Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD




... a posté 1977 avis et 562 séries (Note moyenne: 3.06)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Le Fantôme  posté le 09/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Aaaaahhhh... la magnifique série d'aventures que voilà...
Imaginée par Lee Falk, elle débute aux Etats-Unis et paraît dans le "New York American Journal" du 17 Février 1936.

De bien belles histoires réalistes qui puisent leur essence dans le genre "narratif populaire". C'est vrai que voir -de nos jours- un justicier masqué, vêtu d'une combinaison rouge, se promener dans des villes paraîtrait incongru. Mais à l'époque -voici 70 ans- les lecteurs ne demandaient qu'à se divertir. Et puis, n'est-ce pas là l'apanage du "merveilleux" ?...

Début des années 70, il m'a été donné un TRES GROS paquet de périodiques du milieu des années 30 à 1941 : "Aventures". Les feuilletant, les classant (ce sont des sortes de grands journaux), les lisant j'ai été immédiatement attiré par cette série. Imprimées en noir et blanc, certaines parutions étaient parfois en quadrichromie.
Le graphisme m'a intéressé. Moore y va d'un style puissant mais épuré, travaille le noir et blanc en jeux d'ombres, fait ressortir les éléments inquiétants et dramatiques en quelques traits.

Les scénarios de Lee Falk (créateur de "Mandrake le magicien") ne sont pas en reste. Il plonge son héros justicier dans des situations souvent impossibles mais dont il parviendra toujours à se dépêtrer.

Exotique, bondissante, prenante, explosive parfois : une excellente série "de papa" (plutôt de grand-père) plus connue -car traduite et parue- en France sous le nom : "Le Justicier du Bengale".

Et il y en a eu, des parutions : des albums, des périodiques, des récits complets, ...
Dans les dits albums, je vous conseille, car encore trouvables :
- Les 4 grands formats de l'Edition des Remparts ; d'épais volumes parus en 1980, noir et blanc, couverture semi rigide.
- Les 7 volumes des éditions Soleil. Parus entre 1993 et 1995 ; une excellente intégrale couleurs de ce héros qui fit les très beaux jours du lectorat d'avant-guerre.
A (re)découvrir, sincèrement.

(Beaucoup) plus d'infos sur les auteurs et parutions diverses ?... Voyez la "fiche technique".

Nom série  Martin Mystère  posté le 08/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'aventure avec un grand "A".
Martin Mystère, il faut le lire pour le croire ! Celui qui sera surnommé "le détective de l'impossible" a été créé en 1978 en Italie. Les auteurs ont remanié plusieurs fois la série avant de la proposer à l'éditeur Sergio Bonelli.
Impressionné, ce dernier décide directement de créer un fascicule qui porte son nom. "Martin Mystère" n° 1 paraît en Avril 1982.

C'est tout bon ! Ces histoires aux scénarios bien fournis me rappellent les anciens romans populaires (que je collectionne aussi) qui faisaient la joie des lecteurs d'avant-guerre (celle de 40).
A la lecture des différentes histoires, je me suis dit : "c'est pas possible, ça ne peut pas arriver, ça n'existe pas !" Et pourtant, j'ai "marché" ! Martin m'a entraîné dans des aventures divertissantes, exotiques, secouantes, magnifiées par un très bon graphisme en noir et blanc (tous les albums).
Les scénarios passent de scènes "intimistes" à des poursuites, des règlements de comptes de haut-vol.
Aucun répit : chaque histoire vous tient et ne vous lâche pas !

Et pourtant : Martin Mystère est paru en France et en Belgique dans ce qu'on appelle un "petit format". Je l'ai découvert dans "Ombrax" dès 1983. Et même dans ce format de poche, il se dégageait une véritable ambiance de ses aventures. Joie, vous pensez, quand j'ai trouvé les épais albums brochés dans le milieu des années 90.

J'ai, par la suite, fait quelques recherches. Surprise : Castelli -le scénariste- était l'auteur -dès 1978- du synopsis des films d' "Allan Quatermain" !...

"Martin Mystère" ?... une très bonne -mais rare- série qui fera l'objet de 6 épais albums brochés édités entre 1993 et 1995.
Si vous en trouvez en "seconde main", ne le /les ratez surtout pas !... A acheter... oh oui, oh oui...

Nom série  Coccobill  posté le 08/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Retour d'un marché aux puces. Bof... pas grand chose...allez, un dernier étal... tiens, quelques BD en mauvais état sauf deux "Coccobill". Connais pas. Pagination... héhéhé !... mais ça m'a l'air complètement loufoque !?!... 3 Euro les deux ?.. j'achète.
Retour maison, lecture ultérieure. QUOI ???... mais c'est diiiiiiingue !...

Un vrai délire ! Le héros ?... un cow-boy qui ne boit que de la camomille. Des histoires complètement surréalistes. Jaccoviti y balance des éléments incongrus qui, très souvent, n'ont même rien à voir avec le thème.
J'accroche... une vraie parodie du western tel qu'on le connaît. Ca déconne tous azimuts, ne se prend absolument pas au sérieux.

Pourtant... ça finit par un peu me lasser. Les histoires ?... non ! le dessin... Trait "irritant", mise en page... euh...quelle mise en page ?... Question : qu'auraient donné ces histoires sous le trait de Gotlib, Alexis, Mandryka ?... Vraisemblablement un "must". Ce n'est pas le cas ici.

Vérification dans mes fiches. Pfou !... Coccobill a été créé en 1957 en Italie. En francophonie ?.. Ca n'a pas trop marché : deux albums édités en 1975.
Personnage et série oubliés. Pour autant qu'ils aient été connus !... C'est peut-être pas plus mal.
Je cote "3" pour les histoires et l'univers complètement surréaliste.

Nom série  Popol et Virginie  posté le 07/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Les débuts prometteurs d'Hergé...
Popol et Virginie font leur première apparition, en noir et blanc, dans "Le Petit Vingtième" (supplément du quotidien belge "Le XXème siècle") n° 6 du 8 Février 1934.
En 1948, une version remaniée en couleurs paraîtra dans l'hebdo Tintin n° 18, 3ème année, du 29 Avril 1948.

Avec ce "Popol et Virginie", en réalité deux oursons, Hergé quitte son style qui fera le succès de Tintin et m'a fait entrer dans une histoire sympathique destinée à un jeune public. Le trait d'Hergé y est caractéristique : simplifié, pour une lecture aisée.

Pourquoi un seul album, alors que l'histoire est plaisante et aurait pu être une série à succès ?... J'ai fait quelques recherches. Il s'agissait d'un "travail alimentaire".
Episode anecdotique dans l'oeuvre d'Hergé, j'ai pourtant apprécié ces aventures simples, reflets de la "grande crise" des années 30 : tout comme pour nos deux petits héros, nombre de gens ont a l'époque tout quitté pour un monde qu'ils croyaient être meilleur. Mais l'était-il ?...

"Série" oubliée pendant des années, Popol et Virginie fait maintenant l'objet de recherches parmi les collectionneurs, plus je pense pour "avoir un album rare d'Hergé" que toute autre chose.
"Popol et Virginie revival" ?... Tant mieux pour eux, mais tant pis pour votre portefeuille si vous parvenez encore à en trouver une édition originale !

Un album "à part" dans l'oeuvre d' Hergé. Album que j'aime beaucoup de par son contenu, moins de ce qu'il vaut actuellement sur le marché du livre.

Nom série  Poupon la peste  posté le 07/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Cette effroyable catastrophe ambulante fait son apparition dans "Djin" du 5 Janvier 1977.

Il m'a un peu fait rire... à l'époque.
Annonciateur d'une sorte de terreur, ses "aventures" paraissent quand même bien sages. Cette peste passe pour ainsi dire son temps à tout faire pour déclencher la colère de sa grande soeur.

Deux ans plus tard, il passe avec tétine et couches-culottes dans "Fluide Glacial". Là, c'est vrai, Poupon devient plus mordant. Et sa principale victime sera dorénavant Kador, un chien un tant soit peu philosophe.

Bon, c'est "du Binet" ; à savoir corrosif. Mais je m'attendais à mieux. Beaucoup mieux.
Poupon a fait l'objet de deux albums ; le dernier édité en 1985. Disparu depuis. S'est-il marié ?... Je plains ses gosses !...

Nom série  Yalek  posté le 07/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Yalek fait son apparition (en Belgique) dans le quotidien "Le Soir" du 15 Octobre 1969.
Ce n'est qu'au début des années 80 que j'ai fait l'acquisition de quelques albums.

Mon opinion : "bmpfffff..." pardon, je voulais écrire "grmmmlllbb..."
En résumé : NON !
Je ne sais ce que Duchâteau avait fumé le jour où il a écrit ses histoires ! Les héros ?... un indien reporter et son adjoint -un cow-boy gaffeur- ; le tout style années 70 et avec bandanas !

C'est vrai que Denayer y met un sacré coup graphique, son trait vif et nerveux faisant ressortir poursuites de véhicules divers et bagarres. Mais comme tout cela sent le "réchauffé" !...
Figurez-vous que ces deux personnages vont même rencontrer quelqu'un qui veut devenir maître du monde ! Hé ben !... jamais lu ça auparavant !...

Je résume : un bon style graphique pour des scénarios alambiqués fort peu intéressants, et encore moins attachants. Des produits qui n'arrivent pas à s'harmoniser pour ce cocktail bien fade. Du "n'importe quoi" de consommation.

Bien vérifié, 16 albums ont été édités entre 1972 et 1985. Je n'en reviens toujours pas !

Nom série  Domino  posté le 07/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une très bonne série qui se passe au milieu du 18ème siècle.

Sur de solides scénarios de Greg, le héros- une sorte de "Fanfan la Tulipe"- bondissant, mais inexpérimenté, est envoyé dans le royaume de France pour mener à bien diverses missions.

Je me suis bien marré à la lecture de cette série. Chéret plante ses décors et y met ses personnages dans des situations dramatiques mais emplies de drôlerie.
Et ça marche ! La gestuelle, les mimiques, sont très bien rendues.
Ca bondit, se fleurette, se combat de taille et d'estoc... mais toujours dans la bonne humeur.

De bons gags, de bons cadrages, des situations épineuses -mais prises avec le sourire-, des personnages hauts en couleurs ; tout est ici réuni pour une série accrocheuse et fort divertissante.
Et c'est vrai que j'ai eu très peu le temps de souffler entre deux planches. Très rythmé, "Domino" bénéficie d'un très bon découpage où espions, hommes d'armes, truands, mercenaires ne cessent de se poursuivre dans une mise en pages fort attirante.

J'ai suivi avec un réel plaisir, et collectionné, les opus de cette "cavalcade" exécutée par deux très bons auteurs.
"Domino" n'est pas fort connu du lectorat. Dommage, vous ratez quelque chose !
Très plaisant. Vraiment.

Nom série  Valentin le vagabond  posté le 07/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Valentin débouche dans l'hebdo Pilote n° 123 du 1er Mars 1962. Il disparaît, au détour d'un chemin, dans le mensuel Lucky Luke de Novembre 1974.

Un bon postulat de départ : narrer les (més)aventures d'un vagabond sur les routes de la France profonde. Concept attirant. J'ai été attiré. Quelque temps...
Si les scénarios -bien que d'une ligne assez simple- sont bien construits, c'est au niveau du dessin que je n'ai pas accroché.
Je ne sais vraiment dire pourquoi, mais j'ai parfois ressenti une certaine aversion pour le dessin de Tabary. Je reconnais que son trait est nerveux et expressif, mais il me semble utiliser un peu trop les poncifs de "l'ancienne" narration graphique (des traits pour souligner la vitesse quand il court, des courbes dessinées pour accentuer un geste, des gouttelettes qui "éclatent" de son visage quand il est surpris, etc...). Un peu trop "appuyé" pour moi...

Hors cela, une série divertissante et poétique ; un "jeu de chat et de souris" sur des chemins souvent ensoleillés qui -occasionnellement- m'a diverti.
Sept recueils seront édités chez Dargaud de 1973 à 1977.

Nom série  Les voraces  posté le 07/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On découvre ces vautours dans l'hebdo Spirou n° 2491 du 7 Janvier 1986.

Mwouais...
Si le postulat de départ est assez original : deux vautours qui philosophent et tentent de survivre dans un milieu hostile, seul le premier album peut prêter à sourire. Ce que j'ai fait. De temps en temps...
Je reconnais néanmoins que certains dialogues sont savoureux, imprégnés d'un profond cynisme.

A part ça, ces bestioles -aussi bêtes qu'affamées- forment une série amusante. Et le dessinateur Glem (pseudo de Gérard Lemaire) en fait ce qu'il veut. Il fait preuve d'un trait aérien, rapide, dépouillé, et nous concocte deux charognards bien "vrais".

Le premier tome m'a -parfois- agréablement surpris. Mais rien ne vous empêche de vous rendre dans cette drôle de savane pour suivre les (més)aventures de Melchio et Balthazar.

Nom série  Modesty Blaise  posté le 06/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Inspirée par les romans d'espionnage des années 60, Modesty Blaise fait son entrée en 1963 dans le quotidien anglais "The Evening Standard".

Fait curieux et chose rare : des romans qui traitent de ce personnage seront écrits par la suite et paraîtront dès 1965.
J'avoue avoir une certaine sympathie pour la BD en elle-même. Les scénarios sont bien construits, d'une grande lisibilité malgré le grand nombre d'actions diverses qui s'y passent.
Mais quand j'écris "action" il s'agit plutôt de jeux psychologiques subtils entre les divers intervenants. Modesty Blaise effectue plutôt un travail d'investigation mentale, jouant également de son sens de la déduction et de la persuasion.

Et c'est là que, pour moi, le grand art graphique intervient. De ces histoires, réalisées en un magnifique trait noir et blanc, je n'ai -de prime abord- pas constaté qu'il n'y avait pour ainsi dire JAMAIS de décors. Les personnages se suffisent à eux-mêmes, meublent les cases. Impressionnant dans le sens où le dessinateur interprète une histoire en ne jouant que sur l'aspect des intervenants.
Il parvient ainsi à créer une véritable atmosphère faussement feutrée.

Très bonne série, dont on tirera un film -en 1966- avec Monica Vitti et Terence Stamp.
Jim Holdaway meurt début 1970. Mais la série se poursuivra sous la plume de Enrique Romero, John Burns et Neville Colvin.

Trois albums seront édités en langue française : le premier chez Hachette en 1975 ; les deux suivants chez Glénat en 1981.
Une très bonne série, bien construite, très bien dessinée, au véritable style du début des "sixties".

Nom série  Cargo  posté le 06/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Une histoire qui débute dans le mensuel "Circus" n° 58 de Février 1980.

Une histoire qui, à vrai dire, me dérange.
Que le scénario soit complexe, passe encore... mais si un auteur doit assouvir ses fantasmes, doit-il les montrer au travers d'une bande dessinée ?... Pourquoi pas, après tout ?... Mais doit-il pour cela en dessiner les détails intimes ?...

Un mélange de sorcellerie, d'exotisme, d'érotisme pour une série aux qualités graphiques certaines. C'est néanmoins le fond qui me pose des interrogations !...
Irritant. Pas d'autres mots.
Mais libre à vous d'en faire ou non l'achat...

J'ai avisé "Aventures". Ca peut aussi être "Erotisme"...

Nom série  Les motards  posté le 06/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette bande de joyeux énergumènes fait une entrée pétaradante dans l'hebdo Spirou n° 2386 du 5 Janvier 1984. Ils y tirent leur révérence, un peu après leur créateur, le 25 Août 1993.

Les motards ?... Une sacrée bande de joyeux farfelus, tous affublés de têtes d'oiseaux; chacun d'entre-eux ayant sa propre caractéristique.
Marrant. J'ai bien ri à ces gags mêlés de bons mots qui "tirent-à-tout-va". Un peu iconoclaste, Degotte m'a fait entrer dans un monde de pétés de la bécane -dont il s'est inspiré- que je ne connaissais pas.

Rien n'y est pris au sérieux et les calembours valsent dans les planches.
Une bonne série, qui méritait de continuer, malheureusement arrêtée suite au décès de son auteur, le 20 Avril 1993.

Nom série  Nic et Mino  posté le 06/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Nic et Mino démarrent leur carrière dans l'hebdo "Le Journal de Mickey" n° 293 du 5 Janvier 1958. Ils la terminent dans le n° 737 du 10 Juillet 1966.

Autant j'ai bien rigolé à ces aventures farfelues quand j'étais gamin, autant -pour les avoir récemment paginées- je les trouve niaises maintenant.
Une sorte de "BD de consommation", sans plus.
C'est farfelu, fantastique aussi, et dégageant même un certain charme. Mais, bon, ces trésors à rechercher et ces "futurs maîtres du monde" ; j'en ai tant lu que je n'en éprouve plus un réel plaisir de lecture.

Néanmoins, à approfondir la lecture du trait, Ache (en réalité Jean Huet), y fait preuve d'une grande lisibilité graphique. Ce n'est pas ce que l'on nommera plus tard la "ligne claire" mais cela s'y rapproche furieusement.

Nic et Mino ?... une série pour la jeunesse "positive" (on est dans "Mickey") qui se laisse lire, mais dont je ne gardais pas un quelconque souvenir précis. C'est vous dire !

Une douzaine d'épisodes paraîtront dans "Mickey". Quatre seront édités en album de 1962 à 1964. Une série oubliée. Mais qui s'en soucie ?... (même moi !...)

Nom série  Mac Coy  posté le 06/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Mac Coy fait son entrée pétaradante dans le mensuel Lucky Luke n° 1 de Mars 1974.

J'ai tout de suite apprécié !
C'est vrai, il n'est pas sans rappeler son "grand frère" Blueberry. Comme lui il est "du Sud", va participer à la guerre de Sécession et -à la fin de ce conflit- s'engager dans l'armée américaine.

Blueberry est à Fort Navajo ?... Mac Coy est à Fort Apache !... Comme Blueberry, Mac Coy se fait aussi le chantre des causes désespérées et va être promené d'un bout à l'autre de nombreux Etats.
Mais ce que j'aime surtout, c'est ce que gaillard est une véritable tête-brûlée qui balance un sacré foutoir dans sa hiérarchie.
Lui et son copain Charley vont ainsi vivre moult péripéties aventureuses, et surtout dangereuses dans un Far-West "impolitiquement incorrect".
Seule règne la loi du Colt. Et de ce côté là, Mac Coy n'a rien non plus à envier à personne.

Mais ce que j'ai surtout apprécié, c'est le dessin. Palacios y va fort. Très fort. Il fait oeuvre d'un trait réaliste, puissant. Ses planches éclatent littéralement et fourmillent souvent de scènes haletantes lors des reconstitutions de combats, d'attaques diverses. Un véritable "soufflet graphique" qui m'a fait directement pénétrer dans l'action.
Pas une minute de répit pour le lecteur. Qui plus est, les scénarios de Gourmelen sont teintés d'humour ; une sorte de "soupape de sécurité" qui permet quelques secondes de "repos" avant de replonger dans les pages suivantes.
Les premiers albums, surtout, sont très bien réalisés. J'ai apprécié le découpage des thèmes sous forme de courtes histoires d'une dizaine de pages chacune. Mais ces récits s'emboîtent les uns dans les autres et forment réellement un tout homogène.

Les couleurs ?... Ah oui... les couleurs... c'est "comme ça tombe". Elles éclatent de tons vifs, passent aux tons "froids" pour mieux souligner l'action... ou non.
Blueberry est une série culte, c'est vrai. Mais je suis convaincu que Mac Coy fera lui aussi partie des classiques du western.

Nom série  Le moine fou  posté le 05/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Une longue geste qui débute dans "Charlie Mensuel", n° 21 de Décembre 1983.

Tout autant grand récit d'aventures que recherche mystique, ce qui m'a d'abord plu est la beauté et la mise en scène de chaque case.

Vink, d'origine vietnamienne, utilise une mise en couleurs directe en mélangeant ses tons pastels avec une rare subtilité. Et c'est... magique !

Pour ce qui est de la narration, là, ça me trouble un peu. C'est volontairement lent, tout à fait à l'opposé des séries explosives ou aux scénarios parfois tarabiscotés que l'on trouve de plus en plus en éditions. "Le moine fou" ?... il faut prendre son temps pour lire un opus, découvrir l'histoire, admirer le "toilé" du dessin, découvrir un peu de ce continent natal de l'auteur.

Un ton original, sensible mais -et c'est pour cela que je ne mets pas "4"- un poil -peut-être- trop répétitif.
Mais qu'est-ce que c'est bien dessiné !...

Nom série  Hamster Jovial  posté le 05/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Un énooooorme coup de pied dans cette institution chère à ce bon vieux Baden-Powell.

Hamster Jovial, ce chef scout un rien débile, fait son apparition dans l'hebdo "Rock and Folk" n° 59 de Décembre 1971. Il y restera jusqu'au n° 89 de Juin 1974.

UN VRAI DELIRE !!!... Tant visuel que textuel, Gotlib livre ici une véritable parodie dans une suite de gags -en noir et blanc- dont certains m'ont fait rire aux larmes !

Occasionnellement, je replonge avec un plaisir vrai, teinté de nostalgie, dans cet "album de mes 18 ans". Ca n'a pas pris une ride. C'est toujours aussi percutant.
Bien entendu, pour vraiment le savourer, il faut avoir connu certains grands groupes musicaux de l'époque ; un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Mais vous pouvez m'en croire : je m'y suis bien marré !

Un album hors format, hors normes aussi, dont seule la couverture est en couleurs. Un album qui, en son centre, contient un véritable bijou : une double page légérement cartonnée sur laquelle Gotlib a "retravaillé" le cover de pochettes de "33 tours" très connus de l'époque. Et rien que pour ça, cet album vaut beaucoup.

Un "must" personnel, paru aux Editions du Fromage (!)...

Nom série  Les Femmes en blanc  posté le 05/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ces drôles de "blouses blanches" font leur apparition dans l'hebdo Spirou n°2240 du 19 Mars 1981.

Cauvin "dissèque" ici tous les travers des services hospitaliers.
Aidé par le trait nerveux de Bercovici, il balance de courts récits qui mettent en scène infirmières, malades, médecins, chirurgiens, patients dans un joyeux méli-mélo "comiquement incorrect". Sincèrement, voici 25 ans, je me suis bien marré à la lecture de ces gags pour lesquels, c'est vrai, il ne faut trop se prendre la tête.

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis lors. Je n'ai plus acheté les derniers albums car je pense que l'on a quasi fait le tour de l'hôpital. Néanmoins, lors de bourses BD, il m'arrive d'encore en paginer un des derniers. Ca ne me fait plus vraiment rire, mais ça peut encore dérider certaines mandibules...

Je ne renie pas cette série qui fonctionne toujours très bien au niveau édition. Je mets "3" pour les "bons instants" qu'elle m'a fait vivre il y a quelques années...

Nom série  Bastos et Zakousky  posté le 05/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Une très bonne série qui débute dans Djinn n° 27, 7ème année, du 1er Juillet 1980.

Les auteurs renouvellent avec un vrai bonheur les grands thèmes de l'aventure et de l'exotisme. Qui plus est, une série qui se passe dans l'empire russe voici un siècle, ce n'est pas chose courante.

J'ai apprécié les multiples morceaux de bravoure qui émaillent les pages des divers opus. Des opus, d'ailleurs, où humour, raillerie et fantaisie sont présents de bout en bout.
Très bons scénarios de Corteggiani, surtout bien illustrés par le graphisme de Tranchand. Ce dernier fait montre d'un trait net, clair, fouillé même, et d'une très grande efficacité au service du texte.
J'ai pris plaisir à lire ces pérégrinations dans l'empire russe, à suivre l'errance -de villes en plaines glacées- d'un trio bien plaisant.

Série imaginative, novatrice par son ton, "Bastos et Zakousky" était une excellente découverte du début des années 80. L'histoire s'est étalée sur 6 tomes, parus en éditions cartonnées de 1981 à 1986.

A noter : deux "intégrales" (1 à 3 et 4 à 6) éditées en 1992. Tiens, Glénat y a mis de nouveaux titres !?!... Pour faire croire à l'acheteur potentiel qu'il s'agissait de nouvelles histoires ??...

Nom série  Docteur Justice  posté le 05/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Docteur Justice fait son apparition dans "Pif Gadget" n° 69 du 19 Juin 1970.

Docteur Justice ?.... Quel chouette pseudo pour un héros ! Mais, à sa lecture : quelle bête série !
Le héros est un médecin-karateka. Euh... pourquoi pas ?... Problème : le FOND de ses aventures a déjà été vu ou lu dans moult autres productions. A peine arrivé quelque part pour aider quelqu'un... badaboum !... il se retrouve mêlé dans des intrigues où tous les malfrats du coin semblent s'être donnés rendez-vous.
On discute ?... NON !.. on se balance des grands coups de tatanes en veux-tu en voilà !...

Action ?... Oui !... et beaucoup !...
Psychologie des personnages ?... Quoi tu dis à moi ?...

Aux scénarios : Jean Ollivier, auteur de plusieurs centaines à son actif ; ce dans de nombreuses séries.
Au dessin : Rafael Marcello. Pas mauvais du tout, qui fait montre d'un trait souple, rapide, dynamique.

Doc Justice ?... Des albums que l'on lit rapidement, sans plus. Aucune attache réelle avec les "héros" dont je me moquais bien de ce qui pouvait leur arriver.
Ah oui !... si vous voulez suivre un cours d'arts martiaux, inutile d'acheter des gros bouquins ; Marcello vous détaille souvent les "prises" lors d'une bagarre, ce pleine page.
Série inutile ?... Oui et non. Bonne pour les "gamins" qui seront peut-être ravis d'en prendre plein les yeux. Non pour les plus "vieux" qui n'en retireront pas un grand plaisir de lecture.

Les albums ?...
Edités un peu partout !
Les 3 premiers (de 1973 à 1975) aux Editions du Kangourou
Le 4ème chez Vaillant en 1980
Du 5ème au 8ème chez Messidor, de 1986 à 1988
Les 9, 10 et 11, sortis la même année (1994) chez Soleil.

Nom série  Docteur Poche  posté le 04/10/2006 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Docteur Poche exécute son premier vol dans l'hebdo Spirou n° 1938 du 5 Juin 1975.

Comment ça !?!... Il vole ?...Ben oui, c'est une de ses particularités... en plus d'un très long nez d'ailleurs.
Une belle série, fort plaisante à mes yeux, qui mêle tout autant une sorte de réalisme dramatique que la poésie merveilleuse.

Série qui m'a surpris aussi, lorsque parue voici plus de 30 ans... A l'époque, "Spirou" éditait des histoires "à suivre" classiques. "Docteur Poche" m'y a fait figure d'un OVNI. Le style, le trait, étaient "différents". Allait-il attirer ou rebuter le lectorat ?... Il est resté. Et après lui sont arrivés Bidouille et Violette, et d'autres séries encore, qui renouvelaient avec bonheur le ton de l'époque.

Docteur Poche ?... C'est vrai qu'il est spécial avec son long manteau rouge et son chapeau de prestidigitateur... Surprenantes aussi, ses aventures. Si, au début, elles sont ordinaires, elles se transforment vite en histoires un peu fantastiques.
Un "fantastique" dans lequel l'auteur va se mettre -au travers de son personnage- à tenir une sorte de discours engagé en abordant les thèmes de l'écologie, du racisme.
Via "son" docteur, Wasterlain m'a offert -et m'offre toujours- une certaine idée de ce que peut être l'humanisme et la générosité.

Docteur Poche vous tend la main ? Prenez-la sans regret, fermez les yeux et envolez-vous avec lui...

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 99 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque