Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 666 avis et 170 séries (Note moyenne: 2.84)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Missy  posté le 27/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je pourrais presque copier mot pour mot l'avis de Miranda, je trouve que l'obésité représentée ici est beaucoup trop idéalisée par rapport à ce que doit être la réalité d'un tel surpoids.
La télévision nous abreuve ces derniers temps d'émissions sur les pertes de poids extrêmes ou les concours de miss ronde et Missy est à des lieues de ces femmes avec 70 kg de trop (ou plus) que l'on peut y voir, qu'elles assument/apprécient ou pas ce surpoids.
Tout est trop lisse et léger pour être crédible.
Le dessin traduit peut-être la vision que peut avoir un homme qui aime les femmes "rondes" et qui ne comprend pas les problèmes que cela peut poser, physiquement et moralement à celles qui ne s'aiment pas comme ça.

Mis à part ça, l'histoire se lit vite et sans déplaisir, sans surprise non plus (même la chute) mais était-il possible qu'il en soit autrement ? Les têtes sans visage font l'originalité du récit, personnellement, j'aurais préféré quelques expressions faciales.

Pas mal sans plus, jolies couleurs, à emprunter.

Nom série  3 Vierges  posté le 26/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Une trilogie qui se transforme en diptyque en cours de route, ce n’est pas bon signe. On va dire qu’au moins les acheteurs du T1 ne sont pas oubliés comme c’est souvent le cas, mais vaut-il mieux une fin d’histoire bâclée que pas de fin du tout ?

Le scénario ne m’a franchement pas convaincue, et pourtant au départ, cette mission jupitérienne, cet équipage singulier et le mystère autour de la grossesse de Dyane formaient un bon point de départ. Le souci vient en premier du relationnel entre les filles et de la psychologie des personnages : cliché et caricatural au possible. Cela s’explique probablement par le fait que ces femmes ont été « fabriquées » pour cette mission, avec chacune le caractère qui se prête le mieux à sa mission, mais quand même…

A côté de cela, l’histoire, qui démarrait pourtant pas si mal que ça, se prend les pieds dans le tapis, à mon sens, au moment où les appareils captent les fameuses ondes « télé » perdues dans l’espace : uniquement des extraits d’émission télé à propos des conflits mondiaux et des massacres du XXème et du début du XXIème siècle, pas une bonne nouvelles, pas une découverte scientifique ou médicale majeure, pas un premier pied sur la Lune ni une publicité pour l’IPhone ni un décompte pour le passage à l’an 2000… A partir de là, j’avoue que je n’ai plus rien pris au sérieux…

J’ai lu le T2 parce que je l’avais et qu’il clôturait l’histoire, j’ai trouvé que le dessin avait sérieusement baissé de niveau depuis le T1 et manquait cruellement de profondeur (que ce soit pour une vision de Jupiter et de ses satellite – on dirait des gommettes collée sur une carte du ciel - ou pour les visages, faits apparemment à base de photo à peine retouchée). J’ai trouvé également qu’il était très inconstant (heureusement qu’on a une noire, une asiatique et une blanche à cheveux roux comme personnages à reconnaître…).

La chute est… étrange, pleine de contradictions et finalement assez inintéressante. Finalement c’est aussi bien qu’il n’y ait pas de T3.

Nom série  Les Derniers Jours de Stefan Zweig  posté le 20/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'ai emprunté cette BD à la bibliothèque suite aux deux avis enthousiastes postés sur le site. Je ne regrette pas mon emprunt car c'est une belle BD et instructive qui plus est. Je serai par contre plus sévère sur ma notation, mais juste d'un demi point car je n'ai pas été transportée outre mesure par cette lecture.

Je trouve le dessin de Sorel absolument magnifique, à l'exception des visages que je trouve légèrement disgracieux et artificiels, ce qui contraste avec le reste qui est tellement beau et réaliste. En même temps, les personnages sont graves et ont un vécu pour le moins difficile et ils portent forcément sur eux le poids de leur histoire personnelle.

Cette BD m'a permis de me cultiver, je ne connaissais ni Stefan Zweig ni le roman parlant de ses derniers jours et qui est adapté ici. Elle m'a donc apporté plus qu'une simple occupation lors d'un après-midi pluvieux de mai, mais je ne saurai juger de la qualité de l'adaptation elle-même. Je suis par contre restée extérieure à l'histoire, elle ne m'a pas spécialement émue malgré son caractère sans aucun doute dramatique.

En conclusion, je dirais que cette BD est franchement pas mal du tout, graphiquement éblouissante et instructive. Quant à l'option d'achat... personnellement je me contenterai de l'emprunt, je ne peux donc conseiller autre chose, même si cette bande dessinée est un vrai bel objet.

Nom série  Bloody Cross  posté le 20/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette nouvelle série qui débute n'offre rien de bien extraordinaire à se mettre sous la dent (sous la mienne en tous les cas)... En même temps, je ne peux pas dire que je sois la cible de la série, donc je vais tenter de donner un avis pondéré par ce fait !

Bloody Cross nous raconte la quête à multi-rebondissements de deux personnages unis malgré eux mais prêts à se trahir mutuellement à la moindre occasion. Cette quête consiste à trouver le moyen de se débarrasser d'une malédiction dont ils sont victimes, à l'aide d'un grimoire et d'une clé. Malheureusement, ce grimoire et cette clé sont aussi convoités par d'autres individus qui n'ont pas l'intention de se laisser faire et qui vont leur mettre des battons dans les roues.

Graphiquement, c'est assez pauvre : ça manque cruellement de trame et de relief, certaines scènes sont assez confuses. Je ne suis pas fan.

Au niveau de l'histoire, en dehors du fait que le sujet ne me passionne pas outre mesure, j'avoue que j'ai vraiment peur que la série ne soit qu'une suite de trahisons, retournements de situations sorties du chapeau et autres morts apparentes suivies de résurrections miraculeuses, histoire de faire durer la série au moins aussi longtemps qu'elle arrivera à se vendre... 7 tomes déjà en cours au Japon...

Même pour un public jeune, je trouve que ça manque vraiment d'intérêt. Peut-être que les fans de combats et de sortilèges y trouveront leur compte...

Nom série  Au royaume des aveugles  posté le 13/05/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le trio de choc Salsedo/Jouvray/Salsedo se reforme après Nous ne serons jamais des héros pour nous livrer une nouvelle histoire en trois tomes cette fois. Le ton ici est bien plus sérieux mais on trouve tout de même un point commun avec la précédente production : un noyau familial au centre de l'intrigue, un frère, une soeur et leur père.

L'histoire se passe en 2060, la télé-surveillance et la géo-localisation sont désormais partout et certains tentent de résister. On va dans ce tome voir à l'oeuvre la soeur, qui alors qu'elle menait à bien une mission pour un groupuscule de résistants, se fait enlever par une autre organisation. Le père est un ex officier de police, le frère un étudiant impulsif qui ne va pas résister à mener une enquête personnelle pour retrouver sa soeur. Je ne vous dévoilerai pas ce que nous apprend la dernière page, mais ça risque de corser l'histoire par la suite.

Ce que j'ai bien aimé dans ce premier tome c'est le parallèle qui est fait entre les réseaux de surveillance bien visibles et connus et les réseaux d'informateurs de l'ombre des groupes de résistance. Je suis tout de même un peu dubitative sur la facilité avec laquelle le frère se trouve intégré au groupe d'enquêteurs de la police, mais sans doute que les antécédents professionnels du père y sont pour quelque chose. Ce premier tome plante le décor et présente les personnages, il est agréable à suivre et se termine avec quelques révélations intéressantes.

Graphiquement, j'avoue être un tout petit peu gênée par les proportions au niveau des personnages et certains visages un peu étranges, presque "sans volume" (surtout le père et l'inspecteur), mais il reste agréable à regarder, disons que je le trouvais plus adapté à une série comme Nous ne serons jamais des héros qui était un peu humoristique.

La fin du T1 me donne évidemment envie de connaître la suite.

Nom série  N.  posté le 27/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette adaptation d'une nouvelle de Stephen King publiée dans le recueil Juste avant le crépuscule est assez bien réussie je trouve. En revanche, je pense qu'elle pourra sembler parfois difficile à suivre ou à apprécier pour qui n'a pas lu la nouvelle car il y a pas mal de choses qui sont éludées (voire même différentes - ou traduites différemment) et cela peut nuire à la fluidité de la lecture pour qui ne connait pas l'histoire originale. J'ai lu la nouvelle, que je ne connaissais pas, avant la BD et je pense que j'ai fait le bon choix.

La BD apporte aussi quelques éléments supplémentaires par rapport à la nouvelle, comme les origines de la malédiction dont il est question ici ou le devenir d'un des personnages à la fin. Les deux se complètent donc bien, et le rendu graphique du comics (à base de photos retouchées) et plutôt bon et conforme à ce que je m'étais imaginée en lisant la nouvelle (à part certains éléments de paysage éludés ou oubliés, ce qui donne quelques incohérences avec le texte, mais c'est assez peu gênant).

L'histoire, très prenante sous la forme de nouvelle, me semble lorgner sur le Cthulhu de H.P. Lovecraft (vérification faite à la fin du recueil de nouvelles, l'auteur dit qu'il s'est inspiré du dieu Pan). Evidemment, l'imagination du lecteur est bien plus fertile quand elle a besoin de se faire elle-même une image à partir de ce qu'elle lit et une fois de plus, je constate que la BD n'est pas le plus efficace des supports pour tout ce qui concerne l'horreur et le fantastique. Malgré tout il y a quelques illustrations qui valent le coup d'oeil.

En conclusion, je dirais que le comics seul pourrait paraitre un peu juste en terme de narration et d'illustration, mais qu'il est un bon complément à la nouvelle. A réserver donc peut-être aux inconditionnels de Stephen King, qui seuls seront assez fous pour lire deux fois le même récit sous deux formes différentes. J'aurais mis 4/5 à la nouvelle, mais je me contente d'un 3/5 pour la BD.

Nom série  Wolfsmund  posté le 25/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
2,5/5 pour être exacte.

J'avoue qu'après lecture de ce premier tome je me pose beaucoup de questions quant à la tournure que prendra la suite. En effet, ce premier opus, et ce dès le 2ème chapitre entamé, m'a fait me demander si je n'étais pas face à un Game Over à la sauce nippone.

L'histoire se situe à la frontière entre la Suisse et l'Italie, au col du Saint-Gothard où une forteresse infranchissable est tenue par un seigneur cruel et sans scrupule. Ce dernier ne laisse passer pour ainsi dire personne et torture et trucide méchamment ceux qu'il soupçonne de vouloir passer en fraude de l'autre côté (homme, femme, enfant, sans distinction).
Sur les 4 tentatives de franchissement, deux se soldent par un échec cuisant, une par un semi échec et une par une pirouette stratégique, laissant espérer que dans la suite de la série on ne va pas continuer à être spectateur des diverses fortunes des voyageurs qui passent par le col du loup mais que l'on va peut-être aller au delà de ce col pour suivre une vraie histoire autour de l'un ou l'autre des rescapés.
Un autre personnage récurrent pourrait donner de l'intérêt à la série, mais pour l'instant je ne vois pas comment : la jeune femme qui tient l'auberge qui se situe un peu avant la forteresse.

Je reste pour l'instant circonspecte et me prononcerai avec un peu plus de certitudes après lecture du tome 2. J'espère ne pas être déçue.

Graphiquement, c'est correct sans être exceptionnel, ça manque un peu de détails mais ça a le mérite d'être lisible.

Nom série  Ethnicity 01  posté le 15/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La couverture de cette série avait déjà attiré mon oeil lors de sa sortie mais je ne m'étais pas encore laissée tenter. Et c'est en voyant au dos (bonne initiative de l'éditeur) que la série était prévue en 3 volumes que je me suis décidée. Une petite histoire de science fiction dans un monde post-apocalyptique et qui ne risque pas de s'éterniser, pourquoi pas !

Graphiquement, il faut avouer que c'est perfectible, les décors sont sympas mais le trait est trop anguleux à mon goût pour les personnages, et c'est assez bof de ce point de vue là. A tel point que je pensais qu'il s'agissait là d'une première oeuvre (qui méritait donc mon indulgence), mais l'auteur a déjà publié "7 milliard d'aiguilles", donc visiblement c'est son style qui est comme ça...
Les robots, les équipements futuristes de la cité de Sensoram, les quartiers à l'abandon et envahis par la végétation des zones extérieures sont plutôt bien faits en revanche.

L'histoire quant à elle reste assez classique : une cité fortifiée, moderne et pleine de technologies futuristes, qui abrite des citoyens conditionnés dès la naissance à être des moutons bien obéissants, et à l'extérieur de ses murs, des exilés, des bannis, qui tentent de survivre et de se rebeller.
Une jeune fille qui faisait partie de la première catégorie découvre un jour que la seconde existe et va se trouver malgré elle obligée de la rejoindre.
Malgré ce fond assez convenu, la lecture reste divertissante et dépaysante. Je suis curieuse de lire la suite et savoir que la série se termine dans 2 tomes ne me fait pas craindre le délayage commercial interminable.

Pas mal et pas ruineux.

Nom série  Jeanne la Pucelle  posté le 12/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Cette nouvelle production Soleil est une très bonne surprise à tous point de vue en ce qui me concerne.

Tout d'abord j'ai été séduite par le scénario qui nous présente (et personnellement c'est la première fois que je lis ça en BD) l'histoire de Jeanne d'Arc depuis sa naissance. On la découvre toute petite fille, bien avant la révélation qui la conduira où l'on sait. Le premier tome se termine juste au moment où elle s'apprête à prendre les armes. J'ai trouvé cette première partie de la série très justement dosée et intéressante. Elle permet également de s'atatcher aux personnages : Jeanne, mais aussi son frère ou le curé du village par exemple.

Graphiquement c'est aussi très joli ! La technique semble artisanale, du genre crayonné amélioré réhaussé d'une colorisation réaliste douce et harmonieuse, jouant avec la transparence et des gros plans très esthétiques et expressifs. Si on peut obtenir ce genre de résultat à la palette graphique, je tire mon chapeau.

Voici donc une série prometteuse à tous points de vue, vivement la suite !

Nom série  Petite Geisha  posté le 11/04/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Après lecture du premier tome de cette nouvelle série, il me reste essentiellement un bon ressenti graphique.

De la première à la dernière page, on voyage dans un Tokyo du début du XXème siècle très joliment dessiné et coloré. C'est typiquement le genre de colorisation informatique qui me plait, elle met en valeur un trait esthétique qui a ravi mes mirettes avec de très jolis décors, des kimonos finement brodés, des jolis ponts sur des petites rivières, des jardins fleuris et des cerisiers en fleur. Il y a quelques petites audaces dans la mise en page qui va un peu au-delà de la bête succession de cases, pas désagréable à regarder.

Côté scénario, on suit les difficiles débuts de la jeune Isako en tant que servante dans une maison de Geishas alors que son père vient de la vendre à la maîtresse des lieux. Se trame derrière tout ça une histoire de famille pas très claire, d'enfants illégitimes et autres jalousies. Un genre de Cendrillon revisité, avec la petite souillon qui va probablement se métamorphoser en belle princesse dans les tomes à venir.

Pas vraiment transcendant, mais tout de même sympathique. Je lirai la suite pour voir ce qu'il en retourne.

Nom série  Gunslinger Girl  posté le 18/02/2009 (dernière MAJ le 05/04/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est vrai que le principe de base de cette série pourrait être discutable : aller chercher dans un hôpital une fillette traumatisée physiquement et psychologiquement pour la reconstruire (au sens propre), lui laver le cerveau et la conditionner, l'entraîner pour en faire une tueuse terriblement efficace, extrêmement fidèle et qui obéit aveuglément aux consignes de son "grand frère", avec qui elle forme un duo atypique d'agents secrets au service du gouvernement. Mais après tout on est dans de la fiction, alors pourquoi pas !

Tomes 1 à 9

Malgré le thème à la base plutôt violent et les couvertures très esthétiques, on ne trouve pas dans cette série que de la baston, des fusillades et des sourires angéliques de fillettes habillées en écolières modèles. Il y a tout un travail d'exploration psychologique des personnages, par flash-backs et autres histoires "parallèles" aux missions proprement dites. Les certitudes n'ont pas le temps de s'installer et l'ennui non plus. Quand on oublie qu'on a affaire à des cyborgs, on nous balance une froide scène de fusillade, quand on oublie que ce sont des jeunes filles presque comme les autres, on nous raconte une histoire plus sensible voire même poignante où surgissent des émotions fortes et des souvenirs enfouis, quand on oublie que les patrons de cette société n'éprouvent aucun sentiment humain vis à vis de leurs "choses", on assiste à une scène où des scientifiques à la pointe du progrès nous choquent par leur cynisme et leur détachement vis à vis de ces jeunes filles "améliorées".

Le dessin est très bon, détaillé, dynamique et efficace, son style "kawaii" est à l'opposé total de la nature de l'histoire. C'est beau et dérangeant à la fois mais en tous les cas, cela participe grandement à la qualité de cette série toute en contrastes. Et puis mine de rien, on s'attache à ces duos grand frère / petite soeur mais aussi aux personnages secondaires, même chez les "méchants".

Tomes 10 et suivants

Bon, sur la longueur, ça finit par tourner un peu en rond et le T11 est clairement très en dessous des autres, et un peu ennuyeux... On est loin de mélange d'émotions provoqué par les premiers tomes.

Après lecture de 13 tomes, j'avoue que la lassitude s'est définitivement installée et je me désintéresse petit à petit de tout ce petit monde, je ne pense pas continuer si suite il y a...

Nom série  Fraction  posté le 31/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Hum... spécial, c'est quand même très spécial comme genre... une première pour moi en l'occurrence !

J'ai trouvé l'histoire principale (celle du tronçonneur de jeunes filles) assez intéressante jusqu'au moment où ça devient vraiment n'importe quoi... ce qui est amusant c'est qu'on alterne des chapitres qui racontent l'histoire du tueur psychopathe avec des chapitres mettant en scène un mangaka qui nous explique certains principes narratifs visant à induire le lecteur en erreur. Une sorte de bonus de L'Art Invisible assez intéressant... comme Spooky, c'est cette partie là qui m'a le plus intéressée, mais à un moment donné ça délire complètement et j'ai eu un peu de mal à adhérer au truc. Mais il faut bien avouer que la construction est intéressante. Côté histoire, c'est gore... à ne pas laisser entre toutes les mains effectivement, et à réserver aux amateurs de difformités (dont je ne fais pas spécialement partie...).

Les nouvelles qui suivent sont plutôt anecdotiques et sans grand intérêt en ce qui me concerne, graphiquement c'est très moyen et le scénario a l'air d'avoir été pondu sous l'emprise de substances illicites .

A emprunter éventuellement pour se faire une idée...

Nom série  Petite forêt  posté le 23/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'hésite entre 2 et 3 pour cette petite série.

Comme d'autres, je me suis de temps en temps ennuyée au fil des pages, car ce n'est qu'une succession de chapitres culinaires ou agricoles, sans réel scénario, mais en même temps, ça donne terriblement envie d'aller sur place pour tout goûter ou de tenter de se préparer soi-même un ou deux trucs (pour peu qu'on trouve les ingrédients nécessaires dans le coin).

De plus, de temps à autre on apprend un ou deux trucs marrants et/ou insctructifs, comme la technique qui consiste à mettre des canards dans les rizières quand les plants sont assez hauts afin qu'ils mangent les mauvaises herbes et aèrent l'eau avec le mouvement de leurs pattes palmées (pauvres bêtes, à la fin de la saison ils sont tués, plumés et mangés... quelle ingratitude ). Ca donne un bon aperçu de ce que peut être la vie en quasi autarcie dans les montagnes : ça n'est pas de tout repos, vivre en harmonie avec la nature n'est pas à la portée de tout le monde...

Je trouve que le dessin aurait quand même pu être plus soigné.

Une petite série relativement sympathique même si un peu trop répétitive, et qui donne envie de se trouver un petit resto japonais traditionnel pour manger un bon okonomiyaki (Ro, tu dois pouvoir trouver ça sur Paris quand même...) ou de se prendre une boîte de mochis fourrés à la pâte de haricots rouges au Paristore du coin...

Nom série  Lydie  posté le 18/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je suis un peu partagée quant à l'histoire de cette maman un peu simplette soutenue par tout son quartier après la mort de son bébé à la naissance.

J'ai bien aimé le début, je trouve que c'est assez crédible et touchant quand Lydie est censée être un bébé, il y a même quelques passages assez amusants, quand certains habitants ne jouent pas encore le jeu de manière naturelle. Mais par la suite, à partir des 6 ans de Lydie, j'ai trouvé que c'était trop. Le médecin qui se lève en pleine nuit, l'école, les dessins des camarades de classe, je ne sais pas, ça m'a paru un tantinet exagéré. En revanche, la solidarité financière des "moustachus" à la mort du père est un passage sympathique.

Graphiquement, c'est pas mal, bien qu'un peu trop caricatural à mon goût, mais le style colle bien à l'histoire. En revanche je ne comprends pas pourquoi il y a eu un changement de couverture en janvier 2012, la première était bien plus conforme au contenu que la nouvelle qui risque de tromper l'acheteur compulsif sur la marchandise.

Au final, j'en retiens un récit sympathique et original, mais qui va un peu trop loin à mon goût (en même temps, comment mettre un terme à ce genre de supercherie une fois mise en place...).

Nom série  Front mission - Dog Life & Dog Style  posté le 31/01/2012 (dernière MAJ le 17/03/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
A la base je ne suis pas spécialement emballée par ce genre de sujet (guerre, robots et compagnie) mais Ki-Oon m'a rarement déçue, donc j'espérais un peu quand même mais je ne peux pas dire que j'aie été convainque à la lecture de ce premier tome.

Il faut dire que le dessin, bien que relativement correct au départ (et encore, je suis gentille car on voit bien au niveau des visages presque toujours de face ou de ¾ qu'il n'y a pas une grande maîtrise graphique), semble bâclé sur la fin avec des proportions plus qu'hasardeuses par exemple. En revanche c'est assez réussi au niveau des robots et des bâtiments.

Côté scénario, la seule chose que je vais retenir de ma lecture de ce premier tome, c'est le personnage du petit photographe de guerre, au moment où il explique qu'il peut faire son métier car il est le genre de personne qui reste invisible aux yeux des autres tellement il est insignifiant.

A priori il s'agit là d'une adaptation de jeu vidéo, sans doute que les adeptes de ce dernier y trouveront plus leur compte que moi.

Après lecture du T2 : j'ai trouvé que le dessin était nettement meilleur dans ce deuxième tome, pas de baisse de régime au fil des chapitres et des visages mieux réussis. Côté histoire par contre, on voit très peu le journaliste et beaucoup trop de faits de guerre aussi peu glorieux les uns que les autres. Malgré les progrès graphiques, je reste peu convaincue par le sujet.

Nom série  Lost Paradise  posté le 16/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette série me laisse un sentiment très mitigé.

Pour commencer, le sujet de base est réellement abject : on se trouve dans une académie privée réservée à l'élite japonaise dans laquelle les filles sont méprisées et maltraitées par les garçons qui s'en servent comme de la marchandise via un jeu de réalité virtuelle appelé Hexagram.

Chaque fille détient "en elle" une arme virtuelle à laquelle elle est intimement liée (elle encaisse physiquement les coups portés et reçus avec son arme) et lorsqu'elle se lie à un garçon via un pacte appelé "Isis", elle devient la propriété de ce dernier qui peut alors se battre avec cette arme pour tenter de déposséder ses camarades de leur propre "marchandise". Le tout en complète impunité car le directeur de l'académie est pour et comme il est super puissant, il ruinerait la vie sociale de quiconque irait s'en plaindre à l'extérieur.

Le tome 1 de la série voit entrer dans l'académie une jeune fille (Sora) à l'âme chevaleresque qui décide de mettre un terme à tout ça en combattant les élèves masculins pour libérer les filles prisonnières de leur petit jeu machiste.

Si l'ont met de côté le fond, techniquement c'est un premier tome pas trop mal réussi. C'est suffisamment bien dessiné (dans un style qui n'est pas mon préféré, mais c'est très lisible), les affrontements sont clairs, la narration aussi.
La communauté de cette académie ressemble (dans un premier temps...) à un tàijí tú (allez je sors ma wiki-science) avec une fille chevaleresque et révoltée au milieu d'élèves soumises aux règles de l'académie et de l'autre côté un garçon qui semble vouloir rester extérieur à cette ambiance mysogyne au milieu d'une foule de mecs qui se délectent de leur pouvoir de domination.
Tout cela est plutôt "classique" et sans réelle surprise. Seule l'idée d'un jeu de réalité virtuelle grandeur nature sort finalement du lot.

Sora a déjà libéré 3 de ses camarades à la fin du premier tome, il lui en reste 5 pour sauver les 147 autres... ça va être chaud ! Surtout avec la surprise (hum hum) de la fin du tome 1... Un petit 2 sans grande conviction. Cette minable ambiance hyper machiste est tout de même assez rédhibitoire. La suite ne m'intéresse pas outre mesure.

Nom série  Crimson-Shell  posté le 16/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Je ne m'attendais pas spécialement à des miracles avec un shonen conseillé à partir de 12 ans... et le miracle n'a effectivement pas eu lieu.
Ce Crimson-Shell a cependant un avantage rare dans le vaste monde du manga : c'est un one-shot. Ecrit avant Pandora Hearts (mais édité après en France), c'est donc la première oeuvre publiée au Japon de Jun Mochizuki et on y retrouve des défauts récurrents comme des scènes de combat confuses et des bulles qu'on ne sait pas à qui attribuer.
Malgré tout, je noterais tout de même quelques qualité comme la présentation progressive des personnages qui ne nous tombent pas tous sur le nez dès le premier chapitre. Graphiquement c'est assez loin de mon style de prédilection, mais cela reste tout à fait correct, avec un soin tout particulier pour donner un look de gothic lolita à la jeune sorcière Claudia.
Côté scénario, le fond de l'histoire n'est pas mauvais même si pas toujours très clair, mais évidemment en 1 tome tout va un peu vite, notamment les trahisons et doubles retournements de veste.
A réserver au public cible !

Nom série  Dogma  posté le 08/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'ai pas mal hésité avant d'entamer la lecture de ce premier tome car je savais que le sujet, hyper axé sur des sujets religieux et mystiques, risquait de vite me lasser.

Malgré un dessin réaliste plus que correct (mais effectivement un peu fade au niveau des couleurs) et une histoire qui - techniquement parlant - se lit bien, je n'ai pas été convaincue par ce premier tome et encore moins par sa chute à laquelle je n'ai rien capté. Je suppose qu'elle est là pour mettre en scène un mystère qui donnera envie au lecteur de lire la suite, ce n'est pas mon cas.

Je pense tout de même qu'il s'agit là d'une BD de qualité du point de vue graphique et de la construction du récit, nul doute que pour un lecteur intéressé par le sujet et fan des "secrets du Vatican" par exemple, elle pourra susciter plus d'intérêt qu'elle n'en a suscité chez moi.

Nom série  Le Grand Mort  posté le 19/08/2010 (dernière MAJ le 05/03/2012) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
J'hésite encore 3 et 4 pour noter les deux premiers tomes de cette série. On va dire que pour l'instant c'est un bon gros 3,5 car je la trouve très prometteuse mais je réserve mon jugement car le T2 m'a semblé un ton en dessous, sauf la fin qui a reboosté mon intérêt. Mais si ça continue dans la même veine, nul doute que c'est un 4/5 que je donnerai au final.

Le premier tome est véritablement excellent à tous points de vue, le dessin est tout à fait conforme à ce que l'on peut attendre pour une histoire portant la marque "Loisel", on entre très vite dans le mystérieux et le merveilleux, au coeur de la nature et de ses secrets, les couleurs sont magnifiques et la fin du T1, qui justifie pleinement le titre de la série, est tout simplement parfaite. Je dois tout de même avouer que je suis légèrement exaspérée par le caractère à la limite du supportable de Pauline, mais sans ça, aurait-on eu une histoire ?...

C'est avec le T2 que je reste un peu sur ma réserve, j'ai été un peu déçue par le retour aux très dures réalités de la vie et j'ai du mal à croire qu'il n'ait fallu que 2 ans pour en arriver là. On aura probablement l'explication par la suite. Le mystère autour de Pauline et de son amie titillent ma curiosité, j'attends donc la suite avec intérêt.

Bientôt 2 ans que le T2 est sorti... à quand le 3 ?

Après lecture du T3, je reste circonspecte... du coup mon avis sur la série en général baisse d'un cran. On va dire que suis passée à un "pas mal sans plus". Je trouve l'attitude et les réactions de Pauline assez incompréhensibles, notamment son retour dans la forêt après des mois d'esquive. J'emprunterai sans doute la suite quand elle sera disponible à la médiathèque, en espérant que la très bonne impression du T1 refasse un peu surface.

Nom série  Coma  posté le 04/03/2012 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Franchement pas mal du tout cette série, c'est bien dommage qu'elle ait été abandonnée, surtout comme ça à la fin du T3 qui la relançait sous un nouvel angle pas inintéressant.

J'ai tout de suite été séduite par le dessin et les couleurs, c'est vraiment un style qui me plait, réaliste et chatoyant. Côté scénario, bien que parfois un peu imprécis au niveau de certains enchainements dans les deux premiers tomes, c'est assez original, un genre de Lost avant l'heure, mais pas suite à un accident d'avion. Les deux premiers tomes forment une histoire complète, qui à mon avis aurait pu en remplir 3 car il y avait de la matière. Le tome 3 reprend l'histoire sous un autre angle et se concentre sur un personnage en particulier, l'idée n'était pas mauvaise, mais il aurait fallu poursuivre...

Je suis évidemment déçue que la série se soit arrêtée au 3ème tome, j'aurais bien lu la suite. Je déconseille l'achat uniquement parce que la série est abandonnée, je ne l'aurais pas fait dans le cas contraire.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 34 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque