Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5238 avis et 1102 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Sangreal - Road of the king  posté le 20/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Certains mangas ne veulent pas du tout s’embarrasser avec ce qu’on peut appeler communément la crédibilité. L’auteur exploite une idée et en oublie totalement le reste.

Ici, le pitch est qu’une belle princesse à la chevelure dorée est en réalité un prince désigné premier dans l’ordre de succession au trône. Grâce à une très délicieuse tarologue, il va accéder au pouvoir pour faire régner l’ordre et la paix. La voyante va devenir son conseiller spécial avec le titre de sage. C'est le jeu de tarot qui sert de guide jusqu'à la voie royale. Tout un programme !

Il est vrai que certains puissants ont fait appel à des médiums pour y voir sans doute plus clair dans leur politique. Rare sont ceux qui ont pu deviner l’avenir. Même pour Trump, beaucoup s’étaient trumpé.

Graphiquement, c’est assez baroque et imprécis par moment. Cependant, le décor est assez détaillé et les personnages plutôt bien dessinés dans une ambiance oppressante à la Game of thrones.

Certes, la lecture est très agréable au milieu des arcanes du pouvoir mais c’est si stéréotypé qu’on se dit qu’il y a définitivement mieux comme lecture. A force de catégoriser, le manga perd sa saveur.

Nom série  Le Beffroi  posté le 19/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Le beffroi est une bande dessinée qui dispose de réels atouts appréciés par la communauté. Les dessins sont par exemple d’inspiration Moebusienne. L’univers décrit est assez original. On n’aurait pas envie de dire des choses négatives sur cette œuvre.

Est-ce alors que tout va bien ? En ce qui me concerne, cela n’a pas pris. La faute a des dialogues quelque fois assez bizarres. Et puis, le graphisme n’est pas celui que je préfère.
Je ne me retrouve pas dans cet univers sur fond de dissension politique et religieuse.

Par la suite, il y a une réelle complexification des intrigues si bien que l’on se perd totalement dans cette lecture.

Nom série  L'Homme de l'année - 1927  posté le 18/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est une assez bonne idée que de reprendre le tournage du fameux film de Fritz Lang à savoir Metropolis en pleine ascension nazie dans la République allemande de Weimar. Il est étonnant de découvrir que Fritz Lang va choisir une parfaite inconnue pour incarner sa célèbre héroïne robot.

Il s'agit d'une jeune secrétaire de 19 ans qui sera propulsée au rang de star. C'est sans compter les nazis qui veulent récupérer l'oeuvre à des fins propagandistes. On verra comment certaines scènes vont être malheureusement reproduites par la suite. Le final est assez glaçant.

Je n'ai pas aimé le dessin qui n'est pas suffisamment précis avec un trait assez rigide. Il y a également des découpages au niveau du scénario qui ne sont pas très bien passés. Pour autant, c'est intéressant de découvrir les coulisses de cette oeuvre visionnaire dans cette période trouble de l'Histoire.

Nom série  Never go home  posté le 18/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est une version assez déjantée du célèbre couple de gangsters Bonnie and Clyde. Deux adolescents un peu anormaux décident de quitter leur famille et leur lycée pour fuir cette vie désespérante. Ils vont alors s'attaquer à l'argent sale des dealers avec plus ou moins de réussite.

Le style fait assez punk ce qui n'ait pas pour me réjouir. Le trash avec un humour cynique n'est pas ma tasse de thé. J'aime bien généralement les romances mais là, cela tourne au criminel. Les auteurs n'ont pas éviter les clichés du genre dans un récit très survitaminé entre brutalité et violence.

Cela se lit comme un one-shot mais on devine qu'il pourrait y avoir une suite pour de nouvelles aventures encore plus trash.

Nom série  Zita  posté le 18/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est un mélange de genre concernant une femme étrange aux super pouvoirs qui n'a pas pris en ce qui me concerne. Certes, il y a une véritable audace au niveau graphique pour s'adapter à chaque ambiance et à chaque époque.

C'est surtout le scénario qui déstabilise totalement le lecteur que je suis. Aussi sympathique soit elle, on décroche vite de Zita tant c'est loufoque et fantaisiste. Ce n'est pas mon style de lecture, c'est certain. Reste le message tout à fait louable qu'a voulu faire passer l'auteure à savoir l'émancipation féminine.

Nom série  Mon Gras et moi  posté le 18/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Mon gras et moi est une sorte de chronique humoristique sur une femme en surpoids qui n'arrive pas à faire un régime et qui s'apitoie sur son sort. On aurait envie de lui donner des conseils afin qu'elle se sente mieux dans sa peau mais elle refuse obstinément. On se demande alors pourquoi tout ces tourments ? On oscille souvent entre les rires et les larmes.

J'ai bien aimé certains gags comme super grosse contre Nutellor à la manière des super-héros. Il y a également le fond comme la nourriture qui sert de subterfuge à un mal plus profond. Bref, c'est vraiment une oscillation entre l'humour et la tristesse. L'autodérision peut cacher une grande détresse que l'on perçoit.

Nom série  L'Architecte du Palais - Le Mystère de la Sainte-Chapelle  posté le 18/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Présenter au public en bd un monument du patrimoine est toujours un exercice périlleux. Il est vrai que je n'ai guère été enchanté par ce que j'ai lu jusqu'ici dans cette même collection consacré aux célèbres monuments nationaux.

Le début de ma lecture a été un peu troublé par tout cet académisme barbant qui ne présageait rien de bon. Fort heureusement, en cours de route, l'intérêt a commencé à poindre son nez. Le parti pris est de nous présenter cette merveille architecturale française sous le prisme du thriller moyenâgeux avec une concurrence féroce entre architectes.

Pour autant, la facture demeure assez classique même si la lecture a été agréable. Les amateurs d'histoire des monuments et de polar historique apprécieront sans aucun doute.

Nom série  Cyparis, le Prisonnier de Saint-Pierre  posté le 15/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
A chaque fois qu’une catastrophe naturelle touche un grand nombre de population et fait d’innombrables victimes, il se pose une question essentielle. Pouvez t’on éviter cela ? On ne parle pas des prédicateurs religieux qui nous assènent de moralité concernant notre débauche qui entraine automatiquement la fin du monde. On parle surtout des scientifiques, des vulcanologues qui étudient les éléments de la nature et qui sont le plus à même de donner leur avis.

La ville de Saint-Pierre était la perle des Antilles françaises. C’était la capitale culturelle et économique de la Martinique. Le 8 mai 1902 à savoir le jour de l’Ascension, une nuée ardente d’origine volcanique a tout balayé sur son passage en exterminant tous des habitants soit près de 30.000 personnes. Si une telle chose arrivait actuellement en France, on pleurerait à chaude larme et commémorerait pendant des années car cela serait la catastrophe du siècle. On parle ici de milliers de victimes et non d’une dizaine.

Là encore, les politiciens étaient plus soucieux de l’organisation d’une élection législative que de sauver des milliers de vies alors que cela paraissait évident tant les signes avant-coureurs étaient nombreux. A noter le refus du gouverneur de la Martinique soutenu par son ministère de faire évacuer la ville en assignant des messages rassurants « tout va bien, circulez, il n’y a rien à voir ! ».

Cette bd va se concentrer sur un survivant peu ordinaire à savoir Cyparis (un ouvrier de 27 ans) qui a survécu douloureusement grâce à sa prison cachot. J’avais entendu parler de cette célèbre histoire mais le temps a fait que les souvenirs se sont peu à peu effacés. Cette bd est là pour rappeler les faits. Il y aura également d’autres personnages avec des destins qui ne seront pas les mêmes. Je pense notamment à la narratrice de ce récit fort bien détaillé mais qui reste très agréable à la lecture. On plonge très facilement dans la Martinique de la belle époque.

A noter que cela a servi de leçons puisque dans les éruptions ultérieures, il y a eu très peu de victimes car on avait pris soin d’évacuer les populations concernées. Il aura fallu payer chèrement le prix. Fort-de-France a également renforcé son statut suite à la disparition de sa rivale. Saint-Pierre est devenu un gros village agricole.

Encore un mot pour féliciter l’auteur dont c’est la première bande dessinée. Réaliser une bd longue aussi bien faite, c’est assez rare de nos jours surtout pour une première. C’est réellement du bon travail avec de très beaux dessins. Il faut encourager ceux qui font de bonnes choses car c’est la promesse de lendemain encore meilleur.

Nom série  Commissaire Kouamé  posté le 11/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
On retiendra qu'il s'agit d'un polar africain par l’auteure d’Aya de Yopougon. Je n'aime pas trop le style graphique et le caractère assez nerveux de cette bd. Je reconnais que cela peut plaire au public mais cela ne me correspond pas vraiment. Je ne me reconnais pas par exemple dans les méthodes plus que brutales de ce commissaire de police africain.

Pour tout dire, cette oeuvre est vraiment tout à fait honnête dans sa réalisation. On suit les aventures du commissaire Kouamé qui doit nettoyer la Côte d'Ivoire de tous ses criminels. Cela commence par une affaire d'état concernant un puissant juge retrouvé mort dans un hôtel minable à passe. La suite sera plutôt survitaminée avec des couleurs assez criardes.

Bref, cela sera dans un style sans foi, ni loi.

Nom série  La Forêt Millénaire  posté le 11/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Cette oeuvre est particulière car c'est la dernière réalisé par Jiro Taniguchi de son vivant. Elle symbolise toutes ses aspirations.

Pour la thématique, c'est toujours la même à savoir le lien avec la nature qu'il convient de préserver. Il faut dire qu'il le fait si bien. Il faut instaurer une relation plus harmonieuse avec Dame Nature au risque sinon de provoquer la destruction. Le respect de l'environnement sera au centre de ce récit initiatique au travers l'éveil d'un petit garçon.

En ce qui concerne la partie graphique, c'est un format à l'italienne avec comme particularité d'être un manga coloré destiné à la jeunesse. C'est d'ailleurs la première fois que le public visé soit si jeune comme pour marquer une transition symbolique.

On voit cependant que le projet est inachevé et qu'il n'a pu aller jusqu'à son terme. Il y travaillait encore quelques jours avant sa mort car cela lui tenait à coeur. On regrette profondément sa disparition.

Quand bien même, c'est déjà un très bon début avec ces enfants qui essaient de protéger une forêt situé d'ailleurs dans la région natale de l'auteur non loin de Tottori. On regrettera cette sensibilité si particulière dans son oeuvre loin de la naïveté et des japaniaiseries du manga actuel.

Nom série  Une affaire d'états  posté le 11/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je n'avais jamais entendu parler de cette affaire bien que je suis régulièrement les actualités. On peut parfois zapper la mort d'un juge dans l'exercice de ses fonctions.

Cette bd nous permet d'avoir un éclairage sur sa mort assez étrange qui a été maquillé en suicide pour des raisons d'état. Il convenait de protéger un régime africain corrompu où La France possède la plus importante de ses bases militaires. Petite précision qui a son importance: c'est le gouvernement de Jacques Chirac qui est dans le collimateur de ces affaires puantes.

A la fin de l'ouvrage, nous aurons droit à un entretien avec la veuve courageuse et combative ainsi que les avocats de ses fils pour étudier les mobiles possible de cet assassinat politique. Il faut dire que cette bd fait auparavant toute la lumière sur les rouages diaboliques qui visent à se débarrasser d'un juge devenu trop gênant pour le pouvoir politique.

Bien entendu, c'est honteux et on peut crier en meute au scandale d'état. Mais que d'autres injustices sur cette terre qui attire cependant beaucoup plus mon attention. Certes, ce n'est pas une raison de ne pas se pencher sur cette oeuvre pour se faire son idée.

Nom série  L'Esprit de Lewis  posté le 11/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est un bel esprit empreint de générosité que voilà. Ce n'est pas tout les jours que nous avons un riche héritier qui partage sa fortune. Pour autant, le propos se concentrera surtout sur la solitude du héros qui souhaite faire le deuil de sa mère en paix dans un manoir isolé. Cela lui permettra de devenir écrivain par exemple.

Il va surtout y rencontrer un fantôme à savoir la belle Sarah pour se transformer en un genre de Sherlock Holmes ou de psychanalyste de celle-ci afin de la délivrer de cette malédiction liée à cet état de déshérence.

C'est un conte gothique qui n'est pas inintéressant à la lecture avec une ambiance pour le moins assez fantasmagorique dans cette Angleterre victorienne.

Nom série  Isabella Bird, femme exploratrice  posté le 07/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Isabella Bird est un peu comme une sorte de Mary Poppins de l’ère victorienne qui veut jouer à l’exploratrice pour découvrir le Japon interdit aux occidentaux. Il y a une touche de familiarité et d’excentrisme notamment lorsqu’elle fait la connaissance de son guide touristique. Les japaniaiseries seront de mise bien entendu.

Pour le reste, c’est assez bien dessinée et la lecture demeure assez agréable. On sympathise assez vite avec notre héroïne qui a une grande soif de découverte. C’est déjà une exploratrice renommée qui a fait ses preuves dans les rocheuses ou encore à Hawaï. Elle s’intéresse particulièrement à une peuplade du nord de l’île d’Hokkaido à savoir les Aïnous.

C’est un peuple autonome différent des japonais par leur origine. La morphologie rappelle les aborigènes d’Australie mais certaines thèses les rapprochent des peuples caucasiens ou encore mongoliens. Ils sont grands, ont la peau clair et n’ont pas les yeux bridés. Ils vont être victime d’une politique d’assimilation forcée de la part du Japon alors qu’ils étaient les premiers habitants de ce pays. Cela rappelle étrangement l’histoire des indiens d’Amérique.

Bref, le contexte d’exploration est assez intéressant pour découvrir cette série. L’envie de comprendre sur des cultures éloignées est un véritable leitmotiv.

Nom série  Adam & Eve  posté le 07/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Au milieu de la médiocrité des mangas actuels, il peut se révéler un joyau qui surpasse nettement la qualité des autres. Cette série en fait incontestablement partie. Certes, le titre fait une référence quasi biblique au premier couple de l’humanité mais il ne sera pas du tout question de cet aspect du moins au début. On joue plutôt dans la cour du parrain au milieu de ces yakuzas avec une grosse dose d’homme invisible prêt à en découdre assez violement.

Le premier tome commence comme un huis clos assez passionnant où chaque action va être décortiquée pour notre plus grand plaisir. Là aussi, on peut se gausser sur l’invraisemblance des situations mais cela passe grâce à un incontestable talent dans la façon de raconter ce scénario. Bref, la lecture est réellement prenante. Par ailleurs, le dessin assez clair et précis ajoute encore une touche de qualité pour ne pas dire de beauté au milieu de ce carnage.

A la fin de ce premier tome, on n’a qu’une seule hâte à savoir connaitre absolument la suite d’autant qu’il n’y a que 2 tomes qui paraissent d'ailleurs en même temps. Voilà que cela tranche avec tout ce que j’ai pu lire dernièrement. Il faut en lire 10 mauvais pour dénicher le bon.

Nom série  Scary Town  posté le 07/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Scary Town en tient également une bonne couche. On est dans un monde où tout est possible et même les pires choses. Le style des monstres rappelle l’inspiration des œuvres de Ito Junji mais malheureusement sans le talent du maître.

Il y a un mélange de genre entre l’horrifique et l’humour mais celui-ci parait bien indigeste à la lecture. L’enchainement des situations est assez absurde avec comme point commun le père de notre jeune héros.

Je n‘aime pas les récits qui n’ont ni queue, ni tête. J’ai eu beaucoup de mal à suivre. La lecture s’est révélée assez pénible. Dans ces cas, on se dit qu’on aimerait bien passer à autre chose.

Nom série  World War Demons  posté le 07/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Les titres à la World War ne désemplissent plus depuis un certain World War Z. On remplace juste les zombies par les démons et le tour est joué. Il est vrai que j’ai souvent lu des crétineries pareilles en manga mais là, il faut dire que cela dépasse largement les bornes du supportable.

Qu’est ce qui fait défaut ? On peut dire à peu près tout. Le scénario se prend au sérieux alors qu’il faut avaler des choses totalement invraisemblables dans un semblant de normalité. Et puis, cette surenchère d’effets spéciaux au détriment de l’humain qui gâche tout.

Certes, l'héroïne collégienne est battue par son cousin et violée par son oncle afin de nous tirer de force les larmes des yeux et permettre une sympathie mais c'est l'une des premières fois où malgré ma sensiblerie, cela ne le fait pas tant c'est prévisible et tartiné. Certes, elle sera victime du syndrome psychologique d'Alice au pays des merveilles mais elle ne pourra se soigner faute d'argent. Bon, de toute façon, elle serait voué à combattre les démons. Cela sera sans moi.

Nom série  Château Narumi  posté le 06/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Ce manga se situe dans la ligne des mangas culinaires et plus précisément ceux réservés aux vins. On a droit au mélange entre Les Gouttes de Dieu et le fameux Châteaux Bordeaux (même si ce dernier titre n’est pas un manga).

Les facilités scénaristiques sont tout de suite assez voyantes ce qui peut être pénible et frustrant pour un lecteur aguerri. La scène d’ouverture avec le tragique accident d’avion des parents en est d’ailleurs la parfaite illustration. Malheureusement, il y aura par la suite une succession de situations invraisemblables.

Si par exemple, j’héritais d’une fortune colossale issue d’une société, je ne propose pas au directeur financier de lui léguer toutes mes actions de l’entreprise en échange du développement personnel d’un département qu’il comptait fermer pour des raisons de mauvaise rentabilité économique. C’est l’actionnaire principal le décideur surtout quand on est l’héritière de quelqu’un qui a fondé la renommée d’un groupe viticole. L’héritière se met volontairement en danger pour prouver qu’elle est digne de poursuivre l’œuvre de son père. On sait que les bons sentiments naïfs sont toujours gagnants dans ce type d’aventure.

Le déroulé est assez classique avec des passages où l’on explique comment tailler la vigne correctement ou reconnaitre le gout du vin. Fort heureusement, c’est un manga court composé de deux titres seulement. Je pense qu’en cas de succès de celui-ci, c’est appelé à se développer.

Ce n’est pas un titre qui est mauvais en soi bien au contraire. Cela se situe dans la mouvance et l’air du temps de la production actuelle. Il n’innove pas vraiment mais procure une agréable lecture. Le peuple ne demande rien de plus. Il faut aimer ces caractères trempés de gens qui ont de la détermination pour réussir leur entreprise. Ne rien lâcher ! Bonne dégustation !

Nom série  Rolling Blackouts - dépêches de Turquie, de Syrie et d'Irak...  posté le 05/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Actuellement, je suis plutôt assez déçu du traitement de l’information par les médias. On pourrait prendre par exemple la dernière affaire sur les émeutes des promotions liées à la célèbre pâte à tartiner (pour ne pas citer le nom).

S’il n’y a pas désinformation, il y a véritablement un détournement ou une manipulation de l’opinion publique par rapport à un fait. Le célèbre journal télévisé tourne d’ailleurs sur les chroniques de la vie locale ou parfois de la mort d’un chanteur au détriment sur ce qui se passe de réellement grave dans le monde (ce que j’appellerais le tri des informations). On peut également détruire des réputations ou même insuffler une piste du tueur en série dans des affaires criminelles alors que la réalité est bien plus basique.

J’aime beaucoup la démarche journalistique de cette auteure qui avait déjà été repéré de ma part pour son œuvre Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins) ?. J’avais été époustouflé par cette lecture qui n’était pas l’habituel brulot par rapport à cet Etat démocratique et qui ne baignait pas dans un soutien sympathique à la cause palestinienne. Pour une fois, il y avait de l’objectivité pour analyser une situation politique très tendue des deux côtés. La moralité est qu’il faut nuancer pour ne pas commettre des erreurs grossières de jugement.

Là, la journaliste auteure réitère sur la situation au Moyen-Orient. C’est impartial mais tout en donnant des avis motivé se basant sur des témoignages. Il y a une véritable éthique du métier de journaliste qui transparait. C’est vrai qu’on avait un peu oublié ce que c’était. Il n’y a pas par exemple une manière de choisir sélective. Tout sera abordé d’où un gros pavé à ingurgiter. Il y aura tous les points de vue et sans doute un peu trop pour la bonne compréhension de chaque parcours.

On se rend compte de la complexité des situations par exemple par rapport à la problématique des kurdes en Irak. C’est un reportage qui va nous entrainer dans une enquête sur les réfugiés politiques du Moyen-Orient après la seconde guerre du Golfe.

En tout les cas, cette lecture pose une thématique assez intéressante sur comment améliorer la déontologie de l’information en France. Les faits divers planétaires captent de plus en plus l’attention d’un grand public nourri d’info-fiction et de téléréalité. Il est bon de revenir aux fondamentaux. Rolling Blackout y contribue fortement.

Nom série  Giant Days  posté le 05/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
Il y a des bd où la lecture devient très vite pénible. Cela sera le cas avec ces trois étudiantes déjantées et superficielles dont les dialogues sont tout de suite très assommants.

On n’a pas véritablement envie de savoir la suite, ce qu’il va leur arriver car l’auteur n’a pas permis dès le départ d’attirer l’attention au niveau de l’intrigue à défaut d’identification possible avec ces énergumènes immatures.

Giants days est réellement insipide et sans intérêt. Que dire de plus ? On se consolera avec d’autres lectures et justement, ce n’est pas ce qui manque.

Nom série  Les Reflets changeants  posté le 05/02/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Les reflets changeants est une bd où l’on va suivre successivement plusieurs individus aux vies très différentes. C’est un concept que l’on pourrait dénommer récit chorale un peu comme ces films du genre Valentine Day’s ou Love Actualy où les personnages se croisent. C’est la même chose avec un fil conducteur entre Elsa (22 ans), Jean (53 ans) ou Emile (79 ans).

Il est question de Nice et du feu d’artifice du 14 juillet mais visiblement pas le jour de ce terrible attentat particulièrement meurtrier. Pour autant, on va parler de ces déracinés d’Algérie qui ont dû rentrer en France pour ne pas se faire massacrer en 1962 et qui ont gardé un goût très amer. La politique du vivre ensemble en harmonie n’était visiblement pas bilatérale. Les choses sont suggérées mais pas dites de façon claire et précise.

Le récit sera assez mélancolique mais quand même suffisamment prenant pour nous intéresser à la destinée de ces personnages. Qui n’a jamais éprouvé un ras-le-bol, une envie d’évasion ou une prise de conscience de la direction de sa vie ? Bref, des gens qui assument les fautes qu’ils commettent sans s’inventer n’importe quelle excuse. La faiblesse fait également partie du genre humain.

Bref, partez à la croisée des chemins de ces personnages si profondément humains.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 262 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque