Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3424 avis et 494 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  La Vengeance de Masheng  posté le 11/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
C'est la première fois que je vois sur une BD le nom de l'auteur Xiaoyu plus grand que le titre de la BD ce qui pourrait d'ailleurs prêter à confusion. Encore faut-il connaître l'auteur chinois qui est pour nous tous un illustre inconnu. Je n'aime guère cette forme de prétention qui est visiblement imposée par l'éditeur.

En ce qui concerne ce titre, il s'agit de l'histoire de la vengeance d'un homme du peuple marionnettiste contre un politique de la Chine profonde au milieu des années 50 probablement. Un galopin des rues lui tiendra compagnie. Il s'agira de gober des mouches et de la morve qui sort par les narines : bref, de la crasse sous toutes ses formes. Après, on pourra y voir de l'art ou de la poésie. Je veux bien mais pas pour moi. De toute façon, le scénario manque cruellement d'épaisseur.

Nom série  Reliques  posté le 11/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Ce n'est pas que c'est mal dessiné, c'est que le scénario est des plus classiques. Toujours la même histoire. Glénat a modifié le titre de cette série en "chasseurs de reliques". Cela ne change rien à l'affaire !

En mission pour le roi Louis IX avec la bénédiction du pape, ils doivent retrouver une relique ayant appartenu à Lazare que le Christ avait fait ressusciter. Il s'agit de renforcer la foi chrétienne à un moment de l'histoire où elle en aurait besoin. Bref, ils sont au service de puissants qui ne rêvent que d'asseoir leur pouvoir sur du mensonge vendu au peuple. Beurk !

Malgré un rythme soutenu et une lecture plutôt agréable, on en ressort avec ce sentiment de perte de temps. Les personnages, notamment un père et sa fille, me sont apparus quelconques ou plutôt assez caricaturaux. On peut toutefois souligner un gros effort au niveau du graphisme avec certaines vignettes assez bien réussies lorsqu'il s'agit de faire ressurgir la lumière du jour.

En conclusion, l'épopée héroïque a tourné court avec ce mysticisme à deux balles.

Nom série  John Tiffany  posté le 10/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On peut dire que John Tiffany a du caractère. C'est un père de famille plutôt branchée. Il est divorcé, il est riche et il apprécie la couleur de l'argent ainsi que les prostituée de luxe. Bref, la belle gueule si caractéristique de la bogoss attitude qui en ferait vomir plus d'une.

Mais bon, le scénario est franchement efficace et le plaisir de la lecture est bien présent. La narration emprunte un style polar plutôt classique. Tout s'inscrit dans une logique implacable pour découvrir qui est le traître de service. J'ai beaucoup aimé la partenaire de combat à savoir Miss Sarah Palin. C'est assez irrévérencieux au point de se demander si l'auteur ne l'a pas fait exprès.

En conclusion, une série qui s'annonce dynamique et croustillante à souhait.

Nom série  Sirène  posté le 10/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Dans le genre intimiste, j'avoue avoir lu mieux. On se perd véritablement dans les méandres de cette pensée féminine. La sirène sera juste une image, comme une projection de la pensée. On ne sera finalement pas grand chose de ce qui unit les personnages. L'home est absent et on voit que cette absence pèse lourd. Si seulement, il était là: cela arrangerait bien des choses. Ce road hypnotique m'a véritablement laissé de marbre avec un sentiment de tout ça pour cela. bref, on passera aisément à autre chose.

Nom série  La Mano  posté le 07/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je connaissais la mano négra mais pas la mano. C'était un mouvement révolutionnaire communiste italien qui n'hésitait pas à bousculer la société en commettant des attentats. On va suivre les activités d'un groupe de jeunes qui sont presque élevé au rang de héros de la cause.

D'une grande agitation, mal canalisée par les syndicats, naissent une multitude de groupuscules gauchistes qui, en rupture avec le PCI, prônent une lutte armée insurrectionnelle. Bref, le portrait d'une jeunesse qui se radicalise pour exister.

On en apprend beaucoup sur les années de plomb qui ont secoué l'Italie de la fin des années 60 aux années 80. La violence de l'activisme politique est quelque chose que je ne soutiens pas. Je le comprendrais dans le cadre d'une dictature mais pas d'une démocratie occidentale. J'ai apprécié le dossier historique en fin d'album.

Pour le reste, les amours et amitiés de ce groupuscule terroriste ne m'ont guère passionné. Je suis sans doute devenu trop conservateur.

Nom série  Paradoxes  posté le 05/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bd porte un sujet intéressant à savoir l’existence des univers parallèles. Ce n’est pas une première dans la mesure où Corbeyran a exploité cette idée dans « Uchronies » ou Bajram dans « Universal War ». J’ai lu dernièrement que le grand astrophysicien Stephen Hawking déclarait que les trous noirs ne détruisent pas la matière mais sont en quelque sorte une porte de sortie qui mène vers d’autres univers. Une récente étude publiée par la revue Nature montre que le Big Bang qui a marqué la naissance de notre univers pourrait être né de l’explosion de la matière provenant d’un trou noir et entrant dans un autre univers. Bref, la théorie du big bang risque bien de tomber d’ici une cinquantaine d’années. Cela offre de nouvelles perspectives.

La bd est bien dessinée avec un trait réaliste. Nous avons un personnage principal qui se décline en clone dans le temps ce qui est difficile à suivre surtout avec les flash-back qu’on a du mal à identifier. J’ai trouvé dommage que ce personnage tente de retourner dans le passé pour éviter à son épouse de se faire massacrer. Il y aurait tant à faire pour l’humanité si on pouvait retourner dans le passé. La motivation reste louable mais c’est du déjà vu (notamment la machine à explorer le temps de H.G. Wells). Bref, il faudra s’accrocher pour suivre les évolutions possibles d’une même personne.

Si le voyage dans le temps, sans aucune limitation, était possible, cela remettrait en cause beaucoup de théorie. C’est l’expérimentation de cette bd qui est intéressant à suivre plus que le destin des personnages. La question est de savoir si corriger le détail de l’histoire peut-il mettre en cause la réalité d’un monde ?

Tout cela comporte d’immenses dangers... ” avertit cependant le célèbre physicien Stephen Hawking “ ...car en modifiant le passé, on peut mettre en cause les conditions de notre époque. Ainsi, si je me rends trois minutes dans le passé et que je débranche la machine à remonter le temps ou que je me faits un croche-patte juste avant d’y entrer, je serai à l’origine d’un paradoxe temporel qui viole toutes les lois de l’univers et peut provoquer un effondrement de la réalité, soit brutal, soit par petits à-coups brusques et extrêmement pénibles.

Cette série « paradoxes » va justement confronter cette théorie. Espérons que nous aurons une réponse claire. La mécanique quantique n’est pas chose aisée à comprendre.

Nom série  Les Mondes de Thorgal - Louve  posté le 11/11/2011 (dernière MAJ le 04/05/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il aura fallu attendre près de 30 années pour voir se créer le concept de série parallèle sur la série des Thorgal. Cela fait quand même un peu étrange sur une aussi vieille série. L'année dernière, c'était la mythique Kriss de Valnor qui était à l'honneur. Elle laisse la place à la mystérieuse fille de Thorgal : celle qui parle aux animaux alors que le premier diptyque sur Kriss n'est pas encore terminé. On remarquera d'ailleurs que ce nouvel album sort en même temps que "le bateau-sabre", l'album officiel de Thorgal, et qu'on retrouvera d'ailleurs une tout petite scène commune pour un judicieux croisement d'intrigue.

Le dessin est très proche de celui de Rosinski dans son expressivité. Les auteurs ont fait de réels efforts pour coller à la magie et l'atmosphère particulières d'un Thorgal. Au niveau du scénario, cela pêche un peu car l'album est vraiment découpé en deux parties qui paraissent tellement différentes. Je n'ai pas trop aimé les réflexions que se font Louve et Aaricia à chaque fois qu'elle sont confrontées à des évènements particuliers : "ah, si Thorgal était là !". Ne sont-elles pas des battantes qui ne peuvent compter que sur elles-mêmes pour se sortir des mauvais pas ? Ne l'ont-elles pas suffisamment prouvé par le passé ? C'est quelquefois pathétique.

En conclusion, le cahier des charges semble rempli afin qu'on puisse passer un agréable moment de lecture. Ce sont les fans de la saga originale qui vont être les plus comblés. Comme j'en fais allègrement partie, mon avis ne pourrait être que subjectif. Objectivement, on pourra reprocher au scénariste d'avoir emprunté une voie résolument trop naïve. Fan oui, mais pas idiot !

A la lecture du second tome, l'histoire prend en effet une tournure des plus intéressantes en s'inscrivant un peu mieux dans l'univers de Thorgal. On se rend compte qu'il y a une relative complexité et une certaine profondeur qu'on n'avait pas le loisir de déceler dans le tome introductif qui avait multiplié il est vrai certaines fautes grossières. Moralité: il ne faut pas juger trop hâtivement et il faut savoir pardonner. On percevra également un côté plus mâture dans l'écriture. J'ai bien aimé par exemple le passage assez comique mettant en scène la fameuse gardienne des clés. On attendra la suite avec un certain plaisir.

Le troisième et quatrième tomes sont d'un bon niveau. La série semble prendre son envol. Cela reste du Thorgal dans la plus pure tradition. Il est vrai que l'héroïne semble bien jeune et manque singulièrement de charisme malgré son côté rebelle. Bref, un gros manque d'épaisseur et d'originalité sur cette série-parallèle. C'est sans doute celle de trop.

Note Dessin : 4/5 –Note Scénario : 3.25/5 – Note Globale :3.5/5

Nom série  Le Monde Perdu (Soleil)  posté le 04/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une bonne aventure et joliment dessinée. Il est vrai qu'on en demande toujours plus à Christophe Bec. En l'occurrence, il respecte scrupuleusement le roman de Sir Arthur Conan Doyle avec l'académisme qui sera de mise. Cela se termine par la fameuse scène qui rappelle la 29ème minute de Jurassik Park où on découvrait enfin les dinosaures à l'écran. Bref, c'est un tome purement introductif qui manque de saveur.

Il est vrai que l'expédition en elle-même est une aventure avec toutes ses péripéties classiques. Cependant, dans le genre, on a vu mieux et surtout ressenti une certaine tension. Rien de tel en l'espèce mise à part quelques moustiques et un gros caïman. Bon, on ne pourra pas accuser l'auteur de faire dans la surenchère. L'oeuvre dans la pure tradition des récits d'aventures exotiques semble être respectée.

Il est clair qu'il faudra faire mieux au second tome sous peine de tomber en désuétude.

Nom série  Arelate  posté le 04/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Arelate est sans doute une bonne bd historique se situant au coeur même de l'Empire Romain. Arles était une formidable ville gallo-romaine regorgeant de vie. C'est dans ce cadre que se déroule cette histoire avec un joueur de dés invétéré. Le vice du jeu existait déjà ainsi que les dettes et les prêteurs sans scrupule. On regrettera juste que le personnage principal soit si antipathique...

Sur la forme, le ton sépia donne un joli aspect à l'ensemble. Il est vrai que la colorisation manque un peu. Le dessin est parfois un peu approximatif mais c'est masqué habilement. Cependant, dans l'ensemble, cela reste graphiquement très agréable.

Pour le reste, cette bd souffre de la concurrence d'un Murena ou encore Les Aigles de Rome qui le surpassent aisément. Pour autant, les auteurs ont fait un véritable travail de reconstitution historique. Cela regorge de détails sur la façon de vivre de ce peuple. Le cahier pédagogique à la fin de chaque épisode permet d'en savoir plus. Bref, la rigueur est présente.

Nom série  Les Légions de la Haine  posté le 04/05/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette série part d'une idée dans l'air du temps à savoir la contamination du monde par les zombies. L'originalité provient du fait que certains hommes ont décidé de laisser le monde libre aux zombies comme punition divine. C'est clair qu'on a envie d'être dévoré tout crû plutôt que de survivre. Bref, une fois qu'on aura accepté ce constat assez saugrenu, on pourra apprécier la lecture et les différentes manoeuvres militaires d'exploration dans les zones infectées baptisées la singularité. Seulement douze villes sur terre ont échappé au fléau.

Le genre humain mérite t'il de disparaître ? Telle est la question qui est laissée en suspens. Pour le reste, cela demeure très classique dans le développement avec une approche assez moderne. Le dessin me semble assez précis dans la mesure où l'on reconnaît les différents personnages ce qui de nos jours relève de l'exploit. La bd évite également l'écueil de la boucherie propre au genre.

En conclusion, on retiendra qu'au 23ème siècle, le grand fléau de l'humanité ne sera pas le trou de la couche d'ozone lié à la pollution, les guerres ou les famines mais bel et bien la menace zombie. Qu'attendons-nous pour nous y préparer ?

Nom série  Trois peuples  posté le 30/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je découvre un nouveau diptyque de l’auteur de la série H.O.P.E. que j’avais grandement appréciée. Là encore, il construit une nouvelle série dans un registre fantasy qui laisse une fin ouverte à d’autres aventures le cas échéant (en cas de succès commercial). Pas de prise de risque !

C’est toujours aussi bien dessiné mais j’avoue nettement avoir préféré sa série de science-fiction. Cela manque de précision et c’est parfois trop expéditif. Ainsi, il y aurait trois peuples dont seulement deux, à savoir les humains et les esclaves lémuriens, sont à l’honneur. Les reptiliens sont présentés comme les envahisseurs d’un empire pourtant fort puissant. On ne saura pas grand-chose de leurs us et coutumes.

Il y a des situations qui me sont parues comme fort peu crédibles comme quand l’empereur envoie son dernier général à une mort certaine sans écouter le développement stratégique des mouvements de troupes. Cela manque singulièrement de psychologie dans l’approche. Oui, après avoir été tant séduit par l’univers de H.O.P.E., j’ai réellement cru que l’auteur parviendrait à nous faire ressentir la même chose dans le genre fantasy. Il n’en n’est rien. C’est du réchauffé avec l’élu aux milles pouvoirs.

Au final, c’est une condensation scénaristique tout à fait honnête mais qui répond à un cahier de charges. Il m’en faut plus pour me convaincre. Et vous ?

Nom série  Cagliostro  posté le 30/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
On entre dans les méandres de la Cour de Versailles avec son faste et ses intrigues contre le Royaume. Il s’agit d’une lettre compromettante pour la reine de France qui est d’origine autrichienne mais qui a surtout un caractère assez trempé ce qui ne plaît pas forcément à tous ces ecclésiastiques corrompus par la luxure. Si on ajoute encore des espions anglais ainsi qu’un plan d’invasion de Londres, le tour sera complet.

Le graphisme est le point fort de cette bd. Il est absolument magnifique ce qui ne gâche rien. La bd sera un brin bavarde au début où il faudra un peu s’accrocher. Puis, quand arrivent les scènes d’action avec absence de dialogue, cela fait bizarre. Je dirais qu’il y a un problème de mise en scène ou de construction plus globale.

Le personnage principal semble être le héros : tantôt brillant, tantôt minable car manipulé. A la fin de ce premier tome, on se demande si ce n’est pas un assistant d’un maître alchimiste de l’ombre qui se donne des allures de Dark Sidius, le futur empereur galactique.

Au final, c’est plutôt réussi bien que l’originalité ne soit pas de mise. On verra pour la suite.

Nom série  Monster Club  posté le 28/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n’ai pas adhéré du tout à ce Monster Club qui se dédouble des deux côtés de l’Atlantique ce qui provoque une gentille rivalité sur fond d’exploration. C’est une bande dessinée de pur divertissement qui fait dans l’humour et la facilité.

L’idée de départ était pourtant assez ambitieuse. Cependant, son exploitation s’est révélée assez décevante en ce qui me concerne. Ce n’est pas parce que c’est le dessinateur de la série vénérée De Cape et de Crocs que je vais faire dans la mansuétude. Je me suis passablement ennuyé à cette lecture et c’est un fait.

Pourtant, je reconnais des qualités indéniables à commencer par un excellent dessin bien maîtrisé. Néanmoins et comme dit, ce n’est guère suffisant en ce qui me concerne. J’aurais voulu être emporté par les mystères des découvertes d’animaux sauvages. Or, on ne croise guère que quelques mammouths perdus dans une Sibérie qui ressemble à la jungle équatorienne. Bref, la suite se fera sans moi.

Nom série  Deepwater prison  posté le 27/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Christophe Bec est l'un des auteurs les plus prolifiques de ces dernières années. Ses scénarios sont toujours empreints d'une certaine modernité et originalité. C'est devenu un des acteurs incontournables de la bd actuelle.

Cependant, ce thriller claustrophobique ne m'a pas trop emballé. Nous avons le parfait croisement de Prison Break avec une catastrophe écologique majeure sur fond de Carthago. N'oublions pas non plus les clins d'oeil incessants à sa série Prométhée, histoire de se faire une publicité à moindre frais. Je suis un peu féroce, je vous l'accorde!

L'originalité ne sera pas de mise car le mystère des fonds marins a déjà été exploité par l'auteur. J'ai l'impression d'avoir du réchauffé. Bien sûr, il y a toujours ce savoir-faire impeccable dans la présentation et qui confère à une certaine efficacité. Cependant, cela ne trompera pas les vieux briscards de la bd. Les autres feront une plongée en eaux troubles.

Nom série  Frontiers : les chroniques des agents du B.A.D.  posté le 27/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le graphisme tout en noir et blanc est d'une incontestable réussite. Les clins d'oeil aux années 50 et 60 ne manquent pas car on va retrouver Alfred Bogart ou Albert Einstein au détour d'une case. Les femmes sont sexy et agréables à regarder. Bref, il y a d'indéniables qualités mais qui ne me suffisent pas.

En effet, cette histoire steampunk aux accents du film Men in black ne m'a guère convaincu. Le traitement scénaristique n'est pas très cohérent. Je me suis pas retrouvé dans ce melting-pot de genre. Je suis passé à côté. Trop loufoque.

Nom série  Diablo III  posté le 27/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
L’épée de justice est un comics situé dans l’univers de Diablo entre l’extension Lord of Destruction de Diablo 2 et le troisième opus de la licence: bref, cela fait le lien entre les deux.

Il présente les aventures de Jacob qui a décidé de fuir sa ville natale de Staalbreak construite au pied du mont Arreat (où était caché la Pierre Monde avant sa destruction par Tyraël) après avoir tué son père qui était devenu fou. Ses voyages vont le mettre sur la route d’une épée magique et il sera un des premiers Nephalem, ces hommes plus puissants que les anges et démons.

J'avoue avoir été déçu par cet opus où l'on ne retrouve aucun des personnages marquants de la saga. J'étais un joueur dans le temps et ce jeu vidéo était l'un de mes préférés. La nostalgie m'a poussé vers ce titre et c'est bien une déception. Les dessins sont brouillons et le récit n'est pas très clair. Il faudra s'accrocher pour pouvoir suivre et apprécier.

Nom série  La Chair de l'araignée  posté le 27/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce one-shot se rapproche de La Ligne droite que j'ai découvert il y a peu. Il aborde un sujet difficile sans le nommer à savoir l'anorexie mais sans tomber dans la dramatisation. Je découvre que cela touche également les hommes. La nourriture devient un véritable dégoût qui reflète un certain mal-être. La rencontre de deux jeunes partageant le même psy marquera le début d'une expérience de vie.

J'avais dans mes relations l'épouse d'un ami qui était atteinte de ce mal. C'était pas évident pour lui. Ils se sont séparés depuis. C'était pas évident de les inviter à dîner. J'ai compris bien des années plus tard que c'est un véritable problème psychologique pas évident à résoudre. Cependant, j'arrive à comprendre ces personnes qui souhaitent se démarquer de la toute consommation des aliments à outrance. C'est sans doute parce que je viens de perdre 17 kilos suite à un régime draconien. Il faut prendre conscience que le surpoids n'est pas une bonne chose non plus pour la santé. Encore une fois, tout est une question de trouver le bon équilibre. Cette bd donne à réfléchir.

Nom série  Northlanders  posté le 27/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le personnage principal de Sven, le prince exilé, ne m'est pas apparu très sympathique. C'est un viking qui a soif de vengeance et qui ne fera pas dans la concession. La trame n'est pas très originale non plus avec l'oncle félon qui s'empare du pouvoir.

L'auteur Brian Wood a voulu rendre contemporain par son langage cette épopée viking. J'avoue ne pas avoir été séduit par le résultat. Cependant, cela se laisse lire avec un deuxième tome qui parvient à clore le récit de manière honorable. A noter que cela se rapproche beaucoup de la série Conan le barbare réalisée par le même auteur.

J'aime cet univers viking mais je dois bien avouer que je préfère nettement la série Vinland Saga dans le même genre.

Nom série  Conan le barbare  posté le 25/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'avais déjà avisé Les Nouvelles Aventures de Conan qui finalement n'ont pas fait long feu. Voilà que ce héros mythique est repris par l'éditeur Panini Comics avec l'auteur de DMZ et de Northlanders. Je dois bien reconnaître qu'il se débrouille plutôt bien.

En effet, il rend ce personnage plus vulnérable face à l'amour d'une femme à savoir Bêlit, la reine de la Côte noire. La mort rôde autour de ce couple notamment dans le second tome. Il y a une dimension plus profonde et moins légère. J'apprécie beaucoup cette maturité. On regrettera juste quelques longueurs.

Par contre, il y a une succession de dessinateurs avec des styles différents. Parfois, Conan ressemble à Thorgal. Parfois, il est vraiment hideux avec une tête de demeuré. Bref, cela dépend du dessinateur ce qui procure une série bien inégale dans le traitement graphique. Je ne conseillerais pas l'achat à cause de ce point négatif. Cependant, pour le reste, c'est une série à découvrir pour les amateurs de fantasy. Il faut dire que Conan est le symbole en la matière.

Nom série  OPK  posté le 25/04/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette nouvelle série de Matz a attiré mon attention. Je retrouve le style de narration si caractéristique de cet auteur qui nous apprend bien des choses. Encore une fois, les personnages sont bien campés.

On va tout d'abord suivre Mark qui est affecté à Shanghai. Alors qu'il ne semble pas être en odeur de sainteté vis à vis de sa DRH, il se permet de juger très sévèrement ses propres collaborateurs. Quand on devient chef, on oublie tous ses propres défauts. Cela a eu le don de m'exaspérer.

Pour le reste, c'est efficace mais sans surprise. L’originalité provient de l'apport des nouvelles technologies qui aident au crime organisé. C'est un polar moderne qui surfe avec internet et les jeux en ligne. Dommage que le dessin soit si pauvre. Mais bon, j'avais déjà remarqué sur les autres séries dessinées par Bedouel.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 172 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque