissait de voir comment naît une amitié sur fond de passion commune pour la plongée sous-marine. C'est raté car cela divague dans tous les sens. Cette série manque totalement de crédibilité en jouant la carte à fond sur la légèreté. Bref, il faut aimer.

Nom série  Exo  posté le 23/07/2016 (dernière MAJ le 02/09/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On entend beaucoup parler actuellement des exoplanètes qui pourraient éventuellement abriter une forme de vie. On en dénombre actuellement plus d'une centaine. Le problème est qu'elles sont situées à des milliers d'années lumières de la Terre donc plutôt inaccessibles.

Or, l'idée de la présente bd est de détourner un satellite envoyé dans les confins de l'espace depuis une quarantaine d'années pour vérifier s'il y a bien de la vie. Or, cela ne plaît pas forcément à d'éventuels aliens qui se défendent comme ils le peuvent. C'est un scénario fort plaisant à suivre dans ce qui sera une trilogie.

En ce qui concerne le dessin, je serai beaucoup moins enthousiasme. Mais bon, ce n'est pas non plus raté. Il faut tout simplement aimer ce genre de graphisme à l'ancienne. Au final, nous avons tout de même une bonne série de science-fiction qui commence sur des thèmes d'actualité.

Nom série  Bienvenue chez Protect  posté le 02/09/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce titre commence de manière assez crétine avec une stagiaire qui renverse de l’eau sur un patron un peu fantasque, le genre de situation totalement improbable mais qui donne un aspect humoristique à la chose. J’ai failli m’arrêter là mais comme je suis persévérant, je vais toujours jusqu’au bout. Bien m’en a pris.

En effet, ce titre est moins bête qu’il n’en paraît. L’univers est celui de l’économie numérique avec toutes les nouvelles technologies. Le premier tome va s’intéresser à l’univers du manga ou plutôt de l’édition de ces titres avec tous les enjeux économiques et écologiques. On apprendra qu’il y a environ 33 titres par jour qui paraissent ce qui est énorme sur une année. On entre dans l’univers des créateurs, des dessinateurs, des maisons d’édition.

On va nous expliquer les coulisses et surtout la problématique du moment. Les titres de bd ont connu un pic à la fin des années 90 mais il y a actuellement une véritable crise. C’est le Japon mais cela pourrait très bien être la France. On se rend compte que les auteurs ne gagnent plus rien ou plutôt qu’une tout petite partie est plutôt très bien lotie face à une majorité qui survit dans la misère.

Notre consultant va proposer des solutions alternatives pour que notre pauvre auteur de manga puisse s’en sortir financièrement et pouvoir continuer à élever ses deux enfants dignement. Il donnera tous les trucs qui sont vendeurs et qui permettent de déjouer les pièges des affreuses maisons d’édition esclavagistes. Voilà en tout cas ce que j’ai retenu. Autant dire que nous sommes dans le sérieux de ces choses dont on ne parle jamais concernant la bande dessinée.

J’ai bien aimé le concept qui rappelle un peu celui de l'excellente série que j’avais postée à savoir Les Pommes Miracle. Tandis que le tome 1 s'intéresse à la lecture numérique de mangas, le second sera consacré aux jeux vidéo. Il n’y aura que trois volumes ce qui est amplement suffisant. C’est un manga particulier qui sort de l’ordinaire et qui a le mérite de nous dévoiler certaines vérités sur ce milieu en pleine évolution. Oui, on va en apprendre beaucoup !

Nom série  Mako - L'Ange de la Mort  posté le 30/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est un titre qui mêle avec habilité violence et humour noir. C'est plutôt macabre et sombre mais c'est réellement bien réalisé. Le dessin est accrocheur tout comme le récit où l'on entre tout de suite dans la psychologie des deux personnages principaux.

Cela part d'une tentative de suicide qui sera ratée et qui amènera à une quête de vengeance. Oui, plutôt que d'en finir avec ses jours, il vaut mieux faire payer les autres. L'ange de la mort est un tueur en série démoniaque de la pire espèce. Oui, les chantres de la moralité risquent véritablement de faire un arrêt cardiaque à la lecture de cette série.

Mais bon, c'est de la fiction et cela fait du bien de se divertir dans cette espèce de défouloir. Une lecture qui peut faire du bien par les temps qui courent... ou pas.

Nom série  The Valiant  posté le 29/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je dois faire sans doute une overdose de super-héros. Il y en a trop et sur tous les supports. C’est actuellement de la sur-exploitation. Aussi, pour me séduire, il faut que cela soit vraiment original. En me penchant sur The Valiant, je pensais trouver cette originalité.

The Valiant, c’est un univers plutôt méconnu en France. L’éditeur a pris un pari en réalisant ce crossover qui réunit les figures marquantes de Valiant pour affronter une immense menace redoutable.

Le début du récit était d’ailleurs assez prometteur mais la suite ne tient pas la route malgré quelques rebondissements. Le dessin n’est d’ailleurs pas au beau fixe. Tout cet ensemble fait de cette œuvre quelque chose d’assez moyen. Là encore, les fans pourront apprécier mais pas les autres.

Nom série  Initiation  posté le 29/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le manga a beaucoup évolué ces dernières années. Les titres récents sont empreints d’un certain modernisme et joue sur des thématiques actuelles. Or, je me suis plongé dans cette série des années 2000 qui était encore sur de vieux papier jauni de basse qualité. J’avais l’impression qu’il y avait un fossé immense comparé aux productions actuelles. Et pourtant, peu d’années les séparent.

Sur le fond, le récit progresse assez lentement. Les scènes soi-disant hot sont vraiment très soft. Il n’y a pas de quoi fouetté un chat. Maintenant, notre héros n’a que 15 ans c‘est pourquoi on parle d’initiation. Ce qui était plutôt intéressant dans cette série, c’est l’ambiance lourde et pesante de ce village japonais reculé dans la campagne. Bref, là encore, cela change des standards habituels.

Nom série  Affaires en suspens  posté le 28/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est bizarre un comics à l'espagnol qui reprend la trame d'un polar noir classique mais qui le plonge dans le crade des bas-fonds sur le territoire américain. Il est vrai que je n'ai guère eu d'intérêt pour tout ce petit monde mafieux qui se tirent dessus. Mais que fait la police ? Elle semble cautionner ce jeu de massacre assez glauque. La surprise viendra du protagoniste principal et de sa tragique destinée. On ne le regrettera pas. En tout cas, je ne suis pas amateur.

Nom série  Gueule noire  posté le 28/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
En règle générale, je n'aime pas vraiment les scénarios de Ozanam pour avoir expérimenté une bonne partie de ses oeuvres. Celle-ci fera exception bien que l'idée de l'intrigue soit toute simple et qu'on aura l'impression à la fin de tourner en rond. Je pense bien que c'était le but recherché.

Par ailleurs, le dessin en noir et blanc fait très brouillon avec des traits qui ne sont pas assumés et presque sous une forme d'esquisse. Pourtant, là encore, cela produit un bel effet. C'est plutôt vif et cela traduit bien le quotidien.

En synthèse, cette oeuvre n'avait rien pour me plaire et pourtant, il s'est passé quelque chose à la lecture. J'ai suivi jusqu'au bout et sans peine. Il faut dire que le sujet m'inspirait à savoir un jeune désoeuvré qui tente de sortir de sa misérable condition sociale. Il y en a qui arrive et c'est le conte de fée. Mais pour combien qui échouent ? Cela explique beaucoup de choses sur ce qui ne va pas dans une société capitaliste. Cette chronique du début du XXème siècle est plutôt réussi.

A lire de préférence en mettant du Pierre Bachelet en arrière-fond.

Nom série  les Quasi  posté le 28/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est une chronique sentimentale et sociale basé sur les familles recomposées et surtout sur la relation avec ce qu'on nomme les quasi c'est à dire les enfants de chaque parents qui doivent apporter une vraie valeur ajoutée.

En réalité, les quasi ne sont pas très faciles à vivre. Ils sont même insupportables lorsque l'un des parents tentent de refaire sa vie sentimentale. C'est une expérience vécu par les auteurs et par visiblement beaucoup de familles nucléaires recomposées. Bref, comment accepter les enfants infernaux de l'autre et construire une relation ?

J'ai trouvé cette lecture enquiquinante comme les gosses d'ailleurs. Il est vrai que c'est le quotidien et que cela se rapproche de la réalité mais bon, ce n'est pas actuellement ma tasse de thé. Oui, cette oeuvre dans l'air du temps fera dans l'humour et la bonne humeur avec une fin qui n'est pas digne des contes de fée mais qui a le mérite de montrer la réalité. Je suis convaincu que rien ne vaut le schéma traditionnel de la famille mais chacun fait comme il veut.

Nom série  Extra-Muros  posté le 27/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas été emballé par ce récit qui semble s'affranchir des limites du temps. Cela avait l'air prometteur mais la mise en scène fait un peu vieillote. Il est vrai que le scénario s'enfonce progressivement dans quelque chose qui n'est guère satisfaisant pour le lecteur. Je n'hésite pas à mettre les 2 étoiles de circonstances pour rester en adéquation avec mon ressenti. Il y avait de réelles potentialité mais elles ont été mal exploitées. C'est franchement laborieux comme lecture.

Nom série  Sword Art Online : Aincrad  posté le 25/08/2016 (dernière MAJ le 27/08/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On vit dans un monde génial actuellement où la plupart des utilisateurs de téléphone portable jouent à Pokemon Go dans la rue afin de les attraper. Ils en capturent même dans les bureaux des grandes sociétés. C’est super réaliste car ils sont juste-là devant vu au milieu du croisement d’une rue passante par exemple ou même dans un entrepôt désaffecté. Bienvenue dans la réalité virtuelle.

Sword Art Online part du même principe mais avec une petite avancée technologique qui n’est plus très loin. Les joueurs sont projetés dans un monde virtuel. Il suffit qu’un concepteur de jeux un peu terroriste sur les bords ne les enferme dans cette réalité virtuelle afin qu’ils puissent jouer leur vie pour de bon. Les corps déconnectés sont privés d’oxygène etc… Bref, jouer à un jeu vidéo peut tuer. On ne distingue plus très bien la fiction de la réalité. Le sujet est intensément d’actualité.

Pour le reste, c’est un traitement plutôt classique avec les mêmes ingrédients qui se retrouvent. Outre une idée déjà maintes fois reprise, il n’y a pas de grande innovation ou originalité. Il y a tout de même des explications plausibles qui sont données à des situations totalement invraisemblables. L’auteur a quand même réalisé un petit effort. C'est un manga court sur deux volumes ce qui est un avantage en soi. Le dessin n'est pas également très brillant. A noter également des personnages d'une très grande superficialité. Les fans de jeux vidéos seront sans doute intéressé par ce titre.

Nom série  Unlucky Young Men  posté le 24/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Après "Mishima Boys – Coup d’état", je découvre une seconde œuvre de ce mangaka engagé dans des titres plus sérieux qu’à l’accoutumée. Le fond reste toujours celui du Japon des années 60 marqué par la violence étudiante et le terrorisme. C’est un pays qui se rebelle contre l’autorité entre tradition et modernité : toujours le vieux débat. On va croiser une bande de jeunes gens assez marginaux dans leur mode de vie ou de pensée. Cela nous éloigne des standards habituels.

Cela avait tout pour me plaire et pourtant, cette œuvre n’est pas parvenue à me convaincre et surtout à me passionner. C’est assez mou dans la réalisation. Je ne critiquerais pas le dessin qui me semble à la hauteur. C’est plutôt la mise en scène qui souffre de lenteurs. On s’intéresse à des personnages qui ne vont pas forcément marqué ce récit. C’est un peu désorganisé. Bref, l'envie fait défaut.

Nom série  Alexandra David-Neel  posté le 23/08/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne connaissais pas Alexandra David-Neel. Cette œuvre est là pour combler une lacune. Il s’agit de la première femme à avoir visité le Tibet après la Première Guerre Mondiale. Il faut dire que les occidentales n’étaient absolument pas les bienvenues. Comme pour d’autres religions, les femmes avaient certaines restrictions au niveau du droit et de la liberté.

Fort heureusement, certaines se sont battues pour faire avancer non seulement la cause mais également l’état d’esprit. Il ne s’agit pas que du Dalaï-Lama qui dans son infini sagesse a compris certaines choses mais également du colonisateur britannique.

Outre cet aspect un peu féministe, on va surtout s’intéresser à ce pays pas très ouvert sur le reste du monde du fait de sa situation géographique au cœur de l’Himalaya. On apprendra des choses très intéressantes même si ce n’est pas la première bd sur le Tibet. Le dossier historique à la fin de l’ouvrage est par exemple très instructif à découvrir.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 235 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque