Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 4963 avis et 973 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Sukkwan island  posté le 25/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un drame plutôt triste et morbide mais joliment mise en image et dans un cadre paysager plutôt inédit. Le récit se base sur un père divorcé qui reçoit son fils en vacances et qui ne trouve rien de mieux que de s'exiler pendant plusieurs mois voir une année sur une île déserte de l'Alaska. C'est clair qu'il y a sans doute mieux comme vacances si on devait choisir une île américaine. Je dirai Hawaï au hasard.

Le récit est assez linéaire. La lecture est agréable et plutôt rapide malgré le grand nombre de pages. Mais encore une fois, il faut supporter ce type d'histoire qu'on n'a pas envie forcément de connaître. A ne surtout pas mettre entre les mains d'une famille séparée avec garde d'enfant.

Nom série  Serge & Demi-Serge  posté le 24/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Cela a été une lecture très pénible car les situations sont absurdes et très spéciales. Il faut dire que Serge est accompagné dans ses aventures hallucinatoires et métaphysiques par une demi-tête de renard.

Certes, il faut avoir une sacré imagination pour accepter l'impossible ou une certaine forme d'hilarité jubilatoire. Je me suis littéralement ennuyé à cette lecture sans queue ni demi-tête.

Nom série  Insoumises  posté le 24/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nous ne sommes pas dans un roman à l'eau de rose à propos de femmes insoumises mais plutôt autour de la Guerre d'Espagne et ses prémices. Elles veulent exprimer leur féminité à travers la guerre et en faisant la Révolution. L'accent est mis sur leur révolte armée afin de faire bouger les lignes pour plus de libertés.

J'avoue aisément que je ne suis pas trop fan de cette idéologie. C'est vrai qu'au nom de l'égalité entre les sexes, je ne devrais pas dire que les femmes ne doivent pas faire la guerre avec la mitrailleuse à la main. En même temps, la guerre est une horreur sans nom. Je préfère leur épargner cela et garder ainsi une autre image de la femme.

J'ai compris que cette oeuvre se veut comme un hymne à la résistance à l'oppression. d'ailleurs, il y a un pont direct avec les événements de Mai 68 en France. A noter l'intervention d'Albert Camus dans un rôle de spectateur plutôt imaginaire.

Au final, je n'ai pas adhéré à ce récit révolutionnaire et un brin anarchiste au nom d'une certaine indépendance.

Nom série  Les Mutants (Aubry)  posté le 23/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Les mutants ne sont pas les X-Men avec des pouvoirs sur-humains mais plutôt un peuple incompris à savoir des adolescents en pleine construction de soi.

Généralement , j’aime ce genre de roman graphique dans un genre sympa mais cela n’a pas été le cas en l’espèce car je ne me suis absolument pas reconnu alors que j’ai vécu à peu près la même période d’adolescence que l’auteur. C’est comme si nous avions été sur des planètes différentes.

Après, il faut savoir accepter les caprices d’une gamine de bourgeois qui se la joue rebelle alors qu’on est obligé de simplement suivre les cours pour avoir une simple chance de réussir lorsque nos parents sont des ouvriers connaissant le chômage. Par ailleurs, occuper un lit d’hôpital en permanence et en jouant la grande malade imaginaire alors que tant de gens souffrent réellement, je n’ai pas vraiment apprécié. Ouais, c’est de la vraie bd pour bobo qui se la joue rebelle sur un mode branleuse mais qui est quand même obligée de voir un psy à cause de ses crises d’angoisse. Répugnant et rien de plus en ce qui me concerne. J'ai eu une vraie nausée suite à cette lecture. Il faut le faire !

Comme dit, je ne suis pas obligé d’accepter et d’aimer ce roman introspectif parce que cela fait bien, parce que c’est primé à Angoulême dans la catégorie jeune talent. Pour moi, c’est une version futile et personnelle qui est encombrée de clichés à l’image de Beverly Hills ou des New Kids on the block. Cela ne correspond pas à la véritable vision des choses. Maintenant, je pourrais accepter si j’avais simplement un peu de sympathie mais là, je suis dégouté par ce que je viens de lire. Aucune psychologie intéressante, des personnages creux, aucune scène marrante et des supers clichés. C'est lent, profondément inintéressant, sans aucune ambition visuelle ou scénaristique.

C'est franchement très restreint mais comme l'a dit Henry Miller, "quand la merde vaudra de l'or, le cul des pauvres ne leur appartiendra plus !".



Nom série  Axolot  posté le 22/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L’insolite m’a toujours passionné. Je lis d’ailleurs assez souvent les actualités insolites qu’il ne faut pas confondre avec les faits divers. Il est vrai que les bizarreries peuvent être assez nombreuses et diverses. D'ailleurs, il y a déjà trois tomes.

Le fait de vouloir les regrouper dans une œuvre est une démarche originale. J’ai moins apprécié le côté collectif d’auteurs qui produit automatiquement une absence d’homogénéité dans le style graphique. Bref, c'est une œuvre assez inégale.

D’ailleurs, la première nouvelle concernant le poulet sans tête n’était pas du tout avenant côté dessin. J’ai bien aimé les explications en guise de point final d’un récit. J’ai également fort apprécié les intermèdes qui nous apprennent des choses toujours surprenantes.

Nom série  La Tristesse de l'éléphant  posté le 21/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C’est le genre de bd que je n’aurais pas forcément lu car ce n’est pas trop mon style au premier abord. C’est là que ce site est toujours aussi intéressant car il nous fait découvrir des titres divers loin de la zone de confort. Bien m’en a pris car cette oeuvre est une véritable pépite. J’ai adoré cette lecture forte émouvante. Pourtant, c’est une histoire triste comme son titre l’indique.

On est tout de suite touché par ce qui arrive à ce garçon orphelin prénommé Louis. On a presque tous vécu cela quand on est trop petit ou trop gros ou encore trop intelligent. La norme et la cruauté sont sans égale. Il n’y a point de compassion ou de solidarité. C’est ainsi en ce monde. Cependant, l’amour ne s’arrête pas au physique et c’est là que cela devient intéressant. Pour autant, quand on connait le bonheur, il peut être de courte durée. On peut être également toujours rattrapé par la méchanceté des autres.

Au niveau du dessin, j’ai été séduit par la douceur du trait qui va à merveille avec ce type de récit. L’univers du cirque est bien retranscrit. J’ai bien aimé également les quelques touches de couleurs. Et dire que c’est la première œuvre de ces deux nouveaux auteurs ! Bravo car c’est magnifique !

Pour tout dire, ce n’est point une lecture dite revitalisante. Cependant, c’est aussi cela la vie et non un long fleuve tranquille.

Nom série  Faces B  posté le 20/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'aime bien l'univers de la musique et surtout sa face cachée avec le business qui tourne autour. En l'occurrence, les auteurs vont se concentrer sur un groupe de hard rock texan plutôt méconnu dont les membres ont poursuivi des carrières solos assez variées.

J'avoue également ne pas avoir été passionné par cette bd. Il y a beaucoup de description et des dessins en noir et blanc très statiques peu réussi à mon goût. Cela manque singulièrement de dynamisme. La narration est d'ailleurs très pesante. A la fin, on ne sait pas vraiment où les auteurs voulaient en venir avec ce curieux projet.

Nom série  Welcome Home  posté le 20/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Toutes les valeurs que je déteste sont véhiculés par cette oeuvre babacool et très hippie sur les bords avec une pointe de nudité et un climat altermondialiste.

Le graphisme ne serait pas trop mal sans les trognes épouvantables des différents personnages. Même les animaux sont dessinées bizarrement.

Pour le reste, cette ballade estivale ne m'a rien apporté sinon des dialogues un peu insipides. L'auteur qu'on surnomme le Woody Allen de la bande dessinée allemande ne m'a absolument pas convaincu. Du même auteur, je n'avais déjà pas été inspiré par On peut toujours rester amis.

Nom série  Little Joséphine  posté le 20/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Le dévouement de cette infirmière à domicile pour sa patiente Joséphine m’a beaucoup touché. Je me disais que si toutes les infirmières travaillaient comme cela, le monde irait certainement beaucoup mieux. Je ne souhaite à personne d’être dans un hôpital car avec ce que j’ai déjà vu, cela donne envie de fuir.

Ce n’est pourtant pas un métier très facile avec toujours peu de moyens et surtout de reconnaissance. La récente lettre d’une infirmière en colère contre un homme politique se disant très vertueux a d’ailleurs fait le buzz sur internet. C’est clair que des personnes qui ne travaillent pas vraiment peuvent toucher des sommes faramineuses tout en nous faisant la leçon. A côté de cela, on a la petite infirmière à moins de 1750€ et qui donne ses heures sans compter. Triste pays.

J’ai également eu beaucoup de compassion pour cette vieille femme qui avait une identité, une vie, une profession et qui se perd dans une terrible maladie qui enlève nos plus chers souvenirs. C’est également grave de voir que les cas se comptent par centaines de milliers (presque le million). On arrive grâce au dessin et à la mise en page à s’identifier à ce qu’elle peut ressentir. C’est triste et sombre à la fois. L’épisode avec la tutrice est d’ailleurs assez symptomatique.

Cette œuvre se situe alors avec ces deux points de vue : celle d’une infirmière engagée qui essayent d’aider et celle de cette octogénaire atteinte de la maladie d’Alzheimer. Le message passe bien. Cette œuvre est traitée de telle manière à ce qu’on puisse véritablement ressentir ce qui ne va pas. J’ai bien aimé également la démarche que d’avoir le même langage que la patiente. C’est une approche toujours très intéressante.

La fin est intense, poignante et bouleversante. On en ressort totalement vidé. Cependant, Little Joséphine est une lecture à faire car j’ai été touché par sa sensibilité ainsi que par sa justesse.

Nom série  Je veux réussir.com  posté le 19/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
C'est une lecture idéale lorsque l'on souhaite entreprendre et créer sa propre boîte. Il y aura les moments d'euphorie lors de la signature des premiers contrats mais également la douche froide quand viendront les premières difficultés. Avec l'émergence d'internet, beaucoup de jeunes ont crée leurs propres starts-up qui ont malheureusement explosé à l'aube des années 2000. Ce fut la fameuse bulle d'internet qui a explosé avec la chute du NASDAQ.

La construction de cette bd est une marche en arrière en partant de l'échec et de la ruine d'une entreprise (Teknoland) ayant embauché jusqu'à 600 personnes au meilleur moment de sa courte croissance. C'est jamais très agréable de se retrouver totalement ruiné et à la merci de banquiers prêts à vous envoyer par la case prison si vous ne remboursez pas. A chaque chapitre supplémentaire, on aura droit à une pièce de ce puzzle qu'il faut reconstituer. C'est traité avec une certaine intelligence et facilement compréhensible pour le non initié.

A noter cependant quelques erreurs au niveau de la datation en arrière car la traduction s'est un peu mêlé les pinceaux. A noter que les auteurs sont espagnols. Le scénariste est un célèbre entrepreneur qui a enfin connu la gloire avec une autre entreprise quelques années plus tard. Il nous conte ici son expérience personnelle qui peut servir à d'autres car c'est un peu la même galère pour beaucoup d'entrepreneurs.

C'est bien de lire une oeuvre autobiographique de gens qui essayent de se battre pour créer de l'activité et de l'emploi sans attendre des aides ou de la compassion sociale. C'est clair que ce n'est pas un parcours très facile et qu'il y aura des déconvenues mais c'est cet esprit gagneur que j'aime par dessus tout. La fortune ne sourit pas toujours aux audacieux mais il faut essayer et qui sait ? Il y a toujours une note d'espoir.

Nom série  Shangri-La  posté le 17/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je me demande ce qui s'est passé avec cet auteur. Je l'ai découvert avec La Belle Mort que je n'avais pas trop apprécié mais dont j'avais pourtant repéré certaines influences qui me parlaient. Puis, il y a eu Adrastée qui était également assez intéressant par cet univers visuel mais qui souffrait d'un scénario un peu vide. Mais là, c'est tout bonnement extraordinaire. Que d'évolution en si peu de temps. Est-ce que c'est bien le même auteur ? Il semblerait et nous avons là l'un des meilleurs titres de science-fiction de ces dernières années. Bref, il a réussi une belle prouesse.

Je n'ai rien à redire de ce scénario très élaboré avec un beau message véhiculé. L'univers décrit est tout bonnement magnifique. Les questions qui sont posées ainsi que les thématiques sur l'avenir de l'humanité sont passionnantes et traitées de manière fort intelligente. On apprend des concepts assez subtils sur la nécessité du pouvoir et la soumission du peuple via une société de consommation.

Par contre, c'est un peu le graphisme qui pêche mais cela demeure très acceptable. Je n'aime pas réellement les traits géométriques de ces visages humains mais bon, ce n'est qu'une question de goût. Les décors sont quant à eux parfaitement réussis avec par exemple de beaux vaisseaux spatiaux. Des couleurs également splendides.

Un album hors-normes de 220 planches que j'ai grandement apprécié. C'est digne du film 2001, l'odyssée de l'espace. C'est une bd qui aurait grandement mérité d'être dans le prix des lecteurs 2016 mais bon.

Nom série  Que j'ai été  posté le 16/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Quelle lecture réellement pathétique ! Effectivement, il ne vaut mieux pas enchaîner avec Le Jour où le bus est reparti sans elle car voilà réellement une BD déprimante qui peut très vite vous faire entrer en dépression à condition d'être très fragile mentalement parlant.

L'expérience traumatisante vécue durant l'enfance par Charlie ? En étant petite fille en colonie de vacances, elle aurait pu être la proie d'un animateur de 25 ans pédophile qui a été arrêté 8 ans après alors qu'elle avait 16 ans. Bref, elle a eu l'impression d'avoir échappé au danger des attouchements par décalage temporel. C'est comme quand vous traversez sur un passage protégé après qu'un fou du volant ait manqué de vous écraser 5 minutes après. Mais bon, cette petite fille devenue femme a commencé à craquer totalement et a été obligé de suivre une psychothérapie. Sa vie amoureuse a d'ailleurs été un désastre. Elle aurait dû porter plainte pour se faire indemniser en rejoignant un collectif de victimes.

Tout cela découle d'un sentiment d'insécurité pour avoir passé très près dans la gueule du loup. Je crois que j'ai dans l'absolu un peu plus de compassion pour la petite fille qui perd ses parents lors d'un bombardement en Syrie que de cette situation que je trouve risible. Est-ce humain que de penser ainsi ? Je sais qu'on peut être marqué par des choses qui peuvent nous paraître insignifiantes et que pourtant la douleur est bien réelle. Mais là, je n'y arrive pas. La victimologie par ricochet n'est pas trop mon truc.

Une oeuvre intime et sincère mais que je n'ai pas aimé. Le raconter sous forme de BD peut être une forme de thérapie pour l'auteure. Je peux parfaitement le comprendre. Mais je ne suis pas obligé de partager l'esprit perturbé d'une jeune femme. Je ne suis pas Charlie.

Nom série  Le Jour où le bus est reparti sans elle  posté le 16/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Enfin une oeuvre qui dénote un peu et qui apporte un peu de réconfort dans ce monde en folie. Le jour où le bus est reparti sans elle peut constituer un jour de chance dans le cas de notre héroïne Clémentine, une jeune femme en perte de confiance et en plein questionnement sur le sens de sa vie. En effet, elle va faire une rencontre fortuite qui peut bouleverser son existence dans la façon de voir les choses. Il n'y aura point d'histoire d'amour, je vous rassure.

La plupart des petites histoires qui ponctuent le récit sont adaptées de célèbres contes zen. Elles m'ont beaucoup plu par leur humilité ainsi que la mise en pratique à travers des exemples bien précis et non dénués de sens. Cela apporte véritablement un grand bol d'air frais. Suite à cette lecture, on se sent tout de suite beaucoup mieux. L'espérance et la sagesse ne sont pas loin.

Il ne faut pas écouter ce qu'on nous dit à longueur de journée. Il ne faut pas écouter les gourous ou ceux qui sont les maîtres de conversation dans un groupe, mais il faut s'écouter nous-mêmes pour prendre les bonnes décisions dans la vie. C'est le principal enseignement de cette BD pas comme les autres. Bref, que des conseils de bon sens qui peuvent que nous aider si on les applique.

C'est une BD très agréable à lire avec un scénario bien construit et un dessin réellement magnifique. Certes, il y a une vague de bons sentiments qui font un peu écolos et bobos. Mais bon, cela ne va pas nous tuer. Au contraire, ce n'est que du bonheur et du positif pour la suite. C'est mon coup de cœur du moment car c'est une invitation à la sérénité. Cela ne se refuse pas.

Nom série  Dragon Head  posté le 16/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je crois que je viens de découvrir ce qui a marqué la genèse du manga survival. Ce fut probablement ce titre issu des années 90. Certes, le problème de cette série est certainement sa longueur. Le récit s'étire plus que nécessaire. Cependant, il pose de bonnes bases pour nous faire découvrir un monde apocalyptique et surtout comment survivre après la catastrophe. On est très vite accro à cette lecture haletante.

Le graphisme n'est pas trop mal avec une bonne visibilité ce qui constitue plutôt un atout. Le début est assez flippant avec cet accident de train dans le tunnel. La peur, l'angoisse, l'effroi va vite nous gagner au travers ces 3 jeunes survivants. Il est toujours intéressant de voir les différentes réactions face aux obstacles. En tout cas, le scénario est plutôt très bon. Il entretient le mystère autour de ce qui s'est passé.

Maintenant et personnellement, je ne l'aurais pas classé en policier/thriller car ce n'est pas vraiment le genre qui caractérise cette série. C'est même trompeur sur la marchandise.

Nom série  Emerald (et autres récits)  posté le 16/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai pas été plus attiré que cela par ces récits qui se succèdent. Certes, on commence par un bon western mais on se perdra vite dans des récits qui apparaîtront comme un peu insipides même s'ils sont situés dans des univers différents.

C'est toujours une sorte de mode que de ressortir des fonds de tiroir des manuscrits par un mangaka ayant connu la gloire grâce à une série phare.

Ici, c'est le créateur de L'Habitant de l'infini qui est à l'honneur. C'est typiquement le genre de démarche que je n'aime pas trop. On pourra aisément passer à autre chose de plus consistant.

Par contre, rien à redire sur le graphisme plus que maîtrisé de cet auteur de talent.

Nom série  Underwater - le village immergé  posté le 16/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Quelque fois, dans la masse des mangas, je me demande pourquoi un titre retient plus l'attention du public qu'un autre. Etant un grand lecteur de manga, je peux affirmer que celui-ci n'est pas réellement différent de ceux que je lis habituellement pour être qualifié de chef d'oeuvre. L'attention sur un titre tient à peu de choses ou à une bonne publicité. En tout cas, je ne vous manipulerais point en vous disant que nous avons là le meilleur.

Alors, oui, c'est bien dessiné. Une certaine douceur se dégage de ce conte onirique mi-fantastique avec ce voyage dans le temps entre rêve et réalité sur des thèmes maintes fois exploités. On peut même parfois se tromper dans les personnages tant les visages se ressemblent. Il faudra être particulièrement attentif. Avouez que ce sont des choses qu'on ne vous dira pas forcément pour vous inciter à cette lecture et peut-être à un achat. Comme dit, ce n'est pas à un singe qu'il faut apprendre à faire la grimace.

Nom série  Manipulator  posté le 16/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Il fallait le faire et Makyo l'a parfaitement réalisé avec intelligence et subtilité comme pour mieux nous manipuler mais pour notre plus grand bien. Ces êtres perfides sont partout autour de nous: famille, ami, entreprise, société. Il faut savoir les percevoir pour mieux s'en protéger avant d'être vider de toute énergie positive. Cela peut tous nous arriver à un moment donné de notre vie. En tout cas, beaucoup de situations évoquées m'ont parlé.

C'est une musaraigne professeur qui délivre une série de conférence publique pour nous éclairer sur les formes et les dangers de la manipulation. On part d'une approche personnelle à une approche de masse style société de consommation avec la publicité pour nous manipuler dans nos achats. J'aurais souhaité également de parler des médias en générale qui peuvent par exemple nous pousser à voter un candidat à la présidence sorti de nulle part et surtout sans aucun programme. On nous manipule jusque dans les opinions de sondage. Certes, il est indiqué que les dictatures tout comme les démocraties en abusent.

L'injonction paradoxale et d'autres concepts tout aussi élaborés n'auront plus aucun secret pour vous dans cette approche didactique. Une bd drôle et ludique à la fois. C'était sans doute difficile de parler d'un tel sujet sur le support de la bd mais c'est bien réalisé. On attendait pas forcément Makyo sur ce terrain et il m'a bien étonné car c'est construit de manière originale. Au final, on arrive bien à distinguer qui nous manipule ou pas. Cela peut aider par exemple pour voter un futur candidat au poste suprême.

Nom série  Sexorama  posté le 15/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
L'auteur espagnol tente de nous faire différentes approches humoristiques du sexe. Le style est résolument rétro, gras et appuyé et forcément trop coloré. Je n'ai pas aimé d'emblée. Après, il faut se forcer et cela devient très pénible et presque indigeste.

Ce n'est pas mon style, ce n'est pas mon humour car c'est trop gras. Il n'y a point de grâce ou d'intérêt quelconque. Pour résumer en deux mots : c'est grivois et c'est crade. Maintenant, cela peut plaire car il faut de tout en ce monde.

Je préfère tout de même le préciser: je ne suis pas du tout réfractaire sur ce sujet. Je suis d'ailleurs un grand fan de 50 nuances de Grey et même plus sombres.

Nom série  Mort aux Vaches  posté le 15/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mort aux vaches, c'est un peu bienvenue à Plouc Land. C'est assez immoral mais la fin réussit toutefois à rester du bon côté de la loi et de la morale. Il est clair que cette expression injurieuse vise les forces de l'ordre qui essayent tant bien que mal de faire leur travail. Il y a certes des ratés mais il y a surtout beaucoup de travail à réaliser.

Nous avons une divine comédie policière ayant pour cadre la campagne bucolique et ses culs-terreux. Il y a un petit côté Tontons Flingueurs mais sans les bonnes réparties qui ont fait le succès de ce film. J'ai bien aimé le graphisme dans un style semi-réaliste en noir et blanc. Le burlesque prend rapidement le pas sur le reste. Il faut aimer. On passe tout de même un bon moment de divertissement.

Nom série  Abaddon  posté le 15/02/2017 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un récit très étrange avec une atmosphère très claustrophobique. Il faut dire que cela avait commencé assez normalement avec un homme cherchant à louer un appartement avec 4 autres colocataires.

Cependant, cela prend une tout autre tournure à partir du moment où il veut fuir une certaine folie s'emparant insidieusement des personnages. Je n'aime pas trop les chats mais je n'ai pas du tout aimé le sort réservé à ce pauvre chaton. La censure et Brigitte Bardot ne sont pas loin.

Le premier tome aurait pu se suffire à lui-même, c'est certain. Cependant, le second tome va apporter des réponses à toutes les questions lancinantes à commencer par l'identité de notre héros. J'ai beaucoup aimé ce récit d'ambiance avec ces mystères ainsi que cette perte de repères.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 249 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque