Encheres BD 728x90
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...   BD Encheres 468x60
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 4428 avis et 803 séries (Note moyenne: 2.83)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Les Zorilles  posté le 17/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Une série de gags mettant en scène des animaux imaginaires qui essayent de survivre au milieu de la Savane. L’un d’eux est un peu hargneux et a toujours une idée qui se retourne contre lui ou le groupe. Voilà ce que c’est que de suivre un leader. C’est la même chose à l’image d’un pays.

Pour le reste, je me suis ennuyé à en mourir. On est très loin de l’humour d’un Fabcaro. Oui, on est à l’antipode de ce que j’aime dans la bd d’humour. Oui, ce n’est pas avec ce titre que je vais mourir de rire.

Nom série  Captain Perfect  posté le 17/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Je suis comme Brice de Nice : j’adore casser du sucre. Ne suis-je pas devenu le maître incontesté des avis à 1 seule étoile ? Cela représente tout de même 10% de ce que je lis. En même temps, cela sert l’utilité d’un tel site. On ne peut pas glorifier toutes les œuvres car cela ne serait pas crédible. Il faut séparer le grain de l’ivraie.

Bon, j’avoue que sur ce titre, je ne prends pas un risque énorme au vu des réactions et des notations sans concession des autres aviseurs. Comme dans une partie de poker, je suis. Il faut dire que ce titre le mérite. Non, Capitaine parfait ne l’est pas du tout.

En effet, ce pastiche de super héros ne m’a absolument pas convaincu avec son humour particulier. On regrettera également un sérieux manque de cohérence et donc de lisibilité. C’est un concentré de ratés à commencer par un dessin très anguleux. Au final, c’est l’ennui qui prime. Le public ne s’est pas trompé.

Nom série  Le club des divorcés  posté le 17/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le club des divorcés raconte la vie d’une jeune divorcée dans le Japon des années 70. Cette société a connu assez rapidement la possibilité de rompre les liens du mariage à savoir dans la deuxième moitié du XIXème siècle mais le mouvement s’est poursuivi pour en faire une sorte de marque d’infamie pour les femmes.

Le club des divorcés est un café où tous les divorcés ont le droit de boire un verre le soir après leur travail afin de noyer leur chagrin ou leur honte. C’est un lieu convivial propice aux rencontres mais surtout au partage d’expériences. Ainsi, on devine aux motifs de séparations qui peuvent variés. Pour les femmes, c’est prioritairement le manque d’argent et accessoirement la perte du lien amoureux. Pour les hommes, cela peut être l’appétence sexuelle ou les beaux-parents.

Objectivement, cette bd sur ce tabou de la société nippone n’est pas à bannir. En ce qui me concerne, je ne suis pas entré dans le sujet car peu concerné. Je n’ai pas non plus aimé cette femme Yuko qui n’hésite pas à balancer un ballon du haut d’un immeuble en provoquant un accident de la route. Oui, j’ai eu peu de sympathie alors que l’auteur voulait sans doute l’inverse pour la montrer un peu espiègle. Ma morale et mes valeurs sont sans doute sans concession pour ce genre de divagation. Certes, les hôtesses de bar ont également des conditions de vie difficiles.

Sinon, juste un mot sur l’auteur Kazuo Kamimura qui est un grand mangaka au Japon mort prématurément à 48 ans en 1986. Il est l’auteur de La Plaine du Kanto mais également de l’œuvre qui m’avait un peu ému par sa nostalgie à savoir Lorsque nous vivions ensemble. On est loin de l’action. On est dans l’introspection d’un être humain avec ses douleurs intimes vives.

J’ai aimé par contre ces critiques contre l’aspect conservateur de la société japonaise des années 70. Et puis, on a plaisir à suivre la relation qu’entretient Yuko avec son barman.

Nom série  Gokusen  posté le 17/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Gokusen raconte le quotidien d’une jeune professeur de mathématique dans une classe où se concentrent les pires voyous. Cela tombe bien car elle est la digne héritière d’un clan de mafieux. Bien entendu, avec tout cela, la morale sera sauve. On pourra être parfois choqué par les insultes des élèves à son encontre et par sa non-réaction. On pourrait également se dire qu’au Japon, c’est parfois pire que chez nous. On sera forcément ébranlé dans nos convictions. Bref, bienvenue à Racaille's Land !

Maintenant, le procédé n’est pas nouveau. C’est un GTO au féminin. Le graphisme est également assez pauvre même si l’édition est plutôt luxueuse sur grand format. On va s’intéresser à l’histoire de chaque gamin avec à la clé une relation plutôt intéressante avec le professeur qui saura comment les amadouer. Si seulement ma prof de math avait été comme cela, je n’aurais pas ces cauchemars 20 ans plus tard comme passer au tableau et ne pas savoir comment résoudre le problème sous le regard moqueur des camarades de classe.

Cette série a connu un franc succès au Japon et a même eu droit à son anime en 2004. En France, j’ai l’impression qu’on est passé un peu à côté. Certes, les professeurs un peu gangster n’ont pas trop la cote.

Nom série  Imbéciles heureux !  posté le 17/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Heureux les pauvres d’esprit car le royaume des cieux est à eux. C’est Jésus qui le dit lors d’un sermon sur la montagne. Bref, le jack-pot pour les imbéciles heureux.

Moi, je n’aurais pas cette complaisance. Ces histoires sur la société japonaise sont totalement amorales pour la plupart. Cela provoque du dégoût et de la répulsion ce qui est également un sentiment légitime sur une base action-réaction.

Cela se veut une caricature du genre humain avec ces tranches de vie sordide. Certes mais que dire ? Cet humour caustique accouplé à des scènes parfois gores n’est pas ce que j’apprécie le plus.

Nom série  La Mosca  posté le 16/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On entre assez rapidement dans l’univers de la Mosca. On suit un petit groupe débarqué sur une île isolée mais pas tout à fait déserte. Dans ce groupe, il se détache trois personnalités différentes qui vont devoir composer pour survivre dans cette nature hostile.

Il est vrai que le premier volume est principalement basé sur l’attaque d’un monstre qui va décimer une bonne partie du groupe. De toute façon, il n’y aura aucune compassion car le lecteur n’a pas eu l’occasion de faire connaissance. Oui, pas de prise de tête ! Les bons sont bons et les méchants sont méchants.

La construction de ce manga est quand même assez déroutante. On passe d’un univers à l’autre sans crier gare. Par contre, le dynamisme des scènes d’action est assuré. C’est malheureusement au détriment de l’intelligence du propos.

A noter qu’on nous balance que le café et le chocolat sont devenus une sorte de drogue pour les êtres humains sans expliquer ce qui a conduit à ce constat. Par la suite, cela sera vite occulté par des scènes plus bestiales. Cependant, la majeure partie des interrogations trouveront leurs réponses au fur et à mesure.

Nous aurons droit également à des scènes de cannibalisme qui seront présentés de manière tout à fait naturelle voire nonchalante. Or, cette idée même me révulse au plus haut point.

C’est un survival un peu bourrin qui ne me marquera pas car cela manque de consistance et de cohérence.

Nom série  Papier  posté le 16/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je peux comprendre qu’un éditeur fasse un one-shot sur ce concept faisant appel à différents dessinateurs et scénaristes pour réaliser des courts récits aux thèmes différents. Maintenant, le décliner sur plusieurs volumes, cela paraît aberrant.

Je me suis tout de même tapé les 5 livres (sur 6) et j’en ressors lessivé de dépit. Alors, oui, quelques récits s’en sortent plutôt bien mais la majorité m’a apparu comme sans intérêt. C’est l’inégalité dans la qualité qui prime. Au final, c’est un fourre-tout assez brouillon.

Nom série  La Cavale du Dr Destouches  posté le 15/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Cette œuvre est à l’antipode de ce que j’aime dans le monde de la bande dessinée. C’est curieux comme on peut être attiré comme un aimant par des choses hautement intellectualisantes baignées dans une pseudo littérature de pacotille. Il est vrai que l’absurde dans sa truculence peut faire office de faire-valoir.

A côté de cela, nous avons le choix sur pléthores de bd beaucoup plus intéressantes comme par exemple HSE - Human Stock Exchange. Je me suis ennuyé à en mourir à cette lecture de cette poésie célinienne. A vrai dire, je me suis endormi, ce qui est une chose assez rare pour que je le souligne. Cette cavale m’a fait l’effet d’une grosse déception à l'exception du dessin en noir et blanc, je le reconnais.

Il est vrai que la vie de cet antisémite et collaborationniste égocentrique ne m’a guère passionné même s’il est présenté comme le plus grand écrivain français comme quoi ! Le burlesque des situations lui donne un côté assez sympathique mais tout ceci n'est qu'interprétation faussée. C’est comme cela et il faut bien l’accepter. Oui, cela a la saveur d’un citron défraîchi. Acide et terne.

Nom série  Denver & other stories  posté le 14/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nous avons un album composé de trois comics assez inégaux dans leur qualité et dans la longueur. On va partir du plus imposant à la très courte nouvelle. C'est Denver qui marque le plus pour son univers apocalyptique.

Pourtant, on va avoir droit à une banale histoire de policier avec un certain Max qui n'est pas mad. Bref, l'univers n'a pas été suffisamment exploité. cela met l'eau en bouche et c'est tout.

Au niveau graphique, on va avoir droit à trois styles différents dont aucun ne m'a particulièrement marqué. C'est un peu fade. Au final, l'ensemble manque de punch et se termine sur une note assez décevante.

Nom série  Death Sentence  posté le 13/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce récit ne sera pas destiné à un public jeune. Il contient des scènes d'une certaine violence mais également à forte connotation sexuelle. On est dans un milieu un peu grunge. On s'aperçoit que le monde des rock-stars peut être pire que celui des hommes politiques s'ils accédaient au pouvoir.

On est dans l'univers des super-héros mais c'est traité d'une manière totalement différente de ce qu'on a pu voir auparavant. J'ai aimé une certaine audace des auteurs à aller très loin. Cela pourrait être pris comme de la provocation mais la morale sera sauve à la fin. La parodie et l'irrévérencieux ne sont pas loin. C'est à la mode actuellement.

Juste un conseil final destiné aux membres éminents de la famille royale d'Angleterre: ne lisez pas cette bd pour votre bien car vous seriez profondément chocking.

Nom série  Birthright  posté le 12/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le début est vraiment top. J'aime bien cette idée d'enfant qui disparaît dans la forêt et qui revient un an après sous une autre apparence. La famille très heureuse ne résistera pas au choc de la disparition et encore moins de la réapparition. Par la suite, il faudra véritablement s'accrocher à ce récit de médiévale fantasy.

J'ai bien aimé lorsque le récit est ancré dans la réalité mais beaucoup moins dans celui du monde magique. Or, c'est cette dualité qui doit en faire le charme. Pour autant, c'est assez prenant pour demander la suite.

Nom série  Sunlight  posté le 12/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je trouve ce sunlight pas trop mal même si on aura du mal à voir de la lumière au fond de ce trou perdu. Trois amis font une randonnée de spéléologie à leurs risques et périls dans une mine désaffectée.

On croit qu'on va s'embarquer dans une histoire fantastique avec une bonne dose d'horreur ce qui est plutôt le fonds de commerce de Christophe Bec. Or, cela semblera assez commun mais l'angoisse est bien présent dans ce huis-clos souterrain.

J'ai plaisir à retrouver le dessinateur de la série Elysée République actuellement à l'arrêt. C'est toujours étonnant de voir la différence quand on passe de la couleur au noir et blanc. Le trait est diablement efficace et fait penser à Walking Dead ce qui est une bonne référence en soi.

On ne sera pas sous les sunlight des tropiques mais cela vaut quand même le coup !

Nom série  Dilemma  posté le 11/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
S'il y a un éditeur de manga qui retient actuellement toute mon attention, c'est bien les éditions Komikku. Chaque titre qui sort peut faire l'effet d'une bombe. C'est ce qui s'est passé récemment avec la découverte de Arte.

Avec ce titre, il dépoussière le genre survival qui a tant de fois été galvaudé depuis la fameuse série Doubt. En effet, c'est le héros qui a le choix de sauver des vies ou pas à travers différents dilemmes. Il faut choisir et ne jamais renoncer. C'est une bonne bd pour les gens qui aiment bien prendre des décisions plutôt que de subir le destin. Bref, j'aime bien cette idée. Bien sûr, il faudra assumer certains choix et cela ne sera pas facile !

Par ailleurs, l'édition est d'une très grande qualité au niveau de la reliure. Le dessin est soigné, expressif et dynamique. Rien à redire de ce côté là. Du côté du scénario, c'est l'emballement et une excellente mise en scène. L'efficacité sera de mise. Bref, l'originalité paye.

Le dilemme sera le suivant pour tout lecteur de manga: passer ou pas à côté de cette série qui place la barre assez haute.

Nom série  Baptist  posté le 11/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je n'ai guère été convaincu par cette série qui oscille entre la science-fiction et le fantastique sur fond d'angoisse meurtrière.

Le premier tome jette les bases du récit et n'ont pas réussi à me captiver suffisamment malgré le flot de questions que le lecteurs pourraient se poser pour résoudre les énigmes. A vrai dire, la série va se jeter dans les griffes du mysticisme dès le second tome. Par la suite, cela sera l'égarement le plus total et c'était à craindre. Il fallait déjà tenir jusque là !

Le graphisme est plutôt morne avec des personnages beaucoup trop expressifs (voir la mère par exemple). Bref, on est loin de la finesse qui pourtant peuvent caractériser certains titres en manga. Le trait est plutôt épais et noirci. Il faut aimer.

Le sentiment est plutôt celui de la déception bien que tout ne soit pas à jeter.

Nom série  Dossier A.  posté le 10/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une série très inégale que voilà avec pourtant un sujet aussi passionnant que la recherche de l'Atlantide, cette mystérieuse île civilisation qui a disparu sous les flots. C'est un mythe qui continue de fasciner les générations.

On évitera pas les japanaiseries. Certains personnages sont hautement stéréotypées comme cet enfant à la tête de bébé mais qui réagit comme un adulte.

Il va falloir avaler des couleuvres et bien digérer après. certes, cela ne sera pas évident car même le dessin paraît fade. Cependant, si on s'accroche, on va entrer progressivement das un processus aventureux qui va se révéler intéressant. Le premier tome est clairement assez creux.

Pour se faire une idée, il faut poursuivre. Une belle aventure mais une fin pas très réussie car trop ouverte.

Nom série  J'ai tué François-Ferdinand Archiduc d'Autriche  posté le 09/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J’ai été particulièrement déçu par ce titre qui reste très linéaire. Il faut dire qu’après avoir lu l’excellent J'ai tué Abel, on ne peut que déplorer le manque d’imagination dans la mise en scène. Il faut dire également que ce meurtre a été très bien détaillé dans deux œuvres concurrentes parues ces deux dernières années (notamment Gavrilo Princip et François-Ferdinand). J’ai eu l’impression de lire la même chose. Seul le graphisme paraît le petit plus car c’est bien dessiné.

Cependant, les scènes décrites ne me paraissent pas réalistes de l’époque car trop propres. Sur un plan historique, je suppose que c’est un sans faute mais j’attendais autre chose, une autre interprétation. Bref, ce titre n’apporte rien dans ce contexte particulier. Comme dit, c’est la troisième bd exactement sur le même sujet.

Voilà, il faut bien un raté dans les séries concepts.

Nom série  J'ai tué Abel  posté le 08/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Je ne suis pas fan des séries concepts. J’en viens juste à regretter que ce titre en fasse partie. Il est clair que la démonstration faite par l’auteur est tout simplement époustouflante sur le mythe du crime originel. On a là une œuvre qui est bien au-dessus du lot traditionnel. L’intelligence de la mise en œuvre est magistrale. C’est assez rare pour le souligner.

Nous allons découvrir une Babylone plus sanglante que jamais loin de la cité paradisiaque généralement vendue au public. Un vent de haine, de jalousie et de malédiction souffle sur la Mésopotamie. On va découvrir le premier assassinat de l’humanité de manière bien originale. J’ai beaucoup aimé cette interprétation toute personnelle. Oui, cela mérite bien le 4 étoiles.

Nom série  Le Destin des Algo-Berang  posté le 07/04/2013 (dernière MAJ le 07/03/2016) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le début de cette lecture m'a paru difficile. Sans crier gare, on entre dans une pure uchronie où la France de 1832 est dirigée par un Président de la République devant faire face à du terrorisme pour un retour à la monarchie. C'est dans ce contexte politique qu'on va suivre le destin de deux familles de bourgeois : les Algo-Berang et les Delostange. L'une des familles va se servir de l'autre pour accomplir une sombre machination sur fond de loge maçonnique. La couverture fait d'ailleurs très ésotérique et donne un aspect un peu trompeur sur l'oeuvre.

Au final, on aura une saga familiale plutôt réussie sur un fond historique intéressant. Le scandale de Panama est évoqué indirectement. Il y a plein de détails qui rappelleront la vraie histoire. On suivra avec grand plaisir ce thriller qui nous plonge dans l'ambiance XIXème siècle. Un mélange de force et de délicatesse au niveau du dessin. On attend la revanche de l'une des deux familles.

Du fait de l'abandon de la série, je ne conseille bien évidemment plus l'achat.

Nom série  Les Maîtres Inquisiteurs  posté le 07/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le scénario est difficile à suivre au départ car nous sommes en immersion dans un monde d’héroïc fantasy avec sa cartographie. Fort heureusement, les choses rentreront dans l’ordre à un moment donné. Il y a de nombreux flash-back et des discussions avec un fantôme qui brouillent les pistes.

Le graphisme est bien évidemment impeccable. Le dessin est un plaisir pour la vue non pas tant pour les personnages mais pour les éléments du décor ou les dragons noirs qui paraissent terrifiants. La maîtrise graphique est assurée.

Pour le reste, cela demeure classique dans la trame mais c’est toujours intéressant de voir une telle évolution. Les bases sont bien présentes. On attend juste une envolée dans quelque chose de plus extraordinaire. Il y a quinze ans, cette série aurait sans doute marqué les esprits. Dans la superproduction actuelle, il faut en faire plus pour se démarquer.

J’attends surtout le 6ème tome pour voir comment sera réalisé le lien entre tous ces maîtres inquisiteurs.

Nom série  Le Joueur d'échecs  posté le 06/03/2016 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'auteur Thomas Humeau a librement adapté le dernier roman de l'écrivain autrichien Stefan Zweig avant son décès. Le résultat est plutôt remarquable. Il est en effet question d'un champion d'échecs qui se retrouve sur une croisière d'un paquebot transatlantique en 1947. Il va devoir affronter un illustre inconnu qui réussit à le mettre en échec au milieu de la haute bourgeoisie et des journalistes.

Comment cet inconnu a pu réussir à battre le champion du monde ? Quel est le secret qu'il cache ? On aura les réponses et elles seront d'une grande brutalité dans l'explication. Certes, les nazis ne sont pas loin et la folie non plus. On sera néanmoins captivé de bout en bout. Pourtant, la fin ne m'a pas trop convaincu. Je m'attendais sans doute à autre chose.

On sera assez loin de la BD typiquement commerciale. J'invite les lecteurs à découvrir ce joueur d'échecs pas comme les autres. A vous de jouer !

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 222 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque