Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 3467 avis et 507 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Complot  posté le 22/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Encore une excellente idée de mon scénariste fétiche Alcante. Il s'agit de décortiquer certains événements historiques et de voir ce qui se cache derrière. Faut-il voir des complots partout et sombrer dans une espèce de paranoïa collective ? Certes pas, mais il ne faut pas croire ce que disent les journalistes qui influent la pensée de masse jusqu'aux historiens qui peuvent aisément réécrire l'histoire.

Oui, je fais sans doute partie de ceux qui ont crû qu'il y avait des armes de destruction massive en Irak. La prospérité est-elle au bout de la rue comme l'annonçait fièrement le président Hoover alors que le krach de 1929 allait précipiter des millions de personnes dans la misère ? Tout va bien, restez dans vos cabines, on gère la situation disait récemment ce commandant sud-coréen à de jeunes passagers promis à une mort certaine pendant qu'il fuyait avec son équipage. Non, il ne faut pas se contenter de ce qu'on nous dit...

Voilà qu'on me propose une thèse inédite sur le krach de 1929 provoqué par les nazis. A la lecture, c'est franchement crédible et plutôt astucieux. Après, c'est peut-être faux surtout lorsque l'on sait que ce parti n'avait fait que 2% des voix en 1928. C'est facile de désigner le gros méchant. Mais bon, l'exercice est de démontrer qu'il y a sans doute plusieurs causes possibles. On sait que c'est ce krach qui a précipité l'ascension d'Hitler au pouvoir en 1933. Il en a été le principal bénéficiaire.

Le divertissement est assuré grâce au talent de Gihef qui maîtrise à la perfection les découpages pour rendre la lecture agréable. Bref, c'est à lire pour avoir droit à une autre perspective de ce qu'on pourrait nous cacher.

Nom série  Chhht !  posté le 22/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cela fait des années que je connais cet auteur à l'univers bien singulier avec son personnage central mi-homme, mi-oiseau. Il est vrai que je n'avais pas lu ce qui constitue l'une de ses toutes premières oeuvres. Cela pouvait paraître un peu révolutionnaire à l'époque mais avec le temps et sans doute la prolifération d'autres oeuvres muettes tout aussi parlantes, c'est devenu plus commun et moins enchanteur.

Il n'en demeure pas moins que j'ai apprécié certaines nouvelles comme celle de la mort qui nous accompagne ou encore celle de l'amour qui disparaît tragiquement. Bref, cela parle même en l'absence de mots. Certaines histoires courtes n'apportent pas grand chose même en essayant péniblement de décrypter le sens. C'est couci-couça ! Léger et tragique à la fois...

Nom série  La Boussole & l'Astrolabe (l'Expédition de La Pérouse)  posté le 20/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je me suis littéralement ennuyé alors que cette aventure maritime aurait dû au contraire m’enthousiasmer. Certes, notre auteur, portraitiste de la marine nationale, n’a pas son pareil pour nous dessiner de très beaux voiliers. C’est surtout le style pompeux de ces histoires où les dialogues nous assomment littéralement que l’on retiendra malheureusement. Cela ne va pas du tout.

Que dire également de la scène d’ouverture ? En effet, nous avons notre bon roi Louis XVI qui monte sur l’échafaud pour être décapité et qui brutalement se pose la question de savoir ce que devient ce bon Jean-François de La Pérouse. C’est certes le moment idéal pour se poser ce genre de question. Bon Dieu que c’est artificiel ! Tout cela pour dire que c’est lui qui avait initié l’expédition confiée quelques années plus tôt.

Le style de l’auteur est aux antipodes d’une bd résolument moderne qui sait faire l’alliance parfaite entre un dessin de qualité et un récit historique sur un mode plus original qui susciterait l'intérêt. Bref, on pourra voguer aisément sous d’autres cieux.

Nom série  Une nuit à Rome  posté le 27/10/2013 (dernière MAJ le 19/06/2014) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Après le week-end à Rome, voici une nuit à Rome. A croire qu'on ne reste pas très longtemps à Rome malgré le fait que tous les chemins y mènent. Trêve de plaisanterie, passons aux choses sérieuses. Le comportement de deux protagonistes Raphael et Marie laisse franchement à désirer.

Cependant, on pourra s'embarquer aisément dans cette histoire d'amour qui ne sera peut-être pas à l'eau de rose. La conclusion s'avère quelque peu dramatique selon les premières pages d'introduction. Bref, on connaît la fin d'emblée.

Avoir 20 ans et s'amuser puis avoir 40 ans, ce n'est plus la même chose. La vie et les rencontres nous façonnent. Cependant, est-ce qu'au fond, on ne reste pas le même ? Cette nuit à Rome relève d'un pari fou mais qui est la réalisation d'une promesse éternelle. Une jolie bd qui ne doit pas tomber dans les mains de votre femme et épouse au risque de vous donner des idées.

Je rehausse la note à la suite de la lecture du second tome qui semble clore cette histoire. Un scénario simple mais une histoire prenante au travers du questionnement des principaux personnages qui sont attachants de réalisme. La rencontre de Marie et de Raphaël a enfin lieu et tout va s'enchaîner assez rapidement dans une nuit un peu folle comme on rêve d'en avoir.

En effet, derrière le choix d'une existence de famille paisible peut se cacher un véritable démon conduisant à la passion et donc une espèce de folie. J'ai franchement aimé cette histoire et je ne vois pas pourquoi cela mériterait moins de 4 étoiles. Bref, la fin est réellement brillante en comblant toutes mes attentes.

Maintenant, j’avoue ne pas comprendre le débat vis-à-vis de l’identification et de porter un jugement sur le comportement moralement douteux de celui qui cède à la tentation de l’amour de jeunesse. Si on devait faire la liste de toutes les bds où sévit un héros au comportement douteux, il faudrait par exemple descendre Le Tueur qui est pourtant une série culte (et à juste titre). En effet, celui qui approuve de tels actes aurait un sérieux problème. Et puis, n’entrons pas dans un débat s’il vaut mieux être un bobo parisien qu’une racaille des cités. Le propos ne se situe pas à ce niveau de caniveau. C’est un peu comme si on rejetait la musique du groupe Noir Désir parce que Cantat a commis un homicide sur sa compagne et poussant une autre à un acte désespéré. Visiblement, cela ne l’empêche pas de se produire et d’avoir le succès en raison de qualités musicales intrinsèques.

Non, une nuit à Rome est une magnifique bd qui prend un thème jusqu’ici pas exploité : est-ce que l’on peut oublier son premier amour ? Est-ce suffisant pour balayer ce que l’on a construit tout le long de la vie ? La démonstration qui est faite par l’auteur est magistrale.

Nom série  Rosko  posté le 18/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Rosko est encore un de ces flics incorruptibles comme on n’en fait plus. Il est vrai que le milieu policier est gangréné par la corruption. En l’occurrence, cela va se corser car la télé-réalité va s’en mêler pour le meilleur des audiences mais pour la pire des boucheries humaines. L’association entre ces deux univers se fait à merveille.

Zidrou s’en sort encore admirablement bien avec le portrait de cette société du futur qui semble être très proche quand on regarde l’évolution actuelle (voir la dernière émission Sibéria). Il arrive également à peindre le portrait d’un tueur en série qui fait froid dans le dos.Bref, il y aura du rythme pour une histoire plutôt prenante. On sent tout le dynamisme de Zidrou au service du récit qui ne dévoile pas encore toutes les cartes.

Côté dessin, je serai beaucoup moins enthousiaste. Le graphisme est sans doute une affaire de goût qui relève de la plus grande subjectivité. Pour ma part, je trouve qu’il gâche un peu le plaisir de la lecture car il manque singulièrement de finesse. J’aurais facilement donné 4 étoiles sans cela à ce polar d’anticipation.

Nom série  Envoûtantes Chimères  posté le 17/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Voici ce que m’inspire cette œuvre du maître Milo Manara dédié aux femmes :

Une envoutante mignardise voluptueuse
Qui révèle des douceurs charmeuses
Quel est donc le secret de Manara ?
Celui qui nous rend totalement fada.

Entends-tu la mélodie de ce violon ?
Telle une muse à la corde ensorcelante
Entends-tu la symphonie de ce balcon ?
Telle une douce musique passionnante.

On entend au loin une mélodie
D’un son et d’une beauté infinie
On ne peut résister au chant du cœur
Avec ces cordes résonnant le bonheur

Femme mon amour, femme ma passion
Je te voue une incessante admiration
Dans son cœur, il y a amour
Dans ses yeux, il y a le jour.

Cette passion qui me dévore en moi
Une douce sensation faite d’émoi
Lorsque je succombe à ton charme
Tel un désir qui pénètre mon âme.

Ceci dit, cette bd est en fait un recueil d'histoires courtes réalisés entre 1979 et 2009 qui contient quelques bonnes surprises. On ne va pas revenir sur le talent graphique de Manara qui n'a pas son pareil pour dessiner la femme belle et coquine. Pour le reste, c'est bien entendu réservé à un public averti fan du maître italien.

Nom série  La Vision de Bacchus  posté le 16/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
La vision de Bacchus est tout simplement un chef d’œuvre à mon sens. Nous sommes justement dans le milieu de la Renaissance italienne avec les tableaux des plus grands maîtres de l’époque (Antonello de Messine, Giorgione, Bellini…). Nous avons un peintre qui se meurt de la peste et qui souhaitait réaliser l’œuvre de sa vie en incarnant la grâce absolue. Il s’agissait de rendre vivant le personnage du tableau à savoir une jeune belle femme dont la nudité évoque le désir charnel. Plus que de l’art, de la passion !

C’est la seconde œuvre de ce jeune auteur qui semble avoir beaucoup de talent. Il nous dépeint une Venise faite de rivalités entre les peintres tels que nous ne l’avons jamais connu. Bref, il apporte un regard plus qu’intéressant. Il y a tout un travail de recherches minutieuses quant aux différents tableaux qui seront évoqués. Cela sera un portrait sans concession qui sera fait. L’envers du décor sera fait de petites tricheries en tout genre comme l’utilisation des miroirs. Il s’agit d’éblouir les mécènes.

J’ai littéralement adoré cette bd. Les dialogues sont parfaitement ciselés. Les cadrages soulignent la beauté des arts dans une ambiance de la Sérénissime presque authentique. Le jeu d’ombres et de lumière atteint un paroxysme presque inégalé dans le processus de création (différentiel entre les toiles en train de se peindre et les toiles achevées). Que dire également de l’intrigue qu’on ne lâchera pas jusqu’à la toute dernière image?

Au final, nous avons droit à une brillante évocation biographique d’un des peintes majeurs de la Renaissance. Bref, une vision de Bacchus qui ne manquera pas de nous enivrer pour de bon.

Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4.25/5

Nom série  Magic Dream Box  posté le 16/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Un homme parle à son psychologue. On apprend qu’il suit une thérapie depuis une dizaine d’années sans doute liée à une dépression. Il décide de mettre fin brusquement à cette démarche ce qui ne plaît pas trop à son psy qui va perdre ainsi une source de revenus rentables. A partir de ce moment- là, on va entrer dans tout autre processus. La question est de savoir si ce patient va s’en sortir ?

L’homme en question paraît ce qu’il y a de plus normal. Cependant, il souffre de son contact avec les autres dans un monde où la rentabilité fait foi. Il expose des remarques qui font mouche. Il remarque que les conversations avec les autres ont souvent pour but de flatter leur égo ou bien pour masquer un blanc ce qui est pire encore.
On apprend que c’est un misanthrope. Il déteste le genre humain sous toutes ces formes. Il aime la solitude et évite tout contact avec autrui. Il va finir sur une île isolée du reste du monde. Va-t-il alors trouver ce qu’il recherche ?

La fin de ce récit nous dévoilera une réalité bien cruelle et qui touche bon nombres d’individus. J’avoue avoir été touché par cette bd dont la construction est d’une rare intelligence. L’auteur savait où il allait nous emmener. C’est du plus bel effet. Sur le fond, cela mérite une réflexion. Sur la forme, le dessin en carte à gratter est une merveille de précision. C’est une satire acerbe de notre société de consommation.

Nom série  Tabula Rasa  posté le 16/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J’ai avisé il y a peu de temps un auteur qui avait publié un titre Post Mortem (Gallimard). Voilà que ce même auteur récidive dans le exactement même type de récit. Après les morts-vivants qui ont envahi les villes, voilà la horde de mutants ! On devient mutant en mangeant de la nourriture contaminé par des industriels peu scrupuleux. Le décor reste apocalyptique.

J’ai trouvé que les ressorts de l’histoire étaient un peu trop faciles. Par ailleurs, on fera connaissance d'un personnage qui va se séparer du duo de jeunes qui tentent de survivre. On n’aura d’ailleurs plus de nouvelles de lui. C’est à se demander son rôle dans l’histoire. Le tout se veut être une critique de notre modèle de société consumériste.

Bref, cela se laisse lire plutôt agréablement. C’est sans doute un peu court comme format dans un one-shot. Cela manque un peu de profondeur notamment dans la construction. On sent que c’est destiné à un public adolescent peu regardant sur certains détails. Cependant, c’est bien réalisé dans l’ensemble.

Nom série  King's Game Extreme  posté le 15/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
King's Game est actuellement un des rares mangas que je suis avec une certaine assiduité. J'avoue avoir bien aimé et m'être laissé prendre à ce jeu plutôt morbide où les acteurs disparaissent à la manière des films d'horreur comme Destination finale. Bref, le cauchemar continue...

La question était de savoir de l'utilité d'une seconde saison alors que la première pouvait se suffire en soi. On n'arrive pas à comprendre pourquoi le jeu recommence aussi vite et que cela concerne le même personnage principal survivant. Autre incohérence de taille: les morts qui se succèdent tout simplement parce que le jeu commence à minuit et que certains dorment à cette heure là. Ils n'ont même pas eu connaissance des clauses de ce jeu qu'ils y passent allègrement ! Tout cela pour donner de l'effet extrême. Je dirais que ce n'est pas du jeu.

30 millions: c'est le chiffre officiel au Japon du nombre de lecteurs de King's Game ! Autant dire que c'est un véritable phénomène. Cela reste une série centrée sur les ados et qui sonne pleinement le commercial, le réchauffé et la surenchère. En effet, nous savons déjà qui est le roi. Doit-on alors assister gratuitement à toutes ces morts les plus horribles les unes comme les autres ? A quoi bon ? Prendre du plaisir à cela est malsain.

Nom série  The Unwritten, entre les lignes  posté le 12/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je dois admettre que The Unwritten est plutôt bien construit. C’est plutôt original et on entre dans une histoire aux multiples ressorts. Il y a également beaucoup de références littéraires qui plairont aux amateurs de genre (Conan Doyle, Oscar Wilde, George Orwell, Rudyard Kipling, …). C’est une lecture qui se révèle enrichissante. On voit tout de suite la corrélation avec le succès d’Harry Potter. Le thème central est celui de l’écriture où il faut parfois lire entre les lignes.

Il est dommage que l’aspect graphique ne soit pas à la hauteur d’un si brillant scénario. Non pas que c’est mauvais mais cela aurait pu être la qualité supérieure. Comme dit, le scénario part sur une excellente idée de départ qui séduit. Du coup, on peut vite oublier le reste et certaines faiblesses graphiques.

On va naviguer entre la fiction et le monde réel à se demander si la réalité est imaginaire. Les aspects liés à la fiction m’ont un peu rebuté car on ne fait pas toujours le lien. Il y a surtout un effet qui est de mise un peu comme un gadget inutile pour étoffer une œuvre qui se veut spirituelle. En conclusion, c’est un titre à découvrir et qui démarre assez fort. Néanmoins, sur la longueur, le scénario doit faire de sévères concessions qui pourront décevoir. Cela demeure pas mal.

Nom série  Flag  posté le 12/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je n’ai pas aimé Flag. Cette lecture qui tourne autour de l’univers d’un policier luttant contre la délinquance ne m’a rien apporté de neuf. Je ne suis pas entré dans cette histoire. Est-ce lié à l’austérité d’un dessin en noir et blanc ? Est-ce lié à ces multiples flash-back où l’on recule par échelon dans le récit pour assister à une descente aux enfers ?

J’ai été perdu littéralement en cours de route. Je sais qu’il y a sans doute un effort du scénariste afin de construire un récit qui se veut original. Cependant, il savait le risque qu’il prenait en agissant sur cette voie.

Quand je lis une bd, je peux savoir dès les premières pages, si cela me convient, si j’accroche ou pas. Il y a comme une alchimie qui peut se produire ou pas. Ce titre fait partie de ces lectures stériles que je ne chéris point. Il y a sans doute des qualités mais je ne fais même plus l’effort de les trouver devant une telle surproduction des œuvres. Celle-ci manque incontestablement d’envergure. Pas grave car on sait que l’auteur a fait mieux depuis.

Nom série  Le Cirque - Journal d'un dompteur de chaise  posté le 09/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'aime pas l'absurde sans doute parce que j'aime comprendre les choses. Or, ceci est un conte qui nous indique qu'il faut laisser une part d'étrange et de non connu dans le monde de plus en plus régenté pour pouvoir enfin rêver. Bref, dans l'univers du cirque, tous les songes sont permis.

J'ai bien aimé le graphisme à l'aquarelle qui est très doux, presque envoûtant. Il y a tout un jeu sur la couleur. On peut également passer au noir et blanc. C'est une véritable mise en scène comme dans un spectacle. Cependant, ce thème sur l'invitation au rêve et à la poésie a souvent fait l'objet d'oeuvre.

Pour le reste, bien que je ne sois pas un adepte du genre, je conçois que c'est plutôt bien construit et surtout bien dessiné.

Nom série  Le cinquième Beatles (l'histoire de Brian Epstein)  posté le 09/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est un bel hommage qui est rendu là au manager du plus grand groupe de rock de tous les temps. Les Beatles ne font pas partie de ma génération mais de celle de mes parents. Je ne connaissais pas l'histoire de Brian Epstein qui est mort très jeune (32 ans) après avoir réussi un exploit en les mettant sur la voie du succès planétaire. Le rôle des managers dans le succès d'un groupe est beaucoup plus important qu'on ne le pense. Cela passe également par le vestimentaire.

J'ai bien aimé le dessin ainsi que le découpage avec une audace de mise en scène lors de certains passages (je pense notamment à l'entrevue mémorable avec le manager d'Elvis Presley à savoir le colonel Parker). Il y aura des moments encore plus durs comme celui d'affronter l'antisémitisme ou l'homophobie. Malheureusement, les médicaments auront raison de ce visionnaire qui a certes commis quelques erreurs. Les Beatles, aussi talentueux soient-ils, ont toujours reconnu qu'ils n'auraient certainement pas été ce qu'ils furent sans Epstein. Voilà pourquoi il est qualifié comme le 5ème Beatles.

Nom série  Out There  posté le 08/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une série assez sympa mais réservé à un public typiquement ado. J'ai beaucoup aimé le graphisme ainsi que la colorisation de ce comics teenager. On remarquera tout de suite l'excellente qualité de l'édition. Les planches sont particulièrement soignés. Il y a également une certaine fluidité des scènes qui accentue le plaisir de la lecture.

Un groupe d'ado va affronter des monstres surgit des ténèbres et qui essayent d'envahir leur bourgade bien prospère. Les autorités locales ont passé un marché avec une force démoniaque afin de protéger la ville de la violence, du crime et de la drogue qui sévissent partout ailleurs en Californie. Cependant, cette tranquillité a un prix à payer. Fort heureusement, nos quatre adolescents sont là pour nous sauver en déjouant cette menace planétaire.

Bref, si vous aimez ce genre de pitch, c'est pour vous. En conclusion, une lecture agréable sur un scénario efficace conçu pour plaire.

Nom série  Promise  posté le 08/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Promise nous entraîne dans l'Amérique de la conquête de l'Ouest alors que la guerre de Sécession fait rage à l'Est. Un pasteur prédicateur débarque avec son chien molosse pour le plus grand malheur d'une communauté. Dès qu'il s'agit de religion et de repentance envers Dieu, on sait que le démon n'est pas très loin. Prêt pour une petite ballade en enfer ?

En effet, ce western possède un côté ésotérique que j'aime bien. Il y aura quelques scènes franchement cruelles mais c'est au service d'une histoire d'épouvante qui rappelle les récits de Stephen King. Le dessin est plutôt mature avec un décors semi-réaliste ainsi qu'un graphisme ensorcelant. Le découpage me semble également équilibré. Bref, la lecture a été plutôt agréable.

On va suivre de près cette trilogie. Je me réserve le droit de modifier ma note vers le haut si le récit parvient à tenir ses promesses (chose promise, chose due). Un bon 3.5 étoiles pour l'instant.

Nom série  Alvin Norge  posté le 08/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas accroché avec cette série dans le monde des hackers. Le héros Alvin Norge m'est apparu tout de suite comme un insupportable crétin aux valeurs plus que douteuses. La suite ne sera qu'ennui mortel avec ses cases surchargées et son langage informatique que comprendront seulement certains initiés. Bref, je suis passé totalement à côté mais c'est sans regret.

Nom série  Marina  posté le 08/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Zidrou est typiquement l'auteur qui suscite actuellement mon intérêt. Ses scénarios sont particulièrement soignés et me parlent. Je découvre une Venise chargée d'histoire au-delà de la carte postale touristique. C'est parfois cruel mais cela demeure réaliste jusque dans les moindres détails. On sent une grande recherche historique derrière cette oeuvre.

Le destin de Marina, la fille mal-aimée du Doge, est passionnant à suivre. Il est lié à la prédiction de la disparition de la Sérénissime d'où un double récit temporel. On ne comprend pas encore tous les liens mais je sais que cela va venir.

Je découvre que cette oeuvre est mal jugée et particulièrement sous-estimé à tort. Certes, elle semble dénuée d'espoir car c'est parfois très dur. Les souffrances, les tortures, les actes de vilenies: rien ne sera épargné aux lecteurs dans cette descente aux enfers sur fond maritime. Cependant, j'ai été transporté dans la grande aventure sur fond historique entre le sultanat turque et ses relations avec la puissante cité marchande.

Les paysages de Venise sont sublimes. Au dessin , Mattéo assure incontestablement pour nous livrer un travail plus qu'honorable. Bref, l'association de ces deux auteurs fonctionnent à merveille pour notre plus grand plaisir. Marina est l'une de ses séries à découvrir...

Nom série  Les Poussières de l'infini  posté le 07/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une bd très facile d'accès digne du début des années 2000 avec une influence très 5ème élément de Luc Besson. C'est destiné clairement à un public ado. Le manque de succès de cette série a conduit à l'arrêt de la série.

Après un tome 1 assez accrocheur, nous avons un second tome qui ne tient pas ses promesses d'où ma déception et celle de nombreux lecteurs sans aucun doute. Le scénario est archi-conventionnel avec une psychologie des personnages qui ne dépasse pas la ceinture.

Il y a certes une influence très manga qui contribue au dynamisme du dessin et de ses scènes d'action. Or, il en faut plus pour convaincre. La couverture du second tome assez racoleuse ne m'a en tout cas pas convaincu.

Nom série  L'Autre Côté, histoire d'une psychose  posté le 07/06/2014 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On peut être amoureux fou d'une fille qui nous rejette, avoir un boulot de technicien de surface pas très passionnant. Il n'est pas étonnant dans ces conditions de subir une grave dépression, voire pire sombrer dans une psychose (communiquer avec une prise électrique).

Le sujet ne sera pas très gai, je vous l'accorde. Il a le mérite de mettre le doigt sur une expérience vécue par le frère de l'auteur. Oui on va vivre le trouble psychique de l'intérieur d'un personnage bien malheureux.

Comme dit, j'ai de la compréhension mais je n'ai pas été attiré ni par le graphisme très mormon, ni par le sujet. Il y a un côté accent poétique que je n'ai guère ressenti car trop déroutant et étrange.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 174 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque